Ces gens qui manifestent pour VOTER


20140405-132127.jpg

Le décalage frappe évidemment. En France, plus d’un Français sur deux ne se déplace pas pour voter pour les élections les plus proches de son quotidien, les municipales; soit qu’il n’est pas inscrit (puisque l’inscription n’est  ni automatique ni obligatoire), soit qu’il n’y croit plus.

A Taïwan, ils sont des milliers, des dizaines de milliers à ne pas accepter ni comprendre que leur gouvernement accepte de négocier un accord commercial avec le voisin chinois sans passer par une consultation démocratique ad hoc.

Les manifestants demandent à ce que l’accord commercial sur les services, et tout autre accord ou négociations en cours avec la Chine, soient suspendus jusqu’au passage d’une loi qui examinerait de près de tels accords. Ce traité avec la Chine, premier partenaire commercial de l’île, découle de l’accord-cadre sino-taïwanais de coopération économique signé en 2010. (source: Le Monde)

Imaginez qu’en France, quelque 300.000 personnes manifestent à 4 heures du matin contre le futur traité transatlantique. Vous rêvez… En France, les gens ne sont pas capables d’aller voter un dimanche pour leur … maire ! A Taïwan, ils étaient entre 200 et 350.000 pour protester contre l’accord.

« We are students from Taiwan. We occupied the Legislative Yuan of Taiwan, peacefully and rationally, to defend our hard-earned democracy. Since March 19th, tens of thousands of citizens have joined us.

It’s 4 AM in Taiwan. The constitutional democracy is sinking to its shadiest moment. Witness the coming dawn with us. »

(source)

Le mouvement a débuté le 19 mars, à 4 heures du matin. 400 étudiants ont occupé le « Legislative Yuan » pour protester contre le « Service Trade Agreement » avec la Chine.

Bravo.

 

 

 

12 réflexions sur “ Ces gens qui manifestent pour VOTER ”

  1. Bien sûr….mais dans nos pays démocratiques toujours prêts à donner des leçons de démocratie à la terre entière….quand on vote « non » à une constitution (pour exp)…..nos gouvernants « s’assoit » sur ce non…..alors sans soutenir l’abstention….je la comprends et pense qu’il s’agit plus d’un rejet que d’une indifférence….
    et cela n’enlève rien au courage qu’il faut dans ce pays pour manifester et défendre ses idées ….

  2. Je viens de lire l’article du Monde deux fois et je ne vois toujours pas d’où vous sortez que ces gens manifestent « pour voter », alors qu’ils le font contre un accord commercial (ce qui n’empêche pas qu’ils ont peut-être envie de voter, mais enfin ce n’est dit nulle part). Par conséqsuent, votre parallèle avec la France a tendance à se casser un peu la margoulette.

  3. Si je ne m’abuse, il y a un texte sur le référendum citoyen, dont les décrets d’applications tardent à sortir . En Suisse, la votation existe depuis des lustres . Aux Etats-Unis, le président, pour envoyer des troupes de par le monde, doit avoir l’accord du congrès – quitte à manipuler l’opinion avec des « armes de destructions massives » -, a Taiwan, on manifeste pour que le gouvernement organise un référendum sur un traité commercial .
    Dans notre belle France, un candidat à la Présidence de la République annonce qu’il va renégocier le TSCG, qu’il s’empresse de signer à peine élu . Devenu président il envoie des troupes au Mali, et en Centafrique et demande, ensuite, l’avis du parlement – représentant des citoyens – mais juste un avis dont il ne tiendra pas compte . En voyage aux Etats-Unis, il presse les négociateurs de conclure rapidement le traité du GMT, lequel traité est d’une opacité crasse et dont ni le parlement – représentant les citoyens – et encore moins les citoyens eux-même par la voie référendaire, n’ont ni à connaitre, ni à débattre .
    Et vous vous étonnez du taux d’abstention aux élections françaises ?

    1. Ce qui n’est guère étonnant.

      Pourtant, Alain Bobards a, com d’hab, botté en touche. Quant à Sylvie, de base elle approuve.

      L’objection pertinente, sous ce fil de dial, venait de l’odieux Didier Goux.

      Ralala.

      1. Faudrait vous décidez à apprendre à lire . Ca vous débloquerait les neurones et à écrire autre chose que votre baratin creux

        1. @ Alain Bobards,

          Je vous renvoie la remarque:

          Didier Goux se réfère à l’article du Monde mis en lien et sa remarque est exacte: « Les manifestants demandent à ce que l’accord commercial sur les services, et tout autre accord ou négociations en cours avec la Chine, soient suspendus jusqu’au passage d’une loi qui examinerait de près de tels accords. » dit le journal.

          Autrement dit: les manifestants demandent le vote d’une loi.

          Précision: il s’agit d’un accord commercial bilatéral: « Ce traité avec la Chine, premier partenaire commercial de l’île, découle de l’accord-cadre sino-taïwanais de coopération économique signé en 2010. » dit le journal.

          Il ne s’agit donc pas de belles âmes qui défendent une vision gauchiste du monde, mais de jeunes étudiants nationalistes qui ne veulent pas que les Chinois du continent se mêlent de leur vie, quand ils seront devenus des businessmen ou des cadres d’entreprise.

          Là dessus, au com suivant, vous enclenchez sur des trucs qui n’ont à peu près rien à voir avec ce contexte précis, mais dans votre esprit gloubiboulga, il y a un lien avec le TSCG européen, qui porte sur la gouvernance monétaire européenne, ou la procédure de votation suisse, dont on se demande bien ce qu’elle vient foutre là.

          Maintenant, en déformant le sujet, on peut parler de ce qui vous intéresse vraiment: le souverainisme populaire. Mais faut pas se gourer: les taïwanais manifestent parce qu’ils ne veulent pas que le parti communiste chinois foute les pieds chez eux, pas du tout parce qu’ils seraient opposés au business international, comme vous pouvez l’être à gauche de la gauche.

          Soyez pas, avec Yoyopolo, les imbéciles de service qui croient voir dans tout mouvement de protestation une concordance possible avec leurss propres points de vue, à tout prix, et en particulier au prix de la cohérence.

          Enfin ça, je sais que ça ne vous dérange pas du tout.

  4. Ici on ne vote pas par « fainéantise », « là-bas », ailleurs, voter est un acte fort.
    Une pensée aussi pour tous ces femmes afghanes qui ont bravé les fanatiques en exhibant leur doigt bleu qui pour cette fois n’était pas du bleu des coups.

    Cordialement,
    Ervé

  5. idem pour moi : rien à ajouter sur les interventions de Sylvie et Alain…si : vivement la validation des votes blancs

Les commentaires sont fermés.