#mariagepourtous: liberté civile !


Il y avait ces prêtres si heureux d’être mariés à un homme qu’ils appellent Jésus. Puis-je les traiter de pédés puisque la qualification n’est nulle insulte dans ma bouche ?

Il y avait cette jolie instrumentalisation de l’enfance de la part d’anciens ou d’actuels pères adultérins qui préfèrent l’assurance de l’affichage à la vérité des familles.

Il y avait cette outrance de quelques institutions religieuses qui pouvaient heurter des croyants pourtant libres.

Il y avait ces dérapages passés et à venir de ces activistes intégristes de Civitas et d’ailleurs.

Il y a quelques débats dans ce pays qui vous rappellent que notre pays pourrait craquer.

La gauche en France s’est d’abord définie comme anticléricale, avec les excès que l’on connaît. Il s’agit aujourd’hui de rappeler que le monde civil n’a plus rien à faire avec ces religieux.

J’en ai marre de ces Frigides machins et autres Barjots en tout genres.

Car finalement, ils le sont tous devenus, barjots.

soutane

Publicités

64 réflexions sur “ #mariagepourtous: liberté civile ! ”

  1. J’ai une proposition : puisque les religieux catholiques (et leurs portes-voix dans les écoles privées) se mêlent des affaires civiles, pourquoi l’Etat, en l’occurence le Parlement, ne se mêlerait-il pas du problème du mariage des prètres et des rellgieuses ?
    Et rappelez-vous (Chronique de Juan) que lors de la cérémonie des voeux à l’Elysée, le Président a parlé de ce projet, les autorités telles que Monseigneur Vingt-Trois (presque un nom de Pape !) n’ont pas bronché !

    1. Rare dites vous, rare vous resterez … Mgr Vingt-Trois est sorti sans serrer la main que lui tendait le PM… restez rare, restez unique, surtout ne vous reproduisez !

  2. @bembelly : le repaire des blogueurs de gouvernements s’écrit avec ai et non è. Gaffe ! D.Goux va te tomber dessus ! Je le trouve très indulgent avec toi….

  3. Et il y a ces personnes qui ne sont pas homophobe pour un sous, et qui sont pas favorable au mariage pour les homosexuels entre eux. Marre de voir ce débat ramené à un unique versant religieux alors que cet aspect n’en est qu’une dimension parmi d’autres. Mais il s’avère que dans ce débat la communauté religieuse de par son identité, a des choses intéressantes à dire qui s’inscrivent tout à fait dans ce débat. D’où naturellement la tendance à assimiler l’opposition au projet de loi à un combat d’arrière-garde …

    « Il y a quelques débats dans ce pays qui vous rappellent que notre pays pourrait craquer »
    ==> raison de plus pour ne pas provoquer des tensions inutiles en imposant des mesures qui franchement n’ont rien d’urgence sachant qu’il y a d’autres possibilités (pacs amélioré, union civile) pour répondre aux demandes légitimes d’égalité en droit et en dignité de la communauté homosexuelle tout en respectant un symbole qui acte civiquement une différence élémentaire. Idem pour l’adoption ; il est urgent de réfléchir sereinement dans le cadre d’Etat généraux par exemple. ne vous arc-boutez pas sur des revendications légitimes mais ui n’ont pas trouver à ce jour une juste formulation.

    Pour en discuter avec qqs copains « pro-mariage homo » je vois bien que leur réflexion est substantiellement motivée et limitée par leur allergie au religieux. Ils considèrent que la religion n’a pas à interféré dans les affaires de l’Etat. Et ils ont raison. Mais en quoi l’attitude présente de la religion contrevient-elle au fonctionnement de la République et de la démocratie. Y a-t-il par exemple appel à la désobéissance ? Y a-t-il des propos séditieux dans les mots d’ordre ? Non. Il y a seulement implication d’un acteur de notre société dans un débat qui nous concerne tous philosophiquement, que l’on soit religieux ou non.

