Le Figaro me souhaite l’anniversaire

C’était drôle, et très commercial.

Merci donc.

FIGARO JUAN

Publicités

Pourquoi il ne faut plus parler de Valls

Dimanche sur Fox News – pardon, sur BFM TV – Manuel Valls a jugé que les propos de Cécile Duflot jeudi dernier étaient insupportables. Pour celles et ceux tombés du camion, ou de notre actualité sarkofrançaise, ce ministre s’était encore chauffé sur les Roms, mardi dernier. Non pas pour dire que l’installation sauvage de campements dans une commune pouvait poser problème.

Nous le savions. Valls voulait insister sur un autre point, l’affirmation que les Rroms étaient un peuple à part qui ne « voulait » pas s’intégrer.

Bref, dimanche, Valls était encore à la télé pour répéter, répéter, répéter. Les déclarations se succèdent, se ressemblent, et finissent par m’indifférer.

La chose n’intéresse plus les colonnes de ce blog, pour deux raisons au moins.

Primo, nous nous sommes tout dit sur le sujet. On ne fait que tourner en rond. Je n’ai pas envie de jouer avec une Gauche morale qui aime franchir tous les points Godwin nécessaires contre Valls pour mieux caricaturer l’équipe Hollande. Et si l’on pense – ce qui est la position de l’auteur de ces lignes – que cette « question Rrom » – horrible expression –  n’a pas à monopoliser l’attention médiatique, il vaut mieux, donc, cesser d’y accorder une obstination anormale.

A l’inverse, je n’ai nulle envie de répéter les mêmes rappels contre Valls. L’homme a raconté n’importe quoi, on s’en souviendra le moment venu. Ce n’est pas la première fois, ni la dernière, que quelqu’un de cette grande Gauche dit des conneries.