Comment te décourager de voter Hollande


Ai confiance, viens avec nous.

Il y a plusieurs tactiques à l’oeuvre depuis mai 2012 pour convaincre les soutiens de François Hollande qu’ils font fausse route.

1. Leur rappeler leurs engagements passés. Si vous vous exprimiez régulièrement sur Sarkozy et consorts, vous êtes particulièrement exposés. Chacun fait son tri. Techniquement,

2. Faire le tri au sein de la gauche. On s’est ainsi rapidement amusé à séparer la Groite de la Vrauche. Chez moi, on appelle cela le « jeu des étiquettes ». C’est parfois indispensables à certains, totalement puérile pour d’autres. Me concernant, j’ai cessé l’analyse et refuse les psy.

 3. Démonter les arguments politiques du gouvernement. C’est parfois facile – quand les couacs sont nombreux. C’est parfois difficile – quand il n’y a pas d’alternatives concrètes proposées. Le plus grave danger qui guette la #vrauche est de penser que l’opposition systématique – comme nous l’avons fait contre Sarkozy – suffira. C’est un pari stupide et voué à l’échec. Pourquoi ? Parce qu’a minima, le sympathisant de gauche se demandera pourquoi cette vrauche serait différente dans l’action que la précédente.

4. Accuser l’équipe Hollande d’être des vendus, des traîtres, des sournois qui auraient sciemment menti. Si vous pensez cela, je vous suggère de vous interroger sur les garanties que ceux que vous soutenez vous apportent.  Ou de réfléchir à argument plus construit.

Personnellement, Hollande m’a ouvert une voie que je n’imaginais pas, la simple liberté. L’antisarkozysme était militant, forcément orienté. L’anti-hollandisme (de gauche) l’est également. Le repos, intellectuel et sincère, vient naturellement quand vous ne vous sentez plus engagé.

Je conserve bien volontiers quelques joyeux sympathies à l’encontre de ce camp Hollande. Je développe des inimitiés en parallèle plus fortes qu’avec Sarkozy. Même topo pour le FDG. Mélenchon m’insupporte, d’autres me réjouissent. Et puis au final, EELV reste le seul en adéquation avec ce dont la France et le monde ont besoin.

Humble avis.

Publicités

32 réflexions sur « Comment te décourager de voter Hollande »

  1. j’observe moi aussi et la gauche qui a gagné est en train de reproduire ce qu’à fait la droite durant le quinquénat Sarkosy = la division et je regarde l’Etat de l’Ump/Udi et je souhaite qu’en 2017 nous en serons pas au même niveau. Juste mon avis de citoyenne

  2.  » …Accuser l’équipe Hollande d’être des vendus, des traîtres, des sournois… »
    Que ce passerait-il, en temps de guerre, si les preuves étaient démontées ?

  3. Passer par les armes tient!!! Non Hollande et son équipe sont simplement traitres à leurs engagements électoraux car jussqu’à présent ils ont fait le contraire de leur programme

  4. Je me demande si je n’arrive pas à la même conclusion que toi. (celle contenue dans ta dernière phrase).
    Je m’interroge très sérieusement

  5. A ceux qui continuent de défendre cette politique : A force de jouer avec la fausse gauche qui ressemble à la vraie droite, vous allez arriver à ce la majorité des déçus vote Lepen et vous vous plaindrez après. Voici des citoyens ayant voté Hollande au premier ou au second tour qui en ont ras la bol de Hollande et çà date déjà de 4 mois. alors écoutez-les et entendez-les, c’est là sur le lien :

    http://www.franceculture.fr/2013-09-10-si-j-avais-su-je-n-aurais-pas-vote-hollande

  6. A tous ceux qui continuent de défendre cette politique de merde : A force de jouer avec la fausse gauche qui ressemble à la vraie droite, vous allez arriver à ce la majorité des déçus vote Lepen et vous vous plaindrez après. Voici des citoyens ayant voté Hollande au premier ou au second tour qui en ont ras la bol de Hollande et çà date déjà de 4 mois. alors écoutez-les et entendez-les, c’est là sur le lien :

    http://www.franceculture.fr/2013-09-10-si-j-avais-su-je-n-aurais-pas-vote-hollande

