Christophe Barbier est un troll


Le patron de la rédaction de l’Express s’est expliqué sur sa dernière couverture. Depuis le moi de mai dernier, son hebdomadaire, fondé voici 60 ans par des journalistes libéraux et dignes, empile les couvertures outrancièrement à droite. C’est normal, tous les responsables d’hebdo nous expliquent que le Hollande-Bashing fait vendre.

L’électorat de droite est plus fortement mobilisé que celui de gauche. Et il faut aller le chercher; ça fait vendre.

Ce semaine, donc, l’Express fait sa couverture sur « le vrai cout de l’immigration ». La photographie figure une femme en Niqab qui franchit la porte d’une caisse d’allocations familiales. Tout est dit, la nausée, chez nous et quelques autres, vient rapidement.

Bien sûr, Christophe Barbier ne voulait pas faire mal.

Il a le commerce complexé.

Je vous reproduit son explication, publiée dans l’après-midi de mardi. Il fait l’innocent: l’immigration est une chance et un défi pour la France !

Barbier a toutes les caractéristiques de ce que nous appelons un Troll. Il surgit avec ses insultes visuelles dans le monde habituellement digne de la presse d’information. Puis il plie bagages dès que la riposte est trop forte.

Dans son éditorial Christophe Barbier défend la une de L’Express sur l’immigration et répond aux critiques exprimées notamment sur les réseaux sociaux. On y voit une femme en burqa entrer dans une caisse d’allocations familiales. Pour le directeur de la rédaction, l’immigration est un défi pour la République. « Mais l’essentiel des défis que pose l’immigration ne vient pas des gens en provenance du Canada », insiste-t-il, ajoutant que « l’immigration est un défi formidable ». Le directeur de la rédaction met en avant le contenu de cette « Une », des papiers qui démontrent, chiffres à l’appui que « l’immigration est une bonne chose pour la France, une très bonne chose pour la vitalité française ». 

Posons donc la question, au cas où ils voudraient s’en saisir, à ces chroniqueurs ou journalistes de ce noble hebdomadaire: cette couverture-là, à défaut de quelques autres précédentes, l’assumez-vous ?

Ce billet n’est ni le premier ni le dernier sur le dégout que m’inspire un hebdomadaire qui jadis, même libéral, inspirait encore quelque confiance et éthique.

Ni le premier, ni le dernier.

Ami journaliste, réveille-toi.

 

 

Publicités

24 réflexions sur « Christophe Barbier est un troll »

  1. Je suis entièrement de votre avis. Je suis abonnée à ce journal mais je crois que je vais laisser courrir mon abonnement que je ne renouvellerais plus à moins d’un changement notable dans les articles et la couverture de ce journal.

  2. Une coquille s’est glissée, il fallait lire:
    « l’immigration est une bonne chose pour le patronat, une très bonne chose pour les grands patrons français »
    Quant au sieur Barbier, sa sentence sera le bannissement à vie.
    Dans un H.L.M de Séville.

  3. Barbier sortant du journal « jesuispartout » ne ferait pas triste non plus… Mais au fait quelle est donc la classe politique qui avait fait venir tous ces immigrants pour qu’ils bossent à pas cher et en silence dans les usines de leurs amis ? Et qui a bien pu faire venir leurs familles histoire de renouveler le cheptel pour bien plomber le marché de l’emploi ? Un certian Giscard je crois, un ami de Barbier et de Dassaut… le chat se mord lma queue. ARAMIS

  4. Le jour où on comprendra qu’il y a 90% de probabilités pour que cette femme photographiée soit française de naissance (ce n’est donc pas un problème d’immigration), mais que, il y a 30 ans, elle n’aurait jamais porté un niqâb, et que c’est donc un problème inquiétant de retour aux formes les plus rétrogrades des pratiques religieuses…

  5. En accord avec Mr Elie Ariè, il y a confusion des genres. Quant Barbier, c’est un patron qui doit vendre son papier. L’éthique passe bien après.