    N’étant pas un familier de ce blogue-ci je précise que je suis catholique parce que baptisé comme bien d’autres. Que je n’ai jamais eu aucune pratique en tant qu’être doit d’une conscience majeure. Que je respecte tout engagement religieux quel qu’il soit dès lors qu’il respecte la liberté et la légitimité des autres de ne point en avoir ou d’en avoir un autre. Que je suis désormais agnostique tendance déiste façon Spinoza (position actuelle initiée voici une bonne quinzaine d’années mais tjrs en cours de définition et donc non définitive car susceptible d’évoluer, de fluer ou de refluer ! Très attaché à la res-publica. Que je ne sens aucunement la République menacée par le débat actuel ; si ce n’est par l’espèce de fondamentalisme dogmatique des pro-mariage pour tous, archi-cispé sur leur positions rabougries et rabougrissantes, qui par ailleurs sont peut-être dans anti-mariage tt court qd ils s’auto-proclament sincèrement progressistes. Si le progressisme c’est (aussi) cela, alors assurément je ne suis pas (que) progressiste 😉

    Je suis de gauche, en tout cas j’ai tjrs voté pour des candidats ou des propositions réputés tels. Et j’irai défilé dimanche. Au même titre que je fus des défilés « anti-Devaquet », des défilés anti-réforme Juppé en 95 ; des défilés altermondialistes (Attac) ; des défilés anti-réforme des retraites Fillon-Rafarin en 2003 ; des défilés anti-réforme des retraites Fillon en 2010. Sans oublié le défilé du Front de Gauche vers la Bastille en 2012 !

    P:a,s$c@al B*u£s+n=o4t (brouillage identitaire anti-moteur de recherche)

    1. Précision : j’étais archi-favorable au Pacs, je le reste, et soutiendrait un Pacs amélioré ou toute autre formule progressiste et oecuménique 😉 A l’époque du Pacs je fus sollicité pour signer une pétition. Je déclinai poliment. On argua pour me convaincre du fait que ct la porte ouverte au mariage et à l’adoption. Pressentant que ct probable je répliquais alors : « ce jour-là je serai des vôtres ». Ce jour-là est arrivé. Tout simplement. Entre temps je n’ai pas changé d’avis. Cela eut pu être le cas. A l’image d’Elysabeth Guigou alors en charge de ce projet de loi. Malgré qu’elle déclarait le 9 octobre 1998 : ==> http://www.assemblee-nationale.fr/11/cri/html/19990013.asp#06241

      « Le PACS est radicalement différent du mariage parce qu’il n’est pas question, ni aujourd’hui ni demain, que deux personnes physiques du même sexe, quel que soit leur sexe, puissent se marier. Comme l’a dit la Commission européenne des droits de l’homme de Strasbourg [ homophobe peut-être ? ] ,

      « ce serait une dénaturation du mariage et de sa fin sociale que des personnes dont la catégorie sexuelle emporte par elle-même la constatation d’une inaptitude physique à procréer puissent se marier

      Séance du 3 novembre 1998 : ==> http://www.assemblee-nationale.fr/11/cri/html/19990056.asp#07938

      « Pourquoi avoir dissocié le pacte de la famille ?

      Une famille ce n’est pas simplement deux individus qui contractent pour organiser leur vie commune. C’est l’articulation et l’institutionnalisation de la différence des sexes »

      […]

      Mais il fallait aussi bien marquer qu’au regard de l’enfant, couples homosexuels et hétérosexuels sont dans des situations différentes. La non-discrimination n’est pas l’indifférenciation. Le domaine dans lequel la différence entre hommes et femmes est fondatrice, et d’ailleurs constitutive de l’humanité, c’est bien celui de la filiation. Voilà pourquoi le PACS ne légifère pas sur l’enfant et la famille. Voilà pourquoi le pacte concerne le couple et lui seul

