Notre Dame Des Landes: questions ou indignations


Ecrire sur NDDL quand tu es écolo ET soutien de François Hollande, c’est gavant. Ou plus risqué que lorsque tu es dans la confortable posture d’opposant systématique (je sais de quoi je parle), ou quand tu n’es simplement pas écolo (tu peux légitimement ignorer cette affaire locale).

Ce vendredi matin, le site destiné à la construction de cet aéroport a été violemment évacué.

1. L’affaire est locale. Cela n’excuse rien, mais à l’heure où l’actualité nous présente des bombardements à Gaza, des attentats en Israël, ou des heurts en Egypte, il est bon de pondérer nos informations. On a même déjà oublié la Syrie. A Rouen, l’appel à manifester en soutien n’a pas été suivi par des foules – même mesurées à un niveau local. Aux dires de l’édition régionale de France3, une petite cinquantaine de personnes se sont pointées. Dommage… J’ai d’ailleurs du mal à lui trouver une portée nationale autre que les résonances politiques que certains tentent de lui donner parmi mes camarades.

2. Cet aéroport, rappelons-le, n’est pas un projet du gouvernement. Non pas qu’il n’en aurait pas été capable, mais c’est juste la stricte vérité. Le projet de transfert associe les collectivités locales (Pays-de-Loire, Bretagne, département de Loire-Atlantique, Nantes, Saint-Nazaire et La Baule).

2. Le projet NDDL est malheureusement … légal;  « malheureusement« , car je ne vois pas l’intérêt éco-écologique de cet aéroport. Avant de me prendre une salve de critiques des pro-NDDL, je dirais que je n’habite pas là-bas, je ne connais pas le coin. Mais (1) j’ai peur en avion, et (2) les transports terrestres collectifs me semblent plus écolo. Ceci étant dit, ce projet a été malheureusement déclaré d’utilité publique par décret du 9 février 2008.

3. Enfin, voici donc de nouvelles images « embarquées » (quel reportage sur BFM!) nous montrant des heurts trop violents entre quelques opposants accrochés aux arbres et au lieu et des CRS casqués venus les déloger. Gaz lacrymogènes et compagnie, on connait la triste histoire. Je n’aime pas cela. Je ne comprends pas pourquoi ni comment en 2012 on peut encore avoir besoin de telles manifestations de force. Je sais bien que certains aimeraient sans doute que de telles situations se résolvent autrement que par la force. J’attends la formule.

4. Je suis aussi preneur d’informations sur qui sont ces activistes présents sur le site: habitent-ils sur place ? Les expropriations contestées attendent leur jugement définitif, aucune expropriatio n’a eu démarré sans l’accord des personnes sur place.

Publicités

53 réflexions sur “ Notre Dame Des Landes: questions ou indignations ”

    1. ben justement, cet article ne dit rien. Il relate que les ZADISTES sont cools, sympas et motivés. Je n’en doute pas. Mais j’aimerai savoir qui ils sont: sont-ils des habitants expropriés ? Des agriculteurs expropriés ? Des militants venus d’ailleurs et de quel mouvement ? Des sympathisants isolés qui se dit qu’il était cool de loger sur place ?

      1. Sous entendrais-tu que le mouvement des ZADistes serait instrumentalisé par des gauchistes , écolos , anars ou radicaux de tous bords prêts à en découdre ? Le terme générique d’activistes suffit à caractériser un mouvement de protestation en gestation mais clair dans ses intentions . Toutefois si tu tiens à avoir une réponse qui aurait pour intention innavouée de dévaloriser ce mouvement aux yeux du peuple , adresse toi à la DCRI . Je doute fort que cette instance , si elle en avait le droit , réponde honnêtement . Elle et les suppôts de Vinci ont intérêt à laisser planer le doute , ou instrumentaliser les insinuations perverses et sans fondement des WallsAyraultHollande et consorts . Sinon dans un état de droit DÉMOCRATIQUE et non hollandomonarchique , avec les moyens de l’État dont ils disposent , qu’ils apportent la preuve que ces  » activistes  » seraient illégitimes à enfourcher ce combat et , quand bien même , je suis habitant du MONDE :  » Tout est à nous , rien est à eux  » ( les riches ) . Quant à la légalité dont se gargarise le baronnet Walls avec ses postures de roquet réac , le recours aux voies démocratiques : consultation référendaire , discussions avec tous les acteurs locaux et nationaux valent mieux que les rodomontades à la Walls et qu’une légalité bayonnante , mal ficelée et non respectée .
        Je connais le coin , j’y suis né , ai travaillé à la SNCASO actuellement Airbus à Bouguenais : http://www.youtube.com/watch?v=OXRDdRDpGDQ , y ai combattu lors des grandes et petites grèves et les luttes ( illégales ) pour la pais en Algérie etc… Étant enfant , j’ai été marqué par les grèves Nantaises très rudes des années 50 . Ne pas oublier que la grève de mai 68 à débuté à Nantes , riche d’un long passé de combats ouvriers , à l’époque dans la mouvance anarcho-syndicaliste…

        1. yoyopolo Pourquoi ce mouvement n’a-t-il pas eu lieu en novembre 2011 ou février 2012 par exemple, le dossier était déjà au même niveau d’avancement ? Je ne cesse de poser la question et bizarrement personne ne répond.

