Mais finalement, pour qui avez-vous voté ?


Gérard Filoche avait raison.

Avec la gauche on n’a pas tout ce qu’on veut, avec la droite on a tout ce qu’on ne veut pas.

Mais j’avais raté une étape. Le 6 mai dernier, ce n’était pas François Hollande qui avait gagné. C’était un monstre idoine issu d’un curieux croisement entre DSK, Mélenchon et Eva Joly. Un mec protéiforme sorti d’un film d’horreur politique …

Il n’y a qu’à lire, écouter, voir les critiques qui pleuvent aujourd’hui comme une mauvaise bruine. Hollande n’était que trahison.

Remettons-nous à l’heure d’été.

Nous écrirons ailleurs ce qu’il en est d’après notre humble avis de blogueur critique mais soutien de ce gouvernement.

Contentons-nous d’autres constats, presque plus essentiels.
1. Depuis 2002, le parti socialiste a échoué dans sa refondation. Que des victoires électorales mais quel agenda politique ? Rappelez-vous: nous avons failli subir DSK comme candidat élu avant l’élection… Merci Nafissato Dialo.

2. Depuis 2005, elle est passée où, la gauche radicale ? Elle a cru gagner un référendum. Elle a oublié qu’il y avait des suffrages de Le Pen mélangés au sien pour récuser ce triste Traité. Certains ont voulu créé le NPA, belle initiative, total échec politique. Les masses n’ont pas suivi. Elles s’en foutent. Elles stressent pour autre chose et vous étiez illisibles, aphones ou inexistants.

3. En 2007, il y avait une candidate que d’aucuns traitèrent de folle, de sorcière ou de je ne sais quoi. Je vais laisser à quelques fans le soin de dire que Hollande était injuste, mauvais, que @Valtrier est à son tour une sorcière. Ces sujets n’intéressent qu’une poignée. Ségolène Royal avait un le sens populaire qu’il nous fallait. Mais cette candidature fut massacrée. Dont acte.

4. Suis-je écolo ? Oui. Et Europe Ecologie Les Verts, quelle réussite ! On a gagné des élections locales, on s’est vautré dans une présidentielle pas faite pour nous. On joue aux grincheux contre nos potes socialistes quand ils disent qu’ils aiment le nucléaire – quelle surprise ! – Mais pour qui nous prenons-nous ?

5. Depuis 2007, qu’a fait l’opposition ? Voulez-vous qu’on vous rappelle le bordel, l’échec du débat, les échecs intermédiaires ? Le Congrès de Reims, ou la curieuse alliance EELV ?
6. En mai 2012, quel était le rapport de forces ? J’ai dû rater une étape, là aussi. Mélenchon a perdu. Poutou était sympathique mais inexistant. Eva Joly a fait un score digne d’une élection locale dans le Vaucluse. Rappelons à certains un peu du B-A BA marxiste: les classes ne sont fortes que mobilisées. Il n’y a plus de classes sociales. Il y a de la précarité disséminée tous azimuts.

Au final, il faut bien se l’avouer: HOLLANDE a gagné parce que SARKOZY était détestable. Point barre. Nous le savions. Nous l’avons écrit. Certains ont pensé qu’il allait être utile d’être dans la posture la plus morale.

La France n’est pas passée à gauche ce 6 mai. Quans elle le sera, nombre d’entre nous seront ravis. Mais c’est faux. C’était faux. Si Hollande décevait toute la gauche, il serait à 95% d’impopularité.

Triste constat, incroyable scoop, mais inévitables conclusions: Hollande gouverne comme il pense en fonction du contexte, il choisit les options qu’il croit être les meilleures. Certaines nous déplaisent, me déplaisent. Et alors ? Etions-nous nombreux et convaincants pour imposer autre chose ? Non.

Donc, on reste humble si on veut critiquer. On évite les phrases péremptoires.

