Villeneuve-sur-Lot: voter inutile


Votre serviteur a toujours encouragé le vote, quoiqu’il arrive, partout et en toutes circonstances.

Mais quand ce vote était utile.

Ce dimanche, les électeurs de Villeneuve-sur-Lot sont appelés à voter au second tour de l’élection législative partielle. Il s’agit de départager un candidat UMP et un candidat Front National.

Si j’étais électeur local, il est probable que je choisirai l’abstention. Je m’interroge.

1. Que le Front National obtienne un député de plus ou pas ne changera absolument rien à l’équilibre des forces à l’Assemblée. Ce député sera un jeune gars visiblement paumé comme bien d’autres. Un type qui a l’air sympa sur les photos, si sympa qu’il a « liké » Bachar el Assad sur Facebook (trop cool, le Rassemblement bleu Marine); une petite ordure qui « déborde » son paternel sur la droite comme l’a écrit Sud Ouest.

2. Il serait dommage que l’UMP gagne un député grâce aux voix de la gauche. Elle est devenue nationalement trop proche du Front national.

3. Quelques hiérarques à gauche, du PS au Front de gauche, pourraient croire qu’une plus forte mobilisation est le signe que tout n’est pas perdu. Il n’ont rien compris au problème qui est pourtant simple: la gauche ne débat plus, elle s’invective; elle se bouffe de l’intérieur. Quelques dirigeants du PS pensent même que ce 16 juin local était un 21 avril à cause de Cahuzac. Quelques dirigeants du FDG se prennent encore pour des Robespierre.

Pour ces trois raisons, donc, il est probable que je choisirai l’abstention. Le vote utile n’a de sens que lorsqu’il est utile.

Publicités

5 réflexions sur « Villeneuve-sur-Lot: voter inutile »

  1. Je suis d’accord avec tout sauf avec la conclusion. Personnellement Je voterai blanc (blanc bonnet et bonnet blanc) car on ne peut d’un côté donner des arguments pour que les gens s’intéressent à la politique et de l’autre les encourager à aller à la pêche ce jour là.

    Je milite pour que le vote blanc soit reconnu pour des tas de raisons , entre autres:
    -il permettrait même aux indécis de voir leur hésitation prise en compte
    -et surtout si le vote blanc faisait partie des suffrages exprimés il relativiserait grandement le score du gagnant!
    On ne pourrait plus dire untel a eu 65% des suffrages on dirait il n’aurait eu que 35% des suffrages exprimés si les votes blancs atteignaient 30% . C’est là que ça change tout et que ça encouragerait même les plus réticents à aller voter.
    Plus de fausses victoires , juste de la relativité .
    Crois moi, ça fait plus de 30 ans que je suis assesseur à toutes les élections et lorsqu’il y a beaucoup de votes blancs, les candidats locaux paradent beaucoup moins et les observateurs ne s’y trompent pas.

  2. Tout à fait d’accord avec vous Juan et avec Coup de Grisou.
    Cependant, j’ai trouvé l’analyse de Bruno Le Roux très juste, en zappant sur Itélé.
    Bonne continuation Juan, A+.
    De l’invisible JBL1960

Les commentaires sont fermés.