Se taire ou continuer ?


Qui expliquera aux 88 qu’ils auraient du se tenir solidaires le jour venu ?

Ces 88, ce sont les 88 député(e)s socialistes signataires d’un texte contre le virage à droite supplémentaire que ce gouvernement Hollande/Valls allait suivre. De ces 88, il n’en restait que 11 le jour venu, au moment du vote de confiance. Sans parler des 7 député(e)s écologistes qui osèrent voter la confiance également.

Ces 88 ont donc été surpris par le discours surprise de Manuel Valls, mercredi 16 avril sur les 50 milliards d’euros d’économies. Le masque était pourtant tombé depuis quelques temps.

Je suis fatigué, par avance, d’imaginer écrire un peu plus gravement chaque jour, un peu plus méchamment chaque semaine.

N’imaginez pas que Valls soit le problème. Personnaliser le propos n’est qu’une figure de style. Elle faisait merveille sous Sarkozy puisque Sarkozy ramenait tout à sa propre personne. Hollande et Valls sont différents de ce point de vue là, mais on s’en fiche.

Le duo embarque la France et la gauche dans un chemin moderniste qui ne me correspond pas. Les formules qui glissent sur ce blog et le principal ressemblent aux formules d’autres opposants écrites plus tôt et contre lesquels je me suis heurté. J’ai été heurté plus tard, mais au rythme des annonces, je risque de rattraper très rapidement certains précoces de l’opposition.

De soutien à critique, de critique à opposant, d’opposant à militant, ces passerelles se construisent si facilement que cela donne le tournis.

En écoutant Valls ce midi, j’ai ressenti une rage très proche de celle d’il y a 5 ans.

 

29 réflexions sur “ Se taire ou continuer ? ”

  1. « Le duo embarque la France et la gauche dans un chemin moderniste qui ne me correspond pas. »

    Tu vires réac ?

    Et je ne rigole qu’à moitié.

    Par contre, tu notes avec justesse qu’il n’y a rien de neuf. Tu vas continuer à réagir négativement à chaque annonce ? La question ne me semble pas être de savoir si tu es dans l’opposition ou pas mais de donner ton avis sur chaque mesure.

    Ok le gel est une saloperie (et une connerie : il ne sert à rien et braquera l’électorat) qui foutra du mond dans la merde. Mais le reste ?

    1. Je prends la suggestion. J’écris demain sur ces annonces. Ici on est dans les coulisses. Je ne décrypte pas les mesures mais les états d’âme.

      1. « Je ne décrypte pas les mesures mais les états d’âme. »

        Ô comme je te comprends.
        Je ne sais pas comment tu fais (toi et d’autres blogueurs) pour commenter/décortiquer/critiquer(dans le sens …critique du terme) les Politiques menées par ce pays et son Europe alentours et le reste du monde qui part en vrille.

        J’écoute, je m’instruis, je compare avec mes valeurs (forgées par moi-même tout seul comme un grand) et je me dis que de tenir un blog ou des coulisses ça ne doit pas être tartines au beurre tout les jour.

        En attendant l’improbable, j’essaie de décrypter, de me faire une idée, j’essaie de comprendre où on ne va pas pour mieux ne pas me désorienter.

        Ici c’est un peu les états d’âme mais elles sont souvent inspiratrices…
        😉

        1. c’est un sas de décompression, un besoin personnel, une façon de soulager sa conscience et de laisser quelque chose.😉

  2. M’enfin, Juan
    ces 88 élus ont suivit le parcours soigneusement balisé pour justement être candidats et donc nos zélus, pas mal d’entre eux parmi les plus virulents font le fan club de martine Aubry dont le seul vrai ami (dit-elle dans le canard de la semaine dernière) n’est plus Lebranchu mais Pascal Lamy
    l’ignoble complice de Gattaz pour raboter le Smig

    je ne voie pas Hollande l’Américain, être réelu, ni beaucoup de ces 88 en 2017,
    dans un mois, le minus UMP + le FN c’est 50 % des voix pour le PS 19 , oups!