      Cette différence est constitutive de l’identité de l’enfant et du sens de cette identité : « Qu’est que cela signifie pour moi d’être un homme, d’être une femme ? » Je soutiens, comme de nombreux psychanalystes et psychiatres, qu’un enfant a besoin pour sa structuration psychique, sociale et relationnelle d’avoir face à lui pendant sa croissance […] un modèle de l’altérité sexuelle, un référent homme et un référent femme. [ je puis discuter des modalités du « FACE A LUI » ]

      Un dernier extrait :
      « Je veux être parfaitement claire : je reconnais totalement le droit de toute personne à avoir la vie sexuelle de son choix. Mais je dis avec la plus grande fermeté que ce droit ne doit pas être confondu avec un hypothétique droit à l’enfant »

      Etc, etc.

      Et là je renvois à la chronique d’Hubert Huertas d’aujourd’hui (France Culture). Il fait un parallèle avec les mobilisations contre le PAcs et conclue en se demandant si celles contre le mariage ne risquent pas de se retourner contre la droite, comme ce fut le cas à l’époque du Pacs, en ringardisant ceux qui pensaient que la gauche allait se prendre les pieds dans le tapis avec ce projet sociétal. ==> http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4563615

      Pas sûr du tout … même si les efforts de ringardisation sont considérables ! Mais il y a aussi l’arroseur arrosé et qu’au final le ringardiseur ne soit pas à son tour ringardisé …

    1. Egalité n’implique pas que le similaire soit assimilé au semblable … Egalité ne veut pas dire dénie des différences … Un peu d’imagination devrait permettre de résoudre cette équation …

      1. Pas davantage que non discrimination n’implique indifférenciation … Ca c’est du Elisabeth Guigou, version Pacs, cru 1998 !

    1. Principal argument pour justifier cette loi : les couples homos qui vivent « maritalement » existent déjà et il ne s’agit que de régulariser une situation existante … soit ! Régularisons donc toutes les situations préexistantes comme la consommation de canabis, le téléchargement piraté de musiques et de films, la raclée matinale aux épouses soupçonnées d’adultère et tant qu’on y est leur assassinat ! Bonne journée pour tous !

  4. Bel article et je suis entièrement de ton avis, la religion à la maison pour ceux qui le souhaitent, mais pas dans la rue.
    Bonne journée.

    1. « la religion à la maison pour ceux qui le souhaitent, mais pas dans la rue. »

      Et de quel droit ? Parce que là, on laisse carrément tomber notre chère laïcité et quelques-unes des libertés garanties par la Constitution pour tomber dans le totalitarisme.

  5. Etant donné le nombre extraordinairement élevé de cas de pédophilie au sein de l’église catholique , pourquoi la société civile n’envisagerait-elle pas d’interdire cette secte ? Voilà qui mettrait un peu d’animation .

      1. A mon humble avis , en pourcentage il y en a bien plus au sein de l’église catholique , en France mais aussi dans de nombreux pays . Les scandales abondent . Et cela peut s’expliquer : un curé , par définition célibataire , est surement plus frustré sexuellement qu’un instit , marié et père de plusieurs enfants . Et cerise sur l’hostie , interdire une secte est plus positif pour une société qu’interdire le système éducatif .

        1. En toute sincérité, Hawk Eye, si tu as une étude sur le sujet, je suis preneur, car j’ai à titre perso l’idée exactement inverse. Tu dis  » Les scandales abondent « , ok, mais alors que quand un pretre violeur est mis en cause, on attaque sa hiérarchie, pourquoi quand un prof violeur est démasqué, on attaque pas le ministre ?

          En plus, sur l’explication, tu dis  » un curé , par définition célibataire , est surement plus frustré sexuellement qu’un instit , marié et père de plusieurs enfants », mais dans ce cas, pourquoi il y a des cas de pédophilie au sein des églises protestantes ou musulmanes ?

          Et, question finale, est ce que ça signifie que les femmes mariées, dans le monde, servent à évacuer la frustration sexuelle de leurs maris, comme de vulgaires poupées gonflables ?