Et notamment celle-ci, cette phrase, ce constat, cette approximation psychologiquement si confortable qui ne devrait pas avoir droit de citer chez les critiques que nous pourrions êtres:  « Je n’ai pas voté pour cela ? » Ah bon… Fallait relire, mobiliser et convaincre.

Vraiment ? Mais pourquoi donc, pour qui donc avez-vous voté ? Contre Sarkozy. Si vous aviez été assez convaincants, assez forts, assez puissants, votre candidat(e) aurait gagné. Ce ne fut pas le cas. Donc, par courtoisie, honnêté et simplicité, on se calme, on reste ouvert, on tend la main.

Visiblement, votre candidat a perdu.

C’est Hollande qui a gagné.

Un peu d’humilité.

Son échec sera votre échec.

Notre échec.

We got Five Years, stuck in my eyes !

Je rappelle ce triste bilan d’un échec collectif dans lequel nous avons eu notre part pour une simple raison: nous avons eu de la chance de gagner cette élection présidentielle.

35 réflexions sur « Mais finalement, pour qui avez-vous voté ? »

  1. Oui mais bon j’ai la possibilité d’ouvrir mon twitter et dire je n’ai pas voté pour le démantèlement de camps de
    Roms et je l’utilise, c’est un droit, la liberté d’expression pour rappeler une promesse non tenue. Friendly Greetings.

  2. coucou C’est Hollande qui a gagné oui, mais grace à tout plein de gens, des politiques et des citoyens. Donc des gens de gauche (ou pas) qui ne sont pas dans le mode « circulez y’a rien à voir » et on des attentes connues : emploi, porte monnaie, santé, education des enfants etc.. suffit de consulter tous les 6 mois le seul sondage utile : les attentes des FR par la Sofres.

    Quand à la gauche radicale elle est dans la Télé : Oui, Clementine Autain est devenue chroniqueuse sur la TNT. Sans doute le début du grand soir par les lucarnes :o)

    1. Mais finalement… hollande pas Hollande, gauche/droite, de quoi parle t on ?
      Le débat est « biaisé… » et ceci avec l’aide de presque tous les commentateurs
      « Dans le Monde Diplomatique un article remarquable de Christine Jakse sur la baisse sans fin des « charges » patronales : « Les discussions autour du rapport de M. Louis Gallois sur la compétitivité des entreprises françaises mettent l’accent sur la réduction des « charges ». Elles alimentent un débat biaisé. Patronat et gouvernement agissent en effet comme si les cotisations sociale – le vrai nom desdites « charges » – étaient un prélèvement indu qui handicape le développement économique. Or les cotisations constituent d’abord une part du salaire.

      Entre 1982, année du « tournant de la rigueur », effectué par LA GAUCHE alors au pouvoir, et 2010, la part des salaires (net cotisations sociales) dans la richesse produite chaque année en France – la valeur ajoutée – a reculé de huit points.
      Cette évolution résulte d’une double décision politique. D’une part, durant cette période, l’augmentation des salaires nets a été très limitée. D’autre part, les taux de cotisations sociales n’ont cessé d’augmenter, alors même que les besoins correspondants ne cessaient de croître. Le gel de la cotisation patronale vieillesse intervient dès 1979 ; celui de la cotisation patronale santé, en 1984. Puis vient le tour de la cotisation patronale chômage en 1993, de la cotisation salariale au milieu des années 1990 et de la cotisation patronale de retraite complémentaire (Agirc et Arrco) en 2001. Parallèlement, les politiques d’exonération ou de réduction des cotisations sociales se sont développées, passant d’un montant de 1,9 milliards d’euros en 1992 à 30,7 milliards en 2008. C’est l’impôt – et donc le contribuable – qui compense le manque à gagner pour la Sécurité sociale. Comme tout malade, chômeur, parent ou retraité l’aura remarqué, le mouvement entraîne une dégradation des prestations correspondantes, c’est-à-dire de son salaire. Le résultat : un transfert sans précédent.
       » EN CUMUL DEPUIS 1982, LA DEFORMATION DU PARTAGE DE LA RICHESSE A FAIT BASCULER L’ EQUIVALENT DE 1100 MILLIARDS D EUROS DE SALAIRE BRUT ET 400 MILLIARDS D EUROS DE COTISATIONS PATRONALES DES SALAIRES VERS LES PROFITS »

      Y a t il autre chose à ajouter ?

