Quand Valls déclenche des outrances…


… à gauche.

Soyons clair. Je n’approuve pas Manuel Valls. J’ai tenté ici ou là d’expliquer qu’il ne méritait pas la chaise électrique, que son action n’était pas simple, que le simplisme des uns n’arrangeait pas l’action des autres.

Depuis janvier, je suis fatigué de ses coups de mentons, de ses écarts, écueils et scandales qui demeurent. Valls est ministred de l’intérieur, soit. Cela n’excuse pas tout. Immigration, roms, et autres, le ministre a fini par décevoir plus largement à gauche plus largement que les « effrayés » du 7 mai.

Le ministre reste l’une des personnalités politiques les plus populaires du moment; ça en désespère certains, surtout parmi ceux qui le voient comme l’incarnation du mal et de la trahison du parti socialiste au pouvoir.

Cette dernière appréciation mériterait bien des commentaires. Et notamment qu’un ministre se juge dans une équipe. Valls travaille aux côtés de Taubira et vice-versa. Personnaliser l’action politique est un travers devenu français.

Bref, revenons à nos moutons. Ou plutôt nos sondages. l’un d’entre eux révèle que les sympathisants socialistes sondés sont finalement très favorables à l’actuel ministre.

Cette nouvelle a suffit à déclencher une nouvelle ire de quelques blogueurs sympathisants du Front de gauche. Pour l’un d’entre eux, « le PS est perdu pour la gauche« , il serait prêt à suivre un quelconque Orban français, du nom de ce leader neo-nationaliste hongrois de sinistre réputation.

On dira que c’est l’émotion trop forte qui parle.

On dira.

 

Publicités

21 réflexions sur « Quand Valls déclenche des outrances… »

  1. On dira … On dira que M.Valls applique une politique de destruction, de désintégration comme on disait de Eric Raoult à son époque . Les camps de Roms que M.Valls fait démanteler jour après jour ne sont pas tous à loger à la même enseigne : certains camps sont installés depuis longtemps et mènent, grâce à l’action de fourmi des associations, une vraie démarche d’intégration ( scolarisation des enfants, alphabétisation, accès aux soins et au droit commun ) … Mais de celà M.Valls ne tient jamais compte , il fait 1 politique du chiffre, donc de déshumanisation, comme son prédécesseur que l’on a pourtant mis à la porte il y a qq mois ! Il ne veut pas comprendre que l’action de l’Etat à charge de modèle, que nombre de maires se sont introduits dans la brèche créée par Sarko et entretenue, voire agrandie, par lui . Pour moi, il est responsable de l’ambiance de pogrom qui règne en ce moment partout en France vis- à vis des Roms : à son arrivée, le terrain était déjà bien miné, mais il était encore temps de le déminer, or M.Valls n’a rien fait pour, bien au contraire …

  2. L’immigration, et les thèses FN que cela ramène, n’est un problème politique qu’à partir du moment où le chômage empêche d’offrir des opportunités à ces nouveaux arrivants. Sortir de l’Euro, rétablir nos finances publiques, refondre le droit du travail et la fiscalité pour décourager la rente et encourager la création, autant de mesures que la gauche peut promouvoir, qui nous permettrait de revenir à la croissance et de rendre ces questions d’immigration hors de propos.

    Quant aux blogueurs « sympathisants du front de gauche », ils ont prouvé qu’ils s’asseyaient sur les libertés individuelles pour embrasser des thèses chrypto-communistes, ce sont eux qui sont perdus pour la république, ils ne méritent que l’ignorance.

  3. Il suffit d’avoir suivi de près ce Valls, de connaître ses réseaux, sa manière de faire pour comprendre que la comparaison n’est peut être pas si mauvaise. Reste que se popularité est une popularité par défaut. Forcément pour quelqu’un qui vote à droite, il a quelque chose de séduisant comme l’était le nain de neuilly. Il fait moins de moulinets, est un peu plus subtile mais est aussi dangereux, voir plus car imprévisible et sournois.
    Rien ne peut l’arréter, surtout pas la faiblesse de Hollande et Ayrault dans l’opinion. Mais que le PS et les sympathisants se méfient car il risque bien de creuser définitivement la tombe du PS et de renforcer un peu plus les divisions de ce pays. Je connais des gens  » de gauche » qui ont fait de bons tortionnaires à une époque…(ça c’était pour mon point godwin, ha ha)

