#NDDL et la violence


Il suffisait d’écrire ici, de poser la question qui fâche (mais qui sont ces opposants activistes présents sur place contre le projet de NDDL); d’éviter de lire les quelques critiques rapides et violentes contre un billet interrogatifs, et de lire les témoignages sincères. A titre personnel, j’ai cessé de penser en blanc et noir depuis longtemps. Ce qui ne m’empêche pas de constater la violence de la chose, et d’éprouver une révolte toute personnelle.

J’ai donc lu avec attention quelques témoignages et commentaires – pas tous – sur cette affaire des Landes qui, même quand je militais chez les écolos, m’intéressait assez peu.

Non pas que j’ignore la chose.

Mais je manque de concentration.

Point barre.

MAJ de 8h48: je vous conseille l’excellent récapitulatif de Pierre Deruelle, dans ses Carnets, publié ce matin. On y apprend l’historique de la chose (45 ans déjà!), le rôle de quelques édiles locaux (comme ce préfet passé pantouflé chez Vinci), la rénovation urbaine du quartier limitrophe de l’actuel aéroport, etc. Un vrai feuilleton !

Publicités

14 réflexions sur « #NDDL et la violence »

  1. « Ce qui ne m’empêche pas de constater la violence de la chose, et d’éprouver une révolte toute personnelle. »
    Enfin suis-je tenté de dire. Sur ce point précis, vous me rassurez.

    Pour ma part ce déchaînement d’une brutalité et d’une violence incroyable (Il faut voir… Malheureusement peu d’images circulent puisque la plupart du temps les journalistes sont empêchés d’aller sur place et dès que quelqu’un tente de filmer, les forces de l’ordre prennent ou détruisent immédiatement le matériel. On comprend pourquoi…), absolument injustifiable, à l’égard de personnes non-violentes réclamant depuis toujours le dialogue, de la part de Mrs Ayrault et Valls, et du PS qui les soutient, me révolte profondément. Et cela, je ne leur pardonnerai pas.

    1. @ george

      1) Je te cite « ce déchaînement d’une brutalité et d’une violence incroyable (Il faut voir…  »

      Gardons tout de même quelques superlatifs sous le coude… C’est pas non plus Alep comme le fait remarquer Lucno.

      2) « à l’égard de personnes non-violentes réclamant depuis toujours le dialogue ».

      « Non-violentes » ?Certains opposants au projet ont lancé des pierres et des cocktails molotov… Je ne dis pas que tous les opposants font ça mais on ne pas dire que ceux qui le font soient non violents… En tout cas ça ne colle pas avec la posture victimaire que tu décris.

      En résumé, évitons les caricatures dans un sens comme dans l’autre. A mon avis il n’y a pas de « gentils » et de « méchants » dans cette affaire. Juste des gens qui ne sont pas d’accord sur l’intérêt général du projet.

  2. Nous ne savons s’il fallait absoluement en passer par là pour démontrer que ces gens-là (Et les plus à droite sont justement premier ministre et ministre de l’intérieur, manquait plus que le maire de Lyon au tiercé) n’avaient rien de socialiste ni de gauche, mais gageons que grâce à la détermination et au courage des anti aéroport (je regrette de ne pouvoir me déplacer), ce constat que nous faisons régulièrement, va forcément devenir une évidence pour tous les nombreux sceptiques qui commencent à douter à ce niveau. ARAMIS

  3. Ah… ouf… vous l’avez publié… Ca me soulage ! j’allais le faire en le résumant.
    Mais indépendamment de ce récapitulatif – ô combien instructif – publié hier par Politis.fr, il y a concernant la violence sur le site mis en lien par ARAMIS des « précisions » : « communiqué de l’équipe médicale »de « ZAD » « http://zad.nadir.org/spip.php?article681 »

  4. On peut se demander si cette violence relative quand même (pas de mort
    ni de blessé, Notre Dame des des Landes n’est pas devenu Alep en Syrie))

    n’aura pas servi à ce que pour ce problème Politique de l’aéroport NNDL
    présenté, comme tant d’autres comme c’est à la mode de chez nous en Politique
    jusqu’ici sous une « version » « jolie » mais très tendancieuse simplifiée

    soit enfin beaucoup plus réellement connu (et merci à ceux qui s’y attèlent).

    Par exemple le coûtt de l’opétaion est évalué à 528 millions d’Euros
    par les « Promoteurs » du Projet et le Canard Enchainé l’évalue lui à 4 Millards
    d’Euros, paramètre décidément trés variable !

    1. Malheureusement renseignement pris ici et ailleurs (merci), pas de blessé (sérieux) semble
      aussi dans la version « jolie » mais fausse.

    2. Bah ! Oui quoi ! Les pro évitent de parler du coût total de l’ensemble du projet et préfèrent minimiser « aussi » le coût évalué provisoirement du seul aéroport. C’est comme si on vous disait que le mariage n’allait pas coûter trop en ne parlant que du coût de la pièce montée quoi . Ils nous prennent vraiment pour des quiches tout de même. Oui au total c’est bien 4 milliards d’euros, plus de 26 milliards de francs avec les « dépendances » sauf surcoût éventuel, comme toujours dans ce genre de gros clafoutis… Il n’y plus d’argent on réduit les dépenses sociales mais Ayrault veux son joujou, na ! ARAMIS

  5. A vrai dire ce qui est étonnant c’est que personne ne discute sérieusement
    que moyennant quelques aménagements trés faisables l’aéroport actuel
    de Loire Atlantique est trés loin d’être saturé et d’être obsolète.