    2. Justement: Hollande a été élu par une majorité disparate. Il y avait des électeurs qui voulaient davantage d’impôts et d’autres davantage de rigueur; d’autres qui applaudissait le TSCG et d’autres qui le haïssaient; d’autres qui voulaient la poursuite des destructions de camps de Roms et d’autres que cela choquaient; des écolos anti-nucléaires et des socialistes nucléocrates. (Pour ne prendre que quelques exemples). Et quiconque qui râle « je n’ai pas voté pour cela », devrait aussi se demander « mais étais-je majoritaire dans ceux qui ont élu Hollande à défendre cette ligne ? »
      Pour les critiques, c’est souvent triste à dire, mais les « trahisons » sont si peu nombreuses par rapport à ce que nous avons connues dans le passé – à gauche comme à droite – que le terme me paraît bien excessif.

      1. Ben oui il a été élu pour des espoirs disparates…. mais il y avait bien un commun dénominateur non ? pensez vous vraiment qu’il ne s’agissait QUE de virer Sarkozy ? Le fil ténu qui rassemblait toutes ces attentes c’etait  » halte aux injustices criantes, plus d’équité, d’éthique et d’humanité. Bref un fond de valeurs partagées et consensuelles. A l’appui de sa démonstration il avait cité sa FACON de démanteler les camps de Roms…. et non pas comme vous le sous entendez de  » les démonter ou de ne pas les démonter » j’y peux rien, je ne l’ai pas inventé, c’est bien lui qui a insisté sur sa méthode pour illustrer et nous convaincre d’un  » changement ».
        A partir du moment ou un coup de canif (très ostensible) a été donné la dedans, le reste se défait…. un peu comme un fil qu’on tire dans un tricot. Tout ce qui se fait désormais sera lu, entendu, compris avec défiance.
        Donc, pour exemple, quand vous dites  » d’autres qui voulaient la poursuite des destructions de camps de Roms et d’autres que cela choquaient »…. ce n’est pas du tout exact. Il faut dire  » certains acceptait le démantèlement dans les conditions édictées par Hollande lui même » ces conditions qui illustrait le « changement » vite détruites par quelqu’un (veux même plus le citer) pour qui le changement ne comptait visiblement pas…. au contraire sans doute !

    3. Oui et pour l’analyse politique Clémentine Autain relève plutôt le niveau.
      Enfin c’est mon avis !

  3. Hélas Juan ton analyse est honnête.Je me répète,mais on a souvent ce que l’on mérite!Tant que les gens vivront pour eux même avec le sentiment que le fric est tout dans la vie,je crains malheureusement que l’on persiste et signe dans la » connerie » humaine.Notre société a été façonnée de façon a être des consommateurs,moutons,bien formaté par un capitalisme de plus en plus fort et indispensable pour un trop grand nombre d’individus qui ne vivent et agissent que pour toujours plus.Tant qu’un rapport de force contre cet état de fait n’existera pas ,internationalement(pour avoir une chance de changer les choses)nous serons tous des moutons malgré nous.

  4. « Oui mais »……c’est quand même pas nous qui avons fait un odieux chantage au gouvernement ?
    où alors je ne comprends plus, si les victimes deviennent des coupables pour n’avoir rien entrepris……. »non alors » !!!

