Hollande et les ouvriers


monemploiavantleureurope500px300x225

C’est un drôle de test, un sondage local, le tee-shirtomètre comme l’appelle son créateur. Un journaliste de Fakir s’est pointé à la sortie d’une AG de la CGT chez Goodyear avec un tee-shirt de la campagne présidentielle de Hollande en 2012. Fakir est un chouette journal, papier et numérique, que je lis régulièrement. Il parle de la vraie vie, c’est-à-dire de vrais gens qui souffrent vraiment.

« Enfiler un tee-shirt « François Hollande 2012 » sur le parking des Goodyear ? C’est prendre le risque d’un lynchage. Car notre président de la République a troqué  ses soutiens d’hier contre de nouveaux amis… Et les sirènes de la résignation, de l’acceptation, de l’adaptation saisissent même les « rebelles » du gouvernement.« 

Sur la forme, je ne suis pas sûr d’avoir besoin de cette expérience pour savoir que Hollande a déçu. Quelle idée ?! Et pourquoi un teeshirt Mandela à un meeting du FN ?!

Le résultat est archi-prévisible.

Qu’importe.

L’article reste instructif parce qu’il confronte de façon brute et sans détour deux discours. D’un côté, la rage, la haine parfois, le désespoir ou la résignation chez ces ouvriers que la présence de ce tee-shirt d’une campagne gagnée provoque. De l’autre, le journaliste rapporte les propos des nouveaux soutiens de François Hollande, des supporteurs du Pacte de responsabilité. On les connaît.

Les premiers parlent de la fin d’emploi, et donc de vie. Les seconds bafouillent sur la compétitivité.

Cette confrontation, d’un paragraphe à l’autre, chacun peut la faire au quotidien.

 

 

30 réflexions sur “ Hollande et les ouvriers ”

  1. (# affiche Fn) « Notre Europe avant ma pomme »

    « leur » monde, « leur » pays: j’en fais parti
    sans eux je ne suis ‘pas grand chose’
    hélas/désolé, ne suis pas un cordonnier de quartier

  2. Hollande regarde passivement les ouvriers crever, en évitant de comprendre qu’il active et accélère ainsi sa propre fin politique. Un pauvre con authentique qui était tout juste bon à garder les clés du PS Soléfrinien Un larbin à bourgeois qui voudrait être le premier de la classe. Et tout çà parce que des électeurs de gauche ont eu peur de voter vraiment à gauche. Quelle misère ! ARAMIS

    1. Je me rappelle la venue de Hollande en Vendée et notamment à La Roche s/Yon où unechômeuse l’avait interpellé parce qu’elle était à la recherche d’un emploi. Il l’avait fait convoquée à Pôle Emploi pour un boulot à 500€.
      D’ailleurs on avait pas pu l’approcher avec les copains de la CGT-Retraités….. Je me demande bien pourquoi cher Elie Arié ? Vous qui avez la science politique infuse, avez-vous une réponse ?

  3. Qu’est-ce des politiciens et, a fortiori, le premier d’entre eux, peuvent connaître des salariés en général, lorsque, tel FH, toute leur carrière se fait à l’abri des ors de la République ?

  4. J’ai été frappé par la « qualité » ( sic) des affiches du FN !

    Leurs communicards ont été bien payés !!!
    Souvent des oppositions parlantes dont les électeurs se souviennent dans l’isoloir .

  5. Qu’est-ce qu’il y connaît Hollande aux ouvriers ? d’ailleurs comme tous ces planbqués de l’ENA (Ecole Nationale des Anes)

    1. Discours parfaitement populiste et démagogique:

      – « il faut avoir été ouvrier pour comprendre le monde ouvrier » : non, aucun des grands leaders historiques du monde ouvrier ( Marx, Engels, Lénine, Trotsky, etc.) n’a jamais été ouvrier;

      – « Ecole des Anes » pour une des écoles la plus difficile d’accès; en sortent d’ailleurs des gens de toutes opinions politiques, on en trouve dans tous les partis – du PC au FN – leur seul point commun étant leur intelligence plutôt exceptionnelle.

      -etc.

      1. Réponse parfaitement élitiste d' »une classe s’écoutant parler et s’émerveillant devant les œuvres de leurs ténors n’engendrant que destruction, guerres et misères. A ce niveau c’est : « Vive les zélites et à bas le peuple » ARAMIS

      2. Enarque = Intelligence exceptionnelle ? Je me marre doucement !

        En politique il y a aussi des personnes issues de la société civile aussi « intelligentes » et surtout plus en relation avec ce que nous, nous vivons au quotidien, les petits, les moins que rien face à ces élites de père en fils et en cousinage et autres promotions obscures !

