Pourquoi les écolos sont tolérants avec Hollande


VISUEL JUAN AYRAULT TOP CHEF 02

 

Que faut-il comprendre de cette improbable question posée en titre d’un article du Monde ?

« Pourquoi Hollande est si tolérant avec les écolos »

Le journaliste David Revault d’Allonnes s’en explique.

1. Hollande serait convaincu de la nécessité des alliances, au-delà des hauts et des bas: « les socialistes ne sauraient détenir et exercer seuls le pouvoir. » EELV est le seul parti digne de ce nom dans la coalition actuelle. « L’apparence de l’union vaut bien quelques dissonances, voire quelques dissensions. » De surcroit, tout le monde a compris combien Hollande avait besoin d’eux. Notre confère Nicolas l’exprime pareillement: « les écolos ont toute leur place au gouvernement parce que le PS ne peut pas gouverner tout seul, sa majorité est trop faible et ce n’est pas sain de gouverner seul. »

2. Cécile Duflot est épargnée de reproche présidentiel, après son clash avec Manuel Valls, ou son récent soutien aux anti-NDDL. On devrait s’interroger sur les dégâts politiques si Ayrault/Hollande avaient sanctionné la ministre écolo d’un limogeage expresse pour l’un ou l’autre de ces clashs internes. Les ravages politiques auraient été détestables.

3. La vraie question est ailleurs: pourquoi EELV devrait-elle rester au gouvernement ? Il y a deux réponses au moins. Primo: pour améliorer le rapport de forces, pour après ou plus tard. Je ne sais si EELV saura saisir cette « opportunité« . Secundo, pour servir à quelque chose dans l’action politique au gouvernement. On dressera le bilan le moment venu. Les sujets écologistes « per se » dans cette alliance ont « l’avantage » de se juger sur la durée.

4. Mais cette question finit par avoir avoir une autre acuité. EELV n’a pas pesé sur les retraites ni l’ANI, deux des réformes que l’auteur de ces lignes n’a pas apprécié (sic!). Que dire aussi de l’impasse de la politique migratoire du ministre Valls ? La formule est faible.

Pourquoi les écolos sont-ils tolérants avec Hollande ?

Pour peser dans un rapport de forces, il faut aussi tenter de le construire. EELV devrait donc travailler avec « l’autre gauche », celle qui dit détester le PS au pouvoir.

Et voir.

« L’autre gauche«  n’est pas condamnée à l’opposition.

 

 

 

Crédit illustration: DoZone Parody

 

24 réflexions sur « Pourquoi les écolos sont tolérants avec Hollande »

  1. Un argument entendu hier soir à « C dans l’air » : Hollande tolère Duflot car si elle partait avec armes et bagages elle donnerait un coup de « jeune » à toutes les alliances qui se font actuellement avec le FDG . Or , une bonne partie des écolos est jeune, électorat qu’Hollande a toujours choyé . Un départ de Duflot l’affaiblirait beaucoup plus que son actuelle participation au gouvernement.
    C’est aussi sans doute pour cette raison que la droite insiste tant pour qu’Hollande la vire .
    Mais effectivement sans les écolos Hollande n’a plus de majorité et Duflot et EELV le savent très bien . Ils peuvent donc tout se permettre puisque chacun se tient par la barbichette. C’est bien ou c’est mal je n’en sais rien, ce sont les prochaines élections qui nous le diront.
    De toute façon Hollande connaissait très bien les positions des Verts et de Duflot sur NDDL avant de la nommer . Tout le monde savait très bien aussi que la préoccupation première de Hollande ce n’est pas l’écologie.
    Pourquoi donc s’étonner aujourd’hui ?