  4. Je suis de l’avis de Iceman, Valls manœuvre surtout en sa propre faveur. Ceci dit la gauche républicaine n’a pas non plus à tolérer l’intolérable sous prétexte qu’il n’y aurait que la droite (qui a des comptes à rendre et qui crie au complot) pour faire régner l’ordre en forçant sur le plus faible pour mieux cajoler les puissants, comme le faisait Sarko. La loi doit être respectée par qui que ce soit et quelque soit ses origines sociales ou anthropologiques. La loi, toute la loi et rien que la loi égalitaire pour tous. ARAMIS

    1. Oui d’ailleurs quand Valls nous parle que la loi doit être respectée, j’aimerai bien qu’il envoie ses hommes la faire respecter partout, surtout là où c’est bien plus risqué qu’une loi stupide sur le voile islamique. Des lois non respectées, il n’y a qu’à se baisser pour en trouver, sans même parler des lois financières. Et la droite (FN compris pour les municipalités passées) a-t-elle des leçons à donner à la gauche quand on voit le résultat de leur politique sécuritaire où la parole est plus véhémente que les actes et les moyens.
      La police, c’est un peu comme l’éducation nationale, il faudrait commencer par renouveler la tête et les concepts éculés qui y sont préchés depuis des lustres, plutôt que de pleurer pour des moyens qui seront mal distribués. Et faire un peu d’éducation chez les quelques cowboy qui prennent les citoyens de haut en venant à 6 sur une personne innocente qui n’a juste pas la bonne couleur de peau. Vous ne le croyez pas ?? Venez à Paris à Saint Lazare le matin, c’est édifiant.

  5. Qui à gauche pouvait faire ce sale boulot de ministre de l’intérieur après 10 ans de droite et surtout de Sarkozy ? Oui, qui ? Un bisounours ? Un gentil plein de bonnes intentions ? Il n’y a qu’a voir comment est traitée Mme Taubira avec sa soi-disant justice laxiste. Il ne manquerait plus que Vals ne courent plus après les clandestins et autres, pour que TOUTE la droite s’engouffre la dedans ! Vals fait son job, un sale job, mais qui à sa place ?

  6. Eh bien moi, quitte à en en choquer quelques uns et désespérer d’autres, (c’est selon) j’approuve tout à fait Manuel Valls.Certains à gauche oublient, (ou font semblant) que les premières victimes de l’insécurité sont les plus pauvres et non pas les « bobos » comme on dit. Un certain angélisme a décidément la vie dure à gauche. Quand donc certains comprendront-ils qu’il faut considérer la situation comme elle est et non comme ils ou elles voudraient qu’elle soit. En 2006-2007, Ségolène Royal avait parfaitement compris cela lors de sa campagne présidentielle. Elle avait alors affiché des positions comparables à celles de Manuel Valls. Certains à gauche, (toujours les mêmes….) lui en ont alors voulu et pourtant…..On l’aura compris, je suis ségolèniste. Je ne vais pas me faire des amis ici ou là, mais qu’importe, beaucoup, j’en suis sûr me comprendront.

    1. Citoyen Jacques Michel. Concernant l’ordre républicain et l’application des loi le régissant, ce qui nous énerve toujours c’est la façon qu’a la droite de « répartir » les bons et mauvais points. La schlague pour les plus faibles accusés systématiquement de tous les maux et la liberté absolue de faire, d’entreprendre et de voler pour les puissant. Bref la logique monarchique issue des privilèges. quand un pauvre fait une saloperie il est normal qu’il paye, mais ni plus ni moins qu’un riche dans les mêmes proportions, hors le laxisme de droite consistant à exonérer les plus riches d’impôts, de taxe et de prison passe pour ces derniers et leur affidés (dont je pense que vous faite partie) comme étant une forme de « dictature » du prolétariat entravant la liberté d’entreprendre et la mise en place d’un complot visant à réclamer des comptes à ceux qui se croient toujours au dessus des lois (Woerth, Sarko, Cahuzac, Tapie, Guéant et quelques autres). Il est vrai que chez les roms il y a des mafias qui ne se privent pas de produire de l’esclavagisme d’un autre temps envers les populations roms les amenant dans des trafics qui deviennent insupportables pour les populations françaises en subissant indirectement les conséquences, et çà, çà doit être résolument éradiquer, de la même façon que la pègre en col blanc issue des beaux quartiers. Pas de quartier et tolérance zéro pour ces faux jumeaux adeptes du mépris humain. ARAMIS

      1. Aramis. Je suis d’accord avec votre conclusion. J’ajouterai pour que les choses soient bien claires, que stigmatiser telle ou telle partie de la population ne sert à rien. Les délinquants sont de toutes origines et ils doivent être poursuivis quelle que soit leur origine.

