23 réflexions sur “ Sans titre. Vraiment. ”

  1. La Politique est à repenser complètement,il faut remettre l’homme au milieu du débat,ce qui est bon pour lui
    et ce qui ne l’est pas,l’argent la société en as besoin d’accord mais faisons en sorte qu’il serve l’homme et non le contraire !
    Il y a des gens bien avec des bonnes idées qui hélas sont souvent museler par leurs partis respectifs,il faut que ces gens travaillent ensemble
    L’Europe m’a aussi déçue ce n’est pas ce que je voulais pour mes enfants et mes petits-enfants !

    1. Tout à fait d’accord sur le constat. Maintenant c’est à nous qui sommes contre ce système profitant à quelques centaines de milliers de profiteurs (qui font tout pour que çà dure et que çà s’amplifie à leur seul profit), de changer la donne en s’en donnant les moyens pour y parvenir le plus rapidement possible, tout en luttant contre la poursuite de cette destruction programmée de la planète et des humains qui la peuple. Çà urge… ARAMIS

      1. Bonjour, oui Aramis, ça urge…
        pour le journaliste britannique Graham W. Phillips « arrété » par une milice pro-Kiev dans l’Est de l’Ukraine, hier, aucune nouvelle sur les media bien sur, j’ai appris ça sur le blog d’Olivier Berruyer: lescrises.fr

        Juan ne doit pas faire trop de déprime, son blog d’esprit ouvert est important.

        1. C’est donc de la rétention d’information que nous feraient nos chers médias « démocratiques ». Heureusement qu’il y a le Net pour relayer et informer.Merci de l’info Charles. ARAMIS

  2. « suivez la flèche ».. sans elle on serait perdu (non, je plaisante)

    1. Pour suivre la flèche, il faut déjà savoir d’où était posté l’indien avant qu’il ne la décoche… (Clin d’œil lourding) ARAMIS

  3. Eh eh …. même chose pour le surfeur sur internet.
    Il lit, commente, discute, se dispute, s’énerve, catalogue, est catalogué.
    Et puis, d’un coup il se lasse et préfère dépenser son énergie là où l’herbe est plus verte.
    Alors, il garde dans ses favoris 3 ou 4 blogs qu’il suit, sans commenter systématiquement.

    Juan, si vous écrivez moins, vous vous réserverez pour ce qui vous paraît essentiel, en tout cas, je continuerai à vous suivre.

  4. Woui. Une addiction comme une autre. J’ai de la chance, celle-là, je ne l’ai pas🙂 L’ai eue pendant quelques mois, il y a longtemps, avant FB, twitter etc… et j’ai fermé mes pages très vite. Y suis retournée quelques mois après pour refermer encore. Et une troisième fois. Me suis faite engueuler « parce qu’on ne lâche pas les gens comme ça » « qu’on a un devoir de responsabilité et de continuité » et autres curieuses addictions à une présence générées par la mienne.

    Mais en trois jours on est détoxiqué Juan, savez-vous ?

    Belle video, beau texte.

  5. bon alors…

    suppression totale de quelques outils modernes inutiles, plus de télé, ça sert à rien et une revue comme alternatives économiques;… …pour détendre, 1 PIM PAM POUM ………………..

    le matin, 5 minutes de chants d’oiseaux à 5 heures, 5h30 maxi….

    un petit apéro midi et soir pour nettoyer le système digestif…

    pendant 1 semaine….et c’est reparti.

    c’est gratos….

    1. C’est ma foi une très saine occupation. J’y souscris régulièrement depuis 20 ans dans le calme et la mesure, entre trois pages d’écriture valant exutoire à violence … ARAMIS

  6. Il y a un moment où si l’on n’en peut plus, on n’en peut plus. Et c’est à soi qu’il faut penser, au plus vite, quid de notre culture qui veut que nous culpabilisions à la première faiblesse. Il faut une sacrée dose de courage pour dire stop, pour dire non.
    Pour ma part, j’ai déjà 40 ans de boite cette année. Les politiques – MES politiques – ont voté une loi pour que les gens travaillent plus longtemps. Aberrant de stupidité, d’autant que nos jeunes se voient contraint de commencer leur vie active par la retraite, c’est à dire le chômage. J’ai décidé de dire stop à ce système. J’ai mal de partout, je ne me reconnais dans plus rien. Je suis en cours de négociation pour une rupture conventionnelle. Tant pis, j’irais gonfler les chiffres du chômage durant un temps. Mais c’est ça, ou je finirais esquintée, voire plus. Que me reste-t-il comme choix ?
    Juan, vous avez le droit de baisser les bras, si telle est votre volonté. Comme vous aurez le droit de revenir quand le moral et l’énergie reprendront le dessus. Moi, je n’oublie pas que vous êtes celui qui m’a fait tenir le coup sous l’ère Sarkozy, tant vous écriviez à la lettre près ce que j’aurais, moi-même, aimé dire.

  7. Un p’tit coup de blues, ça arrive ……..et ça revient ….reposez vous lisez (autre chose que la politique, car en ce moment elle est désesperante) écoutez de la bonne musique Brel, Brassens, Ferré, Ferrat…….ca requinque !!!!!à bientot

  8. Quand on écrit (quoi que ce soit) il faut savoir être égoïste, et se demander « Qu’est-ce que ça m’apporte, de faire ce que je fais? » et en tirer les conséquences ( écrire moins, fermer les commentaires, ne plus écrire, etc.), sinon, on est foutu -et on regrettera, un jour, tout ce temps perdu : on n’a qu’une vie.
    Tout ce qui se passe n’a pas besoin d’être commenté sur internet, tout ce qu’on pense n’a pas besoin d’être écrit sur internet ( discuter avec des vrais amis est plus utile)

  9. ‘on ne perd jamais son temps’.. je l’ai appris d’un ami, je pensais m’être bien gouré (bref) aussi Elie, en 3-4 ans de forum, je me suis fais 2 potes (correspondance et rencontre) c’est pas mal non.. ce n’est pas la même disponibilité (in and out) format.. de chater sur un blog que de visu (etc.)
    tout est bon az33, suivant l’instant, l’envie..
    hello Solanden.. je dois avoir le même âge que toi, pas dépassé les-2 ans pour un patron je crois, mais mes options (passion et à-mon-compte) ont frisées les 20 ans.
    Yes, un certain plaisir (le contraire d’inquiétude/relief en anglais) avec Juan (par ex)
    Voilà Stan: de tout un peu (.. y a qu’a se baisser) les choses les plus simples (…)
    jmemêle.. tiens t’es fille (ça ne change rien) les addictions, toxicologies.. seraient la partie émergée de qql carence (y-a ka s’baisser ?) car la compréhension, la reconnaissance seraient absentes (why not) biz
    bonjour Hélène, ben wi, à notre image: on trouve de tout ! besos.. et Sylvie, salut Ice.. oui ammon: l’Homme est au centre de tout (question de point de vue) en fait-il trop (ou) alors pas assez.. qu’importe Insider:
    Bonne Journée !

  10. malgré tout ce que l’on peut en dire (addiction? etc..),ça reste,ça restera quelque part, une belle aventure humaine.

Les commentaires sont fermés.