  5. Ce fut le malheureusement le choix habituel entre le sida dur ou la peste molle et le petit populo mollo pompe chips a choisi en fonction de sa situation du moment, de ses désirs reloulés et de ses peurs ancestrales, en se pensant sauvé… Pas grave, car nous avons viré Sarko tandis que Hollande essaie toujours de nous faire croire que le PS serait de gauche (et que par conséquent on serait à fond à gauche en se serrant la ceinture), rien de bien exceptionel quoi. Mais bon, ce qui m’intéresse surtout c’est la coalition de la vraie gauche qui continue son bonhomme de chemin (quand que refusent d’en dire les médias) et çà, çà me rassure. C’est la première fois depuis très longtemps que ce genre de cas de figure de gauche réelle ne se retrouve pas muselé par ses accointences avec le pouvoir etjoue son rôle de contestataire rectifieur de ligne d’horizon. Si nous, nonnistes de gauche, avions été amalgamés avec la doite et son extrême par notre rejet de cette merde de TCE, le PS se fourvoit bien souvent avec l’UMP pour voter en choeur les lois et réglements utiles à l’ultralibéralisme pour massacrer les avancées sociales à la française, que Hollande prétend défendre hypocritement, alors qu’il sait très bien qu’une fois votées ces lois ne sont plus  » discutables ». Donc, çà va par rapport à ce que j’attendais. Pas déçu EN TOUT CAS MOINS QU’EN 83 et 89, donc çà baigne. ARAMIS

    http://www.youscribe.com/catalogue/livres/litterature/romans-et-nouvelles/les-docks-en-folie-1858422

  6. Je pense franchement que Hollande est très mal conseillé même si j’ai vécu personnellement comme un abandon et de la lâcheté les courbettes à Netanyahu et que la proposition 59 sur la paix en Palestine et la reconnaissance de celle-ci qui est au point mort.
    Même si la proposition d’une allocation autonomie pour tous les étudiants est passée à la trappe.
    Même si pendant qu’on s’occupe du mariage pour tous, il y a des gens qui crèvent à petit feu, écrasés par les dettes du quotidien.
    Il est trop tôt pour dire que Hollande a failli.
    Tu vois, c’est marrant, je craignais Chirac comme la peste en 1995, et on a eu le discours de Villepin en 2003, Villepin qui avait réussi malgré Sarkozy. à relancer la France. Ok, Sarko l’a plombé. Ok, Chirac a participé de l’ascension de Sarko.
    Mais je pense que Hollande pourrait nous réserver des surprises.
    Il faudrait juste qu’il change de conseillers et enterre définitivement l’ère Fabius, entre autres. Fabius a une vision étriquée et réac du monde.
    Enfin, il y en a des choses à dire.
    Mais ne sous-estimons pas Hollande, en bien ou en mal, au choix, tu ne crois pas?

  7. En ce qui concerne le constat du moment, nous en sommes plutôt là, nous à gauche…

    Communiqué de presse :

    « Choc de compétitivité » : quand le patronat écrit le programme du gouvernement
    Avec les mesures annoncées mardi 6 novembre par Jean-Marc Ayrault sous le nom de « Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi », la connivence entre ce gouvernement fantoche, le patronat et les capitalistes apparaît plus claire que jamais. Ce sont les travailleurs, les travailleuses, les retraité-es, les jeunes qui vont payer les pots cassés. Rien d’étonnant donc à ce que l’UMP et le Medef s’en félicitent haut et fort : « Le corset qui enserre l’entreprise va être desserré », a fanfaronné Laurence Parisot, présidente du Medef.
    Et il y a effectivement pour les capitalistes de quoi se réjouir, puisqu’ils vont bénéficier de cadeaux fiscaux d’un montant de 20 milliards d’euros par an ! Ces cadeaux seront compensés par une baisse des dépenses publiques (moins d’aides sociales, moins de services publics) et par une augmentation des prix par l’intermédiaire de la hausse de la TVA : le taux normal de TVA passe de 19,6% passe à 20%, le taux intermédiaire de 7% à 10%. Or, la TVA est l’impôt le plus injuste puisqu’il touche de la même façon les plus pauvres et les plus riches.