    2. @Jacques Michel, ce n’est pas une faute d’être ségoléniste, loin de là !

      Que dit-elle d’ailleurs aujourd’hui à ce sujet? pas grand chose elle a sans doute « d’autres chats à fouetter(les pauvres) » mais ça m’étonnerait effectivement qu’elle désapprouve globalement le comportement de Valls notamment sur le point que vous citez « les premières victimes de l’insécurité sont les plus pauvres  »

      Tous les ministres de l’intérieur de gauche sans exception ont eu à subir les critiques violentes d’une grande partie de sa gauche ( y compris d’ailleurs au PS) . Je me souviens de Defferre, Joxe , Chevènement ( avec ses « sauvageons », terme poutant bien gentil à côté des « racailles » de sarkozy) puis Vaillant et maintenant Valls .

      C’est tellement pratique et facile qu’on en oublierait presque qu’ils sont chargés de faire appliquer les lois de la République, c’est à dire celles qui sont votées par l’Assemblée. Sous l’inspiration de qui , de quel président, de quel gouvernement? Elus par qui? C’est un travail ingrat et qui plaît toujours à la droite qui aime qu’on parle de sécurité mais surtout d’insécurité et d’immigration , la peur étant un de leurs atouts préférés, une manière de tenir les foules, de les faire s’entre tuer.

      On peut ne pas aimer Valls pour des tas de raisons, par exemple pour ses attitudes qui font dire à beaucoup que c’est un « Sarkozy ..de gauche » mais je trouve que contrairement à son prédécesseur Hortefeux ses actes ne sont pas devancés par des propos xénophobes et .stigmatisants

      On oublie vite , très vite ce à quoi on a échappé si Sarkozy avait été réélu. surtout avec sa campagne très « buissonnière » .

      Cela dit Valls n’est pas non plus obligé de faire du zèle et d’en rajouter des couches et ses divers discours sur les Roms étaient malvenus dans un pays où on a pris l’habitude pendant ces cinq dernières années d’en faire des boucs- émissaires bien pratiques à toutes nos contradictions.

      Taubira que j’estime , a déjà fait beaucoup mais évidemment il reste encore d’immenses chantiers et surtout des mentalités à faire évoluer. Les lois ne se font et surtout ne se défont pas en cinq minutes . On a donc tous collectivement la responsabilité des députés qu’on envoie à l’assemblée . Des électeurs ont cru bon d’envoyer Fallorni , au lieu de Ségolène Royal, aidés d’ailleurs par Trierwieller , je ne suis pas bien sûr qu’on ait gagné au change !

        1. Ouh là là non, Juan 🙂 , je dis seulement ce que je ressens car j’ai toujours été profondément agacé par tous ces raccourcis qui consistent à rendre un individu responsable de tout ce qui ne nous plaît pas. Car la question que je me pose en permanence ( sans doute parce que j’ai été élu) , et moi que ferai-je à sa place?

          J’essaie également de faire le tri, quand on parle des Roms qui ne sont pas tous des enfants de coeur , ce que je dois défendre ( leur dignité, leur mode de vie…) et ce que je dois condamner ( leurs agressions, leur propos …).
          Mais « faire le généreux » en acceptant tout et n’importe quoi n’a jamais été mon fort .

          Qui défendra par exemple un individu de quelque nationalité que ce soit, qui irait planter sa tente sur les champs Elysées ou au beau milieu d’un terrain privé ou même communal? On le traiterait collectivement ou de barjot ou de provocateur et la marée-chaussée viendrait illico le déloger sans que ça ne soulève aucune protestation.

