Valls fait campagne, mais pour qui ?


On a raillé, à juste titre, l’inefficacité électorale de Manuel Valls lors de la campagne municipale. Depuis lundi, il se murmure à nouveau qu’il pourrait être premier ministre. L’homme s’est déplacé dans des communes jugées difficiles pour aider les candidats socialistes. On n’a pas encore trouvé où sa démarche a eu quelque impact. Mais là n’est pas le plus grave. Après tout, on pouvait considérer que Valls ne saurait redresser l’image d’un gouvernement tout entier auprès d’un électorat de gauche désemparé.

Le plus grave est ce que cela signifie sur le bilan politique du ministre de l’intérieur. La seule utilité politique, soulignée dans ces colonnes et sur le blog principal même quand nous l’approuvions à ses débuts de ministre, était de sortir l’insécurité et l’immigration de l’instrumentalisation néo-xénophobe. En allant se montrer dans des coins où le FN a finalement fait florès sur ces thèmes, on peut mesurer combien l’homme finalement ne « nous » sert pas à grand chose.

« Nous » ?

6 réflexions sur “ Valls fait campagne, mais pour qui ? ”

  1. Valls est surtout utile à la carrière de Valls. Je me souviens quand il est venu sur une chaîne télé (la 1 ou la 2, voir la 3, je ne sais plus) avec BHL pour incendier JLM et le faire passer pour un dangereux extrémiste. C’est une espèce de LAVAL opportuniste qui s’adapte en fonction des ouverture bénéfiques à sa carrière. Si Hollande joue les Pétain de service face à Merkel, il reste son homme lige, son joker prêt à prendre la place du premier sinistre. Il y avait LAVAL, il y a maintenant LAVALLS (à trois temps)… ARAMIS

  2. Et question « violon » il s’y connaît !!! En tout cas à avoir essayé de faire passer JLM pour un gogo, ce que JLM a prédit ça s’est réalisé et la Bérésina annoncée pour les Municipales se certifie et ce n’est pas « Manolito » qui y changera quelque chose…..Evidemment ça a fzit le lit du FN

  3. Valls roule pour lui, pont barre . Et si il devient 1er ministre, ça confirmerait qu’Hollande ne comprend décidément rien, que l’alternance à la sauce US est une horreur absolue, que la politique de l’offre est une fumisterie qui ravie le MEDEF et que les incantations sur la croissance sont une ineptie sans nom, vu que même les pays asiatiques commencent à ressentir son ralentissement . Reste plus qu’à espèrer qu’une magistrale déculottée aux Européennes ouvrira enfin les yeux de Pépère et des imbéciles qui peuplent le siège de la rue de Solférino .

  4. Premier ministre ? pour continuer la même politique ?…..à quoi bon….Ayrault fait le job!

  5. …. perso, pas de Valls, à un temps, à deux temps, et même à trois temps,…. et pourtant j’adore danser !!

Les commentaires sont fermés.