  2. @coup de grisou ++++++++++++++++++++++++++++++ Comme dirait l’autre « la » Cécile le tient par les ….
    S’agissant de EELV bien des jeunes font alliance pour les Municipales avec le FDG car eux également en ont soupé de Duflot qui est écologiste quand ça l’arrange

  3. Comme coup de grisou et aurore: pas mieux… maintenant, reste à savoir si l’électorat jeune des verts ne voudra pas sanctionner quand même Hollande et son mépris, Hollande et ses CRS, Hollande et son premier sinistre… ARAMIS

  4. « Cher Président du bureau du Conseil Fédéral d’EELV,
    Chers secrétaires régionaux d’EELV Bretagne,
    Chers membres du bureau du groupe local de Kemper­Kerne,
    Chers militantes et militants qui m’ont fait confiance pour le mandat de Conseiller Fédéral,

    Je vous adresse le présent courrier pour vous annoncer ma décision de quitter EELV et de ce fait, je vous présente ma démission du poste de Conseiller Fédéral.

    J’ai adhéré à Europe Écologie d’abord en tant que Quimpérois pour agir sur le territoire que j’habite. L’expérience municipale d’EELV à Quimper, malgré un bon score de 17%, est pathétique : étalement urbain, muséification du centre­-ville, privatisation d’espaces publics et de biens communs (l’eau au premier plan), franchisation de la ville par des intérêts privés (Veolia, Sodexo, culture, etc.). J’aurais pu croire que nous étions politiquement d’accord. Finalement il n’en est rien.

    J’ai alors pensé qu’il s’agissait d’une problématique locale. J’ai donc voulu ouvrir le paysage en m’engageant auprès d’Europe Écologie lors des Européennes et des élections régionales, puis au Conseil Fédéral auquel j’ai participé durant deux mandats depuis 2010. Malheureusement, mes constats sur la politique locale se sont vérifiés à différents étages du parti politique.

    Au Conseil Fédéral comme en dehors, j’étais contre l’accord EELV/PS qui a tué la campagne d’Eva Joly et de l’écologie lors des dernières présidentielles, inféodant du même coup Europe Écologie Les Verts au Parti Socialiste. J’étais également contre la participation au Gouvernement sur plusieurs aspects, notamment sur le fait qu’une campagne présidentielle désastreuse (et cela dépasse largement la responsabilité d’Eva Joly) ayant ramené l’Écologie Politique à un score groupusculaire ne permettait pas une position de force suffisante. La négociation gouvernementale a été logiquement menée dans ce contexte et avec les résultats escomptés.

    Nous aurions pu soutenir François Hollande sur la renégociation du traité de stabilité financière, mais puisque je suis profondément Européen et fédéraliste, je soutiens la position que le Conseil Fédéral a eu sur ce sujet en le rejetant puisque le traité Merkel/Sarkozy n’a pas changé d’une ligne. Si maintenant les ministres dits « EELV » ne tiennent leur légitimité que de la confiance du Premier Ministre, c’est qu’il faut les considérer comme issus de la Société Civile, et non d’un engagement collectif en politique. La cohérence politique aurait du conduire à leur démission du gouvernement.

    Je suis maintenant convaincu que l’avenir de l’Écologie Politique ne passera pas par Europe Écologie Les Verts. Je suis conscient des difficultés à exercer le pouvoir mais les stratégies du renoncement systématique afin de prendre ou de garder le pouvoir sont pathétiques, surtout dans un contexte actuel où tout s’accélère de manière faramineuse. La politique n’est pas un jeu ni une profession, elle est la confrontation au tragique de notre époque. En côtoyant certaines et certains d’entre vous j’ai appris à faire la différence entre compromis et compromission, entre pragmatisme et renoncement.

    Au regard de la dureté du présent et pour ne pas renoncer à l’engagement collectif, je n’ai pas d’autre alternative que de démissionner d’Europe Écologie Les Verts. Merci donc de prendre acte de ma démission de tous mes mandats et de tous mes engagements auprès du parti.