    Quels seont vraiment les avantages à moyen long terme finalement produits par
    ces investissements ? C’est très flou.

  6. Bien vu Lucno: et c’est d’ailleurs un élémnt avancé par les anti nouvel aéroport (dont des pilotes utilisant régulièrement la ligen existante. Ce truc de luxe tape à l’oeil n’intéresse que les bourgeois matuvu, et les patrons affiristes toujours prêts à délocaliser avce ou sans nouvel aéroport. Voir un extrait paru dans un journal de l’Ouest ci dessous. même certains patrons sont contre cet aéroport inutile vu qu’il y a déjà ce qu’il faut, juste à mettre au point pour quelques millions. ARAMIS

    Notre-Dame-des-Landes est carrément un enjeu pour l’Ouest ! », répète Hubert de Boisredon à chaque occasion. Son entreprise Armor (1 900 personnes, dont 700 à Nantes) fabrique des cartouches d’encre pour les imprimantes et des rouleaux d’impression code-barres. 80 % de la production exportés. « Nos clients doivent pouvoir venir rapidement chez nous. Des lignes directes vers la Grande-Bretagne ou l’Allemagne nous ont fait décrocher des marchés. Il faut mieux desservir l’Europe de l’est. »

    Autre fleuron ligérien, le groupe Grimaud, 1 700 salariés dans le monde, spécialiste de génétique animale à Roussay, près de Cholet, avoue sa dépendance à l’avion. « Chez nous, on compte chaque jour une quinzaine de personnes sur un vol à un bout ou un autre de la planète. Nous avons une attente particulière sur le fret : c’est notre troisième poste de dépense. On expédie des reproducteurs au Moyen-Orient, en Asie, en Afrique. Nous avons tout à gagner au renforcement d’une plateforme aéronautique interrégionale », assure Frédéric Grimaud, le PDG.

    Les patrons vendéens sont moins enthousiastes. « Notre-Dame-des-Landes peut être un facteur de développement, mais à certaines conditions, prévient Joseph Moreau, qui préside la CCI de Vendée. Les 20 % d’usagers du sud de la Loire attendent une desserte efficace, donc un nouveau pont. Et ils ne veulent pas que les prestations, le prix des parkings notamment, se mettent à flamber… »

    Des patrons « anti-NDDL », il en existe aussi. Sur son compte Twitter, Florent de Kersauson, de Nestadio Capital, juge le projet tout à fait « inutile »… Farouchement pour, à l’inverse, les membres du Club des trente qui regroupe de grands patrons bretons… Ils devraient le redire aujourd’hui à l’Assemblée nationale…

  7. A TITRE DOCUMENTAIRE, DES NOUVELLES DU FRONT. MAIS QUEL EST DONC LE MODE DE GOUVERNANCE ?

    Alternative Libertaire tient à exprimer sa colère et son indignation face à l’intervention policière commencée le 23 novembre 2012 et qui est toujours en cours à Notre Dame Des Landes. Cette intervention violente (destructions, expulsions, arrestations, violences policières) marque la réponse du gouvernement « socialiste » au grand mouvement populaire de contestation de l’aéroport qui s’affirme et se renforce de jours en jours.
    Au moins une centaine d’opposant-e-s ont été blessé-e-s, pour certain-e-s grièvement, à cause des éclats de grenades assourdissantes lancées à tirs tendus, des coups de matraque ou des tirs de flashball. L’Etat dépense sans compter en période « d’austérité » et met au service des intérêts d’une multinationale, Vinci (qui profitera des retombées de l’aéroport via un partenariat public/privé), des moyens humains et matériels importants : plus de 1000 CRS et gendarmes mobiles mobilisés depuis le 16 octobre, pelleteuses,hélicos, hôtels…

    Nous tenons particulièrement à dénoncer les propos scandaleux de Manuel Valls qui résume le mouvement à un « kyste ». Ce discours d’extrême droite soulignant le rôle « d’étrangers » dans la lutte, relève de toute la dérive droitière de ce gouvernement qui n’hésite pas à procéder à des expulsions illégales (Châtaigneraie).

    Au moment où François Hollande caresse dans le sens du poil les catholiques intégristes sur le mariage gay et recule devant le patronat et la Commission Européenne, il réprime à tout va les forces progressistes qui contestent le projet pharaonique de son premier ministre. Ce projet,inutile, coûteux et désastreux pour l’environnement, ne sert que les ambitions mégalos de Jean-Marc Ayrault, ex-maire de Nantes, et les intérêts voraces de Vinci !

    Alternative Libertaire appelle à rejoindre la résistance sur le terrain à la ZAD, lors des appels à manifester devant les mairies, préfectures, sièges du PS et infrastructures de Vinci, et en participant aux actions des comités de soutien luttant contre l’aéroport partout en France.

    Nous demandons le retrait des forces de l’ordre présentes sur la ZAD, la fin de la répression policière et le retrait du projet d’aéroport.

    Alternative Libertaire réaffirme son soutien total à l’ensemble des opposant-e-s jusqu’à la victoire.
    Alternative libertaire le 27 novembre 2012

Les commentaires sont fermés.