  7. MELENCHON propose un programme qu’il n’aura pas peur de mettre en place, lui, contrairement à Hollande qui n’est combatif que pour se faire élire. MELENCHON ne sait pas faire la dense du ventre et jouer du scooter, mais il sait bien combattre cette finance sans nom dénoncée par HOLLANDE en mai 2012 et le patronat devant lequel il n’en finit plus de faire des courbettes et des cadeaux, comme s’il cherchait une place de contremaître. Son programme est là et ne ressemble en rien à ce que fait HOLLANDE et çà, les électeurs de gauche le savent très bien. ARAMIS:

    http://www.latribune.fr/blogs/generation-deficits/20140110trib000808868/impots-finances-publiques-ce-que-propose-le-front-de-gauche-pour-la-france.html

    1. Je viens de recevoir un mail envoyé par une copine pour le moins curieux où Hollande s’exprimait et où il termine en disant ceci : « ce n’est pas parce que Pierre Mauroy est à Cayenne, que nous sommes débarrassés de la gauche » Ca n’avait pas l’air d’être truqué ou alors très bien imité. Vous en avez des écjos ?

      1. Çà pourrait être en relation avec ce soi-disant clin d’œil de Hollande en 1981 (Mauroy était 1er ministre), où il se prétendait de droite dans la seule perspective de provoquer la droite. Quand on voit ce qu’il fait 33 ans plus tard, on se dit qu’il préparait bien le terrain… ARAMIS

    2. aramis, je ne sais pas ce qui te permets d’affirmer que Melenchon, lui, « propose un programme qu’il n’aura pas peur de mettre en place ». Tu t’appuie sur nos perceptions collectives et individuelles des caractères et des idées ce qui, conviens-en, n’est pas suffisant. Nicolas Sarkozy était lui aussi très braillard, pour finalement se coucher sur nombre de sujets. J’espère mieux. amitiés

      1. Il fallait donc essayer HOLLANDE en votant forcément « utile » selon vos seuls critères, et on a vu déjà le carnage social en 18 mois, par contre pour Mélenchon çà non, pas la peine vous savez d’avance, vous, qu’il ne devrait pas pouvoir faire mieux… merci bien. moi aussi j’espère mieux,. Amitiés

      2. Ceci dit ami Juan (car tu restes mon ami, n’est-ce pas ?) qu’est-ce qui te permet de croire que hollande va faire au moins la moitié du programme pour lequel (rappelons-le) nous avons donner nos suffrages à ce menteur tricheur invétéré… mais çà évidemment il ne faut en faire état. Voyez-vous à quel point nous sommes, nous les vilains extrémistes, ouverts et démocrates ? Hein.. On se fait un barbuc entre gens de gauche ?

  8. Sauf qu’il faut 50% des voix (+1) pour gagner le pouvoir et cela EELV n’est pas en capacité de les obtenir ( pour le moment).
    Seul le PS à gauche en est capable. À partir de là il ne nous reste, qu’on le veuille ou non, qu’à soutenir et défendre le pouvoir en place sous peine de faire revenir la droite (voire l’extrême droite).

    1. Non , le ps n’en est plus capable, vu le niveau que récupère pépère c’est tout au plus du 25/30% et comme vous le dites, il faut 50%. Si on est du centre on aura soi Bayrou, soit Borlo, soit Hollande, si on est de droite on aura SARKO ou Lepen, si on est de gauche on aura le FRONT DE GAUCHE et puis c’est marre… ARAMIS

  9. Oui Hollande a menti sciemment pour se faire èlire.
    D’ailleurs Hollande se donne en politique depuis tout petit le droit
    le plus large au mensonge permanent.

    Ce n’est pas parce que ce n’est pas le seul et qe d’autres
    sont pire que lui sur d’autres plans i qu’on est obligé
    de ne pas « condamner » cette manière politique d’être.