  3. Juan, je ne dirai qu’un mot bravo….

    les députés sont tiraillées (bonjour les adducteurs) entre leurs convictions et leur fromage. Vous êtes un homme libre, et un tel homme écoute sa confiance, même si elle n’est pas en concordance avec le reste du monde;..

    i y a 5 ans, la France a mis un malade au pouvoir, aujourd’hui nous avons des hommes qui ont abandonné les français au main de l’UE .ce qui est différent… (mieux qui ont continué dans le sillage creusé par sarko )

    vous allez voir que ça commence à devenir intéressant, il faut noter l’importance de la déclaration de draghi et noyer qui reconnaissent l’euro comme étant le facteur important de la situation dégradée des pays comme la France…

    si c’est le cas, pourquoi continuer à vouloir benner 35 milliards aux entreprises pour compenser l’euro…

    c’est maintenant qu’on va voir l’absurdité de ce qu’on nous oblige à vivre, réductions des dépenses futures comprises.
    L’important c’est de la percevoir maintenant. Il n’est pas question d’homme mais d’actes de démission de ceux ci…

  4. Bienvenue au club, Juan….. Il me plait de penser que je suis l’un de ces opposants précoces (non, j’ai pas dit éjaculateur !) parce que je savais déjà qui était Hollande, quelle était son idéologie, et quelles sont ses faiblesses… mais je ne me doutais pas alors qu’il aurait l’inconscience de la compenser par un premier ministre aussi droitier…. et aussi peu soucieux de démocratie

    1. Peu soucieux de la démocratie ? Tu nous expliqueras…

      Cela étant, on sait tous que Mélenchon est plus à gauche que Hollande. Ton côté précurseur me fait rire. On sait tous aussi – à moins d’être complètements cons – qu’il avait aucune chance d’être élu. On sait tous que si par miracle (genre une panne d’informatique) il avait été élu, il aurait aussi été coincé par les problèmes financiers.

      Le « je vous avais prévenu » est néanmoins mignon.

      1. @Niccolas ;  » On sait tous à moins d’être…. « . Encore un argument à l’emporte pièce qui occulte le réel , une fois que les évènements sont passés…,rétrospectivement , c’est bien plus facile . Vraisemblablement , DANS l’hypothèse où Mélenchon eût été élu , les financiers auraient eu des problèmes et non l’inverse ; par voie de conséquence le peuple aussi mais , cela n’eut il pas été préférable ? Sans se heurter à la finance , il n’y a point de salut à moyen et long terme et , ce n’est heureusement , pas prophétique mais réel , à mon avis . Prenez le problème par n’importe quel bout , au fond vous ne pourrez pas en sortir sans prendre des mesures vraiment anti libérales quels que soient les mots que vous mettiez dessus . On pourrait achopper sur le type de mesures encore que des demies mesures ne seraient qu’un cautère sur une jambe de bois . Socialiste est antinomique de libéral , à savoir : dans quel camp on se situe… celui de la possibilité du progrès ou l’assurance du déclin abusivement décliné en  » modernisme  » , quelle inversion ! Quant à l’avenir ,  » On ne peut jamais prévoir , on ne sait pas , c’est une idée dangereuse la démocratie ( pour le pouvoir )  » dixit Chomsky . http://www.youtube.com/watch?v=Lbd7a4e02RIhttps://www.google.com/url?q=http://www.youtube.com/watch%3Fv%3DxAwCMgEVYQw&sa=U&ei=tQpPU8_lO4LiywOJ9IDQDw&ved=0CAYQFjAA&client=internal-uds-cse&usg=AFQjCNH4sk2UF9SxKgL9JUqlRljQjBYeTA , d’où la nécessité d’instaurer un nouvelle assemblée constituante proposant d’établir une 6ième République citoyenne enfin nettoyée de la monarchie parlementaire à pépère et à d’autres droitistes et extrêmes .

  5. L’histoire n’est pas de savoir qui avait tort ou raison, avant ou après l’autre.
    L’heure est à entendre le message diffusé sur toutes les ondes par les économistes unanimes qui dit que ce qu’il se passe aujourd’hui était dans le programme du candidat Hollande.
    Cette affirmation est mensongère, la lecture de la lettre de François Hollande à Arnaud Montebourg suffit à s’en convaincre. Aujourd’hui se joue le bipartisme « à l’américaine », si ce coup de poker de Manuel Valls arrive à ses fins, nous pouvons dire adieu aux idées, aux innovations sociales et comble au « progrès ».

  6. Dans 18 mois tous ces économistes loueront les effets de l’austérité et des efforts pour nous persuader qu’il faut encore en faire….
    mais « bonne nouvelle » on ne touche pas au SMIC…..
    faut dire que sans croissance les digues du minimum vital sautent et il n’a plus de raison d’etre pour certaines de ces personnes !!!!!!

  7. apparemment nous sommes tous dans le même tat d’esprit. Les français qui ont voté Hollande se sentent floués, cocufiés et on en a vu le résultat aux Municipales. Les élections européennes auront le même résultat si nous ne réagissons pas … quoique je pense qu’il serait un peu tard. Nous aurions dû le faire au 1er dérapage du gouvernement FH/Ayrault.
    Quant aux « 88 » ils n’ont pas eu le courage d’aller jusqu’au bout ……………..et c’est bien dommage !!!!

