Le film contre et avec les préjugés


A voir l’affiche, on entendait déjà les remarques snobinardes, d’une part, la rage mal rangée des ultras du Front d’autre part. Un film avec des Noirs, des arabes, des Juifs et des cathos, et même Christian Clavier, l’ancien meilleur ami de Nicolas Sarkozy.

Et ce titre, mais quel titre: « Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ? »

Quand j’ai vu, lu, puis vu ce film, je me suis dit ce que Marianne a parfaitement résumé cette semaine. Ce film nous fait un bien immense parce qu’il nous fait rire des préjugés sans les cacher, comme hier Rabbi Jacob avec cette scène mega-culte.

On avait oublié, dans la France rance que nous vendent les Dieudonné et Soral qu’on pouvait rire ensemble de nos différences sans s’envoyer des accusations godwinesques.

Bref, ce film fait du bien, un bien fou.

Un bien d’autant plus grand qu’il rencontre un immense succès, ce qui est rassurant contre les prophètes de malheur de la dislocation du modèle français et du « Grand remplacement », cette formule immonde propagée par les néo-nazis français sur les réseaux sociaux.

 

17 réflexions sur “ Le film contre et avec les préjugés ”

  1. C’est vrai que Clavier depuis que je sais qu’il est un grand pote de l’autre rigolo, j’ai un peu plus de mal avec, mais bon, c’est le jeu de l’acteur et l’histoire que je regarde et les quelques extraits que j’ai vu m’ont bien plu. J’attendrais qu’il passe à la télé entre deux dizaines de séries américaines, ou mon frangin m’en repassera une copie, comme d’hab’. je partage tout à fait le point de vue de Juan, rions-en pour ne pas avoir à en pleurer. ARAMIS

  2. Clavier continue (malgré tout et heureusement) à me faire rire…..et ce film est un magnifique moment de bonne humeur !

    1. dans la même veine,Clavier,son programme , qu’il connait sur le bout des doigts, c’est d’en toucher… un paquet, pour le reste il s’en tape! c’était juste pour se faire la main..

      1. c’est la sainte Solange qui te met dans cet état là ?

        clavier a manqué de doigté dans ses choix, et il ne faisait pas d’humour par petites touches non plus. Son logiciel comique lui a permis de faire du chiffre si on prend le sujet à la lettre

        1. Castor tourneboule le clavier de « Stanisals » qui ne sait plus où sont ses lettres …..c’est dire le talent😉

            1. hé Stan, c’est Stan !!
              change l’ordre des lettres que te dit Sylvie

              alors fait le SVP

  3. Je tiens à préciser que mon désamour pour le jeu d’acteur de C. Clavier date de bien avant son pro-Sarko3 et son exil fiscal londonien. J’aime pas l’acteur, son jeu répétitif,…

  4. Elle est parfaite, cette bande-annonce ! On croirait voir un film de propagande comme il s’en tournait dans la Russie des années vingt et trente, la tentative d’humour en plus.

    Je suppose que la suite est déjà en cours d’écriture : un beau drame larmoyant sur le calvaire d’une mère, lorsque le noir ou l’Arabe repartira au bled en embarquant sans prévenir les enfants du couple…

    1. Ah, et désolé (pour lui…) d’être d’accord avec M. Ervé, mais le fait que Clavier et Lauby, aussi pénibles acteurs l’un que l’autre, soient partie prenante suffit à disqualifier cette bouse de façon définitive.

  5. Je trouve Christian Clavier exaspérant depuis les Visiteurs. Mais, il faut bien avouer que dans ce film, il nous propose une prestation tout à fait similaire à celle de Jacquard. Donc, il est ridicule et c’est bien le message que le film entend faire passer. Donc tant mieux!
    Et moi aussi j’ai bien rigolé!
    Tout le monde en prend pour son grade, et c’est tant mieux!

  6. Je déteste Clavier depuis des lustres et j’ai eu quelques réticences à aller ce film. Un pur bonheur ; tous les acteurs sont excellents….. même Clavier qui, pour une fois n’en a pas fait des caisses. Non vraiment il faut aller le voir et c’est un bon coup de pied dans …. à tous ces fachos, racistes, et, etc

Les commentaires sont fermés.