  6. UNE femme en niqab est un problème inquiétant pour Elie Arié…. (qui devrait prendre des anxiolitiques…) vu que des femmes en niqab pourront toujours être photographiées et leurs photos exploitées pour susciter et entretenir la peur….

    Ou quand Barbier, avec ses piqures de rappel en UNE sait très bien ce qu’il fait…..! ses relais sur les forums aussi…..
    La construction de l’ennemi a duré si longtemps…. demandé tant d’efforts….. C’est tout de même pas aujourd’hui, si près du but que ses instigateurs vont lâcher prise….
    Barbier, nous expliquera aussi, soyons en certains…. qu’il s’agit de sa part d’une riposte « laique » ….

    Juan semble avoir perçu la manoeuvre…. ca rassure un peu et mieux vaut tard que jamais….. mais le mal est fait. L’ennemi est construit. Nous le savons tous tres bien.
    C’est pour ça qu’un type comme P.Buisson quand il énonce avec tant d’aplomb ses stratégies politiques pour la « reconquête » peut être si sur de lui…..
    —————————————–
    « La figure de l’ennemi prépare, accompagne et soutient l’effort de guerre. Des rhétoriques et des scénographies la construisent. Des savoirs à prétentions scientifiques ou religieuses la légitiment. Des médias la transmettent. »

    … » Allemands et Français, ennemis héréditaires d’hier, sont devenus la colonne vertébrale de l’Europe. Ce retournement en une génération de représentations hostiles pourtant séculaires a définitivement sapé la crédibilité des discours qui depuis nous proposent des figures hostiles de remplacement : l’Union soviétique après 1945, le terrorisme islamiste depuis la chute du Mur de Berlin. »

    Contrastant avec les passions qu’elle suscite et avec l’impossibilité pour les adversaires de l’interroger sur le moment, l’inconsistance de la figure de l’ennemi telle qu’elle s’avère dans l’après-coup, sa versatilité au gré des discours qui la fabriquent et la scénarisent, révèlent qu’elle a une fonction. Les adversaires sont unis par leur désignation mutuelle comme ennemis, qui renforce par réciprocité leurs identités propres.  »
    (La construction de l’ennemi. Johler R., Raphaël F. et Schmoll P.)
    ——————————–
    La ficelle est si grosse….. Rien de nouveau sous le soleil…. Pasqua et Sarkozy déjà en 1995
    http://lmsi.net/L-islamisme-en-spectacle

    1. @ MarieAnne « UNE femme en niqab est un problème inquiétant pour Elie Arié »

      Et, encore plus que pour moi: pour toutes les femmes qui voient à juste titre dans le niqâb un symbole de leur soumission, une remise en cause de leur égalité des droits si difficilement (et encore imparfaitement) acquis -sauf pour les femmes comme vous, qui sont au service d’une cause dans laquelle les droits des femmes peuvent et doivent être sacrifiés.

      Il ne s’agit pas seulement d’intégrisme religieux et de régression sociale, mais d’un refuge dans le communautarisme et le passé face à la déliquescence des valeurs républicaines- valeurs qui sont le cadet de vos soucis.

      1. Le cadet de vos soucis à vous plutot…. des années que je vous lis…. Trop facile l’indignation « niqab » qui permet de ne rien faire de concret pour la condition féminine tout court, …. pas un seul mot d' »Elie Arié », pas le moindre petit billet de sa part depuis 5 ans sur le drame de la féminisation de la pauvreté par exemple, ou sur la violence conjugale…. Vous êtes trop occupé à donner une race à la barbarie…. Rien lu d’autre de votre part, jamais, sauf votre argument sempiternel  » c’est normal que les françaises s’apauvrissent …. faut penser à l’enrichissement des chinoises…. » (en substance)….