  1. L’écologie n’est pas une affaire politique, juste de bon sens.

    Cette affaire n’est pas que locale, elle mets en question Ayrault et sa volonté (intéressée ?) de faire aboutir ce projet que bon nombre dénonce comme non-écologique (justement) et financièrement ruineux. Et surtout : inutile écologiquement puisque que le rapport bilan carbone est édifiant si ce « ayrault-porc » voyait le jour.

    L’affaire est « locale » ? Non, elle est régionale au départ mais sous l’impulsion d’un tout frais 1er Ministre elle prends valeur étatique non raisonnée. (Que Ayrault démissionne et revienne à ses petites affaires dans ce cas).

    Parler de Gaza, d’Israël, de la Syrie, du Mali… en lieu est place de cette actualité occultée, je ne vois pas le propos. Dans ce cas ne pas oublier de parler de Curiosity sur Mars…

    Tu écris :

    « 2. Cet aéroport, rappelons-le, n’est pas un projet du gouvernement…. Nantes… » => Ayrault

    « je ne connais pas le coin. » Moi oui, j’y suis allé. Ce sera une catastrophe pour les locaux respectueux de leur environnement, de la faune et flore locale et aussi, parce que c’est tout simplement beau et agréable toute cette nature.

    « Je ne comprends pas pourquoi ni comment en 2012 on peut encore avoir besoin de telles manifestations de force. »
    C’est simple, quand il y a une manifestation, ça ne se voit pas selon que l’on manipule les médias. Le gouvernement actuel à ce sujet ne vaut pas mieux que le précédent. Valls assure à ce niveau de médiocrité humaniste (les Rroms, les SDF squatteurs de son quartier,…)

    et à cette façon de faire tu « J’attends la formule. » Elle est simple, écouter le peuple, tout simplement et même de façon juste locale avec raison, désintéressée politiquement et financièrement, regarder juste l’humain revenir à sa vraie nature : celle qu’il fait qu’il respecte une Terre qui le nourri, localement et plus largement.

    « 4. Je suis aussi preneur d’informations sur qui sont ces activistes présents sur le site: habitent-ils sur place ? Les expropriations contestées attendent leur jugement définitif, aucune expropriation n’a eu démarré sans l’accord des personnes sur place. »

    Pour toutes les informations, google est ton ami et Twitter puisque pas mal de comptes y ont été créés. 😉
    Tu parles d’expropriations et bien oui, puisque les pelleteuse sont là pour démarrer le chantier fin décembre.

    Voilà Juan.
    J’attendais avec impatience ton billet sur #NDDL
    J’y commente à mon petit niveau de compréhension.

    Au passage : tu ne parles pas de la légitimité pour EELV d’avoir encore 2 marionnettes au gouvernement au regard de la position de l’ensemble des écolos de tout poil qui (c’est passé de mode mais) s’indignent…

    Cordialement

    Ervé

  2. La question centrale est : jusqu’où EELV et Juan vont-ils renier leurs convictions pour rester dans ce cirque libéral ?

    1. C’est une remarque – pardon – assez crétine. Primo parce que EELV est complètement opposée à NDDL. Deuxio parce que cet aéroport est un projet parapublic et productiviste sans grand rapport avec le libéralisme.

      1. Désolé Juan, mais ce n’est pas vraiment ce que dit le Cnard Enchaîné de c et aéroport et de son hôtel à fortunés. Je n’ai pas trop le temps, mais j’essaierai de développer dans la journée. ARAMIS

  3. Ce projet a parait-il 30 ans! A l’époque on croyait encore à l’expansionnisme prometteur… Aujourd’hui, la raison requiert de réduire les folies grandioses, non seulement devenues obsolètes mais énergivores, polluantes et dispendieuses. Parce que le projet a été reconnu d’utilité publique, il nous est imposé par la force au mépris des citoyens sachant que sous prétexte d’améliorer les communications(pour qui?) il est nécessaire de réaliser ce « massacre » en omettant d’avouer que derrière la belle idée, il y a des intérêts économiques importants et des plus values juteuses à faire ! …. Sachant comment ce pouvoir qui se prétend de « gauche » se précipite pour satisfaire les diktats de la haute finance et se donner une caution de « bon gestionnaire », il n’y a rien à attendre de bon de ce dernier.

