Ces fascistes.


20140405-132311.jpg

Il faut parfois se replonger dans quelques ouvrages historiques qui rappellent le passé, on re-découvre ainsi comment tout cela ressemblait au présent. On réalise surtout comment nos journalistes du moment ont quelques difficultés à comprendre le phénomène frontiste. Samedi dernier, Le Monde consacrait quelques pages à une enquête qui trônait en couverture de son magazine M. La démarche était surprenante, obsoloète ou hors sol.

Un journaliste s’était promené dans je-ne-sais-quel bourgade où le FN fait un tiers des voix dans l’espoir de croiser l’électeur frontiste. Il y avait du « zoologisme » dans l’expérience.

Notre tintin-reporter se demandait, intérieurement, qui étaient dont ces supporteurs si fiers d’un FN en pleine forme.

Quelle erreur…

Le FN correspond assez bien, presque parfaitement, à cette mouvance fasciste qui envahit l’Europe et même ailleurs dans les les années 30. Le culte d’un chef, la croyance aveugle dans sa toute-puissance pour résoudre ce que les autres n’ont pu résoudre, ce qu’il faut de xénophobie pour conforter sa propre identité, un zest de social qui maquille l’envie de conserver la hiérarchie capitaliste, et, aussi, ce protectionnisme souverainiste indispensable et même culturel.

Le FN est cette haine tranquille, un ressenti politique qui s’exprime enfin de la pire des façons. Nul besoin d’aller le chercher bien loin. Il est partout.

17 réflexions sur “ Ces fascistes. ”

  1. Il suffit simplement de dire à des électeurs du FN que leur manque de perspicacité vous fait penser à celle des foules acclamant Hitler (qui n’a pas toujours été ce personnage infréquentable), pour voir les électeurs concernés s’empresser de faire la différence entre le votre FN (des gens posés, souriants, etc.) et ces foules fanatisées levant le bras devant un petit moustachu ayant surtout fait ses preuves en matière de dictature. Eux si disent que jamais ils n’auraient élu un tel dictateur, comme si ledit dictateur n’avait lui aussi, à son époque, eu le comportement « normal » d’un homme politique de premier plan, caressant la joue des petits enfants et tapotant dans le dos des petites vieilles. Non, leur fascisme à eux, il est tellement à la mode qu’on ne le sent pas… Et oui, il est bien là le problème : dans les dictateurs en devenir il y a du monsieur tout le monde, du bon père de famille. ARAMIS

    1. Apparemment il n’y a pas que les électeurs du FN qui manqueraient de perspicacité puisque les problèmes qui se posent depuis des décennies (économie mollassonne, déficits abyssaux, dettes considérables, chômage endémique) et désormais avec de plus en plus d’acuité aucun homme politique de droite ou de gauche démocratique n’a su les résoudre ni même apporter d’amélioration autre que celle venue d’une embellie conjoncturelle. On peut leur (les affreux qui votent fn) reprocher de ne pas vouloir comprendre que les solutions proposées par le FN n’en sont pas mais certainement pas de n’avoir pas tout essayé dans le bipartisme avant de jeter l’éponge. Un coup à droite, puis un autre à gauche, et je reviens à droite, et puis zut, encore plus à droite.
      Et l’on ne piétine pas impunément le vote populaire et notamment celui de 2005 sur le traité constitutionnel européen sans en porter ensuite quelques conséquences (droite et gauche confondues). L’argument est ressassé pour honnir cette Europe qui nous oblige à faire du propre dans nos comptes désormais.
      Et la question du petit dictateur domestique se pose y compris chez nous et pas pour le pékin moyen lorsqu’au détour d’un journal on lit qu’amnesty international reproche à la police française de harceler les roms par exemple, ou que certains policiers refusent d’enregistrer les plaintes de citoyens eu grand dam du défenseur des droits, ou encore qu’en prison les droits des détenus ne valent pas besef. Et pas banal, le mal est mis en oeuvre par des dépositaires de l’autorité publique avec apparemment quelque longanimité de la part de l’administration qui mute beaucoup et sanctionne peu.
      La société est malade pas qu’une partie de l’électorat.

  2. bonjour vous.. désolé, autre fers au feu (blog/ Amnesty, assoce, droit homm’iste bousculés..) y a du taf !
    pas que pour ma « pensée » (Liberté et tout le bordelo) mais aussi, surtout (…) pour la « foi ».. mon point de vue de mécréant (je fais court) considérant la-mauvaise,
    mon opinion ? à la vue du ‘fâcheux et obscur’.. je m’échappe par une pirouette (mon astuce-détente): dois-je apprendre le braille ? à toute à l’heure

  3. « Le FN correspond assez bien, presque parfaitement, à cette mouvance fasciste qui envahit l’Europe et même ailleurs dans les années 30. Le culte d’un chef, la croyance aveugle dans sa toute-puissance pour résoudre ce que les autres n’ont pu résoudre, ce qu’il faut de xénophobie pour conforter sa propre identité, un zest de social qui maquille l’envie de conserver la hiérarchie capitaliste, et, aussi, ce protectionnisme souverainiste indispensable et même culturel. »

    Bien dit !