          Je suis impatient de lire tes réponses sur ces 3 questions, mon cher Hawk Eye ! (1. comparaison % violeurs curés vs profs 2. pourquoi des violeurs chez des religieux mariés 3. les femmes sont elles des poupées gonflables)

          1. Etats Unis Yeshiva Principal Emanuel Yegutkin (juif) Convicted on 75 Counts in Child Sex Abuse Case
            http://blogs.villagevoice.com/runninscared/2012/12/yeshiva_princip.php

            Val de Marne « Un enseignant a été mis en examen pour agression sexuelle sur au moins deux écolières d’une maternelle de Créteil. […] lon Judith, représentante des parents d’élèves, « c’est un peu le tsunami qui arrive ». « C’est une petite structure ici, ça ne remet absolument pas en cause le travail des autres enseignants (…), c’est juste un individu » http://www.huffingtonpost.fr/2012/04/02/viol-maternelle-creteil-prof-professeur_n_1395972.html

            Seine Saint Denis Un Imam (musulman) soupconné de viol
            http://www.leparisien.fr/faits-divers/montreuil-un-imam-soupconne-de-viol-en-garde-a-vue-21-12-2012-2425723.php

            Grèce : Greek Orthodox Priest Pleads Guilty To Attempted Rape, Sentenced To 6 Years http://www.10tv.com/content/stories/2012/09/27/columbus-greek-orthodox-priest-court-plea.html

            Zimbabwé (Anglican) : Anglican priest gets 10 years for rape http://www.herald.co.zw/index.php?option=com_content&view=article&id=28895:anglican-priest-gets-10-years-for-rape&catid=46:crime-a-courts&Itemid=138#.UO_vQuQTmLw

            Des violeurs, il y en en a dans TOUS les milieux, toutes les latitudes et toutes les religions.

          2. Non , je n’ai aucun chiffre sur ce sujet , mais ce dont je suis sûr , c’est que les cas de dérives sexuelles , pédophilie et autres , sont monnaie courante dans beaucoup de sectes .

  6. J’aime bien il y a quelques jours vous étiez outrés par la violence d’un gars provocateur et là c’est PD par ci, pédophile par là, secte par ici. Il y a beaucoup de vos compatriotes qui sont dans cette secte et qui sont plus tolérants que vous, quant au mariage pour tous si de plus en plus de gens commencent à se poser des questions répondez leur sur le fond au lieu d’avoir tout le temps les même réflexe en les traitant de tous les noms.

  7. Oui, Juan des barjots, pas capable d’assumer la finitude de l’humain. Des trouillards, qui s’accrochent à un hypothétique paradis. Des intégristes, qui, aux principes de dogmes, suivent, détiennent la vérité et par conséquent se permettent de venir nous dicter nos lois, mélangeant sphère publique et sphère privée.

    Qu’ils restent sagement dans leurs églises toutes religions monothéistes confondues. Sinon…

  8. il y a eu le divorce, l’église était contre, les moyens contraceptifs, idem, l’avortement ,pareil, comment s’étonner aujourd’hui qu’ils soient contre le mariage homosexuel.
    quelle hypocrisie quand on préfère le mensonge à la réalité : pendant des décennies, l’église a encouragé des mariages arrangés destinés à masquer « la faute » d’une « fille perdue » pour donner un père à l’enfant à naitre, peu importe que ça ne soit pas le bon, les apparences étaient sauves.