    Ces mesures sont faites, si l’on écoute le gouvernement, pour restaurer la sacro-sainte « compétitivité » et ainsi « garantir » la pérennité de l’emploi, pour le plus grand intérêt des travailleurs et des travailleuses elles-mêmes. Cette politique est dans la continuité de celle des gouvernements précédents, qui n’ont en aucun cas pu empêcher les licenciements, les délocalisations et la misère sociale. En réalité, il s’agit simplement de restaurer les profits des capitalistes émoussés par la crise, au détriment de celles et ceux qui produisent les richesses : les travailleurs et les travailleuses.

    Ainsi, ce qui va être mis en place par ce gouvernement prétendument de gauche n’est rien d’autre qu’un vaste mouvement de redistribution des richesses en faveur de ceux qui en ont déjà le plus : les capitalistes. Face à ce type de politique criminelle qui produit déjà des dégâts considérables dans d’autres pays (Grèce, Espagne), qui écrase les populations au profit des riches, nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes : partout dans les entreprises, les quartiers, les lieux d’études, unissons-nous pour construire la résistance et la solidarité. Défendons la perspective d’un changement de société anticapitaliste et autogestionnaire.

    Alternative libertaire, le 7 novembre 2012

    http://www.youscribe.com/catalogue/livres/litterature/romans-et-nouvelles/les-docks-en-folie-1858422

  8.  » Je n’ai pas voté pour cela ? » Ah bon… Fallait relire, mobiliser et convaincre. » ben j’ai lu écouté… je pensais que le TSCG devait être renégocié, que l’ennemi était la finance, que la TVA était injuste… enfin bref quoi…

  9. Main en l’air! Bouge pas! Contre le mur! Ecarte les jambes! Putain, peste ou cholera? Peste ou cholera? Peste ou cholera? Mais …. L’agent: répond: peste ou cholera? le pauvre bougre: je pense …. Ne pense pas, tonne l’agent! Peste ou cholera!

    Un autre flic, qui observait la scène, dit au pauvre bougre: « la question est facile et simple: Hollande ou Sarkozy? Ou si tu veux, Sarkozy ou Hollande?»

    «Ni peste ni cholera: nous ne sommes plus au Moyen-Age, en France et la France n’est pas l’Afrique subsaharienne. Subsaharienne», dit le pauvre mec.

    «Repète!», dit un troisème flic, « Il se paie nos têtes ce coco-là. Afrique subsaharienne, c’est où ça?»

    Au moment, où sa main allait appliquer une baffe au pauvre bougre, se rendant compte que la main du flic était en l’air, il crie: «Afrique noire, l’Afrique noire, monsieur l’agent, ne me faite pas mal. La peste était, en France, au Moyen-Age et c’est en Afrique noire, qu’il y a le cholera. Je n’aime pas les maladies. Je n’irai pas voté.»

    Sur ce lien (en allemand), vous pouvez voir une machine de vote électronique truquée en Ohio, qui donnait la voix à Romney, chauqe fois que cet électeur appuyait sur Obama. Il était muni de son portable et voulait documenter son vote:

    http://www.gmx.net/themen/nachrichten/us-wahlen/209vq9k-betrug-wahlmaschinen

  10. Il n’y à rien à ajouter, le PS continu à snober Segolene et les ministres de ce gouvernement pensent qu’ils peuvent faire les déclarations qu’ils souhaitent c’est un peu juste comme attitude.

  11. Le vote c’était pas « Hollande » ou pas « Hollande » !! c’était « gauche, valeurs de gauche » OU « droite valeurs de droite » ! (l’habit ne faisant pas le moine, on ne vote pas pour un habit, ca réserve trop de surprises) )
    Bingo…. on a eu la gauche avec valeurs de droite immédiatement manifestées…..
    Tout ça parce que certains (narcissiques ambitieux habillés en gauche mais fondamentalement de droite donc…) de son entourage ont saboté le tout dès le départ….
    Dès les Roms et leur expulsion avant solution, le message fondamental a été brouillé….
    Tout cela avec votre soutien Juan. (plusieurs billets sur le sujet) maintenant, faut pas s’étonner, vous risquez de pédaler dans une espèce de semoule indigeste jusqu’à la fin.