        Tiens j’ai vu que Hollande avait eu 13/20 au Bac en philo ! Ben moi j’ai eu 15, au Bac Français j’ai eu 16 à l’écrit et 14 à l’oral, en math j’ai eu 12/20 alors que je partais d’une année de terminale A1 calamiteuse, voire catastrophique…

        J’aurai du faire de la politique… Mais non, j’ai choisi d’être travailleur sociale (aide à l’insertion, à la formation, toussa toussa…) bien plus utile sur le terrain que de blablater en petit comité qui se tape dessus à l’assemblée ou dans les médias mais qui au final se retrouvent autours du même banquet en fin de journée !

        « Populiste »  » démagogique » c’est l’argument de ceux qui n’ont rien à dire ni à mettre en avant !

        Allez ! Au suivant comme dirait Jacques !

      3. @Elie Arié

         » non, aucun des grands leaders historiques du monde ouvrier ( Marx, Engels, Lénine, Trotsky, etc.) n’a jamais été ouvrier  »

        On voit justement ce que cela a donné, une petite caste de pseudo-révolutionnaires arrogants et dépourvus de tout humanisme, s’arrogeant le droit de penser, de parler et de décider au nom du prolétariat, et d’imposer sa dictature, la pire qui ait jamais été, un véritable « fascisme rouge » (Voline) à celui-ci.

        Voir par exemple l’ouvrage de l’excellent historien Alexandre Skirda « Kronstadt 1921 : Prolétariat contre dictature communiste ».

        1. Caricature quand tu nous tient , je vous cite :  » la pire dictature qui ait jamais été  » . Et le fascisme noir , nazi etc… , dans quel ordre de grandeur ? et , est-ce bien utile , cet anti-communisme primaire aussi justifié soit-il ?

      4. Môssieur Arié
        Vous qui êtes zélateur de la bourgeoisie élitaire érigée en modèle indépassable puisque d’une telle évidence…n’est-ce pas ? : les grandes écoles , les facs doctorantes , polytechnique et autres prépas seraient des lieux d’exception dont les hauteurs atteindraient à l’intelligence supérieure en auréolant la pensée et le savoir réservé à une minorité sociale . Hors ce chemin , point de salut ? vous n’avez pas dit çà ? mais si , à votre manière .
        L’intelligence de vie et de savoir pratique et collectif des humbles n’ayant eux rien à prouver ni à ambitionner , ce qui à mes yeux est sain , sont interdits de fait d’accès à ces formatages élitistes et néfastes , pour l’essentiel , pour faire très court . Imaginez tous les trésors d’ingéniosité et de savoirs perdus par l’aliénation sociale érigée en vade-mecum libéral , imaginez toute le sensibilité et le savoir-faire contrariés journellement par le merchandising etc…etc…
        L’ouvriérisme ( péjoratif ) est un instrument rhétorique aux mains de ses adversaires , comme situé à l’exact opposé de leurs discours . Le mépris sous-jacent qui en découle ne grandit pas l’intelligence de son utilisateur qui , en toute modestie ( surjouée ? ) en fait un versus démago. paraissant de bon aloi .
        Ma plus grande expérience de vie , de culture et de combats fut celle d’ouvrier et , j’affirme que ce milieu vaut bien par son intelligence et ses qualités celles des sphères dites hautes de cette société que dans ma pratique soignante , j’ai pu côtoyer un temps .

      5. Il est vrai que vous êtes un averti sur le monde ouvrier, étant donné que les usines vous n’en avez vu que les portes d’entrées et surtout ne pas vous commettre avec ceux-ci. Par contre, vous savez très bien en parler comme tous vos congénères.
        Je n’en rajouterai pas plus, puisque mes copains l’ont fait avant moi et dont je souscris complètement.
        Ah si : arrêter d’assimiler le PC au FN, c’est insupportable et insultant pour tous les cocos qui sont morts pour que vous soyez libre. Vous connaissez le Parti des Fusillés ?

        1. Je ne rentre pas dans le débat du jour.
          mais : « Vous connaissez le Parti des Fusillés ? » m’a fait rigoler…

          J’ai du respect pour le comportement de bien des communistes pendant la guerre mais là que cette baudruche de la propagande des années de guerre froide ne soit pas encore crevée.est étonnant !

          Lisez donc » Le sang des communistes » de Jean Marc Berlière…

          jpd qui travaille sur la Mémoire de la Résistance et de la Déportation depuis 25 ans et qui sait de quoi il cause…..

            1. Bien entendu que non !!!
              C’est le parti des fusillés.inventé par le CC qui a utilisé la jeunesse de ses membres masscrés à Chateaubriant, qui a massacré un maquis troskiste, qui a traqué Guingouin… et j’en passe
              sauvé par la bravoure des ses militants entre 42 et 44.

