Morelle, Mediapart, et nous (encore)


Franchement, les gars. Franchement.

J’ai lu le dossier dans Mediapart.

Puis les renforts du Point.

Puis je suis tombé sur ce témoignage.

« Je fais aussi les vestes en cuir et les cuissardes de femmes pour 30 euros. J’utilise des cires, des pommades et j’ai mes petits outils. »

C’était le cireur de chaussures, qui occupe trop d’espace dans l’introduction d’un papier accusateur de Mediapart contre Aquilino Morelle, conseiller de François Hollande.

Je ne pensais pas avoir à écrire contre Mediapart. L’article lui-même ne méritait pas grand chose. Une investigation qui voulait démontrer le gout du luxe et de l’argent d’Aquilino Morelle ?  Ce n’était que ça. Sinon comment comprendre le LIEN établi entre ces « trente paires de chaussures de luxes », ces « chauffeurs », le « cireur qui vient à l’Elysée » (aux frais de Morelle ? de l’Elysée ? Nul ne sait, c’est le fait d’avoir recours à un cireur qui importune notre enquêteur?), et cette histoire de consultation pour un labo réalisée par Morelle alors qu’il n’aurait pas du. Ce dernier morceau valait mieux, mais peut être pas un article en autant de lignes. Alors on rajoute.

Franchement, les gars.

L’article m’a foutu un petite nausée.

Je n’ai pas compris l’une de ces premières phrases du journaliste de Mediapart:

« Intrigué par le comportement de ce médecin, énarque, qui fut la plume de Lionel Jospin à Matignon, puis le directeur de campagne d’Arnaud Montebourg pendant la primaire socialiste, Mediapart a enquêté pendant six semaines sur l’itinéraire de ce fils d’immigrés espagnols, présenté à longueur de portraits comme « un fils du peuple » incarnant l’aile gauche au pouvoir. »

Relisez avec moi: « Intrigué par le comportement »… Chez moi, on comprend que Mediapart a reçu je-ne-sais quelle confidence anonyme. Un corbeau a balancé.

Je ne connais pas Aquilino Morel. Cette affaire tombe à un moment où je suis tombé ailleurs, dans l’opposition à cette équipe gouvernementale, à la politique accélérée que conduit Manuel Valls que l’on présente comme ami et proche de Morelle. Je précise cela pour les inévitables procès d’intention qui nous sont adressés quand on critique Mediapart.

J’ai simplement pensé que moi aussi je n’étais donc pas de gauche (j’ai emmené mes enfants en vacances loin, très loin); forcément pas écologiste (on a pris l’avion, je roule en diesel). J’ai donc eu cette petite trouille, comme avant, comme pendant l’affaire Cahuzac.

A l’époque, sur Cahuzac, Mediapart avait finalement prouvé qu’il avait levé un lièvre, un gros.

Cette fois-ci, Aquilino a rapidement répondu, puis démissionné. Il a laissé l’investigateur et la meute des suivistes en plan. Comme ça.

Il a eu raison.

Oui, ce soir, loin de France, j’ai eu cette petite trouille, pour Michaël Hajdenberg.

J’espère qu’il n’a pas de goûts de luxe.

J’espère.

Bon vent.

 

41 réflexions sur “ Morelle, Mediapart, et nous (encore) ”

    1. Moi, pas du tout

      et je dirais que Juan est un peu à coté de …ses pompes

      1. Salut Charles Michael, Juan à côté des ses pompes ! Pas qu’un peu. Je m’explique :

        d’après ce que je comprends,L€ »guignol servant de la Vème r.M.B.f. »jacobine utilise espace/temps pour ça. N’IMPORTE Où en Europe, sauf chez Poutine ou le zig de Hongrie, c’est l’éjection directe. Enfin, il me semble que L€ CONFLIT D’intérêt(s) y est peu abordé, alors que le problème est essentiel.

        Par ailleurs, nous avons eu les »élections »municipales en France, présidentielles en Algérie. J’en profite pour répondre @ Juan, qui ne réponds jamais…,sur un point commun aux 2 pays : c’est l’abstention qui est le premier groupe €T NON le »F.Haine(s) », que je sache. Maintenant, les citoyen(ne)s vont-elles/ils réfléchir sur l’intérêt général du vote blanc massif ou laisser l’accès libre au pouvoir comme l’ont fait les Allemand(e)s pour leurs malheurs, en 1933…, au N.$.D.A.P…?

  1. Certes, certes, mais cette histoire de conflit d’intérêts éventuel mérite quand même d’être étudiée.

  2. ce serait un mec de droite qui se serait fait épingler, tu aurais sans doute réagi différemment… Le drame d’être militant et de vouloir défendre l’indéfendable, car l’accusé fait partie « de la famille ».
    On a quand même un type qui privatise son lieu de travail pour faire cirer ses chaussures, et surtout, qui bosse pour un labo pharmaceutique, tout en étant inspecteur des affaires sociales…
    Je trouve que ton papier parle beaucoup des pompes et pas tellement de ça.

