Bosser pour l’UMP ?


J’ai un ancien camarade de jeu qui est devenu directeur de cabinet adjoint de l’un de ces nouveaux maires UMP dans une ville du Nord.

Il s’en est confié sur son blog, l’affiche bien volontiers, donc je ne dévoile rien.

Pour celles et ceux qui lisent ces coulisses personnelles depuis longtemps, Marc est une figure connue puisqu’il m’a accrédité comme blogueur anonyme au Congrès de Reims en 2008.

Beau souvenir.

Assez rapidement après l’élection de Hollande, Marc a inventé cette expression dont nous fûmes un certain nombre à être rapidement qualifiés, surtout par la Vrauche: « blogueur de gouvernement ». Marc était déçu, très déçu. Critique, très critique, contre la politique de Hollande qu’il ne jugeait pas assez à gauche. J’ai fini par rejoindre ses critiques, mais pour d’autres raisons, et ailleurs.

Marc habite Roubaix, et dans une ville de province, tout est parfois possible. Il a depuis longtemps des amis à droite, dont, visiblement, l’actuel maire de Roubaix.

Il se trouvera certains esprits simples pour penser que nous n’avons comme amis que des gens politiquement identiques à nous mêmes. Mes meilleurs amis sont sans doute à droite, j’ai quelques haines à gauche. Comme l’immense majorité des Français, je n’ai pas encore été confronté à ces ruptures fondamentales qui précipitent des frères, des soeurs, des proches les uns contre les autres avec un fusil dans les mains. Pour l’heure, nous discutons politique. Et les réseaux sociaux nous amènent « à domicile » quelques excitations sectaires parfois suréalistes.

Bref, Marc bosse pour un maire UMP.

Dans ma commune locale, deux amis se sont présentés sur la liste du maire UMP sortant finalement réélu. Je leur fait toujours la bise. Je leur dit qu’un jour ils perdront, que la gauche – la vraie – viendra corriger toutes ces injustices. Que c’est laborieux, que Hollande est trop doux. Mais qu’il ne faut pas qu’ils s’inquiètent. Cette correction-là sera démocratique, conciliante, apaisante et la société toute entière s’en sortira mieux.

Je me dis qu’il vaut mieux l’affirmer sans éructation baveuse ni menace de mort ni déclaration de haine.

Parce que sinon, le message de base passe forcément mal.

Visiblement, cette attitude n’est pas partagée par tous. Marc, très actif sur Twitter et ailleurs, s’en est pris quelques louches.

Bref, Marc bosse pour un maire UMP. Cela me désole mais ne m’empêchera pas de lui dire bon vent, ni de venir le contredire quand l’action de sa mairie UMP, à Roubaix, commettra quelque action avec laquelle je me sentirai en désaccord.

 

25 réflexions sur “ Bosser pour l’UMP ? ”

  1. C’est curieux cette propension de certains à se dire déçu de la gauche, en prétendant que cette déception viendrait du manque d’orientations sociales et finir par devenir un élu de droite. Moi quand la gauche ne va pas assez à gauche à mon gré, je vais plus à gauche. Je dois être anormal ou plutôt, pas assez hypocrite… ARAMIS

  2. J’ai fait un tour sur un des sites de campagne de Delbar : http://delbar.net , c’est pas joli joli.
    J’espère que Marc Vasseur n’a pas d’autre raison que de bosser pour ce mec afin nourrir ses gosses .
    Lui aura le ventre bien rempli vu les couleuvres qu’il devra avaler, à moins qu’il ait déjà oublier ses valeurs et convictions …

  3. Posez vous une question : comment un des villes LES PLUS PAUVRES DE FRANCE a t’elle abandonnée la gauche hein ? avant de critiquer Marc. Regardez les statistiques de cette ville, le taux de RSA, la misère, et autres chiffres comme l’abstention: le contexte toujours le contexte, oh je sais ce n’est pas marxiste, pas de la dialectique. Mais c’est ainsi.

    1. Il va souffrir ? Il avait pas un autre boulot ? J’espère qu’il aura un bon salaire… Et un contrat de détachement qui lui permettra de reprendre son poste à l’issue.

