Merci Cécile (Duflot)


Cécile Duflot est ministre mais écologiste. Quand la presse de droite veut être méchante, elle dit que c’est une ayatollah de l’écologie politique . Quand la VRAUCHE (*) est agressive, elle la considère de droite. Ne cherchez plus.

Après quelques jours, quelques heures d’une polémique qui en a fait décrocher quelques-uns des gesticulations vallsiennes, voici qu’elle réagissait, comme responsable politique écologiste, sur son collègue Manuel Valls.

1. Mélenchon ? « Certaines de ses remarques ne sont pas infondées et même parfois pertinentes, dit-elle. Hélas il tue le débat par le napalm médiatique qu’il ne peut s’empêcher de déverser. »

2. « En matière de justice, il n’y a qu’une ligne de gauche. Elle est très bien portée par Christiane Taubira. »

3. « Le retour de la sécurité demande une action dans tous les domaines, et pas seulement une approche basée sur le déploiement provisoire de forces de l’ordre. « 

Merci.

(*) Abréviation que nous utiliserons désormais en clin d’oeil à BABORDAGES qui ne sait plus quoi écrire en ce mois d’aout: la VRAUCHE, c’est la VRAIE GAUCHE, bien sûr.

Publicités

38 réflexions sur « Merci Cécile (Duflot) »

  1. je soutiens Duflot suite à sa nomination au gouvernement: j’ai découvert une femme qui m’a surprise en bien, un ministre qui a de l’énergie et qui fait des choses intelligentes.
    Valls: je ne lui jette pas la pierre forcément. Je suis d’accord avec toi sur beaucoup de choses. Mais il est aussi réac que certains qui se disent de gauche, qui font passer une morale qui devient débile car elle ne tient plus compte de l’humain. On ne sépare pas un pays entre catégories différentes, on ne sépare pas les humains en tranches différentes pour ensuite parler de coopération. C’est là où il pêche. Nous sommes tous différents parce que tous égaux. Et même chez certains de gauche, on sent cette tentation de classer les gens en castes et catégories.
    Duflot fait parler son coeur. Elle est humaine avant tout. Et ça fait du bien de voir les écolos se rappeler ce fondamental en politique. On n’est pas élu par une majorité. On est élu pour représenter tout le monde.
    Contente de te retrouver après mon absence.

    1. Salut Rosaelle, notes que d’autres soutiennent le P.$.G…,l’O.M. M’enfin, tel que disait Coluche, la dictature, c’est fermes ta gueule, et la (parodie de) démocratie française…,CAUSE/€ TOUJOURS…

      C.Duflot, humaine…! Moi, je suis pape, le crois-tu…?

      QUESTION DETT€ €T Déficits…,où en

      sommes-nous AU FAIT…? A QUOI

      vous chauffez ou refroidissez-

      vous…?

      1. @ Juan, le »proc. »de Nice n’a toujours pas eu le temps de se pencher…

        sur 20.000 m² de terrain (HORS Démolition) plein centre de Nice

        3.000 autres (Ex-gendarmerie),donnés par £€$ »dirigeant(e)s »

        du bled…,€TC. POURQUOI…? AUCUN€ EXPLICATION.

  2. Çà me rappelle un peu quand la précédente ministre de l’écologie de « gauche » shootais dans les boulettes de fioul de l’Erica en relativisant d’entrée de jeu le niveau de la catastrophe en pleine vacances.

    Comme disait Coluche pour les speakerines « Y a pas à dire, çà les esquinte »… Du verte pâle dans du rose pâle, quelle jolie couleur délavée… Au fait, elle devient quoi VOINNET à c’t’heure ? Comme Robert HUE, elle a viré, elle aussi socialiste pour pouvoir finir de payer le pavillon ? ARAMIS

    http://www.monbestseller.com/manuscrit/et-un-poulet-rouennais-sauce-pruneaux-un

    1. Non,, la lutte des classes est l’expression d’un déséquilibre social d’une société qui ne va pas bien, pour moi, pas un dogme.