          Mais ceux qui crient haut et fort que la loi doit être la même pour tous sont aussi ces élus qui ne la respectent pas et qui ne mettent pas à la disposition des gens du voyage et donc des roms aussi, des terrains dignes de ce nom comme la loi les y oblige pour les communes de plus de 5000 habitants.
          Seulement la loi Lopsi de 2003 sur la sécurité intérieure créée par Nicolas Sarkozy a renforcé cette hypocrisie en considérant les gens du voyage comme des criminels lorsqu’ils occupent un terrain par faute d’en avoir un à leur disposition.

          Les choses sont complexes car nous sommes tous collectivement coupables et responsables. La haine pour ces populations est tellement vive que ce sont bien souvent les habitants eux-mêmes qui encouragent les maires à ne pas appliquer cette loi minima.

          J’habite une ville de 10000 habitants et tant que j’ai été élu j’ai tanné la peau de la majorité de droite pour qu’elle applique cette loi .
          Ils ont maintenant un terrain à disposition digne de ce nom, avec eau , électricité, toilettes, etc… alors qu’auparavant on les avait relégués près de le déchetterie sur un terrain insalubre et inondé la moitié de l’année .

          Depuis il n’y a plus de problème avec la population . Je remercie au moins pour cela ce maire de droite qui a bien compris que pour éviter les conflits et les stigmatisations il était plus « sage » de se conformer à la loi. Si par la suite des Roms venaient à occuper illégalement un terrain je ne ferai pas partie de ceux qui hurleraient s’il les faisait déloger .
          Des groupes ont essayé deux ou trois fois mais les problèmes ont été réglés très vite juste par la discussion car tellement habitués à ce qu’on ne les traite même pas comme du bétail ils n’avaient pas vu qu’il y avait un terrain à leur disposition!

  7. Au sein du PS la dérive sécuritaire ne date pas d’hier. Elle est permanente depuis plus de dix ans. Elle est la conséquence de l’abandon du combat contre la droite qui l’accusait et l’accuse toujours d’angélisme. Le mal est fait et pour longtemps. Souvenez vous de Lionel Jospin en campagne présidentielle, admettant sa « naïveté » en réponse à une question d’un journaliste: Il aurait pensé que la diminution du nombre de chômeurs, résultat de sa politique, l’insécurité diminuerait dans la même proportion. Du moins laissa t’il croire cela à l’opinion.
    J’ai mené, en vain mais d’une manière permanente, au sein de la section du ps à laquelle j’appartenait, une lutte sans relâche contre la dérive sécuritaire. J’ai même fait venir dans ma ville Laurent Mucchielli, spécialiste de la question au CNRS. Il expliqua clairement les fameuses statistiques de la délinquance. Il montra que celle-ci n’avait pas radicalement changé depuis des décennies. Il montra l’inanité des raisonnements sécuritaires. Tout cela en vain dans une réunion publique malgré ,tout passionnante.
    Inutile de vous dire que je n’ai jamais été un quelconque partisan de Valls. Ses actes comme ministre de l’intérieur me révoltent profondément et constituent pour moi une trahison de l’idéal socialiste. Et s’il n’y avait que cela à mettre au débit de ce gouvernement. Désolé Juan mais il n’y a pas grand chose à mettre à l’actif de ce début de quinquennat et en tous cas aucune des déclarations de Valls ni aucun de ses actes: postures , néo autoritarisme et complaisance avec les syndicats de policiers les plus réactionnaires.
    Tant pis pour les malheureux socialistes qui comme moi avaient l’espoir d’une améliorations globale de la démocratie après l’élection de F. Hollande !

    1. je n’aurais pas dit « amélioration globale de la démocratie » j’aurais dit plutôt « retour à une certaine forme d’humanisme » , dans ce qui crée du lien dans une société organisée comme la notre …ça manque l’humanisme par les temps qui courent, ça manque  » grave ! « 

  8. Hollande marche mollement dans les pas de Sarko face à la haute finance, au grand patronat et aux technocrates de Bruxelles ayant choisi l’Allemagne merkelisée comme leadership, alors Walls qui prépare son futur poste (comme Sarko en son temps) fait du Heurtefeu teinté de Guéant. Comme aurait son père (peintre) : « on voit le tableau ! »