    1. Sarkozy avait eu sa Libye. Hollande fait tout pour avoir sa Syrie. Ne rêvons pas: valeurs de la gauche dans un pays de l’Union européenne? Y’a-t-il encore une Gauche en Europe? La gauche existe-elle encore en Europe? Combien soutiennent Chavez? Combien exigent la levée de l’embargo contre Cuba. On trouve la France de gauche ou de droite dans tous les 400 coups contre les pays asiatiques, latino-africains et africains, qui veulent mener une politique économique autre que le néoliberalisme. Faut pas rêver! De l’extrême droite à l’extrême gauche, c’est la France impérialiste et néolibérale, qui compte. C’est la France, qui opprime les autres peuples moins nantis, qui compte.

  12. Depuis cet été, les élections passées, je suis en cure de désintox politique : je n’ouvre même plus le Canard Enchaîné qui m’arrive dans ma boîte le mercredi et reste sous cellophane (c’est vous dire !).

    Pas envie de soutenir… Pas envie de critiquer non plus.
    Pas vraiment déçu puisque je n’attendais pas grand chose.
    Nous avons viré Sarkozy, c’est bien.

    Alors merci Juan pour cette mise au point honnête et lucide. 🙂

  13. Juan,

    Cela a été dit mille fois, Hollande a été élu avec des pincettes pour l’unique raison
    qu’il semblait moins pire que N. Sarkosy. Et c’est tout.
    J’aime bien votre mépris et votre machisme pour Royal « une poignée de fans » elle
    « avait un sens populaire qu’il nous fallait ».

    La réalité c’est qu »elle elle avait un Projet Réel à Base Socialiste
    mais faisable qu’elle aurait tout fait pour le réaliser mais c’est un projet qui
    déplaisait au Medef et c’est bien lui le roi.

    Le Medef qui sait parfaitement
    que Hollande n’a toujours eu que des projets fictifs électoraux
    sans rien réaliser et qu’il est trés facilement malléable et corvéable à merci.
    (Sa Treiweiller avec Jospin Eminence Morale de ce couple) quoique vous en dites en fait foi).

    le Trio DSK,Aubry,Fabius a gagné, Hollande le sert trés bien.
    La Gauche Réac que vous Juan vous soutenez s »en accomode
    avec une merveilleuse Sérénité.

    Les faits et décisions de Hollande ont beau être toujours totalement reniants
    des promesses, vous n’en parlez jamais.

    Bien sûr on est foutu jusqu »en 2017 pour qu’il y ait la moindre goutte
    de Socialisme en France (ou alors juste une piètre rincée en colorant).

    Ce n’est pas une raison pour dire le contraire et mener
    les gens dans l’illusion.

  14. Je sais pour qui j’ai voté au second tour , je sais aussi que je n’attendais rien de Hollande , mais quand même , pas ça ! Prendre vingt milliards de la poche des salariés pour les fourguer aux actionnaires , car c’est ce qui va réellement se passer , amputer 10 milliards de plus sur les services publics ( moins d’hôpitaux , moins de crèches , moins de maternité , moins d’école ..etc..) et il faudrait fermer sa g….! Les médias voulaient du Schröder , ils l’ont , avec du Blair et du Sarko en prime . Il ne reste plus qu’à flexibiliser le marché du travail comme en Allemagne , supprimer le CDI , et proposer les mini-jobs à 400 euros et on sera au niveau exigé par tout ce système . Je ne pensais pas me retrouver dans l’opposition aussi rapidement .