      1. Rosaelle : C’est une lapalissade. La lutte des classes est immanquablement l’expression d’un déséquilibre ayant créé cette fameuse classification organisée par celle du haut. Est-ce que le constater et vouloir l’éradiquer serait être dogmatique ? Je m’interroge… Est-ce que prétendre que l’homme riche est un loup pour l’homme pauvre est dogmatique ? Vaste sujet… ARAMIS

        1. @aramis on ne fait pas disparaitre un fait selon moi, il revient toujours, c’est au politique théoriquement de gérer cela.Théoriquement

  3. @Rosaelle : « nous sommes tous différents parce que nous sommes tous égaux », ça veut dire quoi ?

    1. @estelle selon moi, nous avons les mêmes droits et devoirs les uns les autres en démocratie, le droit d’être différent: homme, femme, handicapé etc…et de ne pas être privé de droits sous prétexte de cette différence, ou de ne pas vouloir écraser les autres sous un autre prétexte: sa différence ou son égalitarisme. C’est un balancier complexe.

      1. Salut Rosaelle, en démocratie, oui, nous avons les mêmes droits & devoirs. Or, il se trouve que nous sommes dans une parodie de démocratie, la Vème »r.M.B.f. »jacobine de plus en plus POURRI€. ladyapoline a tout à fait raison sur les points abordant le logement social, en particulier. Question immigration, étant peu versé sur cette »législation », je ferai aucun commentaire du fait de la méconnaissance sur ce sujet. Cependant, les »scores du F.Haine(s) »sont notables.

        @ Juan. C.Duflot, »MINISTR€… »du logement : oui. En revanche, écologiste, là, NON, désolé. Au fait, « ça »a donné €T donne »quoi »,L€ RIPOLINAG€…de façades de la »$UIT€ du Grenelle »de l’environnement…? Si tu veux joindre le co-président d »E.L.V.V. »,faute de pouvoir en parler à/@ l »équipe ministérielle »,tu peux toujours essayer le numéro de tél. de la »permanence »: 02.51.82.87.76 NON ACCESSIBLE…,malgré une dépense en com…,faite par monsieur de Rugy…!

        Côté social, je rappelle, à/@ NOUVEAU, l »histoire de la défisc… »SANS CONTÔLE/€…(Je mets un »E »car »ELLE »commence sous Bernard Pons (1986…), puis »CON-tinue…,VAU-T€ »comprise
        en 2013…,avec C.Duflot…! 12 ans après l’entrée de la France dans l’€uro.

        Dans le XXIème siècle, sur le papier, nous y sommes depuis 1 peu plus…
        de temps.En fait, réellement, « ça »se rapproche plus de la monarchie
        Bananière POURRI€…,C.Q.N.F.+D.

  4. Que Cécile DUFLOT qui n’a pas été capable d’une loi courageuse pour bloquer les loyers des baux d’habitation qui flambent de plus belle, ni d’un moratoire des expulsions locatives; qui n’a pas été capable d’une circulaire pour laisser ouverts cet été les centres d’hébergement en sorte que tout est saturé, s’occupe donc de son Ministère au lieu de prôner le maintien de règles de rapprochement familial devenues absurdes car les gens les contournent : même lorsqu’ils ne remplissent pas les conditions (ressources et logement adapté selon les règles fixées strictement par le Code de la Construction et de l’Habitation) ils font quand même venir leur famille « en vacances », la font rester irrégulièrement, inscrivent les enfants qui sont non expulsables à l’école et demandent un logement plus grand pour lequel ils deviennent prioritaire : ils grillent ainsi la politesse à des gens qui attendent, eux légalement, leur logement depuis 10 ans !
    Alors que Mme DUFLOT s’occupe de ses affaires avant que Marine Le Pen ne le fasse !

  5. Je suis tout à fait d’accord avec vous ladyappoline. Hélas, 3 x hélas ; car j’ai bien peur que la prochaine fois, la Marine ne passe. Alors certes pas par moi, mais je pèse que dalle… Allez, bonjour chez vous de JBL1960

  6. On veut bien évidemment tout déplorer et le mettre sur le compte de Cécile Duflot . On en viendrait presque à regretter que Sarkozy n’ait pas été réélu. La droite a « géré » pendant plus de dix ans de manière débile les problèmes de logement , elle avait tout noyauté, tout privatisé, réduit la construction de logements sociaux à sa portion congrue.Elle avait laissé les maires payer une amende symbolique pour ne pas respecter la loi , elle laissait expulser à tours de bras, abandonnait les terrains à des promoteurs immobiliers qui se dépêchaient d’en faire des quartiers résidentiels, repoussant ainsi la France des pauvres gens vers les ghettos . C’est ce qui s’appelle cacher la poussière sous le tapis . Et on découvre aujourd’hui l’ampleur des dégâts !

