Cathos pas réac

3616957_faitdujour_545x341

Joli sondage, un de ceux qui font plaisir même quand on n’aime pas ces enquêtes.

Il tort le coup à quelques clichés, si on veut bien en croire les conclusions. Elles ont été publiées  dimanche par le Parisien.

1. « 90% des catholiques favorables au droit à l’IVG ». Même les catholiques pratiquants réguliers (soit « 8% des Français« ) sont « 63% à l’approuver. »

2. « Le mariage gay est désormais accepté par la majorité des «pratiquants occasionnels» (51%), ainsi que par la grande cohorte des catholiques «non pratiquants» (58%) ».

3. L’homoparentalité  ? « 42% des catholiques Français approuvent ce droit, et ce taux chute à 21% auprès des pratiquants réguliers. »

4. Le droit pour les couples hétérosexuels d’avoir recours à la procréation médicalement assistée (PMA) « ne fait pas débat. Il est approuvé par 76% des Français et 74% des catholiques« . Mais seuls 30% des catholiques sondés dans leur ensemble approuvent ce droit pour les homosexuels. Ce taux est de 39% pour les sondés en général.

 

Bref, les catholiques sondés sont comme les Français, favorables à bien des évolutions des droits qui pourtant ont mobilisé contre elles les manifestations anti-mariage gay.

Qu’en pensent donc ces responsables catholiques locaux qui ont fait campagne pour la ManifPourTous et contre le mariage pour tous ?

Nous écrivions ici qu’ils n’étaient que minoritaires et extrémistes.

Et oui.

 

 

Publicités

« Ce coup-ci, c’est la femme qui frappe » #hébergement

Le tweet est simple, l’illustration bien trouvée par l’association Osez le Féminisme.

 

BgsMwgkCMAAn1LI.jpg-large

#NDDL: le grand gâchis

non-NDDL1-300x298

Finalement, que le futur aéroport de Notre-Dame-Des-Landes soit utile, destructeur, indispensable, coûteux, superflu ou un vrai gâchis n’est peut-être plus le véritable sujet.

L’auteur de ces lignes est opposé à cette construction, d’autres amis la soutiennent. On s’est déjà échangé de nombreux arguments. Le déroulement des manifestations hier samedi a produit quelque chose d’autrement plus détestable que l’échange vif de positions opposées.

La manifestation nantaise a « dégénéré«  puisqu’elle s’est accompagnée de violences assez inouïes.

A qui la faute ?

1. Certains accusent le gouvernement d’avoir « tout fait » pour que cela dégénère. Fragilité d’une pensée qui ignore tout de l’organisation policière. Qui imagine Valls ou, mieux, Ayrault, demander aux représentants locaux de l’Etat (préfets, gendarmes ou CRS) de « tout faire » pour que cela dérape ? Le préfet avait interdit de manifester dans le centre-ville. Où est le drame ?

Les mêmes fustigent évidemment les « provocations policières. » Sur l’un des sites d’opposants, on suggère que ce serait la trop forte présence policière qui aurait « échauffé » les esprits. Samedi, vers 15 heures, un premier jet de lacrymo par les forces de l’ordre.

Sur Twitter, on évoque une provocation gratuite.

2. D’autres ont évidemment accusé les « manifestants« . Discréditer un mouvement parce que des casseurs ou d’autres esprits faibles l’ont rejoint est aussi crétin que de penser que les CRS ont oeuvré à provoquer des débordements. La construction de l’aéroport heurte des familles, de simples citoyens, des habitants et d’autres que ne le sont pas. A cette manifestation, il y avait José Bové, Jean-Vincent Placé, Eva Joly.

Il y avait aussi des violents. Sur un cliché, une barricade dans une rue. Sur un autre, des personnes enlèvent au burin des pavés.

BhF_ZtQIYAAsUqI

BhF_oFFIUAAmh-7

3. Manuel Valls, samedi soir, nous a ressorti le couplet sur « l’ultra-gauche ». A force de singer Sarkozy, il ressemble désormais à Alliot-Marie. Car vouloir « politiser » ces dérapages, en les attribuant à des « ultra-gauchistes » (quelle formule) ne sert qu’un objectif – attribuer à l’opposition à l’aéroport une composante politique violente.Tout aussi crétine fut la réaction du président socialiste de la région des Pays de Loire: « le fait qu’un certain nombre d’élus de tous niveaux, locaux, conseillers régionaux ou candidats à des élections, voire même de ministre de la République puissent cautionner de telles actions est sandaleux. » a-t-il déclaré. Où a-t-il lu qu’EELV, via ses élus sus-visés, avait approuvé la casse et les violences ?

Bref, une gauche cherchera à instrumentaliser cette manifestation pour casser du PS. Une autre pour casser de l’écolo.

Le résultat est sans appel: de la castagne, des commerces dégradés, un centre-ville défiguré. Ce n’est pas la première fois, ni la dernière, que des manifestations dérapent. Pour un peu, à lire des commentaires, on se serait cru à Kiev.

#NDDL #Ukraine, même combat ?

Un peu de décence, s’il vous plaît.

Il s’agissait de manifester contre un aéroport.

Rien de plus, rien de moins.

Chanson du dimanche: Ambrosia Parsley, « Skin and Bone »

Elle est ravissante, elle chante divinement, nous attendions enfin une interprétation de son dernier album. C’est chose faite.

Mont Valérien, l’affiche rouge, la France.

home_70ansaffiche_popupv2

 

C’est une affiche que les nazis, collabos et autres rances de l’époque exhibaient pour montrer combien la France était attaquée par des « étrangers », ô horreur, sainte horreur. Ces gens-là défendaient la France, quand d’autres Français l’avaient amenée dans la honte.

J’étais très heureux de cet hommage hier, éminemment politique. Le 21 février 1944, le groupe Manouchian était fusillé par les nazis.

Olga Bancic, Roumaine, 32 ans (décapitée en Allemagne le 10 Mai 1944 )
Celestino Alfonso, Espagnol, 27 ans
Joseph Boczov [József Boczor ; Wolff Ferenc], Hongrois, 38 ans –
Georges Cloarec, Français, 20 ans
Rino Della Negra, Italien, 19 ans
Thomas Elek [Elek Tamás], Hongrois, 18 ans
Maurice Fingercwajg, Polonais, 19 ans
Spartaco Fontano, Italien, 22 ans
Jonas Geduldig, Polonais, 26 ans
Emeric Glasz [Békés (Glass) Imre], Hongrois, 42 ans
Léon Goldberg, Polonais, 19 ans
Szlama Grzywacz, Polonais, 34 ans
Stanislas Kubacki, Polonais, 36 ans
Césare Luccarini, Italien, 22 ans
Armenak Arpen Manoukian, Arménien, 44 ans
Marcel Rayman, Polonais, 21 ans
Roger Rouxel, Français, 18 ans
Antoine Salvadori, Italien, 24 ans
Willy Schapiro, Polonais, 29 ans
Amédéo Usséglio, Italien, 32 ans
Wolf Wajsbrot, Polonais, 18 ans
Robert Witchitz, Français, 19 ans
Michel/Missak Manouchian, Arménien, 37 ans

Meaux et ses sex-shops

Jean-François Copé n’a décidément pas de chance.

Le site de sa municipalité référençait des sex-shops. Pour un esprit normal, rien de plus normal. Mais pour le maire si attentif à la morale et l’éducation de notre jeunesse, c’était agaçant.

#Lol

meaux-2445167-jpg_2101388

 

(source)