  4. Sur quelles bases est-il d’utilité public ? la question est là et quand on voit à quel point les chiffres ont été bidonnés..
    Mais passons… Nous semblons être revenus aux méthode de notre bon charles pasqua. Après qu’il y ait 50, 100 ou 200 personnes dans chaque patelin français devant le siège du PS, ça commence à monter par rapport au zero d’il y a quelques semaines. Il est temps qu’Ayrault, principal supporter du truc, se remette en question et regarde les autres solutions, tout aussi profitables, vois plus, à sa commune.
    Hollande et le PS ont tout à perdre dans cette affaire….et EELV, c’est déjà fait.

    1. Iceman 75, vous avez raison! Mais au point où en est arrivé le PS( je connais que trop) au gouvernement qui veut donner l’impression d’être aussi bon gestionnaire que la droite et cède au diktat de la finance internationale, éblouie de tant de complaisance, il serait vain de penser que quelques uns des caciques ainsi « confortablement » installés sous les ors de la République, grassement payés au frais de la Princesse, fassent acte de lucidité d’autant qu’ils s’estiment dans la parfaite légalité ! Sinon, que la machine va craquer ! Le parti hégémonique va se retrouver seul, ses allies( EELV) font finir par rompre et nous allons retrouver une « nouvelle » gauche de plus en plus forte face à …l’UMPS ! C’est à souhaiter avant que le pays soit exsangue comme nombre autres nations européennes ( Grèce, Portugal, Espagne…)

      1. bIEN VU yMAGE 134 : oui, la coalition de la varie gauche est bel et bien en train de voir gonfler ses effectifs et pourrait surprendre tous ces habituels spécialistes UMP, MRG et PS de la politique, toujours branchés sur le coup du balancier pour faire presque pareil tout en continuant d’étouffer les classes qui souffrent depuis une trentaine d’années. Oui il n’est plus que temps que la vraie gauche resurgisse pour faire une autre politique. ARAMIS

  5. Sur le blog  » 29 questions… », je rçois le message du quota d’interventions dépassés.
    En somme la sollicitation d’Arié de me censurer a été enttendue.
    Je repasse ici ma réponse :
    i
    [« Non, pas « à demain »: je n’ai pas davantage l’intention de vous répondre que je ne réponds à Rosebud depuis longtemps. « ]i

    Il passe son temps à commenter mes propos, la plupart du temps en termes injurieux, insultants.
    Répond rarement sur le fond, est pris régulièrement en défaut , mensonges, trucages, se contredit grossièrement
    Prétend rêver à un logiciel qui éliminerait ceux qui ne lui plaisent pas, mais il serait éliminé par tout le monde n’étant supporté par personne, toutes opinions confondues.Le seul qui de ce point de vue fasse l’unanimité.
    S’arroge le droit d’insulter tout le monde mais ne supporte pas la moindre critique à son égard.
    Un personnage effectivement puant qui, par l’esprit certainement le plus fin de ce blog, a été quaifié de » niquedouille jaboteur  » et c’est bien mérité.
    Passe son temps à nos annoncer qu’il part mais nous décoit constamment.

    1. je vous suggère de passer votre chemin. Certains commentaires, chez Marianne.net, étaient trop violents, trop outranciers, à la frontière de l’insulte. Je nettoie régulièrement quand bon me semble. Mais si vous souhaitez débattre sereinement, n’hésitez pas.

    2. Libre à vous de croire que c’est moi qui gère la censure sur le blog de Juan, et que les tombereaux d’injures ordurières à mon égard que contient chacun de vos commentaires (celui-ci n’est rien par rapport à ceux qu’on lit sur le blog de Juan), d’un très haut niveau (il y était récemment question de ma femme) et auxquels je ne réponds plus depuis longtemps (votre technique d’aller toujours plus bas dans l’injure pour tenter d’obtenir ENFIN une réponse de ma part ne fonctionne pas), sont sans importance. Je vous rappelle toutefois que sur Marianne.net vos commentaires d’injures sont également très souvent censurés: la théorie du complot, sûrement.

  6. Et pourquoi j’ai l’impression d’une manipulation ? Pourquoi ai-je l’impression que les activistes ne sont pas tous Français ? Pourquoi ces mêmes activistes qui aiment tant la nature, ne sont-ils pas en Dordogne où dans d’autres coins de France où leur soif de décroissance pourrait être vécue sans heurts ? Pourquoi, pourquoi ? Pourquoi n’ont-ils pas agit AVANT que le gouvernement de gauche soit élu ? Comment justifient-ils s’être attribué ces terres sans n’avoir rien demandé à personne ?
    Merci Juan, comme d’habitude….