    Moi je veux bien qu’on crie plus fort que quand c’était Sarkozy, je veux bien que nos ministres dépassés, qu’ils aient du mal à mettre en oeuvre tout ce qu’ils avaient prévu ou plutôt ce que Hollande avait prévu .
    Mais Cécile Duflot n’est pas marie Poppins . Ceux qui ont l’habitude de réparer les conneries des autres le savent très bien, c’est beaucoup plus long et beaucoup plus difficile que quand on repart avec du neuf.

    Et si Marine Le Pen grimpe dans les sondages c’est d’abord parce que certains lui ont largement préparé le terrain ( pas besoin de les citer ) et aussi parce que nous participons tous plus ou moins à son ascension en préparant nous-mêmes ses prochains arguments de campagne:
    Si elle passe ce serait donc parce que Cécile Duflot n’aurait pas fait son boulot sur le regroupement familial , un peu fort de café non? Cela dit j’ai déjà entendu cet argument il y a deux ou trois ans…mais d’un autre point de vue bien évidemment.
    Elle n’est pas parfaite, pas plus ni moins que nous d’ailleurs, mais elle se bat avec les armes qu’elle a ..;et c’est peu.

    Attention aux caricatures, surtout à gauche, car elles ne font que renforcer les partisans du plus grand grand parti de France, celui des « tous pourris ».
    Je participe, tu participes, il participe……..

    1. Salut coup de grisou. Qu’elle n’est pas Marie Poppins, j’en conviens. Que des moyens de communication modernes soient en rade depuis l »élection du président de la Vème r.M.B.f. »…,admettons, mais fort peu probable,COMM€ le fait que F.Hollande ne sait pas lire. PENDANT TOUT C€ TEMP$…,PERDU,les problèmes »CON-tinuent… »au même rythme qu’avant… Pour $arko.N 1er,Apparu B…,€strosi-Sassonne,Ciotti €T Cie…(« Haute administration »,préfectorale,entre autres…, voir ce que j’avais déjà dit antérieurement). RIEN EST FAIT.

      N.b.: ne me parlez pas du »F.Haine(s) »ou autre(s) extrême(s) à LA C.., j’ai déjà eu les »exemples »,en direct.

      1. Lol bonjour, Que ça n’aille pas assez vite j’en conviens aisément mais je n’ai jamais aimé les caricatures ( même si j’y ai sans doute participé à ma manière) . « Plus on part de bas et plus c’est difficile de remonter » , c’est une lapalissade bien sur mais en matière de logement il faut dire que c’est gratiné.

        Peut-être n’y-a t-il pas eu dans les conseils généraux et municipaux une opposition de gauche ( u compris d’extrême gauche) assez exigeante pour essayer de faire changer les choses? Les ex-PS d’hier qui avaient bien du mal à se mettre d’accord sur ces problèmes sont aux manettes aujourd’hui…et leurs positions ne sont pas beaucoup plus claires .

        Cécile Duflot a accepté ce poste, soit , mais je ne pense pas que dans sa tête elle se disait qu’elle allait se rouler les pouces et elle avait plutôt l’espoir de changer radicalement les choses.

        Qu’elle n’arrive pas à faire aujourd’hui ce qu’elle voulait c’est une chose , mais y a-t-elle renoncé?
        Où a-t-on lu quelque part qu’elle abandonnait ses idées sur les loyers, les expulsions, etc…?? A-t-elle fait des déclarations dans ce sens?