  4. Je n’avais pas vu que étais cité. Je vais commenter plus longuement, ça m’évitera de faire un billet.

    Quand je dis que je suis surpris, c’est un euphémisme. Je ne comprends franchement pas. J’ai toujours été amusé par le cheminement de Marc. Amusé mais respectueux, n’étant moi même lié à aucun parti, je ne peux en vouloir à ceux qui en change.

    Dans des nouvelles fonctions, il devra mettre en musique des décisions prises par une personne ouvertement à droite. Je ne comprends pas.

    Ce n’est pas une question droite gauche. Quand j’étais consultant, je me suis toujours arrangé pour quitter les clients qui avaient une orientation des projets différentes de la mienne. Ça s’est passé plusieurs fois.

    La première était en 1993. Mon client était un GIE qui fournissait des logiciels à ses actionnaires et à des clients via une filiale. Il a laissé dire que la société était déficitaire alors que les comptables ne prenaient pas en compte le fait que les actionnaires ne payaient pas leurs logiciels. C’était une hérésie. J’étais opposé. Basta.

    La suivante était en 1996 et il y a eu 2003 et 2006. J’ai failli recommencer depuis mais j’ai fini par me faire embaucher parce que la boîte du client changeait d’orientation.

    Je ne peux pas bosser quand je suis en désaccord. Entre 1998 et 2003, j’avais un client qui me demandait de promouvoir des idées contraires aux miennes. La conjoncture me forçait à accepter…

    Je ne comprends pas.

    Mais je mets l’amitié devant tout.

    1. Suite au billet de l’abruti Gauche de Combat, je précise que je ne suis pas du tout d’accord avec lui. Mon sentiment est uniquement personnel.

  5. Marc Vasseur, connait pas. Mais je respecte sa volonté d’aller faire une gache chez l’ump ou chez plumeau. J’ai trop mangé de patates bouillies et de pâtes au beurre pour comprendre ces conneries. Je passe.
    D’ailleurs je vois même pas pourquoi je commente…

  6. nicolas: quel billet de GDC ?

    Sinon Marc ne bosse pas pour l’UMP : il bosse pour la ville de Roubaix. Est ce que X ou Y employé par la ville de Paris est employé par le PS ? je ne pense pas.

  7. Je ne sais de Marc Vasseur que ce qui peut transparaître dans les tweets qu’il écrit, et encore je ne m’aventurerai pas à dire que je connais un homme juste parce que je saisis quelques mots au hasard. Certes il en livre un peu plus sur lui dans les textes qu’il laisse ici et là.
    Je vois depuis quelques heures des mecs « s’acharner » sur lui. Un jeu dans lequel certains excellent dans ce bouzin de Twitter.
    Je veux croire que s’il a choisi d’aller bosser dans une mairie UMP, ce n’est pas tant par conviction politique que par envie de travailler pour une ville.
    Tout le reste c’est de la littérature.
    Mais comme d’hab., ce n’est que mon avis.

  8. J’ai lu son billet (depuis quelques jours déjà), surprise et amitiés, il a un (bon) boulot, c’est bien pour lui.
    Pour la conscience, c’est à lui de gérer…

    J’observe.

  9. On a vilipendé Besson, Kouchner, Amara, Bockel quand ils ont accepté de bosser pour Sarko. Ou est la différence?

  10. bon, juste en passant… j’avais un boulot pas trop mal payé et avec beaucoup moins d’emmerdes déjà là et à venir…. donc si vous voulez le coté alimentaire et confort de la chose on oublie si vous voulez bien.
    Maintenant, posez vous en prolongement de l’interpellation dede Ronald… c’est quoi le bilan du PS à Roubaix ? Un exemple, les Rythmes Scolaires, bilan après 1 an… de la façon dont ça été fait la fracture sociale s’aggrave… pourquoi ben le PS avait trouvé intelligent de mettre les enfants de chômeurs en dehors de l’école à 15h15 sauf une fois dans la semaine… c’est un exemple parmi d’autres… y a le logement insalubre ou rien n’a avancé ou presque…

    Ah oui avec un simple lien vers le Maire c’est Satan parce qu’il n’est pas pour le vote des étrangers… alpha et oméga de la gauche quand elle n’a plus rien à dire sur le social… oui il droit de vote et citoyenneté… ça peut se débattre non ?