    1. A Cholois Soupirons et C Denocq ,
      Les Alternatifs ne sont pas nécessairement des Agitprop et encore moins des gauchistes extrémistes . ils sont soutenus et bénéficient du concours de beaucoup de citoyens écolos ou pas . Ils se sont mobilisés après l’accession du président monarque au pouvoir et , cela , suite à la prétendue urgence de la réalisation de NDDL dont le calendrier était acté et , je ne comprends pas que cela ne semble pas perçu ou sinon c’est de la désinformation malhonnête
      Quant à C denocq , le lac de Grand Lieu ne peut pas servir se contre exemple puisque l’aéroport Nantes Atlantique existe depuis belle lurette et bien AVANT la prise de conscience écologique et les résistances en résultant . On peut déplorer cela mais sa relative proximité de l’aéroport n’a pas porté gravement atteinte à la flore et la faune du lac . A noter que cette étude ne mentionne aucun impact environnemental qui serait dû à l’aéroport : https://www.google.com/url?q=http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/1201360484390/0/fiche___ressourcepedagogique/%26RH%3D1160729734281&sa=U&ei=EHiyUMixKqnm0gG-2YHAAg&ved=0CAsQFjAC&client=internal-uds-cse&usg=AFQjCNFlQE7ygouExI_vIz0-nFXp287Fzg . D’autre part la diminution notable de certains poissons ( anguilles , carnassiers etc…) ne sont pas le fait de Nantes Atlantique mais celui de la pollution chimique des intrants agricoles et surtout de la surexploitation , au siècle dernier , du sable de Loire qui a eu et a toujours pour conséquence de dénaturer le flux hydraulique du cours d’eau et , par là même , de transformer le lit du fleuve ( parcourant le fleuve en bateau j’ai souvent vu en été des mulets le ventre en l’air à la surface de l’eau ) cela ajouté à la pollution générale . Le tout a quasiment fait disparaitre esturgeon , aloses , salmonidés , lamproies et tutti quanti . A noter que , il a un demi siècle et + , les  » Boires  » d’Anjou connus par les pêcheurs pro et amateurs étaient bien alimentés en anguilles par la migration annuelle des civelles ( ou pibales , selon la région ) et , du fait de tous les facteurs pré-cité , cet apport a énormément régressé . http://www.rivernet.org/loire/soslv/soslv_f.htm .
      N.B. : Je ne suis pas un écolo stricto sensu mais j’ai cette sensibilité . Je suis un enfant du fleuve . J’y suis très attaché y ayant vécu .

  7. . « Le projet NDDL est malheureusement … légal; « malheureusement« , car je ne vois pas l’intérêt éco-écologique de cet aéroport. Avant de me prendre une salve de critiques des pro-NDDL, je dirais que je n’habite pas là-bas, je ne connais pas le coin. Mais (1) j’ai peur en avion, et (2) les transports terrestres collectifs me semblent plus écolo. Ceci étant dit, ce projet a été malheureusement déclaré d’utilité publique par décret du 9 février 2008 »

    et depuis le temps que ce dossier est dans l’air, aucun des opposants n’a fait la réelle démonstration de son inutilité

  8. Pour ce qui était de ROUEN (je n’y étais malheureusement pas pour être bloqué par une sciatique, vieux souvenir de docker) mais je crois savoir par mon beau frère qui est un anti ayraultport forcené, ils étaient au moins autant que la populace soutenant HOLLANDE aux dernières élections d’après les fameux compte des bourgeois de FR3 Normandie, toute cette clique des hauteurs dont faisait partie le père de HOLLANDE à BOISGUILLAUME. Des points d’intérêt écologiques, le canard en recense 7 et ne manque de parler d’affairisme avec un hôtel 4 étoile attendant les affairistes mondiaux dont rêve Ayrault depuis plus de 20 ans. Vous comprenez, maintenant qu’il est premier sinistre de ce pays où il se débat depuis tout ce temps pour avoir son joujou à lui (cher et en pleine récession, il faut le faire pour un premier ministre de « gauche ») il est logique qu’il envoie les CRS du très droitier VALLS qui ressemble de plus en plus à celui de sarko. Chargement de CRS c’est maintenant ? Il ne vont pas l’emporter au paradis, moi je vous le dis. ARAMIS

  9. Même le Figaro le dit : Ayrault et Fillon main dan sla main pour monter cette cochonenrie onéreuse et à peine utile. Merci donc à Elie Arié pour cet excellent lien. Petit extrait montrant la collusion entre PS et UMP :

