Ukraine, ma première guerre européenne, « live ».


Ce sont des nouvelles, petites puis graves, qui s’accumulent entre deux informations parfois superficielles dans nos médias nationaux. Il y a 22 ans, la guerre en Yougoslavie fut similaire. Nous n’avions pas internet, Twitter, ni même les chaînes d’informations. LCI est née en 1994.

Aujourd’hui, le flux d’informations est plus régulier.

C’est ma première guerre européenne à la télévision.

Ce documentaire de 25 minutes a été diffusé par Russia Today, une chaîne russe officielle, sur YouTube. Il montre des scènes de violences non identifiées, et des témoignages pro-Russe.

Cette autre video vient de ViceNews, plus objective, c’est-à-dire plus brute. Une foule de civils pro-Russe est rassemblée devant un lieu sous contrôle de l’armée ukrainienne où seraient détenus des miliciens pro-russes capturés. Notez la tension.

Le 1er mai, à Donetsk, des militants pro-Russes défilent poru la fête des travailleurs. On note des drapeaux de Staline.

 

7 réflexions sur “ Ukraine, ma première guerre européenne, « live ». ”

  1. Ne jamais oublié la cause racine de ce conflit…ni que le gouvernement ukrainien n’est pas élu et a été monté aveuglément par l’UE-USA, donnant ainsi les clés à des ultranationalistes.
    Poutine joue habilement sa carte, usant de quelques mercenaires pour provoquer l’agression armée massive. Et la population civile trinque

    1. @ iceman
      Il n’y a aucune évidence de « mercenaires  » envoyés par Putin
      il y a par contre officielement le FBI et la CIA, les envoyés de l’OCDE capturés puis relachés étaient en fait des attachés militaires.
      Un site: www. lacrise.fr essaie de contrebalancer la propagande Occidentale incroyable, particulièrement abjecte après les 40 morts brulés à Odessa par les néo-nazis de Kiev.
      Hollande et Fabius ont un role de boutte-feu particulièrement méprisable, Libéralisme, Européanisme et Otanisme, obligent.

      1. @charles michael. Il faut en effet rappeler cette curieuse affaire des envoyés de l’OSCE…L’Ukraine est le terrrain de jeu des grandes puissances, partageant chaque jour un peu plus le pays qui a déjà un héritage compliqué à gérer. Donc quelques mercenaires pas forcément envoyés par mais venant aider des oligarques d’un coté ou de l’autre, par exemple.

  2. Les grands médias français présentent le gouvrnement Ukrainien, en oubliant de préciser 1) qu’il est issu d’un coup d’état 2) qu’il n’est donc que provisoire et 3) qu’il y a des ministres issus de l’extrême- droite dans sa composition et pas à des postes mineurs . Pire, on constate que ces mêmes médias – et l’UE si à cheval lorsque l’extrême-gauche manifeste, tel en Grèce- s’accomodent très bien de cette présence de l’extrême-droite aux manettes d’un pays que l’UE verrait bien en son sein .

    1. L’Ukraine a une longue histoire tragique et cette région de Donbass était celle de Nestor Makhno, une des plus belles et des plus grandes figures de l’anarchisme.
      Aller sur Wikipedia, l’histoire de ce rebelle, anarchiste, luttant contre les deux armées blanches, sauvant la révolution, distribuant la terre aux paysans, et combattu et vaincu sur ordre de Trotsky en 1921. Il meurt en France en 1934.

  3. Olala Juan,

    Vous faites ce qu’il faut faire. Mais…

    Mais comment je vais intégrer 25.19 + 4.02 + 8.51 mn de visionnage dans ma journée? Et je les raccorde à quoi?

    Qu’est ce que vous faites, là?

    Vous intégrez un flux? Oui, car vous avez réuni un bouquet d’images relativement à un thème. Mais ces images, vous les intégrez à quoi? C’est juste du flux.

    Vous décodez de l’image? Non, vous la livrez non pas brute, comme vous le prétendez, mais sous une forme de produit fluide, accessible à la consommation. L’image a déjà été produite. Vous la relayez.

    Vous prenez du recul? Non, il n’y a pas de travail d’édition dans ce que vous faites. Vous ne fabriquez pas un autre produit, avec un contenu. Vous balancez le contenu d’un autre en le présentant comme un contenu objectif.

    Du coup, trois commentateurs balancent leurs convictions perso, avec plus ou moins de bonheur.

    Je ne sais pas si votre post est finalement aussi bien qu’il en a l’air. L’idée est bonne, mais le matériau étant complexe, la diffusion des docs brut de décoffrage me semble un peu sèche.

    C’est peut être ça que vous recherchez? Une certaine sécheresse?

  4. j’ai regardé les 3 vidéos (après le lunch) avec ‘intérêt’.. elles étoffent la limite de nos infos (confort ? confortant nos visions, interprétations) .. portées dans leur version originale (v.o)
    sachant cette histoire complexe, alors ces témoins, témoignages, le point de vue des personnes concernées, habitants et vivants dans cet espace est éclairant; on se comprend (j’oubliais: merci Juan)

    effectivement tschok, je n’ai rien à répondre aux propos d’ice, Charles et Alain, rien de contrariant,
    juste un blog (…) où le/ce sujet attire (or not) mon attention.

    Où ais-je lu (JF Kahn?) comparant (ce qui peut l’être bien sûr) avec les kosovars.. le Kosovo séparé de la Serbie avec l’accord/égide des occidentaux.. autres lieux, autre géo-po..
    hello camarades

Les commentaires sont fermés.