        Encadrer les loyers, faire des lois sur les expulsions ça prend du temps car il faut tenir compte de tous les paramètres y compris des lobbies immobiliers et même des propriétaires privés qui débarqueraient avec leurs armées d’avocats pour faire annuler une loi mal ficelée . Je pense que ce sont Ayrault et Hollande qui freinent des deux pieds pour ne pas se retrouver une fois de plus avec une loi retoquée

        Je pense au contraire qu’elle a raison de tout peser avant de se lancer tête baissée uniquement pour faire plaisir à ceux de son camp. L’objectif ce sont les mal logés et non pas les militants de gauche
        Donc l’accuser après un an de gouvernement de ne rien faire il me semble que c’est une espèce de procès d’intention. D’ailleurs il me semble que même la gauche dans son ensemble a préféré se concentrer sur ses problèmes internes que sur les problèmes de robinets qui fuient. Cécile Duflot n’a pas bénéficié d’un énorme soutien y compris dans son parti d’ailleurs.
        Personnellement je lui accorde encore le bénéfice du doute.

        1. Re-salut coup de grisou. Désolé de t’expliquer c’est faux, en particulier, sur les 2 derniers paragraphes (J’ai re…-dit « ça, ici, @ Juan & d’autres). COMM€ d’autres politicard(e)s, C.Duflot agit en irresponsable de la Vème r.M.B.f. »jacobine puisque soi-disant »élue ». COMM€ ses »supérieurs », il est, en France, possible d’agir par décret SURTOUT LORSQUE LA SITUATION L’EXIG€. Qu’a-t-elle »fait »…? PAREIL QU’AVANT…,sous $arko.N. Chirac…et Cie…

          Pour 1 VIème R.F.² sous contrôle des citoyen(ne)s, €T NON D’UN€ minorité de blaireaux/ottes

          si tu comptes sur ces »gens-là », je doute que »ça »change. Le changement

          « …à Pâques ou à la Trinité »,VOIR LA SAINT GLIN-GLIN.

          Perso., je dirai que peut-être serait-il GRAND TEMPS DE FAIRE DES BILANS en cours de mandature unique (Renouvelable ? @ décider par les citoyen(ne)s – TOUT L’intérêt général d’1 VIème R.F.² faite par/pour le peuple & SURTOUT L’ENVIRONNEMENT), QU’€N (Le »€ »prend en COMPT€ l(es)’économie(s) à FAIRE) pensez-vous, citoyen(ne)s ?

  7. Çà ne vaut pas la frauche virant groite… Pépère a sorti le teckel en salué les voisins en bon père de famille, la journée est bien rempli et sa dame l’en félicite. Samedi, elle fera une potée après une bonne permanente chez le coiffeur, vous pensez : la famille HERAULT sort le combi pour venir souper à la lanterne… Une présidence normale quoi

    1. Salut ARAMIS, j’aurai pu être MDR sur ton propos si la FAUCHE/€ de la »droi-che,centre,gau-te »ET extrêmes à LA C.. NE PORTAIT PAS à CON-séquences » ENVIRONNEMENTALES, HUMAINES & économiques.

      @/à QUAND 1 VIème R.F.² sous contrôle des citoyen(ne)s, loin de tout(e) »représentant(e)s genre J.-L.Mélenchon qui a dit : »Votez pour moi…,dans un cadre de Vème r.M.B.f. »jacobine POURRIE ?

  8. A gauche le débat s’hystérise.
    Entre les partisans d’une assemblée forte mais qui réclament à tout prix des décisions par décrets et ceux qui trouvent que Valls n’en fait pas assez il n’y a pas de place pour ceux qui relativisent et qui pensent que tous détiennent une part de vérité.
    .
    Entre la vraie gauche et aussi la fausse gauche,je propose qu’on crée d’autres catégories , comme par exemple la vraie fausse gauche ou la fausse vraie gauche, et même encore mieux la vraie vraie gauche et la fausse fausse gauche ,

    On pourrait aussi avoir les vrais écolos et puis les faux, les faux vrais et les vrais faux, etc…etc…Idem pour les révolutionnaires ou les réformateurs, ainsi tout le monde se retrouverait!

    On avait la droite la plus bête du monde, on aura bientôt la gauche la plus divisée…et tout cela bien sûr pour le bien du PEUPLE dont chacun a sa petite idée.

    Tiens si on définissait le vrai peuple et puis le faux, le vrai faux et le faux vrai….bon j’arrête je vais vomir.