    « Lorsque le Grenelle de l’environnement prévoit en 2007 le gel de toute création d’aéroport en France, le député-maire de Nantes Jean-Marc Ayrault n’a d’ailleurs aucun mal à obtenir le soutien du premier ministre François Fillon, ancien président de la région Pays de la Loire. Le projet d’aménagement est maintenu au motif qu’il ne s’agit pas à proprement parler d’une nouvelle infrastructure mais plutôt du «transfert» d’installations existantes motivé par des «raisons environnementales». Le projet est finalement reconnu «d’utilité publique» en 2008. L’État signe en décembre 2010 un contrat de concession avec Vinci avec pour objectif une mise en service en 2017. Le coût du projet est chiffré à 580 millions hors taxes. »

    CQFD. Cà c’est de la gauche, 4 milliards pour un aéroport alors qu’il faut se serrer la ceinture ! ARAMIS

  10. Roissy n’est pas au milieu d’un désert entrepreneurial et hôtelier que je sache
    tous les grands aéroports ont un environnement de ce genre et de niveau d’autant plus élevé qu’ils sont ouverts à l’international
    l’aménagement du territoire prévoit à terme moins de 10 grands aéroports internationaux en France ( et même 6 seulement je crois me souvenir) les autres ne faisant plus que de la desserte régionale
    6 : PARIS LYON NANTES TOULOUSE un à créer pour le grand est et un pour le NORD OUEST

    1. C’est bien ce que l’on dénonce et répète depuis plusieurs mois : cette vision date de l’époque des « grands » projets, ceux là mêmes qui ont permis aux pays et aux villes se voulant mégalopodes de dépenser du fric à gogo pour finir sur la paille (après que les copains se soient bien sucrés) et avoir une dette « commune » dont Ayrault nous demande d’éponger en silence.

      Les grands travaux ne servant que les désirs de ces mégalo qui se disputent la place de la plus grande ville ou du pays le plus « navateur » (voyez la Grèce du socialiste PAPANDREOU ou l’Espagne du socialiste ZAPPATERO) dont Sarko faisait l’éloge pour leur « réalisme » socialiste, très proche de sa politique et vous aurez compris où ils en sont arrivés en terme de reniement, et de mépris du peuple.

      Les projets grandioses, c’est marre et Ayrault va devoir bouffer son chapeau s’il ne veut pas voir imploser le PS sur son affaire de merde. ARAMIS

  11.  » Notre-Dame-des-Landes : un énarque proche de François Hollande s’insurge

    Alors que les affrontements s’intensifient entre forces de l’ordre et résistants au projet d’aéroport, Patrick Warin, énarque et ancien directeur à la Caisse des Dépôts et Consignations, s’indigne. Dans une lettre ouverte à François Hollande, il démontre l’absurdité du projet, que seule une « mégalomanie ridicule » semble justifier. »

    http://www.bastamag.net/article2751.html

  12. Pour ce qui est de la légalité (« force à la loi » selon Mrs Valls, Leroux, etc., « tous les recours ont été épuisé, force au droit » d’après Mr Ayrault, comme cela a été relayé sans la moindre vérification dans les médias), force est de constater que s’il y a bien usage de la force, la légalité n’y est pas vraiment puisque la commission d’enquête a émis deux réserves de taille à la poursuite des procédures, demandant expressément que les travaux ne commencent pas avant qu’elles n’aient été levées, et qu’un certains nombres de recours, aux arguments juridiques solides, sont encore en attente de décision :

    http://www.actu-environnement.com/ae/news/notre-dame-landes-aeroport-contentieux-juridique-17078.php4

    http://blogs.mediapart.fr/blog/ivan-villa/201112/aeroport-de-notre-dame-des-landes-la-voie-de-sortie-europeenne-le-droit-

  13. Quant à la légalité de l’intervention policière et militaire (pour le moins violente) de ce vendredi :

    « A 10h30, Julien Durand, porte-parole de l’Acipa (Association citoyenne intercommunale des populations concernées par le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes) a lancé une consultation avec les avocats de l’association et un huissier afin que soit établi un constat de l’opération menée par les gardes mobiles.
    Avec le propriétaire du terrain, ils se sont rendus à La Châtaigneraie, le site de la reconstruction installée lors de la grande mobilisation du week-end dernier afin de vérifier qu’il n’y a pas eu d’infraction de la part des forces de l’ordre. Le porte-parole du ministère de l’Intérieur présent sur place a affirmé de son côté que « tout a été fait dans la plus stricte légalité ». 
    Un avis que ne partage pas l’avocat de l’Acipa qui envisage une riposte juridique. Et effet, le terrain concerné est sous le coup d’une procédure d’expropriation, « mais le propriétaire en a toujours la jouissance », explique Julien Durand. De plus, il semblerait que les délais de procédure n’ont pas été respectés. Les avocats de l’Acipa se préparent donc à déposer une plainte au tribunal de Saint-Nazaire. » Nouvel Obs

