Quand j’approuve le Figaro


Parfois, le Figaro est un bon journal.

Si, si, je vous l’assure.

En écrivant ces lignes, je suis désolé de faire le jeu de la droite. Ou de l’extrême droite. A moins que ce soit l’inverse.

« L’aile gauche du PS est en ébullition depuis que Jean-Christophe Cambadélis a été porté à la tête du parti, sans le vote des militants. La nomination de l’ex-patron du PS Harlem Désir au secrétariat d’État aux Affaires européennes passe mal, à droite comme à gauche. S’ajoute à cela la permutation entre Pierre-René Lemas et Jean-Pierre Jouyet, le fidèle et l’ami, sortis comme François Hollande de la promotion Voltaire de l’ENA. »

Sans commentaire.

Le Figaro n’est pas le seul. On dira peut-être que c’est du bashing. Non, ce n’est pas du bashing. C’est un commentaire sur une cascade de grosses bêtises. Elles ne changeront pas la France, il y a plus grave et pas mort d’homme.

On sait tout cela.

Mais quand décide-t-on que la coupe est pleine ?

Et pour faire quoi ensuite ?

 

29 réflexions sur “ Quand j’approuve le Figaro ”

  1. Je suis d’accord avec toi. Le Figaro (mais ils sont loin d’être les seuls) est lucide sur ce coup. Le PS se tire une balle dans le pied, Hollande s’est isolé de sa base électorale, il s’apprête à s’isoler de sa base militante. Et ce n’est pas du bashing que de dire ça. Pour info, j’ai dit ça sur la blog StopBashing de N.Jegou, résultat : je me suis pris des insultes. L’obstination et la surdité du PS et de ses affidés de blogueurs de gouvernement ne conduiront qu’à la catastrophe.

  2. non sérieusement cher Juan,

    Le fig est un bon journal parce qu’il résume une situation que tout le monde a déjà commenté, résumé etc, etc… n’est-ce pas un peu excessif? Il vrai que nous devons toujours chercher ce qu’il y a de bon chez l’autre mais tout de même…

  3. Derrière tout cela un mot : OLIGARCHIE …

    Il nous faudra bien, un jour, avoir le courage de botter les fesses à tous ces indispensables.

  4. La démocratie dans toute sa splendeur……et après on nous reproche d’avoir cru aux promesses…..!!!!!

  5. J’interviens vite fait avant de me rendre à Paname venir le dire en direct sur le pavé dès 14 h 00, ce qu’on pense à gauche de la politique « copinière et sarkozienne » de HOLLANDE et sa coterie … Le Fig Mag dira sûrement que nous n’étions que 7000 et la police 14000, oui oui on connaît. ARAMIS

    1. Appeler à « défiler contre l’austérité » en dit long sur la vacuité actuelle de la pensée de « la gauche de la gauche »: ça ne mange vraiment pas de pain, car qui est  » pour l’austérité » ? La prochaine manif, ce sera contre les étés pourris ?

      1. Sûr que si c’était le MRC qui appelait à manifester, la plus étroite des impasses parisiennes suffirait à contenir les manifestants .

        1. @Alain bobards Oui d’ailleurs pour leurs congrès il demande à La Poste une cabine téléphonique

      2. Railler l' »égarement » de pauvres qui pourtant n’ont pourtant pas (encore) passés le cap de la violence ne dit en revanche rien de très intéressant sur la gauche bourgeoise, puisqu’elle n’a jamais su rien dire d’autre.

        1. Si, si, mais les pauvres ne l’écoutent pas.

          Le pauvre, surtout quand il manifeste, prend tout mal. Le truc, c’est de gueuler avec lui. Bon, c’est hypocrite, mais ça marche.

          J’y serais bien allé, mais j’avais poterie.

          1. @tshock, poterie….libérale quoi , entre potes . A ce propos , un éclairage :https://www.google.com/url?q=http://www.lesmutins.org/La-gauche-radicale-et-ses-tabous&sa=U&ei=4kJQU5nzJMqctQbahYDwCQ&ved=0CAUQFjAA&client=internal-uds-cse&usg=AFQjCNFjDGdpQ77nUcxYQGsS3wZXHAke5w . Hélas, trop d’erreurs malgré des angles intéressants , voir :
            La gauche radicale et ses tabous
            23/01/2014 à 10:04 par Scual
            Euh… c’est très curieux ce que je viens de lire.