    1. Tu marques un point, là.
      Demandes à ceux qui sont de gauche de se définir vraiment: pas I’m de gauche, c’est quoi les valeurs de gauche pour eux? Tiens, bonne question.
      Juan, ce sont quoi, tes valeurs que tu penses à gauche et qui définissent ta sensibilité politique?
      Je te dis ça en tant qu’anarcho-tiermondo-humaniste ( je pense à déposer le nom, non, je plaisante).
      Parmi ceux qui se disent de gauche, j’attends de voir. On risque d’avoir des surprises.

      1. D’ailleurs, qui se rappelle, dans ceux qui sont sympathisants du PS, que l’Internationale Socialiste existe encore et que ce n’est pas une ruine du stalinisme?

  9. Alors là, bien vu Rosaelle. oui qu’en pensent les sympathisants du PS de l’internationale socialiste ? L’internationale socialiste libérale…

  10. @ Coup de Grisou (Je vous aime bien, mais je n’aime pas votre pseudo : il m’évoque la catastrophe minière de Charleroi, l’une des plus meurtrières ainsi que les récits de mes grands parents sur l’horreur des coups de grisou à l’intèrieur des galeries et l’attente des familles sur le Carreau de la Mine, lors de la remontée des corps … )
    Cela dit : Cécile DUFLOT n’a pas bien fait son travail sur le Logement : elle est gentille et de bonne volonté, mais l’enfer en est pavé : elle ne connaissait rien à cette question, la majorité des fonctionnaires ne la connaissent pas non plus : il me semble que, quoi qu’on en pense, les associations qui interviennent sur ces urgences, sont les mieux placées : elles avaient constitué un Collectif, comprenant Petits Frères des Pauvres et Fondation Abbé Pierre : pourquoi ne pas avoir suivi les recommandations de ce collectif : il réclamait un simple « moratoire » des expulsions locatives. Quel était l’enjeu ? En cas de non exécution d’une expulsion prononcée, l’Etat peut être redevable d’une indemnité au Bailleur qui est contraint de conserver dans son bien, un locataire qui ne paie pas.
    Néanmoins, il est urgent de coupler cette règle, avec le décret du 30 janvier 1992 sur les conditions d’habitabilité d’un logement : de très nb logements ne les respectent pas : électricité et huisseries vétustes, moisissures …etc. Il fallait réorganiser les contrôles, afin de limiter, lorsque c’est justifié l’indemnisation du bailleur dont le locataire ne paie pas.
    Si le Préfet ne demande pas aux services de l’Habitat un rapport sur l’état de l’appartement, effrayé à l’idée de devoir indemniser le bailleur, il accorde le concours de la force publique pour expulser. On expulse. Et là qui paye ? En effet, la commune est tenue de fournir une mise à l’abri, en hôtel, en auberge de jeunesse, en foyer, en chambre individuelle ou dortoir, de toute personne expulsée qui va le demander au service social de la Ville.
    N’est-ce pas l’Etat qui verse à la Ville des fonds pour financer cela : or cela coûte une fortune, bien plus chère que l’indemnisation du bailleur si on lie son indemnisation au respect par lui de ses obligations notamment celle de ne louer qu’un logement conforme au décret précité.
    J’ajoute que les juges sont débordés, décalés et mal formés à la spécificités de ces dossiers : en effet, le recours bailleur en indemnisation est irrecevable si une décision du Juge de l’Exécution accorde à l’expulsable en vertu du jugement d’expulsion du Tribunal d’instance, des délais sur le fondement de l’ancien art. L 613 et suiv. du Code de la Construction et de l’Habitation qui a été transposé à l’article L 412-2 du ouveau Code des Procédures d’exécution. Or les JEX continuent d’apprécier la demande de l’expulsable, sous l’angle du droit du propriétaire à disposer de son bien en cas de non exécution de ses obligations par le locataire, sans examiner vraiment où en sont les démarches des services départementaux de l’Habitat et du Logement pour le relogement des expulsables qui ont un droit opposable au logement, ni demander au Bailleur s’il a formé à l’encontre du Préfet un recours Bailleur en indemnisation et quel en est le sort ! Or ces questions relèvent du respect de la loi d’orientation sur la lutte contre les exclusions et notamment par la perte de son logement, qui est la loi Borloo du 29 juin 1998 !!!! et tous les textes qui s’ensuivirent !
    Le Collectif d’association proposait un audit de tout cela : sous la responsabilité de Mme DUFLOT, RIEN n’a été fait de tout cela ! Les 20 tribunaux d’instance de PARIS, ont prononcé en 2012 pui en 2013, chacun environ 300 expulsions locatives qui ont été ou sont sur le point de l’être, SANS relogement, malgré la loi illusoire sur le Droit Opposable au Logement !
    Qu’on ne dise pas « il faut construire !  » ça c’est du pipo ! Il fallait un « moratoire des expulsions locatives » qui signifiait une gestion précise des deniers publics, pour faire face à cette situation… étant entendu que 70% de ces situations sont générées par un inflation immobilière et une flambée des loyers : 5 fois plus hauts que la valeur locative appréciée par les Domaines et figurant sur les avis de Taxe d’Habitation !
    Je dis « Aux Armes Citoyens », par l’intermédiaire de notre Gvt de Gauche = au boulot courageusement, Mme DUFLOT !

