Sarkozy revient, encore.


C’est comme un shoot d’EPO, c’en est agaçant. Je laisse à d’autres l’explication psychologique.

Je n’en ai qu’une.

J’espère voir revenir une droite digne de ses opinions, républicaine dans ses convictions. Je connais les travers de la gauche. Je suis même passé dans l’opposition à Hollande, c’est dire. Mais mes proches, mes amis, une partie de ma famille sont suffisamment à droite pour que je ne puisse me résoudre à la voir s’incarner par un Al Capone de pacotille, aux tendances bonapartistes.

Sarkozy revient, on le sait.

Reposons-nous.

 

27 réflexions sur “ Sarkozy revient, encore. ”

  1. Mouarf ! Si je puis me permettre. Tu es au fond du système électoral. La droite n’a qu’un seul candidat qui peut gagner : Sarko. (Deux avec Juppé). Et on sait que le prochain président sera soit l’un d’eux soit Hollande (même si tout peut arriver). Ton opposition à Hollabde ne sert à rien. Tu as raison de te batte pour qu’il change de politique mais nous sommes au fond d’un vieux paradoxe. J’imagine déjà tes commentateurs habituels.

    1. Il faut reconnaître que c’est très bien joué de la part de Sarkozy : peu importe ce qu’il propose, mais il arrive avec des propositions précises ( réalisables ? pour lui, la question n’a jamais été là, Sarkozy reste Sarkozy), contraste recherché et frappant avec Hollande qui attend l’inversion de la courbe, le retournement, etc.
      D’un article, il enterre l’attentisme de Hollande et le volontarisme de Valls qui tourne à vide.

    2. (3 avec Fillon ? Baroin ?.. dans 3 ans) j’aime bien la fin, la phrase, de: « incarné par un Al C../.. -nous. » est excellente ! du repos ? alors en détente: rhéto et argument, option basic et fun

      1. Tu peux rigoler et nier les réalités électorales. Tu auras fait ton job: intervenir dans les commentaires d’un blog.

        Bravo !

    3. J’ai déjà écrit, je crois, que Sarkozy reviendrait en 2017. On y croit tous. ça va etre dur, très dur.

    1. Malgré amitié que j’ai pour Juan, j’aimerais autant qu’il ne revienne la si c’est pour le retour de Sarko. Et je ne suis pas bourré. Du moins,j’ai fait pire.

      1. Je sais.
        Je taquine.
        J’applaudi juste à cette échange.
        J’applaudi juste à ce partage.
        Je jubile à vous lire le plus souvent possible.
        Je relaye d’avance.
        Je comprends dans mon coin.
        Je souris en douce devant mon écran.
        Je photomonte.
        Je parodie en fonction de vos écrits.
        Je m’inspire.
        Je me documente.
        Je réfléchis.
        Je vous suis. (ou pas)
        Je mets mon grain de sel (modeste).
        Je participe.
        Je me sens moins seul (aussi).
        Je fais don de mon temps de cerveau disponible.
        😉

        1. de bleu de bleu.. on est mal payé hein
          bah, dès qu’il y a du plaisir la gène se tire (tjs ça d’pris)
          Tiens, du sel par dessus l’épaule, faudra qu’j’essaie.. ça boom, cool !

  2. Il a dû le faire pour vous. Vous vous ennuyez quand il n’est pas là LOL

    Encore un coup à vous faire bloguer 24/24.

  3. Il essaie de faire diversion pour échapper à la justice
    lui et son gang
    Va-t-on encore attendre vingt ans comme pour ‘ce pauvre jâcques’, qui est finalement passé à travers comme c’est bizarre

  4. Comment échapper au sentiment qu’on ressent quand on entend les propos de Sarkozy…..il a le chic de faire ressurgir en nous l’exaspération « initiale »…..je ne pensais pas qu’elle était à ce point intacte….ou qu’il était capable de tant de cynisme !!!
    merci de revenir Juan

  5. Heureusement que nous avons Hollande pour nous faire oublier Sarkozy jusqu’en 2017.

  6. la niche est sur le chien, il faut quand même préciser que c’est le citoyen votant qui fait le choix du pourri qu’il veut voir le représenter pour la France…

    aujourd’hui un peu partout, à des niveaux inférieurs de pouvoir ou chez les parasites qui les entourent, des authentiques condamnés se sont vu confier de nouveaux mandats (alors que ce sont des mandales qu’il leur aurait fallu)…pour les autres le mélange des genres entre public et privé est devenu indécent

    bref si un ex président de régime bananier devait revenir au plus haut niveau, il faut juste se poser des questions sur l’état de notre société ……

    n’importe quel toubib le dira (il y a qu’à demander à ARIE) quand la gangrène gagne, faut couper. sinon ça infecte tout le corps…..

  7. Certains commentaires font une fixation sur la personne de Sarkozy, et non sur le contenu de son article et sur la faisabilité de ses propositions, qui font la même impasse que celles de Mélenchon ou que celles de Hollande pendant sa campagne  » Nous convaincrons les autres Etats-membres, et particulièrement l’ Allemagne, de tout changer et de …(la suite n’est pas la même) ».

    En repartant dans la fixation sur la personne de Sarkozy, on re-bascule dans l’apolitique et dans l’irrationnel (du même niveau que  » Hollande le mou », « Mélenchon le gueulard », etc.) , et donc dans le politiquement inutile et inefficace.

  8. @ Juan (un peu de provoc, car il faut parfois stimuler les gens en phase dépressive)

    Lorsqu’en 2017, Sarkozy sera réélu Président, basculerez-vous dans la même critique systématique que pendant la période 2007-2012, ou tiendrez-vous un blog d’analyses politiques « objectives » ?

  9. Juan,

    Vous avez donc cédé à la tentation de refaire toujours le même billet.

    En fait, vous l’aviez déjà fait avant et c’était même devenue une fâcheuse habitude concernant spécialement Sarko.

    C’est vrai que c’est dur de rompre avec les obnubilations auxquelles on s’est habitué.

    Qu’est ce qui est actuel dans tout ça?

    Jusqu’à présent on a connu deux présidents qui ont promis à leurs bases respectives d’aller voir nos partenaires européens et de sortir de la salle de négo en se remontant le pantalon par la ceinture, tout en poussant un humpf viril et dominateur, appuyé d’un coup de menton rageur et fier.

    Ces deux présidents en sont systématiquement sortis la queue entre les jambes en ayant signé à chaque fois l’accord qu’ils avaient promis ne jamais signer et de renégocier du tout au tout en imposant un rapport de force à l’issue duquel notre façon de voir les choses devait naturellement s’imposer d’elle même à nos partenaires, puisqu’il est bien connu que la France est universelle et a toujours raison.

    Ces deux prèz sont NS et FH.

    La tribune de NS rompt avec ce qu’il a déjà fait, ou pas?

    Quand on refait toujours le même billet, on ne parle plus de ce qui est actuel.

    Là, on est dans la sublime récapitulation, ou bien il y a du neuf sous le soleil? C’est ça la question qu’il faut mettre sur la table. Pas les considérations psycho à la con.

    La

Les commentaires sont fermés.