Le Modem devrait se souvenir de François Bayrou


Ce Bayrou de 2007-2008.

Il écrivait contre Sarkozy, le Bling Bling et pour une République réellement irréprochable. En ces temps de clivages permanent suscités à gauche et à droite, on pourrait se rappeler l’aisance et le plaisir que nous avions à applaudir l’union républicaine contre un « voyou » et ses pratiques.

Bref, sans penser un jour voter pour Bayrou, je ne pouvais qu’applaudir avec autant de plaisir qu’il semblait possible de bâtir sur cette opposition-là contre un népotisme prédateur autre chose pour après, une belle coalition et des convergences sur la République.

L’histoire en a décidé autrement. Le monde politique s’est éparpillé.  Nous nous sommes tous antagonisés les uns contre les autres. Tous, sans exception, sont responsables à mes yeux. Bayrou est allé se marier à l’UDI (et donc l’UMP). Hollande ignore sa/notre gauche. Mélenchon insulte sa droite. On va où ? Nulle part.

Nicolas Sarkozy s’est rappelé à notre mauvais souvenir.

Et il a suscité quelques éclairs de lucidité.

« Je n’ai pas voté Nicolas Sarkozy. Il faut proposer une autre offre politique que celle qui a été incarnée par Nicolas Sarkozy. » Robert Rochefort, député européen et vice-président du MoDem.

Le Modem pourrait-il se rappeler qui était François Bayrou en 2008 ?

 

 

11 réflexions sur “ Le Modem devrait se souvenir de François Bayrou ”

  1. YEP!!! Il ne faut pas oublier qu’il a appelé à voter FH en 2012 et pas que pour se débarrasser de sarko. Espérait-il être 1er ministre ?

    1. Pour dire une telle bêtise il ne faut pas connaitre François Bayrou ni être MoDem!!! Et remettons les choses à leur place: il n’a pas appelé à voter FH, il n’a donné aucune consigne de vote à notre Parti il a simplement dit qu’il votait FH.- Ce qui allait de soi sachant ce qu’il avait écrit sur Sarkozy et ce qu’il pensait de lui!

      1. Mais oui bien sûr …. Quand un chef de parti dit « je vais voter Hollande » pour vous ce n’est pads une consigne de vote déguisée ? allons! allons!

  2. Il y a des illusions tenaces. Celle qui faisait penser que F. Bayrou pouvait travailler avec les « marxistes socialistes » en était une. F. Bayrou revient à son attache naturelle de catholique réactionnaire: la droite. N’oubliez pas que ce ministre de l’Education Nationale de Balladur a réussi à mettre dans la rue la totalité de la gauche et au-delà à cause de ses attaques de l’Enseignement public en voulant donner des privilèges indus à l’enseignement confessionnel.
    Il sera maire de Pau, et alors ?…
    Grand bien lui fasse ! Au moins les choses seront claires, c’est un homme de droite, de la droite dure habillée d’une peau de mouton.

  3. L’éleveur de chevaux est de droite, sur le même registre que le PS , pas besoin de circonvolutions . Et, pour ceux qui auraient la mémoire courte, la tendance droitière du PS, on la trouve à Lilles, où Martine Aubry gère la mairie avec le soutien actif du Modem ( que les magouilles de la fédération PS du Nord-Pas de Calais, ne gène visiblement pas )

  4. C’est bien le même Rochefort qui, il y a encore quelques mois, se serait bien vu dans un gouvernement « socialiste » et qui aujourd’hui, veut nous faire croire au miracle de l’alliance du centre (c’est à dire à droite) ? Désespoir et ricanements.

    La politique, au niveau national, retrouvera-t-elle un peu de hauteur, un peu de noblesse ?

    Pour combien de temps encore sommes-nous condamnés à supporter la médiocrité actuelle d’une droite nullissime, outrancière et corrompue, d’une gauche qui n’en a plus que le nom évoluant dans un état de délabrement intellectuel avancé, trahissant chaque jour le maigre espoir dont ses (ex) électeurs lui avaient donné mandat, d’écologistes avalant boa sur boa pour conserver une petite parcelle de pouvoir, d’une gauche alternative suffocant sous l’obésité politique des coups de boutoir mélenchoniens et se perdant dans ses querelles intestines, d’un Front National qui progresse sans avoir grand chose à rajouter bien qu’irrésistiblement, il revienne régulièrement à sa nature profonde ?

    Allez, demain, ça ira mieux…oui mais demain, c’est quand ?

  5. @misterMagoo : no more future! Demain est déjà dernière nous : j’ai vu ces derniers jours un reportage selon lequel les 5 plus riches britanniques posséderaient autant – sinon plus – que les 10 millions les plus pauvres, la Queen étant bien loin derrière, il semble que les 200 familles les plus riches du Royaume Uni doivent posséder au moins autant qu’une bonne cinquantaine de millions d’habitants les plus pauvres et – dans une très large mesure – les moins cultivés / éduqués. Reste une petite dizaine de millions d’autres, qui se partagent entre ceux qui souhaitent qui se satisfont du statu quo, ceux qui espèrent faire un jour partie des upper upper +, et ceux qui veulent que cela change. Il n’y a rien à attendre des masses, dont le peu de cerveau disponible est vampirisé par des programmes TV ou applications i-xxx (nouveaux avatars des jeux de cirque de l’antiquité, le « panem » étant fourni par les Resto du Cœur et autres organisations caritatives (pour les non-latinistes « panem et cricensis » – du pain et des jeux de cirque) était le credo des empereurs romains… Rien de nouveau sous le soleil, donc. Demain, c’est quand toutes les nappes phréatiques seront polluées, que tous les insectes pollinisateurs auront disparu à cause des pesticides, que la terre sera ensevelie sous des montagnes de déchets… Etant optimiste, je pense que des bactéries y trouveront un paradis, mais j’en doute pour l’espèce humaine.

Les commentaires sont fermés.