    1. Ces « 88 » font partie de ceux qui prétendent changer le PS de l’intérieur, mais qui votent la confiance à un gouvernement de vendus, par crainte de la dissolution qui leur pendrait au nez et de paumer leur sacro-saint siège de député, vu qu’avec toutes leurs trahisons, la droite triompherait à de nouvelles législatives, entre autre parce qu’en cas de second tour avec en face à face un candidat UMP ( ou FN ) et un PS, l’électeur symphatisant de gauche restera à la maison .

  8. Il y avait ceux qui avaient voté les pleins pouvoirs à Pétain (pour déjà : redresser la France) et il y a maintenant ceux qui votent le blanc seing à HOLLANDE pour nous fourguer à l’Allemagne via l’Europe du fric… Bravo les socialos. ARAMIS

    1. Depuis le temps que les politicards veulent  » redresser la France « … P’t’être qu’avec du viagra…

  9. C’est quand même curieux : lorsque quelqu’un propose d’auditer la dette, nos politicards de gouvernement sont frappés de surdité profonde . Serait-ce parce que les résultats d’un tel audit montreraient leur incompétence crasse ( par pure politesse ) et leur stupidité insondable

  10. Bon c’est fait : gel de ma retraite…

    Rien de grave…

    Par contre, je mets en place les contres mesures. Persuadé maintenant que l’on va être bouffé à la sauce gréco-romaine, le plan B s’impose. Plus de sortie aux rectos (ils sont déjà plusieurs à fermer dans ma zone), plus de ciné,
    Mes godasses tiendront bien une année de plus…

    Coté équipement,
    90000kms au compteur de mon véhicule diésel, je vais (contrairement à l’envie de renouveler) finalement l’emmener à la corde (minimum 500000kms).
    Renvoi aux calendes grecques, l’achat d’une tondeuse autoportée,

    Les patrons ne se privent pas de faire du chantage à l’emploi moi aussi…

    Pour parfaire tout cela, je vais peut-être finalement accepter une ou deux activités payées de la main à la main. Ici le travail au black est partout, mais plus d’inspecteur du travail, le dernier qui c’est pointé (il y a plus de dix ans) c’est fait casser la figure par le viticulteur contrôlé. Actuellement ce dernier se ballade avec un beau tracteur tout neuf made in japon….

    Pour la suite, j’envisage de cesser mon investissement (j’y réfléchis) dans le bénévolat… (en effet je n’ai jamais demandé de remboursement (essence téléphone papier encre imprimante etc…)

    Privilégié, (je n’habite pas en ville) je remets en route le jardin, l’emplacement des poules et des lapins est prévu!

    C’est ma façon de répondre à la « politique de l’offre… »

    Tu vois Juan pas d’état d’âme.

    Pourtant, rien n’est figé. Si nos députés nous donnaient des signes d’exemplarité notamment sur leur cagnotte… Si l’on envisageait de faire payer les banques installées dans les paradis fiscaux. Si l’on mettait au pas les toubibs qui se gavent avec la Sécurité Sociale avec la multiplication des actes, plus ceux qui fonctionnent en dépassement d’honoraires (sans parler des dessous des tables) et si etc.

    Si (suite)
    …tout simplement (ce n’est pas gagné) on envisageait sérieusement d’aller vers une réelle démocratie plutôt que de nous phagocyté avec L’Accord de partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (A.T.P.).

    Alors… Alors, je n’envisagerai pas l’autarcie.

    Ah une dernière (même si cela ne fait pas avancer les choses) : Si nous avons 30000 euros de dettes par habitants, c’est que nous avons été gouverné et dirigé par une bande de jean-foutre et là nous avons le devoir de tirer des enseignements.

    Aller bon courage ce n’est que le début.

    1. Boh ! Les retraites sont gelées depuis un an déjà , Merci m’sieur Ayrault
      C’est pas bien de ne pas lire ses bullettins de pensions .

      1. Alain, je vérifie, ex fonction publique… cette année il était prévu de ne pas faire d’augmentation sur les 6 premiers mois.

    2. @ Libert,

      Navré pour la tondeuse autoportée. Je compatis. Surtout si vous avez une grande surface.

      Si vous voulez vraiment vous mettre en rage, laissez tomber les médecins en dépassement d’hono, c’est des prolos. Allez faire un tour du côté des labos d’analyses médicales et là, vous aurez le vrai sens de l’expression « être sous la douche à pognon ».