    Je vous adresse mes meilleures salutations,

    Baptiste SIMON  »

    http://www.e-glop.net/main/D%C3%A9mission_EELV

    1. Beau et clair CQFD. Je confirme donc : les têtes de gondole PSEELV ont du souci à se faire avec leur électorat jeune respectif… On vous attends au FG, la vraie gauche sociale et écologique. ARAMIS

      1. @Aramis D’où plein d’accords signés avec FDG pour les Municipales. EELV a été tellement crasse avec Eva Joly qu’il le paye maintenant

  5. aramis
    ce sont des terrains marécageux , inutilisables pour l’élevage et l’agriculture , et le petit nombre d’agriculteurs soi disant défendus par les manifestants ont été grassement indemnisés ça fait déjà un bail

    1. Môssieur Antoine : Monter un aéroport sur des terrains marécageux ? Ben v’la aut’ chose … Vous croyez vraiment les bobard des affairistes ? Donc, il n’y a aucun agriculteur sur les lieux, que des pêcheurs de vase et des grenouilles quoi ? Et la plaisanterie dure depuis 47 ans ? Étrange non ? A moins que ce soit un aéroport à hydravions après tout…MDR. ARAMIS

  6. «  »Pourquoi Hollande est si tolérant avec les écolos »
    Mais qui se pose encore ce genre de question , à part les Apathie ou Calvi ? Tout le monde s’en fout , tout le monde sait que les écolos ne sont là que pour leur voiture avec chauffeur , qu’ils sont en symbiose avec le PS et les traités libéraux etc pour cette Europe là . Alors qu’ils restent ensembles , et surtout qu’ils disparaissent ensemble .
    Le plus tôt sera le mieux .

  7. Nous sommes bien installés dans une République des partis. Partis, totalement pervertis par le carriérisme, le clientélisme et beaucoup de choses qui se terminent en « isme »…
    Face à ces politiciens spécialistes de la politique « politicienne », un mouvement de citoyens (je le dépeindrais ainsi) semble prendre naissance. Juan, en a fait allusion une ou deux fois ici. Je m’y intéresse ; issu du Comité Roosevelt, il s’agit de : « Nouvelle Donne ».
    Qu’en pensez-vous ?
    Il devrait y avoir des candidats aux Européennes.

    https://mail.google.com/mail/u/0/?shva=1#label/NOUVELLE-DONNE/1445569db8f7462

    N.B. : Pour info impossible de « poster » hier

  8. aramis
    les agriculteurs en question , très bien indemnisés depuis un bon moment, seraien iditios pusiqu’ils n’ont pas écouté les experts constructeurs dont vous êtes

    1. Je ne le découvre pas (à 63 balais tout de même), mais vous semblez tellement le cautionner, alors je me contente de vous découvrir par le petit bout de sa lorgnette débile. Plus c’est fou et plus çà vous plait, on dirait, non ? En tout cas, Ayrault : son aérodrome, il va pouvoir se le coller où je pense, enfin, s’il lui reste de la place, compte tenu de se qu’il l’attend sous peu… ARAMIS

      1. aramis
        devriez peut-être songer à exiger la destruction des aéroports, routes et gares construits et circuler à dos d’âne ou à cheval (les carrioles ça bouffe du bois)

  9. Toitoine : c’est pour vous, je viens de recevoir çà tout frais, vu que je suis signataire depuis longtemps…

    La cyber @ction est signable en ligne(en cliquant sur ce lien)

    À Lisle-sur-Tarn, au bord du Tescou, des citoyens se mobilisent pour sauver une zone humide boisée. Elle est menacée par un projet de barrage visant l‘irrigation intensive de quelques exploitants agricoles. A un coût faramineux. Elle est en cours d’expulsion depuis ce matin, a appris Reporterre,

    1. Je ne suis pas au courant pour l’instant
      Pour en revenir à NDDL, que ne vous en prenez-vous aux agriculteurs qui ont accepté d’être indemnisés au lieu de vous suivre afin de sauver leurs marécages impropres à l’agriculture et à l’élevage

  10. désolé, suite un bug (probablement), mon commentaire (légèrement modifié la deuxième fois) a été publié deux fois.

Les commentaires sont fermés.