Européennes: ne pas voter ?


C’est la première fois depuis 20 ans que je ne sais pas pour qui voter aux prochaines élections européennes. Le sujet a toujours été compliqué. Tenté par Chévènement en 1990, anti-Maastricht en 1992, j’ai plongé pour le OUI au Traité européen en 2005. J’ai suivi et applaudi aux arguments de mes amis écologistes.

Mais nous sommes aujourd’hui en 2014. L’Europe s’est pris la Grande Crise dans la figure. Malgré l’attentisme sarkozyen, l’union s’est décidée à sauver ses banques avec une garantie publique sur les fonds privés et le crédit interbancaire.

Les mensonges grecs ont précipité l’Union dans un autre rôle, le diktat austéritaire, avec le FMI et la Banque mondiale en soutien. La Grèce, puis l’Espagne et le Portugal ont été soumis. Comment pouvait-il en être autrement ? Ces pays ont des créanciers. La loi d’un créancier qui n’est pas payé à la date due est la soumission, cruelle. cette Europe-là, incapable de trouver une autre solution, est détestable et ne mérite aucun soutien.

Quand Chypre, un paradis fiscal littéralement possédé par des exilés fiscaux russes, fut enfin en difficulté et démembré, cette manoeuvre européenne ne fut pas soutenue à gauche. Je reste convaincu qu’il fallait détruire l’une de ces banques.

L’union bancaire récemment votée est une belle avancée, la certitude que ce sont les actionnaires et non les contribuables qui demain seront appelés à la rescousse pour sauver les banques des faillites.

L’Europe n’est plus une cause. Le récent ouvrage de Frédéric Lordon nous propose d’en sortir, littéralement. Abandonner l’euro, quitter cette union, souffrir pour survivre.

Aux prochaines élections, il n’est pas sûr qu’il existe le début du commencement d’une opposition à gauche capable de soutenir une telle option. Les écologistes sont éminemment européens. Le Front de gauche, s’il existe encore jusque là, n’ose pas franchir ce Rubicon. L’extrême gauche est « internationaliste ». Le PS sera docile.

Alors ?

Ces interventions caricaturales d’une éminente représentante du MOdem devraient nous faire rire tellement elles sont pitoyables.

23 réflexions sur “ Européennes: ne pas voter ? ”

  1. Salut Juan,

    si tu votes x, y, z, alpha, béta,etc, tu envoies un(e) »représentant(e) »à 12.500 €./mois, pendant 5 ans fermes pour les Français(es), sans aucun contrôle une fois »élu(e) ».

    Si tu ne votes pas et t’abstiens, tu te la fermes.

    Si tu votes blanc & que nous sommes majoritaires, nous empêchons tout accès au pouvoir. « Ceux/celles »de politicard(e)s »qui »étaient en place peuvent bien rester le temps pour nous de bâtir 1 système où tout(e) élu(e) doit répondre de ses actions, en cours de mandat unique avec des bilans intermédiaires, sous peine d’éjection, faute d’explication(s) claire(s), nette(s) & précise(s), dès le premier bilan. C’est ce qui n’a pas été fait aux municipales*. »Résultat »pour les Français(es) dans la majorité des communes : 6 ans fermes sans contrôle. L’ARGENT PUBLIC, LE NOTRE/€, CON-tinuera a Y être dilapidé…! Jusqu’à QUAND ? QUAND ALLONS-NOUS NOUS Réveiller & EXIGER 1 VIème R.F.² @VEC des élu(e)s sous contrôle des citoyen(ne)s ?

    (*) Dans ce cas là, c’est la »haute administration qui »expédie les affaires courantes.

  2. J’allais répondre la même chose que Didier Goux… (sauf que lui est « sérieux »).

    Quant à moi, c’est la première fois que ça va me faire mal au cul de voter socialo… (pas par rejet de la politique menée, par rejet du parti).

      1. Hé ho ! J’ai mis des guillemets… J’entends par là (heu…) que pour ma part je n’envisage pas de conseiller à qui que ce soit de voter FN.

        A part ça, ça va, vous ? Ca fait longtemps qu’on n’a pas trollé de concert, ici. Dépêchons nous de bien faire, les autres lascars habituels vont arriver.

        1. La journée s’annonce excellente : je n’ai pas à sortir, et rien d’autre à faire que de lire et de venir babiller ici… ou ailleurs.

            1. Pas de ma faute si je suis en vacances ! Sinon, je viens de publier un petit billet qui ne fâchera personne ; un billet « tous publics »…

              1. Je vais aller voir ça. Espère que ce n’est pas un machin littéraire. À la limite, je préfère vos billets bien nauséabonds.

                1. J’ai dit « tous publics » ! Ce qui exclut évidemment les billets que vous avez l’indulgence d’appeler littéraires…

                  1. Je n’étais pas indulgent, je me suis trompé ! Je voulais dire « au sujet de la littérature ou plus précisément d’écrivains dont je n’ai que faire » (ce qui est pas le cas de Balzac, par exemple, dont j’ai lu une partie de la prose à une époque qui ne nous rajeunit pas).

                    1. Mais oui, c’est bien comme ça que je l’avais compris ! Mais je suis bien triste d’apprendre que vous ne vous intéressez pas à Émile Faguet…

                    2. Je me suis laissé dire qu’il arrivait à M. Faguet de tenir la buvette de l’Académie française : ça devrait le faire, non ?

                    3. @ Didier Goux,

                      Ou vous pourriez parler d’écrivain clients de bistro. Par exemple… Hemingway?

                      Naaaaan, je plaisante.

  3. C’est rigolo, De Sarnez tient le même discours que Frédéric Lefebvre…
    Je pense que pour choisir, il faut se fier aux programmes des groupes européens et non aux propos que l’on risque d’entendre dans la campagne nationale (si on entend des propos)

  4. il y a tellement eu d’excès de la part de la technocratie européenne que l’on arrive à ne plus croire en l’Europe ! (pour le référendum, après étude page par page du traité sans me préoccuper des idées partisanes et médiatiques, j’avais voté contre ). Surtout avec ce système d’élections bidon qui permet à beaucoup de se planquer et qui seront bientôt avalés (mais toujours planqués) par la gigantesque machine à laver de Bruxelles …on est dans les choux…Si, au moins seulement on changeait les massacreurs qui dirigent cette Europe (Bas roseau et compagnie).

  5. Voter, certes, mais voter blanc, parce que l’UE, ce n’est pas l’Europe, c’est une imposture .

  6. si vous me permettez Juan, j’ai quelques solutions clés en mains à vous proposer
    – oublier la date

    – fêter votre maman en chargeant le bonhomme dès le petit déjeuner et cuver grave le reste de la journée

    – voter pour une liste anti UE résolue (le FN n’est pas un choix contrairement à ce que je lis puisque les le pen ne sont jamais fourrés au parlement, ils prennent juste le pognon , ce qui veut dire qu’il ne faut même pas compter sur eux pour être contre )

    – se trouver loin de votre base par hasard et en dernière minute pour la journée..

    ce sont les moins culpabilisantes..

    ensuite il y a la résolution ferme « UE puisque tu es construite anti démocratique, ce sera récirpoque »…na..

Les commentaires sont fermés.