  15. @ Marie Anne 13:20 : vous écrivez:
    « Cette évolution résulte d’une double décision politique. D’une part, durant cette période, l’augmentation des salaires nets a été très limitée. D’autre part, les taux de cotisations sociales n’ont cessé /d’augmenter/ alors même que les besoins correspondants ne cessaient de croître. »

    Ne serait ce pas plutôt ?DIMINUER ? vus les blocages dont vous parlez ultérieurement; ou alors ce sont les cotisations SALARIALES dont vous parlez….

    @tous

    A Rome, dans l’antiquité, pour que la populace se tienne tranquille, on lui donnait « du pain et des jeux ».
    Actuellement notre bourgeoisie dirigeante réussit très bien dans ce dessein aidée de la sophistication
    technologique contemporaine qui lui permet de paraître moins rustre….(dixit « La Barbarie Douce »)
    et de laisser croire à ceux qui gagnent moins de 3 smic qu’ils sont grace à l’accumulation de ces éléments techno
    et aux « possibilités » d’accession à la propriété les nouveaux parvenus, voir les futurs bourgeois …. de la nouvelle
    société de consommation de plus en plus frénétique. Foutaises, poudre au yeux !!!

    1. Oui, c’est juste….!!
      Les coordonnées de l’article : http://www.monde-diplomatique.fr/2012/11/JAKSE/48338

      Un autre article (déprimant) sur le même sujet (avec graphiques parlants….) qui montre bien que le « changement » ne se sera que continuité comme cela a toujours été le cas…. seuls les mots et la manière de faire varient un peu pour rendre la barbarie plus ou moins douce en effet :
      « Depuis vingt ans, la France diminue les charges des entreprises »
      http://abonnes.lemonde.fr/politique/article/2012/11/08/depuis-vingt-ans-la-france-diminue-les-charges-des-entreprises_1786486_823448.html

      C Jaske ajoute (dans le Diplo) :« Coût du travail » au lieu de « salaires » ; « charges » au lieu de « cotisations » : trente années de convergence politique entre la droite et la gauche de gouvernement ont banalisé ces expressions, la vision du monde qu’elles véhiculent, les conséquences sociales qu’elles induisent. Cette métamorphose du langage n’est pas anodine. Aussi sûrement qu’un coût appelle une réduction, la charge qui « pèse » (sur le travail), « écrase » (les chefs d’entreprise) et « étouffe » (la création) suggère l’allégement ou, mieux encore, l’exonération.

      Ces associations verbales et mentales, élevées par les médias au rang d’évidences, ont accompagné l’accomplissement d’un dessein poursuivi par tous les gouvernements successifs : baisser les salaires au nom de l’emploi.

  16. Bien vu l’arsène. Et oui on croirait que le PS découvre qu’il y a désormais une vraie gauche qui se coalise à gauche en dehors de sa vitrine à pallabres de matuvus. Soit ils en tiennent compte tout de suite et rectifient la trajectoire, soit ils se prendre deux ou trois autres gamelles en très peu de temps et nous récupèrerons les mécontents du faux socialisme et réussirons notre coalition, pour faire enfin une vraie politique de gauche. c’est clair. Et LEROUX qui se rassurait de voir MLENCHON boire la tasse à Hénin-Beaumont, l’idiot prétentieux. ARAMIS

    http://www.youscribe.com/catalogue/livres/litterature/romans-et-nouvelles/les-docks-en-folie-1858422

  17. Ceux et celles qui se firent le moins d’illusions et qui ne sont pas dans la déception (avec ou sans
    justifications) ce sont les sympathisant-e-s ! Ce sont ceux-là, celles-là qui trinquent le plus et qui
    décident en âme et conscience de ne plus se déplacer pour voter… un, des jours prochains.
    Voilà, le boulot ! Et nous n’avons pas encore commencé la vraie critique de ce gouvernement !