            En effet Mélenchon a fait dans plusieurs discours l’explication que la nation est à la base une notion de gauche et qu’elle est indissociable de la notion de démocratie dont elle est forcément le cadre. Il a expliqué que la différence entre la gauche et la droite se trouvait dans la définition de la nation. Républicaine et universaliste pour la gauche (ce qu’il appelle patriotisme), ethnique, géographique et religieuse pour la droite, ce qu’on appelle nationalisme. Je laisse de côté le fait qu’étymologiquement, on a une fois de plus un bel exemple d’inversion des significations puisque nation vient de naitre, bref c’est juste là où l’on nait ce qui devrait faire du nationalisme la notion de gauche, et que patrie, c’est le père, bref c’est l’origine et que c’est donc le patriotisme qui devrait être la notion de droite… En tout cas Mélenchon a donc bel et bien parfaitement fait ce qui lui est reproché de ne pas faire.

            Concernant le protectionnisme, c’est exactement pareil. Il propose bel et bien de mettre en place un protectionnisme solidaire, qu’on pourrait même appeler éco-solidaire. Basé sur la négociation, la solidarité et l’empreinte écologique des productions délocalisées. Il fait donc bien ce qui lui est reproché de ne pas faire.

            Quand à l’Europe dont il n’assumerait pas la nécessaire rupture avec l’ordre juridique et monétaire européen… c’est encore faux. Il prône carrément la désobéissance de la France ce qui est clairement une rupture avec l’ordre juridique, et la monétisation de la dette, de force par l’empreint forcé voir par la planche à billet s’il le faut, ce qui est bel et bien une rupture avec l’ordre monétaire. A vrai dire dans son tout dernier discours il dit même que l’UE est désormais allé trop loin pour qu’on puisse la réformer et qu’on ne peut plus éviter de la refonder totalement. Cela s’explique selon moi par le traité Merkozy. Bref encore une fois ce qui est dit dans ce livre semble (je ne l’ai pas lu) faux.

            Bref je me pose des questions sur l’utilité de faire de la pub à un bouquin qui semble… et bien mentir tout simplement. Ne l’ayant pas lu je ne peux pas juger, mais franchement sa présentation, c’est quand même trois gros mensonges factuels dont on peu trouver la preuve dans les discours officiels du candidat du FdG à la dernière présidentielle, mais aussi plus concrètement dans le programme l’humain d’abord et le livre « Nous on peut ! » de Jacques Généreux, présentant à la fois le programme économique du FdG et la stratégie pour l’appliquer au niveau Européen.

            ——————————————————————————–

            ———————————————————————–
            Pour modifier votre profil, vos options d’envoi : http://listes.lepartidegauche.fr/wws/suboptions/morbihan
            Pour vous desinscrire, envoyez un email a : morbihan-unsubscribe@listes.lepartidegauche.fr

  6. Je te sens énervé. T’as tort. Valls et Hollande sont des gens de gauche, paraît-il, dont l’ennemi est la finance. ;+)

  7. @ Juan : « Et pour faire quoi ensuire? »

    Et bien, justement, il y a parfois d’excellents articlers dans le Figaro, dont celui-ci, qui pose très bien la question:

    http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2014/04/11/31001-20140411ARTFIG00243-ps-ump-fn-d-o-vient-la-droite-o-va-la-gauche-radioscopie-d-une-decomposition-ideologique.php

    Mais, pour cela, il nous faut sortir de notre vision de la politique au jour le jour, et passer à un billet de blog tous les 10 ou 20 ans…

    1. Un article passionnant, qui pourrait ouvrir un riche débat, car il y a matière à discuter. Je ne citerai qu’un exemple : Huguenin dit « Le parti socialiste a compris qu’il était en train de perdre son électorat historique et populaire à cause de ses réformes sociétales. » Je doute que ce soit le cas, et pense plutôt qu’il perd son électorat historique et populaire parce qu’il ne semble savoir plus rien faire d’autre que des réformes sociétales.

