La haine à Venissieux


C’est un cauchemar, une honte internationale. Distribuons nous des mauvais points, comme l’orchestre du Titanic qui cherchait ses partitions.

A Venissieux, le FN n’avait pas de liste, mais deux dissidents exclus pour croix gammées et autres saluts nazis, ont fait la leur et sont même qualifiés pour le second tour avec 11% des suffrages.

Saloperie.

20140324-205359.jpg

8 réflexions sur “ La haine à Venissieux ”

  1. Le pire, c’est qu’il existe des électeurs pour ce genre de « profil »… Question : Comment peuvent-ils en arriver là… Parce qu’au delà d’une énorme connerie, ils ont trouvé des raisons de le faire.
    Nous sommes devant un dysfonctionnement républicain, il y a forcement des causes.

  2. De plus, ils sont très jeunes. Les installer au pouvoir, c’est en faire des assistés politiques. Pas de chômage pour eux, juste des mandats politiques qui leur assureront leur subsistance. Vous me direz, c’est pareil pour les autres… Mais non, pas là !

  3. Qu’as-tu été obligé de supporter dans ta vie, toi l’humain, pour oser donner crédit à cette engeance maléfique ?

    ***

  4. « le pire » (libert) est à venir.. non attend, moi qui dit souvent (dans x scandales gauche/droite) que ce n’est pas un concours, ben ça le devient ! on ne vote pas on parie sur un cheval (aïe, les images ne manquent pas hélas)
    avant ils allaient en boite de nuit (plus d’permis ? trop lourd pour draguer ?) la provoc + t’as vu ma gueule = plus c’est gros, plus ça marche, moi aussi je veux en croquer !
    avant on était anar (zut, je nostalgise) maintenant la quenelle (option: fini les complexes, belle invention..) se déplace dans l’isoloir (désolé, on commençait à l’oublier, sauf l’urne) même sur le parvis et aussi au 2°tour
    oui ça fait mal, désolé camarades

  5. HORRIBLE!!!! Mais au-dessus du préfet ce n’est pas le ministre de l’intérieur ? complice ?

Les commentaires sont fermés.