Ce que je lis sur moi


Trois commentaires sur le blog principal Sarkofrance, parmi d’autres. Trois illustratifs d’une incompréhension persistante que je ne m’explique pas.

« Il n’en demeure pas moins que lorsque Nicolas Sarkozy se parjurait, on avait ici un réquisitoire en règle, désormais on est davantage dans la plaidoirie. »

 

Quel scoop ! Je suis plus indulgent avec Hollande qu’avec Sarkozy. Comment dire… Celui qui suit est plus ironique, comme son auteur. Mais sur le fond, il me permet de rebondir sur un point: il me paraît toujours aussi difficile de faire passer la complexité d’une position – tantôt critique, tantôt laudative – qu’elle concerne le pouvoir en place, ou l’opposition de gauche. A moins que sur ce blog, celles et ceux qui comprennent s’abstiennent finalement de commenter.

« Hollande est optimiste, Juan est admiratif et le soleil brille…Tout va au mieux dans le meilleurs mondes. »

La phobie sarkozyste revient régulièrement dans les critiques. C’est l’occasion de clarifier ce point: (1) Sarkozy m’a occupé l’esprit trop longtemps (2007-2012), donc forcément, je reconnais que cela laisse des traces; (2) Néanmoins, je m’étais fait à sa disparition après le 6 mai dernier; (3) Nous n’avons pas fini de payer son mandat; à l’instar d’une droite qui nous rappelle la retraite à 60 ans près de 30 ans après son adoption; ou les 35 heures plus de 15 ans après leur entrée en vigueur, je pense qu’on peut rappeler ce passé encore bien plus récent et le comparer avec ce que nous vivons; (4) notre microcosme est devenu amnésique, obnibulé par l’instant présent et la réflexion courte; rappeler d’où nous venons, ce que nous avons vécu, aide à éclaircir le présent. Enfin, last but not least, Nicolas Sarkozy me paraît être la meilleure des caricatures du monde politique actuel: narcissique, pressé, agité, inconstant, zappant, sans repère sauf sa classe et prêt à tout.
« Vous nous montrez vos limites de commentateurs de la vie politique française.
Vous faites une phobie constante sur Sarkozy (qui correspond à certains de vos adeptes) et qui vous empêche de voir les enjeux et surtout de l’incapacité de ce gouvernement socialiste à résoudre les problèmes des Français. »
Publicités

21 réflexions sur « Ce que je lis sur moi »

  1. Oui, m’enfffin Juan, le premier me semble être assez réaliste. On est quand-même quelques-uns à le dire ici, même en étant vos supporters.

    La remise en question c’est pour quand ? Des posts sur les failles du gouvernement actuel c’est pour quand ? Vous passez plus de temps à grogner contre le FG qui n’est pas au pouvoir qu’à relever les erreurs de celui qui y est.

    Encore une fois, il n’y a pas d’équilibre entre le pour et le contre. Alors le mot de plaidoirie se justifie.

    1. je suis juste surpris qu’on me trouve plus indulgent avec Hollande qu’avec Sarkozy. C’est une évidence que je n’ai jamais caché. Sur les critiques contre Hollande en revanche, elles existent, largement, et je suis sûr que vous les lisez avec plaisir sur ce blog ou sur Sarkofrance 😉

      1. Beeen woui, je vous lis Juan, avec plaisir parfois, ennui parfois, et parce que je suis fidèle aux blogs que je suis, en règle générale. Et aussi parce que vous ne me censurez pas :-))) Mais l’indulgence n’a rien à faire dans la critique, hein ? LOL

        Je suis pour le fait que vous constatiez les choses positives, mais faites le test de prendre une feuille de papier que vous sépariez en deux colonnes et écrivez sur l’une tout ce qui vous plait et sur l’autre tout ce qui ne vous plait pas. Peut-être bien que vous aurez des surprises sur votre indulgence. Ou peut-être pas, mais au moins, la balance sera là et penchera du côté du résultat.

        Et on retrouvera un blog réaliste de Juan, selon votre vision.

  2. Et bien je vais vous expliquer puisqu’on mentionne mon pseudonyme dans le billet (je lis sur moi parfois aussi), on peut être pour Hollande (j’ai voté pour lui), et ne pas avoir sur son action et son comportement un regard biaisé et complaisant au bord de la flagornerie. Avec en guise d’argument récurrent l’éternelle comparaison avec son prédécesseur dont, juste pour mémoire, vous n’avez pas l’exclusivité de la détestation. Mais il n’est plus en charge des affaires contrairement à Hollande.
    Je ne suis pas de droite, je ne l’ai jamais été, mais je ne supporte plus la médiocrité de gauche, les manoeuvres vilement politiciennes, les coups, les annonces, le gâchis législatif ce qui ne change pas vraiment de la précédente législature or c’est bien dans l’hémicycle que commence le changement dans la vie des citoyens. Pas dans le palais de l’Elysée où comme un bon gestionnaire Hollande dépense un peu moins que son impécunieux prédécesseur, mais c’était bien le moins qu’on était en droit d’attendre d’un homme qui s’est présenté comme un président normal.
    En passant juste sur ce sujet évoquons brièvement un article du canard enchaîné de la semaine dernière sur cette nouvelle conseillère recrutée à l’Elysée qui à peine installée engage 70.000 € de travaux pour se mettre à l’aise. Véritable investissement ou dérapage dispendieux ? Changement de méthode ou perpétuation des habitudes politiciennes ?
    Vous choisissez vos sujets et votre angle d’analyse ou de vue. Mais ne justifiez pas votre absence d’esprit critique en parlant de complexité tantôt critique (à dose homéopathique) tantôt laudative (votre dernier billet sur le déplacement de Hollande à Dunkerque atteint presque la servilité).