    « L’arrêté du préfet de région diligentant l’intervention des forces de l’ordre a été contesté devant le tribunal de grande instance de Saint-Nazaire. Vendredi en fin d’après-midi, le président du tribunal a déclaré qu’il n’était pas compétent pour aller à l’encontre de cet arrêté et de son application.
    Selon les avocats, les forces de l’ordre ne pouvaient pas intervenir dans la parcelle sur laquelle les installations ont été construites puisqu’elle appartenait toujours à la famille Paressant. Si cette dernière a bien reçu son arrêté d’expropriation, elle n’avait pas reçu, au moment de l’intervention, l’indemnisation due par la société Aéroport du Grand Ouest (AGO). Il s’agit donc, pour les avocats, d’une « violation de domicile ». « Vendredi midi, dans l’urgence, AGO a fait parvenir par recommandé le chèque », raconte l’un des avocats.
    Mes Erwann Le Moigne et Etienne Boittin, représentant Jean-Pierre Paressant, ont contesté un autre point. Dans son arrêté, le préfet, Christian de Lavernée, a mis en demeure le propriétaire de la parcelle où ont eu lieu les travaux de réoccupation du site « d’interrompre immédiatement ceux-ci ». Dans le même temps, il a chargé « toute autorité de police ou de gendarmerie (…) de l’exécution du présent arrêté ». « On ne peut notifier à mon client, en fin de matinée vendredi, de faire cesser les travaux, et faire intervenir l’autorité publique dès six heures du matin [le préfet ayant refusé de rendre public l’arrêté prononcé et utilisé pour justifier l’intervention des forces de l’ordre, pour ne le faire qu’une fois celle-ci terminée…] . Il y a donc violation du droit de propriété », explique Me Le Moigne. » Le Monde

    http://www.rue89.com/rue89-planete/2012/11/23/notre-dame-des-landes-une-operation-policiere-juridiquement-bancale-237280

  14. Quant aux soit disant terroristes anarcho-autonomes (argument calomnieux habituellement utilisé par la droite et l’extrême-droite lorsque à bout d’argument afin de décrédibiliser une cause quand celle-ci apparaît juste et légitime aux yeux de l’opinion – comme lors des manifestations contre le projet de loi sarkozyste d’allongement de l’âge de départ à la retraite, une preuve de plus, s’il en est, qu’il n’y a plus de différence entre le PS et la droite sarkozyste) et, pire, pour certains étrangers, voici à quoi ils ressemblent :

    http://leplus.nouvelobs.com/contribution/715077-notre-dame-des-landes-comment-je-me-suis-fait-degager-par-les-crs-a-6h-du-mat.html

    http://www.bastamag.net/article2781.html

    Terriblement dangereux, n’est-ce pas ?!

  15. Pour ce qui est de la violence, je vous renvoie au communiqué que l’Acipa a fait à la suite de la manifestation pacifique du samedi 17 novembre : « Force est de constater que lorsque la police n’intervient pas, il n’y a pas de violence. »

  16. Avoir été dans l’obligation de voter HOLLANDE le pédalo qui a nommé Ayrault le méprisant et en arriver à devoir lire çà en se disant que ceux qui envoient les CRS se disent de gauche, c’est écoeurant :

    « Plus de 500 gendarmes ont débarqué au petit matin avec les pelleteuses. « Ça attaque de partout », dit-on sur place. Les bombes lacrymos pleuvent. Le gouvernement n’entend pas se laisser « dicter une vision du monde qui n’est pas la sienne », selon Jean-Marc Ayrault [1]. Il semble ne pas avoir compris que les violences d’État ne font que renforcer la détermination et la solidarité. Si l’on en croit les messages laissés sur le site des occupants et les dizaines de rassemblements de soutien qui s’improvisent en Bretagne, en Loire-Atlantique et ailleurs, la ZAD n’est pas prête de se vider. »

    La FRANCE est devenue Sarkholland ou Hollandozy depuis juin 2012 ? Des autistes ces politicards. on va vous les réveiller tiens ! ARAMIS

    1. La démocratie ne consiste pas à accepter tout blocage par des manifestants de l’application d’une décision gouvernementale.

      1. Décision gouvernementale? En 1942 lorsque le gouvernement français faisait arrêter les juifs( sous la pression de l’occupant nazi) il ne fallait pas contester puisque c’était une décision gouvernementale ? Lorsqu’un pouvoir politique se fait élire sous des promesses électorales et, qu’une fois élu, il fait exactement son contraire, le peuple est en droit de lui demander des comptes et même de si opposer ou bien nous ne sommes plus en démocratie. Dans le cas d’espèce, c’est la tyrannie de l’argent qui commande.
        Un exécutif de gauche doit au moins écouter les doléances, surseoir au projet si fortement contesté quant à son utilité actuel et reprendre le dossier avec un peu plus de sérieux et de considération des citoyens autres que les grands groupes financiers ou les potentats locaux bien décidés à imposer leurs souhaits même si ces derniers s’avèrent obsolètes, dispendieux( en période de récession) et destructeurs de l’environnement que l’on cherche à préserver pour le bien être collectif. Où est la loi ?