    1. Là-dessus, on voit bien qu’il y a trop de lois et un mille-feuille administratif difficilement supportable. Ce sont des vrais états-généraux des logements qu’il faudrait vraiment faire, une ministre n’y suffit pas : il y a le ministère de l’aménagement du territoire, l’action sociale, la Justice et l’Intérieur (préfecture).
      Il y a aussi le fait que les propriétaires sont sanctifiés et que personne ne régule la spéculation immobilière.
      Personne ne surveille les agences immobilières.
      Il faudrait taxer au bout de 3 mois les logements vacants au prix fort.
      Il faudrait mettre des amendes monstrueuses aux marchands de sommeil.
      Il faudrait des réquisitions préfectorales réelles car il y a quand même des gens à la rue malgré le droit opposable au logement.
      On ne peut laisser aux juges ou aux mairies seulement le règlement des situations difficiles.
      Faut dire que depuis quelques années, c’est rare les proprios qui n’augmentent pas de 3% leurs loyers. J’ai connu le cas d’un proprio qui a fait une hausse rétroactive, et il a pu en toute légalité, augmenter de 10% son loyer.
      le chantier est titanesque: est-ce que Duflot peut le mener seule? Je ne crois pas.

      1. Salut rosaelle, le »dalo… »,C’EST €XTRA…,BIDON. Je te parle d’expérience. Quant à la »haute administration préfectorale »…,PLUS NASE QUE/€ »ça »…,y’a pas. C.Q.N.F.+D.