      1. Dans un style également hagiographique votre billet sur le ravi de la crêche http://sarkofrance.blogspot.fr/2013/07/ravi.html n’est pas mal non plus, surtout le lyrisme de la conclusion : « Hollande est en passe d’accomplir une révolution, la seule qui lui tient à coeur pour quiconque suit avec un peu d’honnêteté son parcours, une « juste » remise en ordre des comptes publics. » C’est beau comme l’antique.
        En effet bon billet sur les événements de Trappes.

  3. c’est aussi qu’une partie de ton lectorat (une partie) est contre tout et pour rien. Une partie du spectre humain a substitué à la révolution et ses espérances l’aigreur du clavier au petit matin.

  4. Entierement d’accord avec bobcestmoi, et, romain blachier, et Juan. Est-il si d ifficile aujourd’hui de dire que l’on apprécie les commentaires de Juan ? Qu’il faut casser à tout prix le gouvernement actuel ? et ce pour être dans le coup.,

  5. Il fallait dégager Sarkozy. Je ne regrette rien.
    Et le voir revenir dans le style 2007, très peu pour moi.
    J’assume.
    Ne te justifie pas et sois sincère, le reste, on s’en fiche, en tout cas, je m’en fiche.
    Et j’aime bien ne pas être d’accord avec toi aussi!

  6. ça serait tout de même plus facile de critiquer Hollande…..s’il était vantard, fanfaron, hystérique….s’il stigmatisait, instrumentalisait les événements etc….etc…..alors il reste l’essentiel….la politique !!!!

  7. C’est un peu le sort réservé à chaque auteur d’article ou de billet.
    Il est difficile, voire quasi impossible de l’écrire en toute neutralité.
    Les journaux papiers ont toujours été dits à « tendance » de droite, gauche, libérale, conservatrice etc.

    Pour être tout à fait sincère, vous n’hésitez pas à donner un avis très mitigé lorsque Martine Orange ou autre Laurent Mauduit écrivent des articles dont vous ne partagez pas l’analyse.

    Et finalement, les exemples que vous reprenez ne sont pas agressifs, ils traduisent juste l’impression du lecteur face à votre billet.

    En revanche, les procès d’intention que l’on lit souvent dans les commentaires et autres réactions à chaud de la part des « vraigauchistes » « vraidroitistes » « vrairépublicains » sont imbouffables.

  8. dandut, daniel, sebastien petit, bertin…etc…c’est l’homme aux multiples pseudos qui déploie ses tracts en boucle partout où il peut..Elie Arié l’a viré avec pertes et fracas de son blog…SARKOZYSTE sans doute, c’est son droit, mais il déforme, caricature, ,s’autofélicite, ment…ce n’est vraiment pas une référence à prendre en compte.Vous vous êtes fait piégé et c’est dommage.
    Ceci dit ,ce que j’apprécie chez vous, même si on peut ne pas toujours être d’accord, c’est l’argumentaire systèmatiquement développé pour étayer une prise de position, qui s’appuie sur une documentation fournie…
    Et le fait de prendre parti ,il faut une vraie énergie pour persister, une foi de charbonnier dans un contexte où Hollande est systématiquement vilipendé… C’est quoi la vraie gauche ? vaste débat…

  9. Objectif ou pas… C’est très compliqué lorsque l’on a des opinions… Cela dit pour la forme.

    Sur le fond : Le bilan de Sarkozy n’a pas encore été tiré. C’est donc un peu tôt pour entamer celui de Hollande…

    Néanmoins certains faits : les banques, la transparence, le mandat unique etc. ; et j’oublie le dernier : La position « Socialiste » à la Commission quant à l’affaire Cahuzac…) fait, une fois de plus, monter la vox populi : Tous pourris… Hélas.

  10. Enfin, le principal dans tout cela, c’est que vos lecteurs (pénibles ou pas) vous suivent indéfectiblement.
    Peut être moins en cette période de vacances, mais ça n’est pas révélateur.

    Longue vie au blog.

  11. Il est évident que tous les commentaires ne caressent pas toujours dans le sens du poil , mais n’est ce pas le but d ‘un blog ?
    Ce que je trouve un peu énervant est ce retour sur l ‘ancien président . Il a été élu régulièrement , nous l ‘avons subi pendant 5 ans puis l ‘avons mis dehors . Par ce que j ‘appellerai une obligation , ( faute de grive …) nous avons plébiscité hollande avec un peu d ‘espoir de voir l ‘état du pays s’améliorer . Hélas , ce gouvernement me semble un asile d ‘incapables ne travaillant pas vers le même but , avec le seul soucis de paraître . Aucun de nos ministres ( en majorité inconnu du public ) ne me semble digne d ‘assumer sa fonction . Hollande , lui , fait ce qu’il sait faire le mieux , il promet , il rêve , il attend , il recherche comment faire supporter les charges incombant à l ‘état aux régions et communes , il cogite sur la  » richesse  » des petits retraités , il tente de faire baisser le chômage en créant des emplois fantômes , des fonctionnaires … etc ! Il y a bien longtemps que notre pays n ‘a pas trouvé un chef , un dirigeant capable de se battre pour la France et les français sans penser à ses petites fesses et à sa prochaine réélection . Il est inutile de critiquer l’ un au profit de l’autre , ils proviennent du même marigot , l ‘ ENA.

Les commentaires sont fermés.