    1. Privatisé un lieu public ? Tu n’as jamais utilisé une salle de réunion pour regarder un match de foot ou déjeuner avec un pote ?

  3. La forme, en effet, n’est pas des plus heureuses et peut emmener sur de fausses pistes. Mais jugeons le fond, notamment cette enième histoire de médicaments où les lobbies se disputent aux combats entre labos via conseillers et pseudo enqueteurs. J’ai encore en mémoire la lecture de ce dossier du mediator où des failles graves continuent de subsister dans la validation des médicaments….mais je m’égare.
    Quand on est communiquant, conseiller à l’elysée, il faut s’attendre à être observé, jalousé. Rien que la réponse via facebook m’a sidéré par son amateurisme. Mais comment peut on si mal s’entourer dans les hautes sphéres, se laisser séduire par des gens aussi vaniteux ?
    Ok, dans le monde « normal » c’est idem et pas plus tard qu’aujourd’hui j’apprenais la nomination d’un séducteur de cour à la place d’un remarquable professionnel. Triste….

    Ce qui me dérange surtout dans tout ça, c’est le signal envoyé une fois de plus par cette classe politique à qui le pouvoir fait tourner la tête.

  4. Je ne vois pas de différence dans le traitement médiatique entre un pourri de gauche et un pourri de droite. A chaque fois que Médiapart tape sur un mec de gauche, tu joues à la veuve effarouchée !!! Tu – vous – nous avais fait le coup avec Cahuzac. The song remains the same !

  5. Je pose ça la:
    … Jean-Marc Ayrault se serait d’ailleurs plaint, il y a quelques mois, de l’attitude de Gravel et d’un autre conseiller élyséen, Aquilino Morelle, lui aussi intime de Valls : « Ces deux-là ont été placés à l’Elysée par Valls. Ils manœuvrent contre moi et cherchent à me nuire sans se rendre compte qu’ils affaiblissent ainsi le président de la République », aurait affirmé l’ancien Premier ministre fin 2013, selon Le Canard enchaîné.
    http://www.francetvinfo.fr/politique/remaniement/gouvernement-valls/qui-gravite-dans-l-ombre-de-manuel-valls_567473.html

  6. Valls l’a dit : « nous » avons vécu depuis trente ans au-dessus de « nos » moyens. Une question me taraude : « dois-je rembourser mes années de RMI durant lesquelles je me suis littéralement vautré dans la luxure au Mutant du coin ? Une autre question me taraude encore plus que cette idiote culpabilisation, c’est : combien a rapporte et coûter Valls par rapport à moi durant ces trente dernières années ? ARAMIS

    1. @Aramis Absolument. Hier soir à Soir3 (vers 23h) un face à face avec une femme (je ne connais pas son nom) et un délégué de l’UNSA (pas mal dans son argumentaire). Et bie d’après elle, ce sont le RSA, les fonctionnaires, etc, etc qui créent la pauvreté. Donc mon gars, d’ici à se qu’on te demande de rembourser par geste de solidarité…. lol

      1. Aurore je t’adore ! Hihihiihih. Rendre pauvres les pauvres appauvrit ! Vl’a aut’chose ! Et elle a dû au moins faire « science pot » (non non il n’y a pas de faute) ou « Ah ! Cheu sait » pour sortir çà. Je vais même aller lui dire d’autres subtilités dans la même veine : Enrichir les riches appauvrit encore plus sûrement le pays que les pauvres et dire des conneries pareilles enrichit-il son degré de comprenette ? Il va vraiment falloir qu’on s e fâche sérieusement je crois, parce que là çà dépasse l’entendement. ARAMIS

  7. Coucou Hong-Kong !

    Dans la foulée de mes revues de presse de ce matin je suis tombé sur ça => Réponse à Aquilino Morelle : http://blogs.mediapart.fr/blog/michael-hajdenberg

    et y est lu aussi ces différents tags (qui renvoient vers ses billets) :

    Liberté d’expression . Migaud . SDF . diplômes . droit de réponse . délégation aux victimes . insécurité . logement . musulmans . sans-abri

    Je dis ça comme ça juste pour remettre le petit jeunot (il a l’air d’avoir 15/16 ans sur la photo de son blog médiapart) à la place qu’il occupe dans le développement de ses préoccupations.

    Oui, il y a malaise, mais ça a toujours exister ces comportements, à gauche comme à droite.

