Le code génétique de l’Express


Stupéfiante vision, mercredi 29 mai sur CANAL+. L’actuel tenancier de l’Express, Christophe Barbier, vient raconter le « code génétique » de son canard, 60 ans cette semaine.

J’aimais bien ce canard, toujours un peu trop à droite mais qui livrait quelques scoops. Puis il y eut Christophe Barbier.

Son passage dans l’opposition accéléra une métamorphose que les récentes couvertures illustrent parfaitement. Une chute dans le néant, l’outrance et la démesure. Aux habituels clichés sur les Francs-Maçons, les numéros spéciaux dédiés à la défiscalisation immobilières, s’ajoutent désormais une succession régulière de clichés islamophobes ou sexistes, et quelques saillies presque vulgaires sur Hollande.

L’Express est devenue la caricature d’une droite complexée et tentée par l’extrême.

Beurk

LEXPRESS

Publicités

17 réflexions sur « Le code génétique de l’Express »

  1. In petto ,je le surnomme la pie à l’écharpe rouge,il jacasse sans arrêt, sais tout sur tout ( je ne l’ai jamais entendu dire « je ne sais pas »..).Il a même quelque chose du coucou dans son indécence à sauter d’une chaîne à l’autre…On est effectivement très loin de la déontologie des fondateurs…

  2. J’ai encore dans mes archives des numéros du temps où l’Express était très fréquentable, JJSS, Françoise Giroud, par exemple les numéros tirés en hâte sur format journal en Mai 68, puis le gros numéro redevenu normal à la reprise.
    Et je ne ratais aucun numéro du lundi (c’était si je me souviens, est ce exact, Tim le dessinateur humoristique) …il y a deux ans, profitant d’une offre au rabais, je me suis réabonné pour 6 mois…mais je n’ai pas renouvelé cette erreur. Par contre je consulte le site internet.

  3. Imaginez qu’on trouvait un POLAC a L’Express..
    Mais comme au Point d’ailleurs, troublantes dissonances entre les couv’et des articles a l’intérieur bcp plus nuancés. Sinon l’édito de Barbier vous pouvez sauter..toujours les mêmes rengaines….

  4. Perso chuis pas abonné au papier, ni au net.

    L’express est un média de masse, comme TF1. Je suppose que son avantage, dans sa version papier, est de pouvoir tourner les pages, entre les pubs, pour arriver vite à ce que ce qui reste d’une équipe rédactionnelle a à dire.

    Dans son cas, je crois qu’il s’agit de peu de chose.

    Au sein de l’Express, il n’y a pas de signature: les grands noms sont tous morts. L’Express sort peu de scoop, maintenant. Bref, c’est un débitant d’infos comme un autre.

    Je ne sais même pas combien ça coûte.

    Et il y a un problème: on confond sa figure emblématique (Christophe Barbier) avec le Nouvel Obs et même Causeur. J’étais persuadé que Barbier était du Nouvel Obs. En fait non, pas du tout: ils se tapent dessus.

    Mais c’est comme l’UMP et le FN: ça se ressemble tellement qu’à la fin on les confond. Et pourtant, Barbier se donne un mal de chien à porter une écharpe, alors que c’est un type qui sue, pour bien qu’on l’identifie (écharpe=Barbier, comme Barbier= Séville).

    Donc, le mec s’est donné du mal pour vendre le produit. On sent qu’il s’est investi, qu’il a payé de sa personne, qu’il a pris de gros risques persos. Parce qu’il est pas aussi con qu’il en a l’air et vendre l’Express, aujourd’hui, à des gens comme nous, c’est sacrément difficile.

    Tenez, imaginez que j’aie ce torchon en main et que j’essaye de vous le vendre. Ben je sais qu’il va falloir que je menace de violer votre fille pour que vous acceptiez de me payer pour le lire. Et encore, je sais qu’il y en a parmi vous qui prendront le risque, justement parce qu’ils sont des lecteurs habituels (vous allez tout de même pas payer deux fois pour un truc que vous avez déjà lu, quand même?!).

    Bref, chapeau à Barbier. Pour moi, c’est un mec qui a une 405 gagée par la préfecture, 400.000 kilomètres au compteur, et qui connait pas un Rom. Il est obligé d’assumer, quoi. Il lui reste que la Saint sylvestre pour espérer se débarrasser de l’épave, ni vu ni connu, entre deux incendies de bagnoles en banlieue.

    Et comme c’est pas le genre de mec à mettre les pieds en banlieue, vous voyez le dilemme.

    Ben c’est l’Express.

  5. Tenez, l’aut’ jour, je lis la définition suivante dans mes mots croisés habituels:

    « parc de marronniers en déshérence »

    Eh ben le mot qui correspondait c’était: Express.

    Eh, j’y peux rien!

    1. excellent ..si vs n’êtes pas sur twitter je voudrais bien reprendre cette définition pour la faire partager !..

    1. on va dire qu’ils sont en pointe par rapport au Point, au Nouvel Obs et à Valeurs Actuelles. Marianne est à part.

  6. Barbier me fait penser à la phrase de Coluche « il a des idées sur tout, il a surtout des idées »….

    Il est l’invité « parfait » des plateaux télés….mais gare aux effets secondaires néfastes de ses propos toujours prononcés « aimablement » !!!
    Cela fait un bout de temps que je zappe son magazine ! ainsi que d’autres ….

  7. L’écharpe rouge de Barbier qu’il porte été comme hiver c’est son logo , son « fil rouge » , celui qui passe partout à la télé. Alors on l’invite car il a un avis sur tout. Qu’il sorte une ânerie ou une simple évidence on prendra ce qu’il dit pour du bon pain. Le candidat idéal pour les émissions où il faut jouer les madame Soleil , où il faut imaginer, décrire par avance ce que devront être les décisions. Qu’il se trompe ou pas , personne ne relèvera puisque c’est de la politique fiction. Lorsqu’il apparaît sur « C dans l’air  » ou autre, je zappe,
    Il devrait se cantonner à écrire des romans de science-fiction que je ne lirai pas non plus d’ailleurs tellement l’issue serait prévisible : sans capitalisme rayonnant point de salut , sans un « bon président qui en a » comme Sarkozy on est foutus!
    Toutes ses démonstrations se terminent par ces constats, c’est affligeant mais c’est sans doute dans l’air du temps.

  8. à propos quelqu’un peut-il expliquer ce qu’est roularta le groupe belge, je crois, propriétaire de l’express ?
    et aussi quelle est la marque de l’écharpe ? a-t-elle été piquée à un communiste ?

    1. vous savez qu’il était candidat pour être patron du figaro et que Dassault aurait dit: « qui c’est ce gars avec une écharpe même quand il fait chaud ? » ( je ne garantis pas l’authenticité de ces propos)

Les commentaires sont fermés.