  10. De grâce je veux bien qu’il y est deux gauches mais que la mienne ai pour  » nom  » Groite  » j’ai comme une boule au fond de la gorge !!! Groite affreux pourquoi pas Goitre pendant que l’on y est !!!
    Je veux bien que certains l’assimile à la D roite,qu’elle D écoive,qu’elle D érive même… Mais SVP Juan pas Groite !!!
    Je vous propose Drauche et vous ?…. Toujours Groite ?
    vincent

    1. le terme de « Groite » n’est pas de moi mais de @sknob. Je l’ai repris tel quel. Rassure-toi, on m’y classe dedans très régulièrement. 😉

  11. avec tout le respect que je vous dois, il me semble qu’il manque une dimension qui joue un grand rôle aujourd’hui

    si vous êtes initiateur et porteur d’une stratégique de politique économique, vous orientez les différents paramètres selon votre sensibilité (sociale ou pas, redistributrice ou pas, centralisatrice ou pas, maitrisée ou pas etc…..) ; c’est alors ce qui pourrait encore différencier un courant droitier, d’un courant gaucher….

    mais ici, il s’agit pour les politiques nationaux de tous poils (sauf les imberbes), de « mettre en musique » une stratégie décidée par les technocrates et autres parasites libéraux européens……..d’où la quasi unicité de résolution de problèmes à laquelle nous assistons. Comme les marges de manœuvre sont quasi nulle, gauche et droite gouvernementales, même combat…

    la différenciation ne serait possible que si un gauchiste du PS tapait de ses petits poings sur les tables européennes. Mais hollande (je ne parle même pas de l’autre imposteur) a t’il seulement envie de s’emmerder avec des problèmes ?

    le pénible de l’histoire est de voir la France, 6eme puissance mondiale, rangée au rang de caniche européen par le manque de volonté de ses gouvernants.

    Confucius a dit « la différence entre ce qui est impossible et ce qui est possible, est la mesure de la volonté de l’homme »…

  12. tiens c’est marrant, je me prends à reprendre espoir d’une autre voie coté EELV….en changeant les choses de l’intérieur, si ce parti arrive enfin à murir et arrêter ses caprices….La primaire européenne a été pitoyable en audience, faute de comm correctement organisée (je l’ai su à 2 jours de la fin). Et pourtant, en dehors de Bové (beurk…), il y avait des candidats intéressants, allemands aussi mais est-ce que ça dérange quelqu’un ? Oups, je crains que oui.
    On regrette l’opacité des programmes, idées, réalisations sur le site dédié à cette primaire, ou plutôt le coté disparate, bien à l’image de ce parti.

    Sinon même constat pour le reste…..sur Hollande, Sarkozy, Melenchon. Quoique je n’ai jamais soutenu Hollande 😀 , même contre l’autre.

    1. EELV ? Ils sont entrain de se faire enfumer par Montebourg sur le gaz de schiste (source : Canard Enchaîné du 29/1/2014) qui pour l’instant n’en parle pas trop avant les municipales, mais est déjà en train de s’occuper sérieusement de voir s’il ne serait malgré tout possible d’extraire ledit gaz grâce au fluorapropane, malgré les rodomontades de HOLLANDE du 13 novembre 2013 :  » tant qu’il n’y a pas de nouvelles techniques, j’ai dit que, durant mon quinquennat, il n’y aurait pas d’autorisation de permis d’exploitation des gaz de schiste. », ce fameux président qui hait tant la finance sans nom et le patronat voyou, mais qui sait si bien changer d’avis comme de femme, puisque seuls les idiot n’en changent jamais… MELENCHON énerve sans doute les éternels tenant du compromis, mais au moins avec lui on est qui on est et où l’on va. ARAMIS

      1. il est clair qu’EELV est bien naif sur le gaz de schiste….ou bien le fait exprès en ce qui concerne sa caste dirigeante. Melenchon est allé trop loin dans son personnage, au point qu’il devient une caricature et n’est même plus écouté. Est-ce de sa faute ou pas ? Un peu des deux car on ne pardonne rien à ce qui sort un peu du lot. Regardez Eva Joly aussi….ou Gisèle Chaleyrat qui était interviewé dans le 20 minutes d’aujourd’hui.
        L’honnêteté et la « dépersonnification » de la politique ne réussit pas.