  7. C’est ce que J.Salingue (acrimed) appelle : « Les obsessions islamiques de la presse magazine ». Mais trop rares sont celles et ceux qui ont fait remarquer que la couverture du Point (ndlr : il parlait de la couverture de la semaine dernière….) était tout simplement, force est de le reconnaître, dans l’air du temps….
    En effet, le magazine dirigé par Franz-Olivier Giesbert n’en est pas à son coup d’essai, pas plus qu’il n’est le premier à espérer qu’une « une » inquiétante, démagogique et racoleuse sur l’islam augmenterait ses ventes.

    …  » La compétition dure malheureusement depuis plusieurs années, comme le montre ce montage, qui offre un panorama (non exhaustif) de l’engouement orientaliste de la presse magazine »…

    http://www.acrimed.org/article3928.html

  8. MarieAnne franchement je ne suis pas du tout d’accord avec vous :

    Vous mêlez carrément sans le moindre début de précaution de nuançe
    deux problèmes et j’estime pour ma part qu’ils devraient être totalement
    séparés pour jugements et décisions saines :

    Celui de l’ostentation de sa Religion,
    (en plus pour certaines par des femmes « Sandwitches » , …non non
    le sexisme affiché, ds ce cas n’est qu’une vue de petits esprits …)

    et celui

    de l’accepation de la Religion des autres.

    Pour ma part sur ce point j’ai adopté le point de vue
    de Euterpe et de Caroline Fourest,

    Euterpe,dont je regrette infiniment de ne plus avoir les avis
    sur tout sujet sur ce blog

    Car Ses avis sont souvent trés pertinents et surtout toujours réfléchis et
    non moutonniers, il faut bien reconnaitre que ce n’est pas du tout courant !!

    1. Une photo en « UNE » sans précaution ni précision c’est un façon nuancée d’aborder le sujet ?
      Vous dites ne pas être d’accord avec moi…. mais avec quoi ? Ce serait votre droit le plus strict ! mais je n’ai fait que relater la réalité des faits journalistiques établis….
      Ces positions « réflexe » sur une photo (sans référence ni date ni rien…) est bien la preuve à mon sens que la construction et l’identification de l’ennemi est à peu près terminée…. Et depuis que ça dure (voir l’article d’Acrimed) il n’y a guère eu de « critiques » ni ici ni ailleurs… C’est tard maintenant.

      1. MarieAnne, même si cela ne m »était pas destiné je n »ai pas compris du tout
        vos quelques lignes sur les femmes en niqab et je
        ne suis pas d’accord avec votre désinvolture sur le sujet.

        1. Ma réponse vous était bien destinée. A vrai dire, je ne comprends pas ce que vous n’avez pas compris…. excusez moi, ce n’est pas de la mauvaise volonté. Avez vous au moins cliqué sur les liens ? il s’agissait seulement de montrer à quel point et depuis tres longtemps la figure de l’ennemi (arabe et musulman) est savamment construite en France…. jusqu’à ce que réflexe s’ensuive…. ce qui est désormais le cas.
          Mettre en évidence les manoeuvres de l’express ou du point aujourd’hui, alors que le mal est fait c’est un peu trop « facile ». Depuis le temps que ça dure et que c’etait evident !
          Vous avez bien le droit de penser le contraire. mais n »attendez pas que je me taise. J’ai pensé comme vous toute ma vie…. jusquà ce que je sois amenée à vivre (5 ans) en pays musulman. Aujourd’hui mes deux meilleures amies sont musulmanes. (une sans foulard…. l’autre pas) j’ai petit à petit réalisé que l’on m’avait bourré le crâne avec mon consentement ! Je me venge ainsi un tout petit peu de mes désinformateurs… Je sais bien que c’est peine perdue…. aucun discours ne remplace l’expérience personnelle. Vox clamentis in deserto…. Sauf à lire certains comme Mathieu Rigouste et Thomas Deltombe ou Mona Chollet a écrit un article célèbre sur ce sujet…. mais tous ces journalistes sont à peu près exclus des plateaux télé…. CQFD….)

