Quand la gauche fait chier.

Je cherche. Je ne trouve pas. J’observe que cela ne change pas. Ne pensez pas que j’écris pour exonérer Hollande de quoique ce soit. Mais je m’interroge. Cela m’interroge. Déjà plus de deux ans que cela dure. Au début, on croyait qu’il fallait poser des marques, marquer des positions.

Mais ça, c’était avant. Quand il fallait clarifier pour les uns, assumer pour les autres. C’était avant, c’est derrière nous. Pouvions-nous passer à autre chose ?

Non. Visiblement, pour l’immense majorité de nos gauchistes, vrauchistes, droitistes, soc-lib etc, on continue comme avant.

Ne trouvez-vous que l’énergie à gauche, même après une manifestation marginale de racailles d’extrême droite reste focalisée de façon inchangée et têtue sur ses débats intra-gauche ? Trop à droite ceci, trop naïf cela ? Etc, etc, etc.

Si j’étais l’un de ces ligards fascisants, je me régalerai de voir vrauche et Groite s’énerver encore sur leur degré de gauchitude et ou de réalisme respectif.

Alors j’espère qu’il nous restera quelques réflexes de combat, plus tard, peut-être trop tard.

 

 

Publicités

Le 6 février 1934

… ils étaient moins nombreux qu’hier, à Paris, ce 26 janvier 2014. Des « ligards », des fascistes français qui, déjà, voulaient renverser la République.

Le collectif Jour de Colère, dont le noyau d’extrême droite fascisante a été exposé par nombre de médias ces derniers jours a fait peur jusqu’au Front national… C’est dire.

Bloguer le weekend

Peu à peu, une chouette coutume s’est installée dans la blogosphère que nous fréquentons: le billet du weekend. Clin d’oeil artistique ou récapitulatif de la semaine, ce billet permet de rythmer la semaine, de poser comme une coupure entre deux moments. Dès la première semaine du blog principal, en mai 2007, j’avais moi-même débuté un premier compte-rendu hebdomadaire, la « semaine de Sarkofrance« , rebaptisée « semaine politique » après l’élection de Hollande.

Puis s’est ajoutée cette « Chanson du dimanche« , une courte respiration pour faire (re)découvrir une chanson appréciée la semaine précédente, puis une revue de blogs politiques. Mais nombre de consoeurs et confrères pratiquent aussi l’exercice, et depuis longtemps. Voici donc le menu « type » du weekend:

Chez Elie Arié, le poème

Chez Fred, la pin-up

Chez Melclalex, la citation

Chez Yann, la photo

Chez Olympe, des liens

Chez « le petit bonhomme », les magiciens

Et vous, quel est votre rituel du weekend ?

Chanson du dimanche: « House of the rising sun », par les Animals

Avouez qu’elle vous trotte dans la tête…

400 Népalais morts pour des stades qatari

Nous en avions parlé, en septembre dernier. Le Guardian s’alarmait du rythme des morts sur les chantiers de construction d’installations sportives au Qatar, en vue de la Coupe du Monde de football de 2022.

A l’époque, on parlait de un mort par jour, 4.000 d’ici la fin des travaux.

Le bilan de l’année 2013 n’est pas fameux. Il est terrifiant. Il est même provisoire, près de 200 morts recensés par une ambassade.

« En 2013, 185 Népalais auraient trouvé la mort sur les chantiers de la Coupe du monde de football qui doit se dérouler au Qatar en 2022. Selon un bilan établi par le Guardian, cela porte le total de travailleurs népalais ayant péri sur les chantiers des infrastructures à 382 en deux ans.

(…)

Selon le Guardian, le nombre d’ouvriers morts sur les chantiers pourrait être beaucoup plus important puisque le Népal n’est « qu’un des nombreux pays » à fournir de la main-d’œuvre au Qatar, qui emploierait au total 2 millions de travailleurs immigrés. » (source)

Cette Coupe du Monde ressemble à un cauchemar prémédité.

Ta liberté d’expression et la mienne

C’était un débat finalement intéressant. Car il permet de clarifier, de faire avancer, peut-être de choquer.

Et pour une fois, il pouvait être indépendant de tout contexte politicien.

Avant-hier, donc, je m’interrogeais sur l’hébergement d’un blog obscur et d’extrême droite sur la plate-forme des blogs de Mediapart. En quelques phrases, nous avons pu, j’espère, clarifier. Je pense que Mediapart n’est pas une plateforme d’hébergement neutre comme d’autres. Et qu’elle doit faire attention. Mais c’est après tout son problème.

Que les choses soient bien claires: je n’ai plus, depuis longtemps, la patience ni la gentillesse d’accueillir/applaudir/tolérer des gens qui veulent notre mort politique et physique. Est-ce totalitaire ? Faite le tri. J’aurais du mal à comprendre, et accepter, que certains si habituels à vouer aux gémonies et à la mort politique et médiatique leurs plus proches adversaires politiques puissent se permettre de prêcher la bouche en fleur la défense de la liberté d’expression. Il est un moment où il faut concilier les discours haineux (« salopards », etc) avec les actes.

J’acte, donc je hais.

Je me souviens d’avoir un jour choqué l’estimable Rosselin qui lançait l’hebdo VENDREDI, en 2008, au coeur du trou de Sarkofrance: « je suis de la gauche sécuritaire ». L’expression était maladroite, mais elle résumait, pourtant, ma pensée: une extrême droite, violente et sans pitié, fait de l’entrisme partout et parfois masquée.

Soyez sur vos gardes.