Comment internet propage et libère des clichés sexistes


o-PERFECT-WOMAN-570

Ok, les hommes préfèrent « les blondes à forte poitrine. » Le cliché revient régulièrement, sous prétexte d’on-ne-sait quelle nouvelle étude scientifique, test numérique, ou sondage social.

Qu’est-ce que j’explique à mes enfants ?

Qu’il faut s’échapper des clichés ?

Rien.

Qu’on doit vivre avec.

Il y a des choses que je n’écris plus sur le blog des Ptites Racailles. Les troubles de l’adolescence, la pression des « pairs », les insultes, la résistance formidable aussi dont nos enfants font preuve. A chaque cliché, la réponse. Internet ridiculise les messages d’en haut, les images trop bien faites, les bêtises de communicants.

Désormais, chacun a son écran. Ce sont eux qui m’alertent, qui partagent. Facebook ou YouTube, tout est là, à portée de clics et de chaînes. Internet leur amène une violence et une liberté assez stupéfiantes.

 

 

7 réflexions sur “ Comment internet propage et libère des clichés sexistes ”

  1. Ben, c’est juste le cliché que les Américains ont, en +. Ils ont oublié le fessier de Jennifer Lopez, tiens…
    N’importe quoi. Le souci est que ça perturbe des ados , ce genre de conneries, des filles jeunes sont complexées et souffrent pour rien.

  2. Et le sexisme à la mode masculine alors ? La même mais avec un homme, grand, musclé, intelligent et beau, voir riche pour être accompli, çà n’est pas ce que l’on voit à longueur de temps partout ? C’est donc sexisme pou les hommes moches, petits, débiles et pauvres, non ? Est-ce que le masculin de féminisme existe ? Non; Est-ce que le féminin de misogyne existe , NON , Donc hommes et femmes ne sont et ne seront jamais égaux…Donc les hommes doivent trouver anormal de voir des systèmes prôner la femme parfaite, et les femmes ont tout à fait le droit de continuer à rêver au prince charmant…. C’est pas gagné ! ARAMIS LES POINTS SUR LES I

    1. Aaaaaah !!! Etre un homme petit, laid, bedonnant et ( surtout ) fauché et trimballer ( sans bourse déliée) une nana canon que les copains envieraient …
      Ooooooh !!! Etre une femme petite, laide, bedonnante et ( surtout ) fauchée et trimballer ( sans bourse déliée ) l’Adonis croisé Apollon que les copines envieraient…
      Ouuuuuui!!! Etre un type ordinaire, pas trop fauché et avoir près de soi la femme de sa vie ..

  3. parce que çà fait vendre….des produits de beauté, des produits allégés, des revues « féminines », du botox, de la chirurgie dite esthétique….qu’importe que cela fasse si mal aux jeunes garçons et filles et à présent aux plus vieux qui ont cédé à l’appel du jeunisme….

  4. les GI avaient déjà collé des pinup sur leurs murs de casernement, alors qu’il n’y avait pas internet..

    la pinup avait la particularité de présenter naturellement (c’est important de le souligner) des reliefs conséquents là où la nature a décidé de les placer pour notre plus grande admiration..

    je tenais à souligner de plus, que cette même nature généreuse, nous a doté d’yeux et de mains, et je ne vois pas pourquoi nous devrions nous priver d’apprécier une optimisation quand elle a eu lieu…

    reste à savoir si internet  » libère des clichés sexistes  » pour entretenir le rêve ou faire tourner une industrie de rectification des volumes contre rétribution généreuse..

    il faut donc plus insister sur l’aspect « bio » (si je puis me permettre) du phénomène pour faire accepter l’idée que l’égalité dans les rondeurs n’existe pas non plus…

    pour conclure : véhiculer le cliché sexiste est la seule solution pour faire aimer la femme tant il est impossible de représenter la beauté intérieure par l’image….on touche un bel emballage avant la révélation du contenu……

    1. Pour l’anecdote : les G.I’s ( et le pilotes de l’Air Force ) avaient des pin-ups sur les mur de leurs casernes et le nez de leurs avions mais à l’étranger seulement . Sur le territoire américain, ce n’était mêe pas concevable, puritanisme oblige .

  5. Et nos routiers « si sympas » avec leurs belles filles punaisées dans la cabine ? Pour avoir fait très longtemps du stop (aidée par Max Meynier) j’en ai vu de ces gravures.
    Ben oui nous aussi quand nous sommes sur la plage nous regardons (derrière nos lunettes de soleil bien sûr) « les « tablettes de chocolat » courir se jeter à l’eau…………OUF!!! Mais la réalité nous rattrape et on est attendries par la petite bedaine de nos chéris. Pas vrai les filles ?
    Je rejoins complètement Sylvie75

Les commentaires sont fermés.