Apprendre Internet à tes enfants


Jolie question, en gros, au milieu d’une tribune publiée dans le Monde il y a quelques heures.

20140705-202545-73545373.jpg

Effectivement, nos jeunes pousses n’ont pas nécessairement besoin d’un énième plan à l’enseignement du Web. Il y a bien sûr la fracture numérique. Mais la propagation des appareils connectés en tous genres (20 millions d’ordi, presqu’autant de tablettes, davantage de smartphones) a réduire cette fracture française.

Mais pour le reste, l’essentiel semble ailleurs. Il est dans la compréhension de comment fonctionne ce réseau.

1. Les traces qu’on laisse, volontairement ou pas.

2. Les choix qui sont à l’oeuvre, sans qu’on le sache; qui possède les tuyaux, qui écrit les algorithmes, qui travaille nos tris. Internet n’est pas neutre, nulle part.

« Avec son moteur de recherche, Google ouvre des fenêtres sur le monde et notre vie quotidienne. Il importe que ce moteur de recherche reste neutre, équitable, non biaisé » (source)

3. Les haines qu’on y véhicule. Il faut être prévenu. Certains clashs sont violents.

4. Les informations, incroyables et continues, qu’on y trouve.

5. Les informations, essentielles pourtant, qu’on ne nous propulse pas ou plus.

Nos gamins sont encore plus agiles que les plus connectés de leurs aînés.

7 réflexions sur “ Apprendre Internet à tes enfants ”

  1. Il s’agit, à mon humble avis, de la relation que nous avons, nous et nos jeunes pousses avec les écrans, que ce soit chez nous ou au dehors (métro, gare, abris bus, lieu de restauration, voire les chiottes publics bientôt).

    Perso, je n’ai pas la télé, j’ai une radio quasi allumée 16/24h, un ordi en fin de course avec écran qui affiche sur le pouce.

    Mais oui, Juan, tu as raison. Les mômes en devenir ou à venir seront de toute façon, qu’on le veuille ou non, en mode tactile, inter-connecté, cloudé, smartphoné, googlisé dans des proportions qui nous échappe.

    J’ai téléchargé il y a peu (illégalement houla !) ce film « Strange Days » de Kathryn Bigelow (http://fr.wikipedia.org/wiki/Kathryn_Bigelow) ou le numérique est une drogue…

    On en est pas loin.

    L’école républicaine va se doter des technologies actuelles (voire futures) et elle n’a pas le choix. La technologie évolue plus vite que les mentalités et c’est la le soucis à mon avis et, je vais passer pour un doux rêveur et poète : une fleur qui pousse virtuellement parce plus vite sur un écran vaut-elle mieux que celle que tu a pris le temps d’en semer la graine et de la regarder pousser ? Cette dernière a une odeur, au moins.

    Relire 1984 a-t’il encore un sens aujourd’hui alors que l’après-demain est déjà hier ?

    Comment éduquer les jeunes pousses ?
    Comment former celles et ceux qui les encadreront scolairement ?

    Ma seule réponse : les livres, le papier pour dessiner ou écrire, les crayons, les plumes et les stylos,…

    Et puis soyons fous ! Exigeons un ministère de la Constructions de cabanes dans les arbres, de la création de jardins japonais sur la mousse des-dits arbres, avec des petits bateaux faits de coque de noix avec des barrages en forme de moulin de papier recyclé…

    Mais là, je rêve….

    @didiergoux : inutile de ma flinguer sur le sujet, pas envie de débattre en ce moment. Cordialement Didier. @Elie : idem

      1. Bonsoir,

        Je pense n’avoir pas (et plus mais nous ne sommes jamais à l’abris) à me plaindre, j’ai un toit.
        C’est l’essentiel pour se reconstruire et bâtir à son petit niveau.

        Merci Stan pour cette attention.

        Cordialement,
        Ervé

    1. belle réponse. Je fais mienne cette phrase: « Relire 1984 a-t’il encore un sens aujourd’hui alors que l’après-demain est déjà hier ? »

  2. en ce qui me concerne, ce serait plutôt, « comment les gosses peuvent m’apprendre internet  »

    pas de télé, pas de radio, que de la lecture de blogs et de revues sérieuses comme PIM PAM POUM dont le fameux JUAN (brosse à reluire les pompes gratos pour le maintien du moral de l’homme…)

  3. pas de télé, pas de radio, que de la lecture de blogs et de revues sérieuses comme PIM PAM POUM dont le fameux JUAN (brosse à reluire les pompes gratos pour le maintien du moral de l’homme…)

    je remets dans l’ordre, c’est ça aussi le handicap du clavier avec deux doigts

    pas de télé, pas de radio, que de la lecture de blogs dont le fameux JUAN (brosse à reluire les pompes gratos pour le maintien du moral de l’homme…), et des revues sérieuses comme PIM PAM POUM

Les commentaires sont fermés.