  11. @Rosaelle : On ne peut se plaindre Rosaelle d’un « mille-feuilles administratif » : l’enjeu est celui de la séparation des pouvoirs à laquelle ni toi ni moi ne voulons renoncer : séparation dit contre-pouvoirs : ils sont essentiels à la vie démocratique et à l’efficience administrative.
    Si la Commune et le Département interviennent, c’est en raison de la répartition des compétences, du fait de la décentralisation.
    On peut vouloir une meilleure répartition des compétences : c’est ce que propose « l’Acte III » de la décentralisation porté par Marylise LEBRANCHU et qui s’est morcelé d’ailleurs en 3 projets de lois, tant la matière est dense et le débat parlementaire qui va s’en suivre promet d’être difficile : matière technique, enjeux colossaux, comportement des élus plus ou moins formés et prêts aux mutations que le projet propose.
    Sur la compétence de plusieurs ministères : la mise en oeuvre des politiques publiques nécessite désormais, une approche globale et une organisation administrative « matricielle » qui permette de mobiliser des compétences et des métiers divers sur les projets. On ne peut reprocher à l’administration française d’avoir « croutifié » dans une bureaucratie obtuse et casanière qui l’a par le passé souvent caractérisée.
    Sur les points que tu soulèves :
    1. Personne ne surveille les agences immobilières : si ! la DGCCRF : mais les gens ne la saisissent que rarement, ignorant qu’il y a un portail sur lequel on fait sa lettre de plainte sous une forme numérique : il ne faut pas avoir intenté une action judiciaire; la procédure est gratuite : tu es victime d’une annonce « appartement impeccable » et tu découvres tous ses défauts, sa non conformité aux décrets de 1987 et 2002 : tu écris ! L’agence entend parler du pays.
    2. Il faudrait mettre des amendes monstrueuses : non, c’est simple, le loyer du locataire victime n’est pas dû. Les services de l’Habitat peuvent mettre en demeure de faire les travaux, sinon, c’est Tribunal correctionnel et en tous cas, le bailleur ne peut relouer en l’Etat.
    ça, c’est en théorie, car encore faut-il avoir les agents qui vont aller contrôler après la plainte du locataire, la visite par l’agent inspecteur et la mise en demeure. Car Sarkozy a démantelé les corps d’Inspection
    3. Il faudrait des réquisitions préfectorales : pour moi, ce n’est pas la solution. Les gens en difficulté locative n’ont plus de revenus, définitivement ou pas : il faut des agences de locations « solidaires » qui ne demandent pas toutes les garanties exigées dans le privé plus que par les banques qui te font un ^prêt immobilier – des parcs de logements gérés par les Villes ou des assos qui proprosent des « baux glissants » : la Ville ou une association est locataire, l’occupant paie une redevance, il bénéficie d’un accompagnement, aide à la procédure de surendettement …etc. le temps de l’effacement de sa dette ou de son retour à meilleure fortune : il peut alors redevenir locataire à part entière.
    4. Les hausses rétroactives sont possible lorsqu’on se base sur la moyenne des loyers dans un quartier donné. Je propose que les loyers ne puissent exéder l’évaluation faite par les Domaines et qui sert de base au calcul de la taxe d’habitation : point barre. On partirait donc de ce qui existe. Si les proprios râlent : franchement, s’ils avaient fait la prospérité de la France, ça se saurait. Ils ne loueront plus ? Eh bien, ils paieront une Taxe foncière plus chères que ceux qui ne louent pas et en plus la Taxe d’Habitation des résidences secondaires : voilà pour les calmer : car l’inflation immobilière n’a pas fait d’eux des malheureux.
    5. Cécile DUFLOT peut-elle faire seule : elle a les fonctionnaires de son Ministères qui sont là et en pratique, elle a à entendre les associations qui servent de relaie pour l’hébergement, le relogement et l’accompagnement des personnes en difficulté locative.
    6. Quant à l’hébergement d’urgence des familles en bidonville : je soutiens à 500% Manuel Valls, car je connais parfaitement le Code de l’Entrée et Séjour des Etrangers et Droit d’Asile : tout le monde peut « circuler » mais nul ne peut « séjourner » plus de 2 mois ou 3 mois selon les cas, sur l’un quelconque des Etats de l’Union Européenne s’il n’y a pas été autorisé en justifiant qu’il dispose de la sécu, d’un logement personnel ou chez quelqu’un et de ressources personnelles suffisantes. Donc, l’histoire des bidonvilles c’est une mayonnaise qui ne doit pas monter chez nous. Il y a des lois issues du CESEDA lui-même issu de la volonté des Etats Membres de l’UE : on doit les appliquer avec humanité, mais sans défaillance.
    Amitiés

    1. Bonsoir ladyapoliline. FAUX, j’avais saisi TOUTES £€$ »instances de cet Etat »…POURRI jusqu’à LA MOËLL€…,dont la »dccrf »DE M…€. Nombre d »autres services €T branquignoles de »haut niveau jusqu’aux politicard(e)s du sommet de la Vème r.M.B.f. »jacobine l’ont été & L€ SONT TOUJOURS AUSSI. Je « £€$ » INTERPELLE ENCOR€…à ce jour, cf.Coluche sur la dictature et la »démocratie »…,en France,notamment.

  12. « ils paieront une Taxe foncière plus chères que ceux qui [ne] louent [pas] ». Il faut lire : « plus chère que ceux qui louent ! » bien sûr.

  13. Merci a Romain Blachier pour son éminente participation a ce débat avec son fameux  » Ah la vrauche… »

    Quel talent ce Blachier !

  14. Ouais c’est le genre de connerie qu’on regrette toute sa vie enfin moi je dis ça c’est toi qui voit…

Les commentaires sont fermés.