  9. Et si les barjots étaient ceux qui donnent à l’église un pouvoir qu’elle n’a plus depuis longtemps et l’accusent comme l’agneau de la fable d’une folie qui n’est pas la sienne dans un monde où chacun a la liberté de penser et d’agir.
    Et si les barjots étaient ceux dont le délire est qu’un homme et une femme c’est pareil et interchangeable, que l’altérité ça n’existe pas, que c’est un détail qu’un enfant d’être humain soit issu d’un homme et d’une femme.
    Et si les barjots étaient ceux qui croient qu’une loi va mettre fin à des difficultés existentielles et rendre pareilles toutes les situations.
    Et si les barjots, c’étaient ceux qui, à chaque fois que certains – homo, pas homo, catho, pas catho … – juste, tout doucement, d’une voix tremblante, osent dire que … ben oui, un père et une mère, c’est pas si mal … les font taire sans les écouter en voyant dans leurs propos discrimination, homophobie, et pire insulte encore catholicisme.
    L’homophobie n’est pas irradiquée, mais la haine du religieux a encore de beaux jours devant elle.

  10. Qu’on vote vite ce mariage homosexuel, pour qu’on cesse d’en parler, car, comme dans tous les pays où il a été autorisé (dont certains très religieux, comme certains États des États-Unis), il n’intéresse qu’une infime minorité des homosexuels -et il n’intéressera sans doute que très peu en France, où le mariage est une institution en déclin, et où le nombre de couples non mariés est maintenant plus élevé que celui de couples mariés.

    Et qu’on abandonne, une fois pour toutes, ce slogan aussi faux que démagogique de « mariage pour tous » : mais non, même quand le mariage entre personnes du même sexe aura été voté, il n’y aura toujours pas, en France, de mariage pour les mineur(e)s, de mariages entre parents proches ( frère et sœurs, pères ou mères avec leurs enfants), de mariage entre personnes déjà mariées et pas encore divorcées, de mariage pour les grands handicapés mentaux, etc.

    1. J’applaudis de toutes mes mains ! Car finalement puisque l’on parle de statistiques (toujours impossibles comme par exemple le nombre de chauffeurs sans permis, le nombre de fausses cartes vitales, nonos donnés au peuple pour l’amuser et le manipuler) combien le mariage dit pour tous concerne-t-il de Français ?

    2. Vous oubliez les Trios ! Pourquoi seulement les « couples » ? Les trios le pourront-il s’ils sont homos ! « Liberté » Que de crimes se commettent en ton nom ! Et la polygamie?, pourquoi continuerait-elle à être interdite ?Liberté!,Liberté!,Liberté ! et égalité !,égalité !,égalité ! POUR TOUS ! Soyons raisonnable !

  11. Le mariage pour tous ! Bravo et donc Que le président nous en donne donc l’exemple : Le mariage entre un célibataire et une courtisane pas encore divorcée ! Courage Mr le « Moi, Président » ! Le « mariage pour tous y compris pour vous-même !

  12. J’aime tout le monde … je peux donc épouser qui je veux! La limite c’est combien 1 ,2 ou3 ? Je n’aime pas cette loi parce que c’est Hollande qui la veut et que je ne veux rien lui devoir! Hollande est le fruit du matraquage médiatique , il n’est que cela ! Or je déteste être manipulé … et …donc…dehors toute cette bande d’incapables et leurs courtisanes !

  13. De toue façon on peut-être contre le mariage des prêtres et pour
    qu’ils puissent assouvir jusqu’à plus soif leur sexualité en tout bien tout
    honneur (le consentement mutuel étant la seule règle) et remarquer
    aussi que les diacres peuvent se marier, simplement ils exercent les même
    fonctions que les prêtres (sans donner les sacrements) .

    Ce thème me parait complètement ridiculement mis en vedette
    par ceux qui se targuent de considérer comme un progrés de l’esprit humain
    qu’il est évident que l’homme est « fini » et que l’athéisme est le paragon de la
    pensée humaine.

    Ce qui est étonnant c’est que le sexisme du catholicisme qui lui est une évidence
    dans sa hiérarchie ne soit que rarement évoqué par ces piètres penseurs qui
    considèrent que être de gauche c’est la conscience de sa supériorité sur les
    religions.

    Peut-être est-ce parce que justement l’agencement et la réalité des pouvoirs
    de la féodalité qui se prétend de gauche qui nous gouverne est d’un sexisme
    profond et galopant dans ses instances les plus hautes.