    Alors non concernant son programme pour Roubaix, non je ne me suis pas trompé en tout cas je l’espère et oui je pense aussi que ma ville pour s’en sortir, il faut unir ses forces. Dernière info UMP/UDI c’est 25% de la liste… et certains ont même voté Hollande… Dans 6 ans voire avant je ferai le bilan, mon bilan de cette aventure, personnelle bien évidemment mais surtout de Roubaix

  11. Faut-il pleurer ? Faut-il en rire ? Je suis partagé entre l’amusement de voir tous les petits Fouquier-Tinville qui se tortillonnent ici, les garants impeccables de la pureté idéologiques, les donneurs de leçon à deux balles, et la tristesse de voir que M. Vasseur (que je ne connais pas) a cru bon de venir se justifier devant ce tribunal auto-proclamé, alors que la réaction la plus saine et la plus normal aurait été de leur pisser le long de la jambe.

  12. non mais Marc, le contexte et les conneries de la gauche locale , faut dire que ça ne compte pas dans certaines grilles de lectures. Une ville ou un habitant sur 2 doit dépendre des aides sociales, ce n’est pas un truc exceptionnel donc si on suit certains discours.. C’est comme ces coins du 20e à Paris qui ont voté FN à25% : c’est là ou y’a le plus de pauvres et d’immigrés d’ancienne génération avec enfants électeurs, tandis que les « bobos » du 20e votaient FDG. Et encore a Paris y’a de la politique sociale, suffit comme moi d’en être client (bientôt les bons pour repas et ouaaaais) pour le vérifier.

  13. je lis tout pas vite, tranquilou aujourd’hui (après midi déjà..) et la somme habituelle de quelque expression qui m’évitent. C’est jamais grave. Important ? pas à moi de le dire,
    no rébus: j’ai pas dormi.. collé toute la nuit (à partir de minuit) avec le billet d’hier « (contre) le verbiage en politique ».
    Il y avait de l’adage (étanche et soluble) de JP Sartre sur le quiétisme:
    «c’est l’attitude des gens qui disent : les autres peuvent faire ce que je ne peux pas faire »
    Bossuet aussi était réveillé: « ne jugez donc pas celui dont vous n’êtes pas le juge »
    je garde celui sur la charité pour plus tard. Voiloù cé tout; tu vois, rien envoyé.. mon post débutait .. ‘merci à vous tous !’ oui, j’ai pensé le ton plus calé dans pamphlet que philo (les interventions) ‘violence et mépris’ m’ont échappé, alors un chouia navré puisque Juan connait sa case et ses hôtes (very mieux que moi)

    Bonjour camarades, hello Marc.. on et ça parle de toi, t’es là (même si hier soir) chouette !
    .. pas si flous les expressions mal pigées, juste mal garées.. j’ai plein de potes, toutes colors et spirit (comme tout le monde) heureusement différents (!) et s’il y en a un, un nouveau, nouvelle qui froisse mon aile mais me dit « suis gaucher ».. chic, le constat est amiable,
    je laisse de-la politique à des gens (vous) bcp plus compétents que moi.. ni vraiment technique: ne pénalise aucune sensibilité.

    Bien sûr, sans éructation ni menace, le fusil est une autre histoire (connu le Liban; beau pays.. gamin on peut être con, je confirme.. tjs un peu merdeux mais calmé)
    Oui defrançoisjo, c’est affligeant/consternant et n’arrive tjs pas à comprendre cette frustration en barre, paquet de fiel.. quel ‘enjeu’ ? quel résultat ? ça reste un mystère (nauséeux)
    Oui Marc, il n’y a pas que ‘la meilleure défense c’est l’attaque’ (par ex) il y a aussi: être dans la place, les mains près du fourneaux etc.
    – les gamins de chômeurs privés de copains ?! je n’ose dire désocialisés, voie de garage..
    « brillante » l’idée.. jusqu’en haut de la botte.. Cheers

  14. Il faut bien admettre que le foutoir de la fédération PS du Nord-Pas de Calais a de quoi décourager un saint . Ceci dit, dans une région où le taux de chômage dépasse les 20%, il est difficile d’admettre qu’un déçu du PS ( ou du moins de son aile droite ), se replie sur l’UMP, dont la responsabilité dans ce fameux taux est, pour le moins , très importante .

Les commentaires sont fermés.