La Grèce, nouvelle République de Weimar.

Nikos Michaloliakos, fondateur et dirigeant du parti néo-nazi Aube Dorée, son porte-parole Ilias Kassidiaris, et deux députés de sa formation ont été inculpés. Douze autres membres du parti ont été interpellés dans plusieurs régions du pays.

C’est la suite de l’assassinat d’un rappeur par quelques militants de ce parti. Le gouvernement néo-conservateur s’est décidé à investiguer cette effroyable organisation paramilitaire. Aube Dorée avait même créé un bataillon d’assaut.

« Dans la nuit du 17 au 18 septembre, Pavlos Fyssas, un rappeur de 34 ans connu pour son engagement antifasciste, a été tué à coups de couteau dans la banlieue sud-ouest d’Athènes, près du port du Pirée. La presse a diffusé des photos du meurtrier présumé, vêtu d’un tee-shirt marqué du sigle d’Aube dorée, posant au côté d’un député de ce parti fasciste. Entré au Parlement après les élections de juin 2012 et fort de 18 députés, Aube dorée est un parti à l’idéologie néonazie qui multiplie les attaques contre les migrants depuis sa création, en 1980. » (source)

La Cour Suprême s’interroge sur le caractère « criminel » du parti. La police serait infiltrée. Aube Dorée a déjà attaqué  une université, préparé des cours pour les enfants de 6 à 10 ans.

En Grèce, berceau de la démocratie, est notre nouvelle République de Weimar. Un Etat affaibli par ses propre erreurs et celles d’une coalition européenne qui a changé de nature.

 

 

 

 

 

 

Publicités

La guerre des pauvres

Un reportage, édifiant, un de plus. Complément d’enquête. Merci France 2. L’Ethiopie devient « compétitive », plus « compétitive » que la Chine ou la Turquie.

Des patrons chinois et turcs expliquent que leurs pays respectifs sont devenus trop cher.

« Jusqu’où sont prêts à aller ces industriels pour exploiter cette main d’oeuvre docile ? »

Le patron chinois donne des ordres en chinois. Les Ethiopiens sont 10 fois moins chers, mais travaillent moins vite que les Chinois.

66 heures par semaine, pas de salaire minimum.

Confiscation des cartes d’identité. Pas de masques pour coller les semelles des chaussures.

Pas de choix.

Les marques, notez-les: Guess, H&M, Carrefour.

 

 

Claude Allègre avait raison…

Naaaaaan, j’rigole.

Il est trop vieux pour réaliser l’insondable bêtise qu’il nous a assénée sur ce réchauffement climatique qu’il contestait.

« Le réchauffement climatique, tout le monde s’en fout »
Claude Allègre, septembre 2012.

Hier, la publication par le GIEC de ses dernières prévisions avait quelque chose de terrifiant. Dans 80 ans, quand mes petits-enfants seront adultes, si j’en ai, la Terre aura chauffé de 2 à 5 degrés de plus qu’aujourd’hui. Fini la banquise…

« Les experts du climat estiment désormais « extrêmement probable » – c’est-à-dire, dans le jargon du GIEC, avec une probabilité supérieure à 95 % – que l’élévation de la température terrestre relevée depuis le milieu du XXe siècle est bel et bien le fait de l’accumulation des gaz à effet de serre d’origine humaine. Cette probabilité était évaluée à 90 % dans le précédent rapport, rendu en 2007. Le réchauffement moyen depuis 1880 est désormais de 0,85 °C et les trois dernières décennies sont « probablement » les plus chaudes depuis au moins mille quatre cents ans. »

L’écologie politique est parait-il morte et bientôt enterrée.

Vraiment ?

 

20130927-194939.jpg

Hollande, Florange, merci.

François Hollande est allé hier à Florange.

La fermeture du site Arcelor-Mittal nous avait gravement gonflé, à l’époque.

La loi dite Florange sera peut être adoptée. Elle est, malgré quelques critiques, une belle avancée.

Mais la venue du « PR » à Florange était quelque chose de sérieux. Il est rare qu’un homme politique aille au contact de ceux qu’il a déçus.

Oui, on répète: « Il est rare qu’un homme politique aille au contact de ceux qu’il a déçus. »

Nicolas Sarkozy, celui qu’on nous promettait si courageux, le gars qui « en avait », s’est révélé trouillard en politique. Les gars de droite qui ont voté pour lui ont été déçus de son manque de « courage ». Les autres, qui le détestaient souvent, en avaient la confirmation.

Le plus rude, pour un homme politique, est d’aller au contact de celles et ceux qu’il sait qu’il a déçu, vraiment.

Vraiment.

Merci.

Car, entre le 6 mai 2007 et le 5 mai 2012, l’autre président n’a JAMAIS osé se rendre sur ces terrains.

Rappelez-vous la campagne de 2012, les caricatures de « pédalo » et autres « Flamby ».

On peut être désaccord avec Hollande. On le doit parfois. Il y a quelques symboles qui méritent ce respect.  Ce déplacement à Florange en était un.

Merci.

#Roms: j’en ai marre

J’ai l’impression, comme d’autres, de vivre un mauvais remake des années 30 sous nos yeux, avec radios, chaînes d’infos et Twitter en plus. Une insondable nausée, une rage mal contenue devant ces réactions, ces actions, ces réactions aux actions.

Cécile Duflot a eu raison de pousser son coup de gueule, mais ce n’est même plus l’objet de ce billet.

Halte ! Stop ! Taisez-vous ! Fermez votre gueule.

Les Roms, 20.000 personnes, cristallisent le commentaire médiatique avec une impatience nauséabonde qui est terrifiante. Aux « unes » de Je-suis-Partout – pardon, Valeurs Actuelles – se succèdent des hurlements naïfs.

Les mauvais démons sont partout.

Quelqu’un s’est-il demandé où cela va-t-il s’arrêter ? Comment cela peut-il s’arrêter ?

Nous écrirons donc encore sur le sujet, froidement, calmement. Sans les donneurs de leçons qui cherchent le « fight » facile, ni les apprentis fascisants qui cherchent la cible facile.

 

Des néonazis, propriétaires d’un village…

Imaginez.

Le village de Leith, dans le Dakota du Nord, est minuscule, mais il incarne les rêves de grandeur des suprémacistes blancs, qui voudraient le transformer en petit paradis néonazi.

Le week-end n’a ainsi pas été de tout repos pour ses 24 habitants, alors qu’une salle municipale du village accueillait dimanche et lundi le « commandant » du Mouvement national-socialiste américain (NSM), Jeff Schoep, et des dizaines de partisans pour un meeting et une conférence de presse, et attirait en réaction une foule d’opposants au projet de mainmise et de militants antiracistes. (source)

Il y a de quoi se brouiller le visage, non ?

AnonymousJuan