  17. Au Parti de Gauche nous entendons autour de nous une exigence forte d’être clairs et nets, faciles à identifier. C’est la période politique qui l’exige. Cette attente doit-être entendue. C’est de cette manière de faire que dépend notre capacité à être entendus dans le pays profond. Pour l’avenir s’impose le débat sur la conception que nous avons de la façon dont doivent fonctionner ensemble les groupes parlementaires et le Front de Gauche. L’exigence du travail collectif entre le Front et les groupes doit s’imposer en dépit de toutes les difficultés pratiques que notre petit nombre d’élus soulève. D’autant plus que nous travaillons sous le double régime du groupe autonome et du vote autonome de chaque parlementaire. Il faut dire avec franchise que cette conception de la place, du rôle et du pouvoir solitaire des parlementaires ne correspond pas à l’idée que nous nous en faisons. Le Front de Gauche est une construction permanente. Il ne peut avancer sur le régime du fait accompli sur les décisions collectives. Je n’évoque toutes ces questions que pour deux raisons. D’abord en direction de ceux qui me demandent déjà des explications sur ce vote à l’Assemblée. Ensuite pour que chacun de mes lecteurs que cette question intéresse fasse le même effort que moi pour traiter les problèmes qui se présentent en prenant en compte toutes ses dimensions et avec la volonté de sortir par le haut de toutes les difficultés. Sans rien céder de ce qu’il croit juste;

  18. Je voudrais dire que les commentaires dans Marianne2 je n’en n’ai rien à cirer.

    Ensuite que je ne peux donner un avis sur l’intérêt et la pertinece de la construction
    de l’aéroport Notre Dame des Landes n’étant pas de la région et ne voulant surtout
    pas critiquer lainsi e gouvernement sans savoir, ni sans les avis de gens en qui
    je fais confiance (Royal).

    Toute fois
    je trouve que les 2 ministres d’EELV devraient sortir du gouvernement
    et EELV ensuite parler d’une seule voix (comme du temps où Eva Joly était
    la candidate avant de signer les accords avec le PS qui n’auraient
    jamais dû l’être).

    Je pense que rle fait de retarder le projet de 6 mois, dans ces circonstances,
    montre bien le peu d’autorité de Hollande et de ce Gouvrnement dont
    les Projets risquent en grande partie de n’être que des mirages.

  19. Comment pour cet aéroport du grand ouest les prétendus écolos peuvent-ils parler de Notre Dame des Landes et ne jamais évoquer le Lac de Grand Lieu ? Ce qui prouve bien que les commentaires sont écrits par des gens qui ne connaissent strictement rien à la région de Nantes.

  20. « Sur les violences policières à Notre Dame Des Landes : Communiqué de l’équipe médicale de la ZAD du 24 novembre 2012 »

    Publié le 25/11/2012 sur le site internet Mediapart :

    « Pas d’images, pas de sensationnel… Pour qui souhaite voir d’un peu plus près ce qui se passe en ce moment sur le site convoité par l’Etat, le Parti Socialiste et Vinci au nord de Nantes, le site de « zad nadir », alimenté par les personnes se trouvant sur place, est assez complet. Et très édifiant.

    Avec une précision chirurgicale, le gouvernement tente de semer peur et désolation chez les opposants à ce projet humainement, écologiquement obscène. Les lésions occasionnées par des armes telles que les grenades assourdissantes sont souvent irréversibles. Hollande, Valls et Ayrault sont en train de se rendre responsables d’une nouvelle infamie. Pourtant, les véritables sourds, ce sont eux et leurs semblables…

    Depuis Notre-Dame-des-Landes

    Depuis des semaines d’occupation et de harcèlement policier et militaire, alors que nous continuons à défendre la zone du bétonnage programmé, nous avons atteint aujourd’hui, samedi 24 novembre, un pic de violence avec une centaine de blessé.e.s, dont une trentaine graves pris en charge à l’infirmerie de l’équipe medic établie à la Vache rit, l’une des nombreuses équipes de soins sur la zone.

    On dénombre une vingtaine de personnes touchées par des éclats de grenades assourdissantes, aux jambes, aux bras, à la lèvre, au bas ventre. Ces bouts métalliques ou plastiques entrent dans les chairs, on peut rarement les extraire, et ils restent souvent à vie.

    Les grenades assourdissantes sont censées être utilisées selon un protocole précis : notamment en cas d’encerclement des forces de l’ordre, et en direction du ciel, ce qui n’était clairement pas le cas aujourd’hui. Les gendarmes mobiles les utilisent de façon à ce qu’elles explosent à côté ou sur les manifestants, provoquant des blessures graves.