          1. C’est trés bien.
            « Vous avez bien le droit de penser le contraire »
            Je ne pense pas le contraire de tout ce que vous dites loin de la,
            je ne voudrais surtout plus entraver votre lyrisme à essayer
            de préciser.

            1. « La focalisation hypnotique, obsessionnelle, sur l’« intégrisme musulman », relayée avec zèle par d’innombrables éditorialistes et tâcherons médiatiques, tous ces « meilleurs spécialistes de l’islam de tout leur immeuble » qui, conformément au désormais bien connu « théorème de Finkielkraut » (moins tu en sais sur le sujet dont tu causes, plus on t’écoute), y ont trouvé un fonds de commerce providentiel et l’occasion d’une gloire facile, est parvenue à persuader l’opinion occidentale que celui-ci représentait aujourd’hui le plus grand danger menaçant le monde. « Pour ma part, je soutiens Israël et les Etats-Unis. La menace islamiste est, à mes yeux, beaucoup plus terrifiante », ânonne ainsi un intervenant sur un forum – les forums constituant un témoignage accablant de l’ampleur et de la réussite du lavage de cerveau. Bassiner jour après jour des citoyens occidentaux désorientés par l’évolution du monde et peu sûrs d’eux-mêmes avec la « menace islamiste » a eu pour effet de faire disparaître tout le reste, et en particulier de gommer comme par magie tout rapport de forces objectif. Le résultat, c’est qu’un type qui insulte une femme voilée dans le métro parisien n’a pas l’impression de s’en prendre à plus faible que lui, mais de poser un acte de résistance héroïque (« M’agresser est quasiment vécu par l’agresseur comme de la légitime défense », observe Malika Latrèche dans Les filles voilées parlent). »

              Mona Chollet. Extrait de  » Construire l’ennemi » http://www.peripheries.net/article321.html

  9. J’ai 62 ans et dans ma jeunesse je lisais l’Express. J’y étais même abonnée, comme au journal Le Monde. Mais lorsque je lis les édito de C.B., les divers articles dans l’Express ou que par malchance je tombe sur C.B sur ITélé (que je regarde peu je dois dire), je me dis que ce périodique qui était reconnu de qualité est tombé bien bas. Du coup, il y a bien longtemps que je ne le lis plus, même sur Internet. J’évite d’ailleurs de regarder ITELE.

  10. Si la femme ne portait pas ce vêtement confessionnel, la photo ne dirait rien et il n’y aurait pas de débat.

    Quand je marche dans la rue, personne ne peut savoir ce que je pense, ce que je crois, ce qui me motive. Seuls mes actes sont évaluables, au regard de la loi française, que je respecte, mais aussi des gens autour de moi, dont je sais tout ce qui peut nous séparer.

    Je reste humble. Je n’ai nulle vérité à enseigner à personne. Je ne suis pas le centre du monde et espère le rester.

    J’aime les couleurs de la peau et écoute les enseignements de tous horizons. J’aime la sagesse des anciens, aux quatre coins du monde. J’aime la joie dans les yeux de la mère qui voit son enfant pour la première fois, sorti de son ventre. J’aime retrouver ces moments traduits dans toutes les langues et dans toutes les cultures. Ils m’enrichissent et me rendent heureux.

    Je suis parti de mon pays, il y a quelques années maintenant. Je n’ai rien oublié des douces heures que j’y ai passé auprès de mes parents, ma famille et mes amis. Mais en arrivant en France, j’ai vécu autrement, autre chose. J’ai conservé une part de mes convictions en laissant les autres se transformer.

    Il faut oublier une part de soi pour s’intégrer au mieux. Faire ce sacrifice, s’il en est, un peu pour soi, mais beaucoup pour ses enfants.

    J’ai compris que je n’avais aucun intérêt à convaincre un français de la justesse de mes idées. Ma présence en France démontre ma volonté d’adhérer aux valeurs françaises, même si mon exil est plus économique qu’autre chose.

    J’écris pour témoigner, anonyme et aussitôt oublié.

Les commentaires sont fermés.