  9. Pas d’accord du tout, mais alors pas du tout sur le fond de cette note !
    J’enseigne et j’enquête et donc j’écris sur les politiques publiques sociales : désolée, mais les roms qui viennent s’établir au pied des arbres du Bld Richard Lenoir, le plus proche possible de la Place de la Bastille, c’est un choix qu’ils font et il est intolérable ! Idem pour certaines personnes venant d’Afrique ou d’ailleurs : oui, le changement, c’est maintenant ! Ces familles reçoivent une aide pendant un mois après, soit elles sont capables d’être autonomes et de se conformer aux règles sur l’immigration, soit intraeuropéenne, soit en provenance de pays tiers, soit elles sont reconduites à la frontière ! Point barre ! On va pas se farcir Marine LE PEN, parce qu’il y a des gens qui rêvent et qui pensent que les flux migratoires, c’est en raison d’une insurmontable misère ! En plus, ce serait aller contre tous les efforts fait par des gens qui militent sur place, d’une manière que tu ne peux imaginer …
    La misère, elle est chez nous : nous devons la traiter : femmes seules qui ont élevé des enfants, n’ont pas cotisé assez pour une retraite décente ! Travailleurs pauvres dormant dans leur voiture ! … tant d’autres ! … Parle nous de ceux-là, si tu ne veux pas voir le Front National faire en 2014 le score de ta vie !
    Les étrangers : effectivement, nos règles sont claires, ils ont droit au développement chez eux !
    Quant à nos gitans français depuis des lustres : prendre modèle sur Frêche à Montpellier : Frêche était contestable, mais pas sur ça ! Mon grand-père ET les gitans qui travaillaient sur ses terres, m’ont appris à monter à cheval, à connaitre par ccoeur l’enchevêrement des roubines de Camargue … à y chercher « la Bête du Vaccarès » [Lis l’histoire, elle est très jolie] ! Cherche sur la toile les vidéos de « rikédenimes » : tu verras ses films sur les gitans « de chez nous » ! Aucun racisme, ni chez Eric Fontaine, ni chez moi, crois le bien ! Les gitans, j’ai grandi avec ! J’ai appris de mon grand-père, leur rôle pendant la 2ème guerre mondiale ! Combien de gens ils ont caché, combien de messages ils ont porté … Arrêtons les âneries, ça me fait vraiment mal !
    Le symbole de notre culture commune est chez moi la bénédiction à la mer … où gitans et gardians entrent dans l’eau pour la bénédiction des chevaux et immergent Sarah la Noire …et je suis protestante [ et pas lambda … mais je n’y suis pour rien, c’est le passé de ma famille !]
    Pour moi, tu te trompes …
    Bz amicales

  10. Bonjour;

    je trouve que la pollitique menée sur la Sécurité par Le pouvoir est de l’entière responsabilité
    de Hollande et Ayrut, Valls n’étant responsable que de la manière et ldes explications.

    Comme beaucoup de Français j’aime bien Valls, bien que sur certains points je ne partage
    pas son avis parce d’une part ill n’est ni etxrêmiste ni excessif et d’autre part il est réglo;
    ce qui en fait quasiment une exception parmi les huiles Socialistes et de Gauche. et nos Huiles Politiques
    en général.

    Je suis étonné que l »on soit étonné du manque de débat avec les politiques alors que
    celui qui vivote en France est fondé sur des effets d’annonce et des postures de Gauche ou de Droite
    qui en fait n’engagent en rien du tout ceux qui les font ou ceux qui les prennent. Quand arrive le temps
    de la réalisation, les vagues de la crise les ont fait oublié et d’autres promesses et postures remplacent
    la vérité.

    Hollande étant maitre et inspirateur de cette technique de non débat,
    homme de synthèse de la réflexion fictive.

  11. Finalement, tu as la mémoire très courte, Juan, en dépit de ton ton d’écriture éternellement blasé et donneur de leçons. Mais très bien, mettons Valls à Matignon, qu’il se grille pour longtemps, ça nous évitera de l’avoir à l’Élysée.

    1. Je ne soutiens pas Valls, cher ami (on évitera le « camarade », d’accord ?). Je dis juste qu’il faut rester mesuré dans la critique quand on pense alliance. Sinon, évidemment, pas de souci, la critique primaire est bienvenue.

Les commentaires sont fermés.