Abstention, désertion


Moi: « Tu votes demain ? »

Lui: « Non, je ne me suis jamais inscrit ici »

Moi: « Mais ça fait des plombes que t’habite Paris ? »

Lui: « Oui, je sais, mais bon. »

En France, un gros tiers des citoyen(ne)s en âge de voter ne sont pas inscrits. Je ne sais pas combien sont encore inscrits dans la commune de leurs parents, à des lieues de leur domicile.

Je n’ai pas su quoi dire à cet ami, avec lequel je discutai tantôt de ce premier vote aux municipales. Il était loin de tout cela, coincé dans ses soucis de boulot et de famille. Il ne votera pas aujourd’hui, ni dimanche prochain. Ni sans doute aux Européennes fin mai.

L’abstention est une désertion, parfois involontaire ou indifférence.

11 réflexions sur “ Abstention, désertion ”

  1. Et bien voilà ! Cela m’a valu de dépenser beaucoup beaucoup de salive, mais je suis fière d’avoir convaincu mes enfants d’aller remplir leur devoir de citoyen.
    Clowns comme ils sont, ils ont même réussi à faire rire tous les gentils bénévoles aux mines tristes qui s’ennuyaient ferme en attendant le client dans notre bureau de vote où raisonnait le vide absolu…

    ***

  2. Je ne vote pas et ne voterai plus, et surtout pas aux municipales. Mes raisons, si vous voulez bien en prendre connaissance ? Voici : reconnu invalide à 80 %, l’Insécurité Antisociale m’a laissé UN AN sans un seul centime de rentrée, d’où les conséquences : Restos du Cœur, coupures d’énergie et surtout impossibilité de payer mon loyer, ce que je fais rubis sur l’ongle depuis vingt-quatre ans. Huissiers, procédure d’expulsion mise en route par mon bailleur « social », la mairie « socialiste » m’a refusé toutes les aides, en estimant, je cite, que  » la moyenne journalière de mes indemnités maladie me permettait de négocier avec mon bailleur « . La dite moyenne journalière était à l’époque de quatorze euros… Il m’a fallu m’endetter lourdement pour ne pas être jeté à la rue comme un chien. Aujourd’hui, après d’interminables procédures paperassières et trois contrôles de l’Insécurité Antisociale (les deniers publics sont vachement bien protégés de la rapacité insolente des crevards !) je survis avec la somme royale de 895 euros par mois, tel est le montant d’une pension d’invalidité dans un pays richissime où l’on multiplie les Grands Projets Ruineux et Inutiles, type Notre-Dame des Landes ou tunnel Lyon-Turin. On juge une société à la façon dont elle traite les plus vulnérables… Vous voudriez que j’aille voter pour des gens qui ont voulu briser ma vie, faire de moi un SDF de plus ? Le piquant de l’affaire, c’est que le maire « socialiste » en question est aujourd’hui mouillé jusqu’au cou dans une affaire de corruption qui a récemment défrayé la chronique, où on le voit et où on l’entend, sur une vidéo postée sur le net et reprise à la télé, recevoir 3000 euros en espèces pour l’attribution d’un logement… Il paraît que la « gauche » est au pouvoir, partout, à l’Élysée, à l’Assemblée, au Sénat… La gauche, vous savez, cette intraitable défenseur des pauvres et des exploités… J’ai cru, un moment, au Front de Gauche, avant que le PCF ne se vende, ne nous vende, contre un plat de lentilles et quelques sièges où, sous tutelle des socio-collabos, ils seront de la plus totale inutilité, parasites ruineux et idiots utiles des solfériniens, caution  » de gauche  » du gouvernement le plus anti-social qui ait sévi depuis la Libération. Mais j’ai de la chance : l’hiver a été plutôt clément cette année, je n’ai pas eu à chauffer chez moi, vu que je fait partie des MILLIONS de gens qui doivent se priver même de l’indispensable. Et j’aurais des  » devoirs  » envers cette société en pleine dérive totalitaire et fascisante, où la seule réponse sociale des  » socialistes « , c’est : paye ou crève ?! Vos leçons de morale civique, si je n’étais pas bien élevé, je vous dirais volontiers où vous pouvez vous les mettre.

    1. Bon dieu, mais quand donc seront comptabilisés les votes blancs et nuls ? C’est, sans doute, la seule façon démocratique de cracher à la tronche des politicards parasites, vu que l’abstention est récupérée tant par la droite que par la gauche :  » nous avons entendu le message, il faut se rassembler etc… » Ca fait des lustres qu’on a droit au même brouet indigeste . Est-ce qu’il faudra botter le train de la classe politique  » manu-militari » pour être entendu ?

  3. Je suis désolé que vous preniez ce billet pour une « leçon de morale civique ». C’est tout l’inverse.

  4. – A VOTé
    merci ma-femme ! (oui-oui)
    merci Juan ! merci plein de gens !
    merci l’esprit, mon pays, notre démocratie
    merci le prix.. et de ma Liberté ! (?)
    ma mairie et communauté

    sinon rien à signaler
    tram, bagnoles, caméras, crèche (parc et bibliothèque)
    Noël en décembre
    bien fait de sortir du pieu hein..

  5. non, l’abstention n’est pas une désertion , l’abstention est une sanction, une protestation, une manifestation … une désolation
    😦

  6. @Auxi 100% d’accord mais c’est un droit que nous avons il faut l’utiliser… en attendant la validation du vote blanc qui doit normalement voir le jour pour les européennes.

  7. Auxi, j’apprécie aussi cet hiver clément pour (à peu près) les mêmes raisons que toi. Ton maire est un crevard ? (hélas, rien d’original..) alors vote contre.. t’as droit à une 2° semaine.. cool

Les commentaires sont fermés.