              J’ai voté souvent PC alors pas de procès….
              et je pourrais encore voter PC !!
              sincèrement car je vous crois sincère…

              1. Je ne fais aucun procès je posais une question car formulée comme vous l’avez fait, prêtait à confusion. Je connais les « erreurs » mais dans l’ensemble le PC n’a pas à rougir

              2. jpd83,
                Je ne suis pas communiste mais mon père membre des FTP a été ( je vous passe les détails pas banals ) emprisonné au camp de Choisel en Chateaubriand avec Guy Moquet et autres Pierre Timbaud . Il y a connu des hommes beaucoup plus remarquables que les De Gaulle et autres Malraux ayant eu quelques mérites , il est vrai , mais tellement imbus de leurs personnes . Il y connut un prêtre plein d’humanité : http://www.bonheurpourtous.com/botext/riendit.html . Il eût la chance d’échapper à la gestapo grâce à son courage et à la fraternité de ses compagnons . https://www.google.com/url?q=http://histoireetsociete.wordpress.com/2013/12/14/magnifique-lettre-du-resistant-leon-landini-a-lire-absolument-a-diffuser/&sa=U&ei=3bCgU-GNL_Da0QXuyoGQDQ&ved=0CA4QFjAH&client=internal-uds-cse&usg=AFQjCNGqf_r4_LcTEsNrxYwRZlU4sdBuyA . Quant à dénier l’appellation au PC de  » Parti des fusillés  » , démontrez quel autre parti politique mériterai mieux ce titre , aussi discutable soit-t-il , de même que le sacrifice de Stalingrad qui n’efface pas l’horreur stalinienne : https://www.google.com/url?q=http://www.cht-nantes.org/sites/default/files/doc/Batignolles%2520une%2520usine%2520des%2520r%25C3%25A9sistants%2520_version%2520finale_.pdf&sa=U&ei=d8agU_ePN8fW0QWq84GABw&ved=0CAgQFjAC&client=internal-uds-cse&usg=AFQjCNHg3Ecjrxjuq6qFjtvUwaZYrDc0uw . Tout cela , y compris les contres exemples que vous citez , ne me fait pas rire du tout !

  6. Le salaire de la vie
    Notre travail coûte trop cher, disent-ils
    Gislaine Tormos | Don Quichotte | 2014 | 200 p. | 15 euros
    Dès que le bateau tangue, nous sommes les premiers à être jetés par-dessus bord. A écouter les experts : notre travail « coûte trop cher ». On ne sortirait de la crise qu’en sacrifiant le petit peuple dont ils oublient qu’il participe plus qu’à son tour à la création de richesses d’une entreprise ou d’un pays. je voudrais connaître le responsable politique qui a compris la pénibilité de notre travail et évalué son prix réel. Celui que (…)
    Lire la suite

  7. Qui méprise le monde ouvrier périra par icelui. Hollande s’entoure de l’élite comme oncle Picsou se noyant dans une mare de de pognon, adorant comme un roi de la raie publique le courtisant qui le flatte en lui disant qu’il est beau et que si son ramage correspond à son plumage, etc. Le président y perdra son fromage. Il se prétendait de gauche, alors qu’il n’est que gauche et maladroit, tandis que les élites et la cour des journaleux le rassure de façon dithyrambique en jouant les écolâtres pédants pour rester ses thuriféraires. Il est cuit et il reste à peine 3 ans. Pauvre sire. ARAMIS

  8. Arrêtons d’ériger « l’intelligence » comme facteur de réussite pour les concours, les études puis le travail ou la politique…..cela n’a rien à voir…
    l’intelligence est même souvent un frein à la réussite….parce qu’elle est le terreau d’une sensibilité qui ne favorise aucune compromission….
    Certaines réussites ne sont le fruit que d’un mélange d’égo, de réseau, de milieu social……

    1. D’ailleurs Coluche (qui n’était pas une élite au sens scolarité du terme) disait dans un sketch :  » L’école çà coûte vachement cher et encore j’faisais gaffe, j’étais un de ceux qui étudiait le moins  » et :  » C’est pas l’tout d’avoir des bagages, encore faut-il savoir où les poser » Coluche face aux « zélites », Y a pas photo… Salaud d’pov’

      1. Coluche avait un don….c’est encore mieux que l’intelligence !!
        et j’aimais bien aussi la citation de Desproges « L’intelligence, c’est le seul outil qui permet à l’homme de mesurer l’étendue de son malheur »

        1. Effectivement, DESPROGES était une autre pointure. : « La culture c’est comme les parachutes. Quand on en n’a pas, on s’écrase. » ARAMIS

Les commentaires sont fermés.