    Faut-il rappeler que l’on a une femme objet dispensatrice d’encens
    pour l’inspiration personnelle et continuelle notre numéro 1, les effluves
    du peuple sont bien trop vulgaire à ressentir pour lui je suppose,
    autant donc pour lui les humer que par mécanisme sondager,
    si c’est ça la gauche ….

    1. Le mariage des prêtres est une interdiction formelle de l’ Église catholique; mais leur chasteté n’est qu’un vœu. ce n’est pas le même statut.

  14. ‘le mariage pour tous’; une expression générique, un champ ouvert, une globalité, un tout, etc..

  15. mariez vous entre vous entre homme, puis viendra l’heure, ou lalaicite vous enmmenera , vers les tenebres
    et tout recommencerapour la france, un monde meilleur en islamj

  16. Dans la catégorie : « Des violeurs, il y en en a dans TOUS les milieux, toutes les latitudes et toutes les religions. »

    Val de Marne « Un enseignant a été mis en examen pour agression sexuelle sur au moins deux écolières d’une maternelle de Créteil. […] lon Judith, représentante des parents d’élèves, « c’est un peu le tsunami qui arrive ». « C’est une petite structure ici, ça ne remet absolument pas en cause le travail des autres enseignants (…), c’est juste un individu » http://www.huffingtonpost.fr/2012/04/02/viol-maternelle-creteil-prof-professeur_n_1395972.html

  17. @  » Le Parisien Libéral »
    A évoquer sans cesse des faits divers concernant des viols , est-ce que , par hasard , vous n’appartiendriez pas à une ce ces sectes ? Je parie pour la secte catho . Ai-je tort ?

  18. Le débat législatif est actuellement trop passionnel pour se poser la bonne question, qui est, à mon avis: « Pourquoi les homosexuel(le)s tiennent-ils tellement à cette institution déclinante en France qu’est le mariage? »

    Et pour se lancer dans quelques réflexions:

    – à l’époque où le mariage était la norme, les pratiques homosexuelles étaient socialement subversives, et souvent interdites: les homosexuel(le)s étaient différent(e)s;

    -en voulant accéder au mariage, ils formulent, au fond, une demande d’intégration aux pratiques sociales conventionnelles, renoncent à leur rôle subversif, veulent cesser d’être « différent(e)s »;

    -mais en accédant au mariage au moment où la société s’en détourne, ils redeviennent « différent(e)s »: en poussant un peu, les derniers défenseurs d’une institution évoluant vers la ringardise et le passéisme.

    1. Elie, propos péremptoires pour ce qui est du passéisme de l’institution qui n’engagent que vous. Je sais bien qu’on ne prête qu’aux riches ! L’avenir confirmera peut-être vos anticipations … ou pas !

      Pour ce qui est de la ringardise, j’ai tendance à considérer, quant à l’aspect passionnel, que dans la façon qu’ont les uns et les autres de s’exprimer dans ce débat, et bien les mouches semblent avoir changé de coche ! Les pros mariage font preuve à l’égard des antis d’une suffisance, d’une mauvaise foi et d’une paresse intellectuelle qui me rappelle assez bizarrement la suffisance des droitistes sûrs de leur fait, de leur supériorité et de leur domination, se gaussant des bobos proclamant leur attachement à une certaine idée équitable du vivre ensemble ou moquant et méprisant les fonctionnaires et la populasse, retranchés sur leurs maigres positions et leurs malingres acquis, les uns et les autres diminuant corrélativement !

  19. Franchement, vouloir de marier alors qu’un mariage sur deux se termine par un divorce, et que la plupart des enfants naissent hors mariage…

  20. « Il y avait ces prêtres si heureux d’être mariés à un homme qu’ils appellent Jésus. »

    j’en ai lu des conneries dans ma vie… mais rarement de plus éclatantes que celle-là.
    Quand le débat dégringole à ce niveau d’ignorance et de bêtise, mieux vaut foutre le camp..
    Bye bye !!

