Le rêve français, quelle idée…


20140412-145634.jpg

Un nouvel hebdo est arrivé dans nos kiosques mercredi dernier, 9 avril. Peu de pages, juste de quoi déplier le journal comme un poster.

Il s’appelle « Le 1 ». Ses fondateurs sont Eric Fottorino, Laurent Greilsamer, et Nathalie Thiriez.

Son inspirateur principal s’en explique dans les colonnes de Libération. J’ai retenu ceci, essentiel.

Le 1 est un petit journal : vous dites qu’il faut moins d’une heure pour le lire…

Je pense qu’il y a une grande angoisse des gens qui sont toujours happés par autre chose. On est vraiment dans un moment très particulier d’interruption permanente. D’ailleurs, les gens ne finissent plus leurs phrases. Et moi, j’ai envie que nos lecteurs finissent les phrases du journal ! Mais pour ça, il faut être réaliste et proposer un objet qui soit aussitôt perçu comme source de plaisir et non pas de frustration par le lecteur. Le 1 est un journal ramassé, dense, un loup maigre mais musclé. Pour moi, le 1, c’est une épure de journal.

Le 1 veut nous « inspirer« . Pourquoi pas ? L’époque est si vide et violente.

Pour 2,90 euros, j’ai apprécié le papier, sa texture. Un média papier doit soigner aussi sa présentation physique ou numérique. Sinon, à quoi bon ? Le thème du journal valait le détour, la France fait-elle encore rêver ?

Mais le texte, mon dieu, le texte. Que fallait-il pour qu’on s’y accroche ? Qu’il était perché, ce texte ! Perché dans les hauteurs, des bons sentiments, de vraies idées, mais un propos intellectuel hors sol, déconnecté de notre vie et du monde.

 

10 réflexions sur “ Le rêve français, quelle idée… ”

  1. Un journal de riches avec des idées généreuses de riches, quoi ! Pourrais-tu nous donner un extrait de ces envolées littéraires ? ARAMIS

    1. C’est un journal, si tu commences à le lire dans le métro, tu te fais virer du wagon lorsqu’il est complètement déplié .

      1. Exact. Je l’ai parcouru chez mon marchand de journaux. Il n’a rien de transcendant

  2. C’est gens de connaissent rien aux impératifs de base de la presse papier
    et quand au titre « le rêve français » je suppose que ses éditeurs sont des Français qui rêvent

    Bon moi j’ai eu cette nuit une vision et il y avait une charette avec Hollande, Fabius, Lamy, Barroso et autres grisoux dedans et la foule dansait et chantait, et tout ça se dirigeait vers la place de la Concorde

    1. @ Razorback (cut throater I hope)
      C’est pas sympa, je viens de finir de visionner, et ça a aggravé ma rage absolue contre l’holandrie, ou la merdiasarkoze.
      les enragés c’était la fraction extrème des Girondins (tous guillotinés), que je ne sais plus quel Parisien avait traité d « anarchistes », un terme repris en défit par Proudhon.

      mais merci pour la poussée d’adrénaline.

      1. Charles Michael => Le meilleur moment c’est lorsqu’ils interrogent un journaliste (du Monde je crois) qui semble ahuri « mais vous dites que Jospin a fait une politique de droite, alors Sarkozy ferait une politique d’extrême-droite? ». J’avais envie de crier « bah oui ducon » ^^

Les commentaires sont fermés.