    1. A force d’avoir ressasser que la sécurité est la première des libertés les citoyens finissent par le croire et sont prêts à renoncer à quelques libertés fondamentales déjà bien entamées par nombres de lois unanimement approuvées par la droite et la gauche. Alors pourquoi pas un technocrate autoritaire qui imposerait les réformes nécessaires à un pays rétif au changement. Incapable du moindre consensus, une nation de castes, de catégories, de prés carrés ou la négociation n’en est pas une, ou les corps intermédiaires sont quantité négligeables dans l’économie marchande et contestés par ceux qui les représentent, ou la démocratie représentative est remise en cause entre abstention, vote nul ou blanc, et non-inscrits.
      Faut aller jusqu’au bout du raisonnement nom de bleu.

  4. Celui qui est prêt à troquer sa liberté et ses droits pour une hypothétique sécurité ne mérite ni l’un ni l’autre. Pourquoi devrait-on toujours avoir à choisir entre des politicards putassiers sans paroles et des dictateurs sans âme ni plus de parole ? Est-ce que les peuples ne peuvent pas arriver à choisir une bonne fois des groupes d’humains et des systèmes de gestions suffisamment démocratiques et humains pour se rapprocher le plus possible du bien commun ? Serions-nous condamnés à jouer du balancier ad vitam eternam sous prétexte de manque de jugeote et de courage politique ? Les réponses sont forcément dans la passé, puisqu’il détient le libre arbitre des possibles exploités, encore faut-il avoir suffisamment de mémoire et de reconnaissance pour choisir les meilleurs voies possibles, en évitant les mauvaises ayant déjà fait la preuve de leur nocivité et celle du FN est sans contexte, l’une des moins bonnes pour nous faire ressortir sa forme pétainiste dès qu’on gratte un peu le vernis racoleur. Le seul qui me parait digne d’intérêt est sans conteste celui qui vise au bien être général en exploitant des mayens de sorties de crise encore inusitées, comme le FRONT DE GAUCHE. Allons, un peu de courage et de lucidité, sinon nous aurons ce qui nous pend au bout du nez depuis 30 ans… ARAMIS

  5. Le FN et la liberté d’expression politique et humaniste, ça fait bien deux . La preuve : Briois , à Hénin-Beaumont et le vidage de la section locale de la Ligue des Droits de l’Homme .
    Si ça pouvait ouvrir les yeux de ceux qui avalent tout cru le baratin de Marion Anne Perrine…

  6. J’ai lu l’article dans M le Mag du Monde et n’y ai rien trouvé de ce que je ne savais déjà. Un article fade, désolant pour ce hors-série du Monde. On m’annonçait 12 ans d’enquête je n’y ai vu et lu que quelques pages de ce que je savais déjà.
    Donc aucune utilité à remettre une couche en parlant du FHaine à part faire vendre. Fais chier…. mais dans le même temps j’ai perdu mon temps à lire les quelques pages dans les toilettes donc….

    1. @ervé
      LeMonde a fait un nombre de Une sur ce parti, absolument incroyable.
      Qu’il soit ultra libéral, atlantiste, pro-otan et prosarkozy en fait un journal de référence pour les étudiants en propagande et désinformation.
      @ Juan, cet innomable parti a toujours et largement son fondement (comme son cul) largement brun et faschiste; de là à considerer « ses » électeurs, spécialement les récents, comme au même niveau, ça pose question et c’est basiquement maladroit de les diaboliser.
      Après tout, ce sont les grands coculs permanents de la Droite du CAC40 (artisans, petits commerçants, TPE, PME) et les ex-
      poujado-communistes, cherchant le miracle de la simplicité sans même considérer les faits et imaginer la complexité.

      mais je comprends qu’ils ralent et se raccrochent aux fétus de paille de leurs rancoeurs et désespoirs.

      1. Sans doute pour ça que je passe plus de temps à résoudre le Sudoku Expert et les Mots Croisées redondants et…. toujours aux toilettes….😉

  7. Je ne sais pas comment se sentent les électeurs de Hénin Beaumont en ce moment mais j’epère qu’ils mesurent l’immense connerie de leur vote FN. Le nouveau maire de se parti n’a pas attendu longtemps pour se montrer sous son vrai visage : il faut montrer son allégeance à cette m… en montrant sa carte FN, il supprime la subvention à l’asso des Droits de l’Homme… en attendant les autres suppressions surtout au niveau culturel.
    Et je préfère être communiste au moins je sais pourquoi je me bats… et pas seulement à coups d’écriture

  8. « Il suffit simplement de dire à des électeurs du FN que leur manque de perspicacité vous fait penser à celle des foules acclamant Hitler  »

    ça fait des années qu’on le serine et ils n’ont toujours pas compris
    alors autant pisser dans un violon ,au moins ça fait un peu de bruit

  9. Ce n’est pas parce qu’on dit la vérité qu’on est plus écouté (ce serait trop facile) mais ce n’est pas parce qu’on n’est pas écouté qu’on ne plus la dire et la redire en changeant de méthode. C’est la loi du jeu démocratique… ARAMIS

Les commentaires sont fermés.