      La lettre B a fait leur fortune. Si à 40 piges un biolo a pas sa Ferrari ou sa Porsche, c’est qu’il est vraiment nul. Bon, les places sont chères, donc ils sont pas nombreux à se partager le gâteau, mais c’est justement ce qui fait que les parts sont plus grosses.

      Et en plus le secteur économique est concentré, sur un plan capitalistique, je veux dire. Et moderne avec ça, avec des plateformes d’automates gigantesques qui peuvent traiter des milliers de dossiers par jour. De vraies usines. Eux, c’est les vrais aristos du système de santé. Comparativement, même les radiologistes, c’est des pauvres. Même les pharmaciens. Même les chirurgiens esthétiques.

      Sinon, pour l’endettement, n’accablez pas trop nos gouvernants, pas par sympathie pour eux, on s’en cogne, mais pour nous: ils sont à notre image. Depuis 40 piges, on a ouvert le robinet du crédit parce que c’était facile, et on l’a tous plus ou moins accepté.

      Maintenant, il faut le fermer, du moins réduire le débit et, comme d’autres, vous râlez, ce qui montre bien qu’il n’est pas facile en France de proposer une politique qui ne consiste pas à vivre au dessus de nos moyens. C’est dommage, c’était un bon système et je le regretterai. Quand on pense qu’il nous suffisait juste d’un peu de croissance, juste ce qu’il fallait pour payer l’intérêt d’une dette roulante dont on ne remboursait jamais le principal, sauf en empruntant à nouveau, on peut se dire qu’on a loupé un truc.

      La facilité de vie que nous a procuré l’endettement nous a fait négliger les conditions nécessaires de la croissance, en particulier l’innovation. Mais la dette nous a sclérosé et la croissance s’est barrée ailleurs. On est devenu un pays de vieux, comme en atteste le lectorat de ce blog. Dommage, vraiment dommage. Il suffisait juste de rester dans le coup, d’être un peu attentif à ce qui marche, à ce qui va se vendre, d’avoir l’esprit tourné vers l’innovation et le commerce. D’être mondial, quoi.

      On a été trop… étriqué. C’est ce que les Français qui s’expatrient disent de la France lorsqu’ils la regardent de l’extérieur: c’est étriqué. Ils disent qu’ils ont du mal à revenir en France parce que la mentalité du pays leur semble trop étroite, trop rigide, trop petit bras.

      Ils ne décrivent que des choses qui ne vont pas bien avec la croissance. Et le fait est qu’on en a pas. Donc, il doit y avoir quelque chose de vrai dans l’histoire.

      Bon, tant pis. On aura quand même bien profité.

      Ce qui est très chiant, c’est que si on cesse de fonctionner sur l’endettement permanent, ben, il faut la rembourser, cette putain de dette. Elle perd son caractère revolving. C’est ça la conséquence de l’absence de croissance, et on ne l’a pas compris. On commence à comprendre. Coup de bol phénoménal, les taux sont bas, donc le sort nous donne une petite rallonge: on va encore pouvoir tirer un peu sur la ficelle sans que ça fasse trop mal. Bruxelles gueule, mais on peut continuer encore un peu. Attention: pour calmer nos partenaires, faut lâcher 50 milliards. Il y en a qui vont trinquer plus que d’autres dans l’affaire, mais c’est le prix à payer pour continuer à nous empiffrer de crédit sans générer de croissance.

      Mais le prix à payer c’est la transformation de la société redistributive en société sacrificielle: les droizakis des uns seront financés par les sacrifices des autres, à tour de rôle.

      Faut percevoir les limites de l’exercice: si les taux montent et qu’on a toujours pas de croissance, faudra passer à un stade de sacrifice supérieur.

      C’est pourquoi je vous conseille d’acheter quand même votre tondeuse autoportée. Faites le quand même et faites le maintenant. Parce que plus tard, rien ne garantit que vous pourrez encore le faire.

  11. « moderniste »? Ce n’est pas la moindre propagande du néolibéralisme que de nous avoir vendu la régression sociale et la soumission au capital, la politique monétaire faite pour les rentiers comme de la modernité… alors que c’est un retour au XIXème siècle, ou plus rapproché mais pire, aux années trente. Pour le reste assez d’accord…

    1. @Valérie
      Bravo à vous , je n’aurai su le dire aussi bien et en si peu de mots ! . Les Dumas , Cahuzac et autres Morelle sont  » modernes  » à l’image des gentilshommes pré 1789 et qui se succèdent de nos jours à la cour de pépère le monarque .

Les commentaires sont fermés.