    Une personne a été touchée au bas ventre par un éclat d’une de ces grenades offensives, provoquant un gros hématome et des lésions internes. On constate chez deux personnes 10 impacts chacune dans les jambes. Une personne risque de perdre son oeil droit. On constate également une plaie au tympan due à un tir de grenade, provoquant une surdité brutale. Suite à des tirs tendus de flashball, on dénombre quatre blessures au thorax, avec fractures de côtes et état de choc, de multiples blessures aux jambes et aux mains, une blessure hémorragique au visage. Et de nombreux.ses autres blessé.e.s.

    Il était difficile d’évacuer les blessé.e.s les plus graves par ambulance ou par véhicule particulier suite aux différents barrages de police. Ces scènes de défilé ininterrompu de blessé.e.s du matin au soir ravive dans nos mémoires le souvenir de l’action de masse contre les pylônes THT (Très Haute Tension) dans la Manche le 24 juin 2012 pendant laquelle les forces de l’ordre ont fait l’usage démesuré des mêmes armes, faisant plus d’une vingtaine de blessé.e.s en une heure.

    L’habituelle stratégie de frapper fort celles et ceux qui résistent à leurs plans de destructions ne semble pas fonctionner ici à Notre-Dame-des-Landes. La force et la détermination est bien vive sur les visages. Nous ne lâcherons rien. »

  21. Communiqué de l’équipe médicale de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes du 24 novembre 2012

    Publié le 25/11/2012 sur le site internet de la ZAD et sur mediapart :

    « Pas d’images, pas de sensationnel… Pour qui souhaite voir d’un peu plus près ce qui se passe en ce moment sur le site convoité par l’Etat, le Parti Socialiste et Vinci au nord de Nantes, le site de « zad nadir », alimenté par les personnes se trouvant sur place, est assez complet. Et très édifiant.
    Avec une précision chirurgicale, le gouvernement tente de semer peur et désolation chez les opposants à ce projet humainement, écologiquement obscène. Les lésions occasionnées par des armes telles que les grenades assourdissantes sont souvent irréversibles. Hollande, Valls et Ayrault sont en train de se rendre responsables d’une nouvelle infamie. Pourtant, les véritables sourds, ce sont eux et leurs semblables…

    Depuis Notre-Dame-des-Landes

    Depuis des semaines d’occupation et de harcèlement policier et militaire, alors que nous continuons à défendre la zone du bétonnage programmé, nous avons atteint aujourd’hui, samedi 24 novembre, un pic de violence avec une centaine de blessé.e.s, dont une trentaine graves pris en charge à l’infirmerie de l’équipe medic établie à la Vache rit, l’une des nombreuses équipes de soins sur la zone.

    On dénombre une vingtaine de personnes touchées par des éclats de grenades assourdissantes, aux jambes, aux bras, à la lèvre, au bas ventre. Ces bouts métalliques ou plastiques entrent dans les chairs, on peut rarement les extraire, et ils restent souvent à vie.

    Les grenades assourdissantes sont censées être utilisées selon un protocole précis : notamment en cas d’encerclement des forces de l’ordre, et en direction du ciel, ce qui n’était clairement pas le cas aujourd’hui. Les gendarmes mobiles les utilisent de façon à ce qu’elles explosent à côté ou sur les manifestants, provoquant des blessures graves.

    Une personne a été touchée au bas ventre par un éclat d’une de ces grenades offensives, provoquant un gros hématome et des lésions internes. On constate chez deux personnes 10 impacts chacune dans les jambes. Une personne risque de perdre son oeil droit. On constate également une plaie au tympan due à un tir de grenade, provoquant une surdité brutale. Suite à des tirs tendus de flashball, on dénombre quatre blessures au thorax, avec fractures de côtes et état de choc, de multiples blessures aux jambes et aux mains, une blessure hémorragique au visage. Et de nombreux.ses autres blessé.e.s.

    Il était difficile d’évacuer les blessé.e.s les plus graves par ambulance ou par véhicule particulier suite aux différents barrages de police. Ces scènes de défilé ininterrompu de blessé.e.s du matin au soir ravive dans nos mémoires le souvenir de l’action de masse contre les pylônes THT (Très Haute Tension) dans la Manche le 24 juin 2012 pendant laquelle les forces de l’ordre ont fait l’usage démesuré des mêmes armes, faisant plus d’une vingtaine de blessé.e.s en une heure.

    L’habituelle stratégie de frapper fort celles et ceux qui résistent à leurs plans de destructions ne semble pas fonctionner ici à Notre-Dame-des-Landes. La force et la détermination est bien vive sur les visages. Nous ne lâcherons rien. »

Les commentaires sont fermés.