Le Figaro stresse


20120929-143455.jpg

Je ne sais plus vraiment contre quoi les exSarko-fans sont le plus énervés: les hausses d’impôts pour les plus riches ? Celles qui concernent les fameuses classes moyennes (rappelez vous le coût de massue de TVA qu’ils soutenaient) ? Les baisses de dépenses ? La réduction de la dette ou le manque de reĺance keynésienne ?

Publicités

17 réflexions sur « Le Figaro stresse »

  1. J’ai passé une demi heure ce matin à chercher et à lire les commentaires de la droite. Je n’ai rien vu qui méritait un billet.

  2. Si le Figaro commence à péter un câble , je vais peut-être commencer à croire que Hollande a raison de taper si fort sur les plus aisés et qu’il serait donc plus centre-gauche que centriste-bayrouiste , ce dont je doutais . Encore un petit effort , François , démantèle les méga-banques françaises , ose affronter Merkel , l’UE et pense d’abord aux chômeurs au lieu de vouloir rassurer ces marchés qui veulent notre peau . Une guerre totale ne s’est jamais gagnée en reculant , souviens toi de Roosevelt et non de Herbert Hoover . Bon ,là , je crois que c’est moi qui rêve , il faut bien être optimiste une fois par jour .

    1. @ l’arsène ,
      Roosevelt ( 1933 )…….; également évoqué dans la motion 4, proposée par S.Hessel et quelques 1500 autres signataires au congrès de Toulouse par les militants PS !
      1933/2012 : 79 ans après, est ce bien raisonnable !!??
      La situation économique des US de l’époque et celle de la France aujourd’hui dans le contexte européen est elle comparable ? J’en doute !
      Mais bon, suivont l’adage bien connu ; qui n’essaie rien, n’a rien !!
      Titre de la motion : Oser. Plus loin, plus vite !

  3. C’était tellement plus doux de taper sur les assistés et en faire des bouc émissaires parfaits parce que sans voix….
    La gauche stigmatiserait les plus riches en leur demandant un effort exeptionnel de deux ans…..? On pourrait en rire si ce n’était pas à ce point honteux surtout après ce que nous avons entendu pendant cinq ans….
    Le figaro se ridiculise.

  4. C’est une vieille une qu’ils ont du ressortir et qui date de l’époque Sarkozy . Ca pourrait ressembler à s’y méprendre à une phrase célèbre d’Hortefeux « un impôt ça va c’est quand il y en a plusieurs que ça pose problème » .
    Car c’est bien connu le Figaro est le grand défenseur de la veuve et de l’orphelin mais pleure le plus souvent sur le sort des pauvres riches pendant qu’il crache sur les assistés de pauvres .
    C’est son éternel fond de commerce ! On n’est pas obligés d’acheter ce produit périmé depuis longtemps .

  5. @ waroutcho
    « La situation économique des US de l’époque et celle de la France aujourd’hui dans le contexte européen est elle comparable ?  »
    Comparable sur certains points , oui .Sur les causes des deux crises : spéculation débridée dans les années vingt , régulation financière proche de zéro , formation de méga-banques hors de tout contrôle politique et énorme endettement privé causé par des bas salaires et l’excès de liquidités bancaires . Il ne s’agit pas bien sûr de copier le programme du New-Deal de Roosevelt mais au moins de s’inspirer sur le combat à mener et savoir quel est l’objectif : la lutte contre le chômage et la pauvreté ou se faire bien voir de ceux qui nous ont mis dans cette m…..Roosevelt avait su nommer l’ennemi à abattre et s’y était attelé , Sarkosy l’avait fait dans son discours de Toulon en 2008 mais , comme à son habitude sans donner aucune suite évidemment , étant beaucoup trop lié à ce système pourri . Le premier dirigeant d’un grand pays européen qui irait concrètement dans ce sens pourrait , pourquoi pas , entrainer les autres .

    1. @ Merci l’arsène pour ces explications !
      … l’ennemi à abattre, je crois, étaient les marchés financiers qu’il avait fini par museler à grands coups de réformes ! ….??
      Ben oui, pourquoi pas !
      ( j’ai lu quelque part que cela avait marché 50 ans !! ?? , pas dégueu !! )

  6. Oui mais comme le système chez nous s’arrange pour écarter
    les Politiques décidé(e)s qui oseraient le « faire obéir
    (à des règles même minimales) » sans faire semblant,
    je doute que ce grand dirigeant Européen vienne de chez nous.

  7. Gauche/Droite, cela veut rien dire… François Hollande est apparu comme agréable, beau, attirant à tous ceux qui ont voté pour lui. Les 100 jours passés, l’exercice du projet de Loi de finance risque d’en faire déchanter plus d’un.
    S’il y a un clivage pour distinguer la gauche de la droite c’es bien celui de fonctionneurs/fonctionnaires.
    S’il faut dresser un portrait politique de la France:
    A gauche, Il convient de distinguer la gauche democrate de la gauche communiste, de la gauche révolutionnaire mais au PS on retrouve en très grande majorité chez les fonctionnaires de l’Education nationale, suivis par la jeunesse estudiantine en sciences humaines, à cela on rajoute la fonction hospitalière et la fonction territoriale. Et évidemmetn les retriatés de ces fonctions publiques.
    A droite, il convient de distinguer droit démocrate chrétienne de la droite républicaine même s’ils sont réunis au sein de l’UMPS, l’on retrouve les indépendants, professions libérales, entrepreneurs, commerciaux, cadres du privés.
    Au FN dite droite nationale, les ouvriers en masse, les flics, les militaires, les paysans, beaucoup de petits commerçants et artisans.
    Alors, Qui produit la richesse? Pour redistribuer, il faut ponctionner OU bien réduire.
    Que François Hollande se mette à dos les gens de droite, toutes mouvances confondues, rien de plus normal.
    Mais l’avenir proche fera que François Hollande devra se rendre impopulaire auprès de ses propres partisans.
    Et là, on va vraiment rigoler quand dans la rue défileront tous ces fonctionnaires soumis au régime minceur de la rigueur.
    Ah! on mettra cela sur le dos du Traité européen, c’est la faute de Bruxelles… des allemands…
    De toute façon les socialistes, en général, ne voit jamais rien venir, à l’image de la jospinade présidentielle de 2002 qui se voyait déjà en haut de l’affiche. Et en final, il votent à droite comme pour l’élection de Chirac. Et non aucune vergogne de prendre le pouvoir grâce au vote par défaut et le soutien des électeurs du Front National.
    Autre exemple que les socialistes français ne voient rien venir 36 le Front populaire, les congés payés? trois ans plus tard… On connaît la sute.
    Dites vous bien que nos voisins sont en très mauvaise santé économique, et que le risque d’épidémie pour l’année 2013 en France en mettra plus d’un sur le carreau. Nous allons vers dans le trouble à coup sûr.
    Une crise financière engendre une crise sociale et enfin une crise politique. Nous arrivons au terme de cette boucle.
    Alors que la gauche fasse ce qu’elle veut ou tout au moins ce qu’elle peut, c’est chaud et ça pue.
    Alors creuser les méninges à gauche pour trouver des solutions et les bonnes.

  8. Magnifique déclaration de ce Monsieur « d’Action Citoyens Solidaires »On ne peut qu’applaudir et méditer.Merci Juan de l’avoir mis sur « les coulisses ».

Les commentaires sont fermés.