Gérard Cazorla, ceci n’est pas un poisson d’avril

Il est secrétaire CGT du Comité d’entreprise de UNILEVER.

César Cazorla passe en jugement demain, 2 avril, pour atteinte à l’honneur d’Unilever. Je publie cette lettre ouverte de solidarité qui lui est adressé par José-Angel Fernandez.

Ceci n’est pas un poisson d’avril.

La liste des blogs participant à cet appel est ici.

José-Angel Fernandez Massy, le 29 mars 2013 Mail. hola@iberenexil.org
Tel. 0652680365
iberenexil.org

Objet : Participation au rassemblement de soutien à notre camarade G. CAZORLA, secrétaire CGT au CE de Fralib

Camarade,

Je reconnais volontiers ce que ma démarche peut avoir d’originale mais je suis persuadé qu’à la lecture tu en comprendras aisément les motivations et que tu en partageras naturellement les attendus.

La lutte que les camarades de FRALIB mènent contre la direction de UNILEVER, la plus grosse multinationale de l’agroalimentaire, ne peut t’être étrangère. Tu dois savoir que les dirigeants de cette dernière mettent tout en œuvre pour discréditer nos camarades et par delà notre propre combat politique.

Leurs attaques ne portent pas uniquement sur leur projet alternatif d’auto-organisation de la classe ouvrière, je te laisse découvrir par toi même leur projet de SCOP TI, mais visent l’honneur et la probité de nos camarades.

C’est ainsi que le 2 avril à 13h, notre camarade Gérard CAZORLA, secrétaire du CE d’UNILEVER passera pour la 3° fois devant les tribunaux au prétexte qu’il aurait porté « Atteinte à l’honneur d’UNILEVER ».

Si le Front de gauche peut s’enorgueillir, à juste titre, d’avoir présenté une proposition de loi portant amnistie des faits commis à l’occasion de mouvements sociaux et d’activités syndicales et revendicatives. Il est, aujourd’hui, de notre devoir de montrer que nous sommes solidaires de l’un des nôtres.

Lorsque nos concitoyens ont porté leurs votes sur ton nom, c’est, au delà de la valeur qui est la tienne, notre programme L’humain d’abord qu’ils ont mis en avant. Nous le savons, celles et ceux qui votent pour nos idées sont des citoyennes et des citoyens conscients et exigeants. Nos électeurs, nos sympathisants et que dire de nos camarades, attendent de chacun d’entre nous et plus particulièrement de la part de celles et ceux qu’ils ont élu qu’ils mettent en pratique la radicalité de nos positionnements politiques. Ils attendent des actes concrets de solidarité et d’engagement.

J’en arrive alors à ma proposition. Je te propose camarade, de contribuer au succès de la manifestation de solidarité en accordant aux salariés-es de ta ville, à tes assistants-es, à toutes celles et ceux qui militent pour un futur meilleur la possibilité de se rendre lundi 2 avril à partir de 13h devant le tribunal de Nanterre pour entourer notre camarade Gérard CAZORLA et la délégation des « fralibiens » pour leur témoigner notre solidarité la plus vive et notre appui le plus ferme.

Montrons à UNILEVER, à Mr Paul POLMAN, le PDG d’UNILEVER, à Mme PARISOT, représentante du patronat français et à toute l’oligarchie, que nous, nous ne laissons jamais l’un des nôtres se battre seul.

Reçois, camarade, mon amitié militante, José-Angel Fernandez,
militant du Parti de gauche et du Front de gauche, délégué syndical CGT de CGI

Ps : Parallèlement à cette lettre, lundi 1 avril, un collectif de bloggeurs publiera chacun un billet d’appel de soutien.

 

Publicités