  8. à mon avis, nous sommes refaits, il faut laisser murir comme un point noir sur le milieu de la figure, et quand il aura muri, il suffira de presser pour voir gicler……..

    faut commencer par le commencement et il n’est pas en France. En France il ne reste que le directeur de production et le chef d’atelier de l’agence UE, il ne font qu’obéir…que peut on faire face à des seconds couteaux;?
    allez manifester dans les rues de Paris en touchera une sans bouger l’autre dans le slip à Barroso et sa bande qui sont les vrais décideurs…avec la BCE la merckel ….et tout le circus libéral….
    c’est à bruxelles qu’il faut débouler nombreux….il n’y a pas que la gauche de la gauche qui est en couloir, il y a aussi celles et ceux qui n’ont pas de religion….

  9. Je vous ai connu sous Sarkofrance, et j’étais enthousiaste vous avez su décrypter le sarkozysme comme peu d’autres.
    Aujourd’hui, toujours abonnée à votre blog, je ne peux plus vous suivre. Ce n’est pas le PS qui se tire une balle dans le pied, c’est vous prisonnier d’un dogmatisme, qui tirez une balle dans le pied de la gauche! Que cherchez-vous? L’échec de Hollande? Et donc au mieux le retour de Sarkozy, au pire l’arrivée du FN au niveau national? Je suis très déçue…

    1. je ne souhaite pas le retour de Sarkozy. J’ai travaillé pour la campagne de Hollande, je pense qu’il fait fausse route. Moins violemment que d’autres, mais je le pense quand même. On peut en discuter, et en débattre.

  10. Quand « défiler contre l’austérité » est le seul truc qui reste à faire pour les pauvres (pour rester poli et ne pas risquer de poursuites).

  11. Une autre Europe est-elle possible ?
    Non, sans profond changement des institutions, donc non.

    Une autre politique anti-chomage est-elle possible en France ?
    Non, à moins de s’attaquer aux structures monopolistiques de la distribution, donc de l’agro-alimentaire, à la concentration urbaine et à la consommation inutile; hélas donc: non.

    Une autre société est-elle possible ?
    Oui, et je ne sais trop s’il faut s’en réjouir, parceque le grand déterminant qu’ignorent soigneusement politiques et économismes est le déclin des énergies fossiles, et les courbes de consommation d’énergie et celles de la croissance sont extrémement paralléles (tous les produits que vous achetez dont à base d’énergie bon marché).
    La limite de la croissance, ça s’appele.

  12. Cambadélis à la tête du PS provisoirement, c’est moins hypocrite me semble-t-il que J-F COPE trafiquant le vote des militants pour s’élire lui-même. Le Figaro est mal placé pour critiquer et donner des leçons de démocratie.

      1. Je me rappelle qu’au moment de l’élection de Hollande, tu te doutais de l’utilité de ton blog, vu le nombre de bloggers qui désertaient le toile, n’ayant plus le support de la contradiction, rêvant d’un idéal socialiste jamais rencontré pour une génération décérébrée, inexpérimentée, bien-pensante. Hollande fait mille fois pire que son prédécesseur.
        ET QUE DIRE DE VALLS! La gauche mal à droite… pffff!!!

  13. Nous étions plus de cent, plus de mille de dix mille, au moins cent mille et nous occupions la rue comme un million. Une très belle manif avé le soleil pour témoin; Très content de mon voyage en car. Z’auriez dû viendre on vous aurait acceptu… (oui je sais, il y a des fottteeees, na ! ARAMIS

    1. @Aramis Je confirme très belle manif dont la pref a encore falsifié les chiffres

  14. Moi aussi je regrette ces grands congrès du PS et leurs élections truquées. Mais il faut se faire une raison : Hollande et ceux qui le supportent ont tué le socialisme.

    1. Quelle mascarade que ces primaires socialistes de l’époque qui ont promu une première secrétaire par des urnes tronquées, bourrées, nuisibles… à l’encontre de Royal. C’était la grande époque, l’apogée, rien n’existait sur la scène médiatique que cette farce. Après l’Harlem le Cambadélis… promu au bon vouloir de l’exécutif. La démocratie que nous connaissons est une illusion.

Les commentaires sont fermés.