Des enfants et la politique


« Papa, je suis de gauche, non ? »

Quand on est parent, on a envie, on devrait avoir envie de laisser ses enfants faire leur parcours. Mais en même temps, soyons honnêtes, on n’a pas envie qu’ils dérivent, politiquement s’entend.

Notre univers familial et amical est politiquement très large: front de gauche, socialiste, UMP, sarkozyste. très ouvert et fermé sur les sujets sociétaux également. Bref, une auberge espagnole qui permet quelques « débriefs » familiaux assez nombreux.

Et Internet alimente aussi l’échange. L’information politique n’est plus fermée, pas même limitée aux hasards des conversations amicales. L’information politique se déverse sur nos smartphones, nos écrans, petits et grands.

Bref, l’adolescence venant, les enfants forment leurs opinions tous seuls et plus vite qu’avant. Et de temps à autres, ils les « valident » auprès de leurs aînés, leurs parents, leurs amis.

Ou pas.

La politique peut être l’un de ses sujets d’opposition que l’adolescence affectionne.

C’en est presque troublant.

 

7 réflexions sur “ Des enfants et la politique ”

  1. Çà,me fait penser à ce superbe sketch de (je vois le gars, qui est mort il y a quelques années, mais impossible de me rappeler son nom) qui avait fait aussi le sketch des pâtes à la BOUDONNI, je vais chercher sur le Net. Dans ce sketch il y a son fils ou sa fille qui demande à son père : « nous on est de gauche ? » et qui démonte tout en posant des questions qui fâchent, un excellent sketch. ARAMIS

  2. sympa.. ça me rappelle (sales gosses.. nâon, j’dis ça pour les mettre en confiance !) aux questions, celles-là même, de mes gamins, et de leur répondre par une autre interrogation..
    – « comme vous le savez les chéris, il y a le droit et la justice.. vous aimez, appréciez les 2, normal, mais si tu devais en prendre un, un-seul, lequel choisirais-tu .. »

  3. Dans le « Diplo » de ce mois-ci, il y a un graphique des taux d’abstention par tranche d’age, entre autres aux municipales de cette année : si cette situation devait perdurer, seul des vieillards cacoschymes dirigeraient les communes dans les années à venir .
    Pas très encourageant

Les commentaires sont fermés.