    1. Sylvie, je comprends votre désarroi, mais n’y voyez pas que du négatif : de quoi le mépris des pro-mariage, qui leur tient lieu d »argumentaire dans bien des cas, est-il le signe … De leur arrogance assurément ; de leur confiance en leur capacité à affronter l’avenir ? Ca c’est moins sûr … En dépit de ce qu’ils laissent paraître … Suffisance et fanfaronnade ne sont bien souvent que les signes annonciateurs d’un déclin qui s’annonce s’il n’est déjà amorcé …

      Logique remarquez : nous sommes en situation de crise généralisée qui affecte toute notre civilisation. Donc les cartes sont appelées à être rebattues dans bien des domaines et nul ne peut se prétendre à l’abri … Et nul ne peut prétendre savoir ce qui en ressortira ! Et nul ne peut se prévaloir de la sentence de Malraux pour qui « le XXIe siècle … ou ne sera pas » quand bien même nul ne peut prétendre à l’inverse qu’il ait eu tord.

      En vérité je vous le dis, 😉 personne ne sait rien : donc tout est possible. Et ça c franchement insécurisant pour ceux qui (se) tiennent à les positions établies (c humain) car la perspective de devoir remettre ses propres certitudes en cause n’est agréable pour personne ! Mais là il est probable que nul n’y échappera : religieux, non religieux, anti-religieux …

      Affaire à suivre … aussi sereinement que possible. Et rappelons ces jolis mots d’Holderlin pour nous donner un peu de baume au coeur : « Mais là où il y a danger, croît aussi Ce qui sauve ! »

  21. Merci Myos de ce lien. Texte magnifique, ouvert, mais qui à l’inverse du rédacteur de l’articulet du jour ne se situe pas dans un manichéisme et des accusation dignes de propos de concierge (instrumentalisation de l’enfant, tous des barjots) , et au contraire souligne l’effort fait par ceux que cette loi interroge ou choque dans leur conviction pour expliquer le pourquoi de leur réticence et argumenter sur le fond… ce qui fut loin d’être le cas de la part de ses partisans.

    « Et c’est pourquoi, je souhaite que l’Église catholique soit plus courageuse pour dire que ce projet de loi, qui suscite tant de passions, ne doit pas masquer cet immense travail de réflexion sur nous-mêmes auquel nous sommes appelés, si nous voulons que la logique et la pratique du respect des personnes et de la solidarité sociale en temps de crise économique soient plus fortes que la défense des revendications et des droits individuels. »

    Des propos comme cela j’en veux tous les jours ! Merci Claude Dagens.

    1. Il est ahurissant de devoir rappeler que ce dont on parle, c’est du mariage CIVIL.

      L’État n’a pas à prendre en compte ce qu’en pensent les Églises; libre à l’ Église catholique d’interdire le mariage RELIGIEUX homosexuel, comme elle continue à interdire le divorce, l’ IVG, la contraception, la PMA, etc. : c’est une affaire entre elle et ses fidèles; tout comme l’ Etat n’a pas à prendre en compte le fait que la religion musulmane autorise la polygamie pour autoriser, lui aussi, la polygamie CIVILE.

      Il y a des gens auxquels il faut rappeler, 108 ans après la loi de 1905, que la France est un pays laïc.

      Et passons sur l’hypocrisie – hélas classique – de l’argument « tant qu’on s’occupe de problèmes sociétaux (en assimilant faussement des revendications minoritaires à des revendications individuelles), on ne s’occupe pas de problèmes sociaux » – comme si l’un empêchait l’autre.

      Tant d’hypocrisie écœure.

      J’avoue que j’étais un peu perplexe sur le mariage homosexuel, mais les prises de position des différentes Eglises m’ont convaincu à le soutenir: on ne peut pas se tromper quand on se range contre le camp de l’hypocrisie.

