Les Français surveillent Valls


Sans rire ?

le Figaro a de ces titres. cela sent la jalousie, la rancoeur sans doute, celle de ne pouvoir louer le locataire de Matigno puisque son étique politique est à droite.

« Certes le baromètre TNS Sofres-Sopra Group a été réalisé avant son discours de politique générale, mais il montre bien que Manuel Valls est sous surveillance. La cote de confiance du premier ministre, si elle est positive, n’est pas non plus à un niveau tel qu’il dispose de grandes marges de manœuvre. Il démarre avec une des cotes les plus faibles pour un chef de gouvernement (46%). Seul Dominique de Villepin a commencé plus bas (39 %). Pour François Hollande le choix de Manuel Valls est tout aussi contrasté en termes de confiance des Français.  »

La folie sondagière reprend.

Un confrère, Cyril, resté fidèle à cette équipe, trouve le temps long, dans un commentaire écrit sur le blog d’un autre confrère. Il a raison. On commente encore et toujours la politique politicienne, les tactiques et les manoeuvres. Il n’y a rien d’autre, absolument rien d’autre.

C’est terrifiant.

On croyait que le gouvernement Valls serait efficace, rapide et énergique.

On a perdu 2 semaines.

9 réflexions sur “ Les Français surveillent Valls ”

  1. Paris ne s’est pas fait en un jour……patience et longueur de temps font plus que force et que rage etc…..je vous trouve de très mauvaise foi sur ce coup là Juan mais peut-être que je ne comprends rien !

  2. Le temps, la parole et le crédit ont été largement dilapidé au PS, et les Européennes sont pour le 25 mai prochain… Une militant PS SE TIRE DE CE CIRQUE : le début de la fin ?

    « Dans cette lettre publique adressée au secrétaire national du PS, cette militante depuis treize ans explique les raisons de son départ : « La liste de nos renoncements est si longue ces derniers mois que cela donne le tournis. Au lieu de construire un rapport de force et de nous dégager des marges de manœuvres politiques et économiques pour mieux répartir les richesses, nous avons – presque méticuleusement – remis en cause nos fondements politiques ». Se référant au discours du Bourget, où François Hollande avait vigoureusement attaqué son « ennemi » la finance, elle reproche au Parti socialiste non pas « de ne pas avoir renversé la table. Je lui reproche de n’avoir même pas essayé de la faire bouger ». Elle précise qu’elle va « donc aller construire la gauche ailleurs ». »

    1. Le tour de passe-passe consistant à remplacer Désir par Cambadélis et demander, ensuite, l’avis des militants, après que le bureau national a entériné la manoeuvre, devrait déclencher une fuite générale desdits militants .
      Même en interne, le PS ne respecte plus la démocratie .

  3. Depuis le temps qu’on entend que Paris ne s’est pas fait en jour… à ce rythme rien ne se fait jamais. Surtout que cela fait un moment qu’on attend que les politiques se remuent, que les hommes transforment leurs paroles en action. Or que voit-on ? L’impuissance à tous les niveaux, jusqu’à la paralysie.

  4. Et là on veut nous faire croire maintenant que 62% des français et 90% des sympathisants de gauche trouvent Manu (ouep, depuis le temps que je le suis….ah ah et qu’il doit me faire suivre) efficace après une semaine. Sondage, ça s’écrit pas plutot condage ?

  5. Marisol Touraine est bien ministre de la Santé et elle a les coudées franches pour s’attaquer au Service Public, alors que de + en + des médecins pratiquent « le privé » dans les hôpitaux. Donc pour se soigner, se faire opérer ayons un portefeuille bien garni…..Heureusement que c’est un gouvernement de « gôche »

Les commentaires sont fermés.