  18. Le Problème maintenant pour Hollande est que ce qu’il prônaitt et son Projet
    jusqu’à il y a quelques jours ne tienait pas debout et ses chiffres n’avait plus
    aucun sens.

    A l’origine d’ailleurs bien avant les primaires la seule « Base » de Hollande
    était la réforme des impôts (et aussi de l »éducation et la formation des tous petits)
    et absolument rien d’autre. C’est le seul moment où ses chiffres donnés
    ètait à peu prés exacts.

    Un Collecteur d’impôts terne et sans aucune ambition pour son Pays
    ni pour le Sociaisme, mais néanmoins soucieux de l’éducation des petits
    enfants voilà qui n’est pas extraordinaiire mais qui au moins était alors
    l’ image authentique de Hollande, complètement trafiquée par
    la suite.

    Et puis Hollande a commencé à rajouter dans ses promesses et programme
    tout ce qui pouvait aguicher sans aucune ligne directrice ni le moindre
    souçi de la vérité des chiffres (en donnant en promesses à foison)
    tout en étant élu aux primaires sur du pomponnage à trés haute
    intensité de droite à la DSK jusqu’à l’écoeurement.

    Et donc Hollande se retrouve maintenant sans aucune ligne directrice
    avec un paquet de promesses de gauche qui reste aux 3/4 plein
    impossibles à tenir et sans auun plan fiable.

    Que voulez vous qu’il fit ? il crie « au secours le Medef !! »
    qui accourt. Merci Gallois, Merci Florence (Parisot)

    C’est donc cela la Gauche à Réaction,
    Je veux dire la Gauche Réac.

    Hormis toutes les discussions illimitées plaisantes ou non bien sûr,
    elle parait dans ses applications à fuir au plus vite.

  19. L’Arsène,Aramis,Calamityjane,je suis d’accord avec vous et partage vos réflexions.A nous de travailler pour la vraie gauche.ça n’est pas gagné!mais il faut tout faire pour y arriver.on doit servir d’exemple pour entraîner le maximum de pays.Sans quoi l’avenir sera dur surtout pour tout ceux qui rêvent encore qu’on veut nous sortir de la crise.On ne peut compter que sur nous même gens de gauche,de vraie gauche et vrais Socialistes.

  20. Margot32

    Oui Sauf que derrière l’arbre Mélenchon il n’ y a qu’un paysage baroque
    et la bêtise de l’extrémisme total d’un Capitalisme fixé au zéro absolu.
    Pratique pour avoir toujours raison en restant dans l’impossible.

  21. Juste un petit rappel….(prospectus du 1er tour)
    « Quelques uns confisquent la richesse quand le plus grand nombre est appelé aux sacrifices (hausse des taxes et de la TVA).
    En Europe, nos dirigeants se sont résignés à l’austérité et ils ont été incapables de dominer la finance »

    Je croyais qu’il parlait des autres !!
    Et j’attends de savoir où vont se faire les 10 milliards d’économie par l’Etat…avec inquiétude.

  22. Je dirais plutôt Excellents Commentaires.

    Le billet me parait bien conventionnel et bien peu passionnant.

    avec l »excuse qu’il est dans sa défense du
    Soldat Hollande Sujet Bateau pour ne pas dire
    Pédalo .

    Hollande sujet ide la république par nature intrinsèquement et
    profondément soporifique. dont

    « le plus grand péché est de distiller l’ennui
    quand d’autre distillerait l’amour »

  23. Je sais pour quoi j’ai voté : pour plus de justice sociale. Alors, c’est vrai FH ne fait pas tout comme je voudrais que ce soit fait, mais il fait le principal : il essaie de redresser la France dans la justice sociale, ce qui n’est pas si mal que ça, compte tenu de ce que nous avons vécu depuis 10 ans. Je continuerais bien sûr à grommeler que ce n’est pas suffisant, mais je ne renierais mon vote pour rien au monde, et si celà était à refaire je le referais.

  24. Ping: RAGEMAG

Les commentaires sont fermés.