    Je me permets : (le lien vidéo => https://www.youtube.com/watch?v=Bqub3RFFuPA)

    Oh papa ! T’as encore frisé l’overdose
    Tellement le pouvoir ça te shoote
    T’es aussi coincé qu’un roll-mops
    Tombé dans une cuve à mazout

    Tes militants parcourent les foires
    Tournant leur orgue à rédemption
    Mais coincés dans cette vieille histoire
    A quoi nous servent tant d’illusions
    Moïse qui a perdu la foi
    Joue le veau d’or au strip-poker
    Et Jésus descend de sa croix
    En faisant claquer sa portière

    Oh papa ! Tes militants réclament leur dose
    T’as qu’à leur montrer tes biroutes
    T’es aussi coincé qu’un roll-mops
    Tombé dans une cuve à mazout

    Tu redescends la même rue
    La même histoire, le même jeu
    Les maîtres des voies sans issue
    T’ont offert un combat foireux
    A quoi bon contrôler le vent
    Quand il souffle sur les musées ?
    T’es comme une godasse d’émigrant
    Au milieu d’un bouquet fané

    Oh papa ! Tu tournes en rond dans ta psychose
    T’es qu’un dealer de black-out
    T’es aussi coincé qu’un roll-mops
    Tombé dans une cuve à mazout

    Te voilà chez les suburbains
    Bouffon d’une reine sanguinaire
    Avec le masque de Caïn
    Et les doigts sur un revolver
    Et tu remets ta panoplie
    D’équarrisseur intérimaire
    T’immoles pour nous Iphigénie
    Aux rayons des soupes populaires

    Oh papa ! Y a du sang chez les Meinhof
    Mais ton pouvoir laisse aucun doute
    T’es aussi coincé qu’un roll-mops
    Tombé dans une cuve à mazout
    Oh papa ! Y a du sang chez les Meinhof
    Mais fais gaffe à la dernière goutte
    T’es aussi coincé qu’un roll-mops
    Tombé dans une cuve à mazout
    Oh papa ! Y a du sang chez les Meinhof
    Mais fais gaffe à la dernière goutte
    On est des milliers dans nos box
    A te préparer la déroute
    Oh papa …

    Voilà ! Voilà !

    Bon séjour à toi et aux tiens Juan !

    Ervé

  8. (pas vraiment Denis.. la case n’est pas complaisante) il n’empêche.. « le savetier nous mène par le bout du nez » mais je ne suis pas toubib,
    .. Hong Kong, je me souviens de mes chemises (humm..) col mao, des chinois plein partout, autant anglais que l’español l’est à Gibraltar, la mer tout autour.. vachement spatial ! Gambé !

  9. L’affaire du jour n’est pas du tout une histoire de cireur de pompes. Non.
    L’affaire du jour est bien plus grave que cette histoire de dandy Aquilino lustré des pieds aux neurones et orné de poches lourdes de conséquence que Médiapart sort de son armoire pile-poil d’entre le persil et les œufs de Pâques sans enquête approfondie sur la qualité du cirage.

    Chef taulier, la véritable affaire du jour se situe dans votre introduction :
    « Franchement, les gars. Franchement. »

    Qui sont ces « gars » auxquels vous vous adressez ?… Aux mecs suppose-je, rien qu’aux mecs, aux mâles, rien qu’aux mâles… Macho va !!!
    Et nous, lectrices fidèles zé commentatrices bienveillantes, nous, les nanas, les meufs, les filles ?
    On ne s’adresse pas à nous ? On nous compte pour du crayon beurré ?
    Assurément, je suis scandalisée 😦 Non mais alors !

    ***

    1. Les filles réunissons-nous, manifestons et votons à l’émasculation de ces machos alors !!!!

  10. « crayon beurré » excellent ! Louboutin n’est pas sexiste (ça se saurait, hein..)

  11. @juan
    Franchement le gars juan , franchement , ce qui me désole c’est que vous chargiez Médiapart et son journaliste et déchargiez A. Morelle et , par ricochet , ses émules de classe . Estimez-vous donc qu’au plus haut de l’État , en ces temps libéraux , les symboles n’aient plus de raison d’être ? et que se contenter d’un cireur de pompes luxueuses et de menus services luxueux liés aux ors de la monarchie socialiste serait bien la moindre des choses , qu’il n’y aurait pas lieu d’en faire un fromage ? Croyez-vous que nous en sommes au temps des fables où il suffirait de plastronner et mener grand train pour être regardé dans son propre miroir par une populace rendue servile et obséquieuse au point de ne pas y voir son propre reflet infatué ? Il n’y a là rien de moins sur et l’avenir nous le dira…

  12. Au moins il a démissionné! (A droite, quand ils sont pris la main dans le sa, ils restent droits dans leurs bottes)- ça serait encore mieux, à gauche donc, d’éviter les « excès » dénoncées par mediapart!