      1. Entièrement d’accord . Le divorce , la pilule , l’IVG , le PACS : si on les avait suivis , la Terre serais toujours plate et le soleil tournerait autour de la Terre . Raz le bol des sectes : qu’elles marient qui elles veulent dans leurs églises mais qu’elles se taisent pour le civil .

  22. A ce compte là on peut tout aussi bien dire :

    Raz le bol aussi de la secte des atheistes.
    et
    Que ceux qui trouvent que le progrès vient
    de ceux qui ne voulent croire en rien de « spirituel »
    en parlent dans leurs cellulle de rélexion ou leur je ne sais
    quel symposium et se taisent en dehors !

    Moi je suis pour le mariage civil « pour tous »
    depuis longtemps, les Espanols et d’autres pays
    l’ont légalisé et cela s’est trés bien fait mais
    cette « gloriolle » de la laicité alors qu’elle est dans loi
    depuis plus d’un siècle est trés pénible.
    C’est l’appliquer au mieux me semble-t-il qui compte.

    Il y a même une bonne partie de gens du PS
    qui veulent rajouter à
    Liberté, Egalité, Fraternité
    Laïcité
    vraiment des gens qui n’ont rien compris
    même pas que les trois premiers mots obligeait
    à la laicité et que leur redondance de pédant
    est une idiotie.

  23. Juan, vous ns faites regretter vos attaques contre Sarko, ce billet est nul, outrancier, vulgaire et grossier… tendance minable et médiocre

  24. Je ne suis pas certain que si un sondage sérieux était fait auprès du bon peuple, il exprimerait son avis. Il semblerait que la réponse serait plutôt : on s’en fout !

  25. « ces prêtres si heureux d’être mariés à un homme qu’ils appellent Jésus »
    Et ces femmes qui lui jurent fidélité, un vrai harem le pauvre !

  26. Je commence à être rassuré car je lis un peu partout des réactions contre les manifestations de dimanche ; il semblerait que jusqu’à présent beaucoup se soient méfiés, de peur de se faire lyncher par tous ce religieux parlant du mariage civil. Mais devant les outrances et les déclarations caricaturales, certains commencent à réagir en disant trop c’est trop. Et on découvre peu à peu qui sont vraiment ceux qui sont derrière cette opération de propagande, ceux qui veulent renouveler le succès des manifestations pour l’école privée en se servant de leur public, de leur clientèle, de leur électorat.
    On apprend l’organisation militaire (ou para-militaire) mise en place pour museler les journalistes, les médias qui ne pensent pas comme eux, bel exemple de démocratie ! Heureusement les grand médias victimes de ces manoeuvres les dénoncent. On apprend les petits calculs bêtes et méchants pour travailler la foule psychologiquement.
    On apprend aussi que certains membres de l’UMP sont bien embêtés car pas tout à fait d’accord avec la direction hégémonique de leur parti, même des religieux (dont des évêques) ne sont pas d’accord avec le célébrissime Monseigneur XXIII (comme un Pape…)

  27. Et voilà, le Journal du Dimanche a exaucé mon voeu en faisant réaliser un sondage Ifop (lien http://www.lejdd.fr/Societe/Actualite/Le-mariage-homo-lasse-les-Francais-selon-un-sondage-Ifop-JDD-585622 )
    d’où il ressort que les Français, toutes tendances confondues, en ont assez : 62 % considèrent que l’on en trop fait sur le sujet. A remarquer : les opinions sont nettes car 0 % ne se sont pas exprimés, ce qui est rare pour un sondage.
    Par différence 38 % jugent que l’on a parlé justement ou pas assez, ce qui représente peu par rapport aux déclarations tonitruantes des révoltés anti-gays. A propos maintenant ils font un pas en arrière devant l’opinion car ils déclarent qu’il y a nuance, ils ne sont plus anti-gays. J’ai bien aimé une déclaration de Mylène Farmer à ce sujet (et oui, pourquoi pas ?) qui préfère le mariage gay au mariage triste…

Les commentaires sont fermés.