        1. Donc, nous continuerons à avoir des brèles politiques parce que le petit populo est coincé. Je suis assez d’accord avec ce constat. Quand les candidats sont trop mous çà ne plaît pas et quand ils entendent bousculer la table, çà fait peur. pourtant, le seul truc qui amènerait ce même peuple pépère de salariés « raisonnables » à se mettre en adéquation avec la colère de MELENCHON, ce serait qu’ils bouffe de la vache enragée après s’être fait lourdés comme des malpropres et çà, pépère y travaille d’arrache pied en se moment en cirant les pompes d’un patronat plus arrogant et gavé que jamais… Devrons-nous remercier pépère de nous ramener des électeur furax de sa politique ? Ce serait marrant. ARAMIS

  13. Bon, ben pour vous, c’est déjà un très bon point d’y retrouver vos petits.

    Moi j’ai coulé, corps et âme 🙂 dans un océan d’incompréhension.

    Pourquoi cette politique, alors que pour les autres pays elle a mené à une casse sans précédent …. mystère et boule de gomme.

    La politique de la terre brûlée ?
    pourquoi pas ;
    après tout c’est la seule que nous n’ayons pas mise en oeuvre.

  14. rolatrio => si je comprends bien vous nous expliquez que « There is no alternative ». Comme c’est orignal. L’argument qu’il faudrait soutenir la politique répugnante du PS pour éviter l’extrême-droite est précisément ce qui fait monter l’extrême-droite. Vous n’êtes pas convaincu? Observez l’Allemagne de Weimar.

    Je suis d’accord avec Juan ça n’a guère de sens que de qualifier Hollande de traître. Il est juste fidèle à une ligne politique néolibérale. Il n’y avait rien à trahir.

    « Le sympathisant de gauche se demandera pourquoi cette vrauche serait différente dans l’action que la précédente. »
    A cause du programme.

    Venceslas => +1 pour la citation de Confucius 😉

    1. Pas du tout d’accord. L’argument est simplement de dire que choisir entre deux maux il est de notre intérêt d’opter pour le moindre. Je ne vois pas du tout en quoi cela favoriserait l’émergence de l’extrême droite. Par contre, alimenter comme vous le faites la critique systématique du PS en qualifiant sa politique de répugnante contribue à coup sûr à la montée de la droite et de ses extrêmes. Je me demande d’ailleurs si les plus dangereux adversaires de la gauche ne se trouvent pas en son sein même.

      1. rolatrio=> « Entre deux maux il est de notre intérêt d’opter pour le moindre. »

        Certes. Dans un second tour FN / PS tout personne de gauche normalement constituée se forcera à surmonter sa répugnance (car le PS est répugnant et anti-social) et à le soutenir contre l’extrême-droite (qui est au-delà du répugnant). En dehors de cette situation bien précise il n’y a aucune raison de lui faire le moindre cadeau. Lui ne nous en fait pas (TSGC, ANI, Accord de libre-échange avec les USA, réduction des dépenses sociales, cadeaux au MEDEF, etc).

        « Je me demande d’ailleurs si les plus dangereux adversaires de la gauche ne se trouvent pas en son sein même. »

        Sont socialistes et de gauche les partisans de l’abolition de la propriété privée des moyens de production. Sont de droite les autres. Partant de là être dangereux pour le PS c’est tout sauf être dangereux pour la gauche.

        En revanche si votre remarque visait le NPA elle a évidemment beaucoup plus de sens…

        Si vous voulez en savoir plus sur les rapports entre crise du capitalisme, politique au centre et progression de l’extrême-droite, je vous conseille un petit journal peu connu mais très enrichissant des années 30 : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32744568n/date

  15. En synthèse, mes camarades socialisant : « COMMENT TE DÉCOURAGER DE VOTER HOLLANDE ? » Simple : le laisser continuer à mettre en place son programme de droite… ARAMIS

Les commentaires sont fermés.