  13. Mon soutient aux femmes, d’abord !

    J’ai ma petite idée ; il paraît que ce charmant monsieur était imbuvable avec la piétaille de l’Elysée. La coupe était peut-être pleine et raconter une histoire de cireur de pompes à un « f…m.. » de médiapart était chose facile ! …..la suite était simple, suivre les petits cailloux chaussé de bottes de 7 lieux !

    La morale : soyez sympa. avec le petit personnel, surtout si vous avez le nez sale.

  14. Bravo petite plume….non mais….il manquerait plus qu’on apprenne qu’il s’agissait d’une « cireuse de pompe »….

    On avait aussi pointé le luxe des chaussures Louboutin de Dati…..comme quoi le pied a une importance insoupçonnée….pour le reste attendons l’enquête !!

    1. il manquerait plus qu’on apprenne qu’il s’agissait d’une « cireuse de pompe »….

      de la marque moildar ?

  15. diable.. autant Dieu sait que j’aime les femmes (si pas lui alors sa mère) ce qui ne les empêche pas (chouette !) de dire qql ânerie (suite au post d’Aurore, 19:17)
    plus on est de fou (folle au féminin) moins on s’ennuie dans l’étable, l’écurie, bergerie..
    perso, je suis en tong (pas en hiver !) enfin, plutôt des ‘chaussures à Moïse’ comme disent mes gamins,
    Ah, quel époque.. mais le printemps est là: j’vais aller planquer des p’tits œufs et p’tits lapins en chocolat dans le jardin (une pensée aux dentistes: la carie infantile, encore une source d’abus et d’excès ? je m’égare..) moi aussi, le droit de me marrer.. Bon week-end et de Pâques (chacun sa croix)

      1. argh.. j’m’exprime mal, désolé Aurore.. pas toi, la personne (failli dire poulette) que tu cites dans soir 3 (.. à la suite de ton post..) voiloù.. lundi chaumé en suisse (pour une fois, cool..) biz

  16. En ce qui concerne ses godasses, A. Morelle n’est pas le premier ( et ne sera sans doute pas le dernier ) à pèter dans la soie . Par contre, que ce zouave prétende que le citoyen lambda doit faire des efforts, alors que lui fait entretenir ses pompes sur les deniers de l’état, là, il charrie grave . Pour ce qui est du conflit d’intérets, il serait bon que le Président soit plus méfiant dans le choix de ses conseillers . Il pouvait, quand même, se renseigner sur le parcours du gars en question . Si il ne l’a pas fait, c’est inquiètant pour la façon dont le pays est gouverné .

    1. @Alain BobArts
      Un socialiste qui se fait cirer ses pompes, le symbole est lourd, ineffaçable. Dans l’près guerre ruinée de l’Europe il ya avait justement un fim « Succia », à la fin de la guerre d’Algérie le FLN avait demandé (ou imosé ?) aux gamins de bruler leurs boites à cirage.
      Mais que nous dit ce symbole ? que dans leur ‘entre-soi des socialistes au sommet ont perdu leur raison d’exister, qu’ils se sont déconnecter du réel derrière un nuage de verbiage.
      Ces partis dont la devise, entre deux coups de poignards et peaux de banane, est les copains « d’abord » ; ce Président dont l’idée de lutte des classe semble bien être: « ma classe, Voltaire, d’abord », doivent partir et en attendant 2017 tous les coups de pieds au *** qu’ils recevrons, nous ferons, au moins, du bien à nous.

      A la trappe les Palotins !

    2. Je suis quand même étonnée que Hollande n’était pas au courant!! Un remake des pompes à Dumas.
      Pendant ce tmps Hollande porte plainte contre des retraités picards qui lui avaient envoyés dans une enveloppe des miettes de pain. Avec le blocage des retraites jusqu’en octobre 2015 tous les retraités de France devraient le faire.
      C’est dégueu

  17. Pas d’accord! Médiapart fait un travail de salubrité publique.

    De plus, cela peut désamorcer, peut-être, des groupes d’actions qui vont finir par s’organiser, pour exercer de manière radicale ce que l’état régalien n’est plus en mesure de faire. Cela, à tord ou à raison, c’est déjà vu.

    Et puis trente paires de chaussures… c’est aussi la goutte d’eau qui fait monter la haine de ceux qui actuellement peuvent encore acheter après économie des chaussures à 25 euros, avec la sensation lorsqu’ils les chaussent, de marcher directement sur le bitume…

    Oui il y a un monde face à un autre monde…

  18. @Alain bobards , Charles Michael ,libert et beaucoup d’autres dans la même veine = +++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Les commentaires sont fermés.