Contre Hollande ?


Ce n’est plus vraiment le sujet.

Ami socialiste, tu avais raison.

Hollande est meilleur que Sarkozy.

Mais est-ce vraiment encore le sujet ?

Les ouvrages et réflexions sur le trouble, la crise, le choc, la désespérance publique sont nombreux. Comme l’écrit Edwy Plenel quand il rappelle Antonio Gramsci dans son dernier ouvrage, « pendant cet interrègne, on observe les phénomènes morbides les plus  variés. »

La Crise, transition entre deux mondes, provoque/génère/stimule le pire. Les « monstres » sont effectivement nombreux. Ils s’appellent Le Pen, Soral, Dieudonné, Civitas, Al Qaida. Cette liste n’est pas exhaustive.

La Crise entretient les doutes.

Il ne faut qu’une réponse.

Par exemple: si vous savez trouver 40 milliards d’euros à « rendre » sur les cotisations sociales qui servent à payer l’assurance maladie, la solidarité familiale, les retraites, alors vous savez comment revaloriser les minima sociaux, les retraites fragiles, les salaires petits.

Vous le savez. Si vous décidez de faire autrement, c’est votre choix.

Il est politique.

Point… barre.

 

Je sais bien que la réalité vous/nous rattrape. Qu’il faut faire des compromis. On en fait tous les jours. Et ?

Il faut rappeler quelques évidences, presque des Commandements.

Tu ne gèleras pas les prestations sociales pour réduire les cotisations sociales des entreprises pour les salariés.

Tu ne gèleras pas les retraites au-dessus de 1200 euros mensuels pour réduire les cotisations sociales des entreprises pour les salariés.

Ok ?

 

 

16 réflexions sur “ Contre Hollande ? ”

  1. Je suggère l’article de F. Lordon du 8 juillet, , sur le site du Diplo . Il confirme que F.H et les chefs d’Etats et de gouvernements de l’UE se révèlent incapables de canaliser les banques et la finance spéculative, ce qu’on a compris depuis un moment déjà . Pire, ils abandonnent les citoyens à la voracité de ces requins .

  2.  » Il n’y a jamais eu autant de milliardaires en France.

    Les 500 plus grandes fortunes françaises ont grossi de plus de 15% en un an, atteignant une richesse globale de 390 milliards d’euros, dans le classement 2014 du magazine « Challenges » à paraître jeudi 10 juillet.

    « Les Français les plus riches ne connaissent pas la crise », écrit le magazine, qui ajoute que depuis 1996, la fortune cumulée des 500 plus riches a quintuplé, et celle des dix premiers du classement a été multipliée par plus de sept.

    Les 390 milliards représentent un nouveau record depuis que l’hebdomadaire réalise ce classement (1996), même si l’augmentation avait été supérieure l’année précédente (+25%).  »

    http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20140709.OBS3223/il-n-y-a-jamais-eu-autant-de-milliardaires-en-france.html

  3. Pour faire suite aux dernières lignes de votre chronique, lire l’article :

     » Comment économiser ou trouver 50 milliards sans casser ou amoindrir les protections sociales, ni taxer les classes populaires et moyennes, sans affaiblir les services publics, ni geler les salaires des fonctionnaires : Basta ! suggère quelques mesures alternatives au plan d’austérité concocté par le gouvernement de Manuel Valls : s’attaquer vraiment aux niches fiscales et aux fraudeurs du fisc, réduire la rente de l’industrie pharmaceutique qui creuse le déficit de la Sécurité sociale ou taxer les milliards de subventions implicites aux banques. Alors aidons Manuel Valls à récupérer ailleurs au moins 50 milliards d’euros !  »

    http://www.bastamag.net/Comment-trouver-50-milliards-sans

  4. « Tu ne gèleras pas les prestations sociales pour réduire les cotisations sociales des entreprises pour les salariés.Tu ne gèleras pas les retraites au-dessus de 1200 euros mensuels pour réduire les cotisations sociales des entreprises pour les salariés.Ok ? »

    Mais non, pas OK du tout ! On peut parfaitement faire comme la Grande-Bretagne ou les pays scandinaves: étatiser les les prestations sociales, c’est-à-dire les financer par l’impôt sur le revenu (des particuliers et des entreprises) – et non sur la main d’œuvre des entreprises, de façon à rendre leurs prix plus compétitifs, et à ne plus pénaliser celles qui emploient le plus de salariés.

    On y viendra d’ailleurs forcément : le système français de protection sociale a toujours favorisé ceux qui ont un emploi aux dépens des chômeurs; mais, avec 5 millions de chômeurs, ce choix sera forcément bientôt.remis en cause .

    Le gros obstacle, c’est l’opposition des syndicats, à cause du fromage que constitue pour eux ce mythe de la « gestion paritaire » – car, en pratique, il y a longtemps que c’est l’ Etat qui décide de tout.

    1. Avant de faire financer les prestations sociales par l’impôt, encore faudrait-il mener à bien la fameuse « grande réforme fiscale », sachant que les entreprises du CAC40, en principes les plus grosses contributrices potentielles, ne paient que très peu d’impôts en France
      C’est surement pas demain la veille .

  5. ARIE

    à propos des charges sociales……
     » et non sur la main d’œuvre des entreprises, de façon à rendre leurs prix plus compétitifs, et à ne plus pénaliser celles qui emploient le plus de salariés.

    je ne comprends pas comment un type intelligent peut gober le discours libéral…je vais faire simple et rapide

    les études prouvent que les charges sociales (celles concernées par le dispositif en cours) représentent de 1% à 3 % du coût de production d’une entreprise….

    1° cas de l’export en zone euro : les entreprises se battent contre les pays du sud qui ont ratiboisés leurs salaires, charges sociales à des niveaux tels, que le dispositif de « compétitivité ne sert à rien……il faut donc sacquer bien plus d’ors et déjà dans une course sans fin au moins disant social….

    2° cas de l’export hors zone euro : le taux de change de l’euro est surévalué, tout le monde le dit même dans l’UE…un écart de 1 à 3 % du taux de change fait envoler en fumée 20 milliards d’aides publiques…….

    Comme tous les pays européens visent la même stratégie d’export ou de compétitivté, il faut déjà prévoir d’autres injections de fric pour les multinationales parce que ça ne suffira pas…

    à l’export, petit truc tout bête en passant, comme les charges sociales sont comprises dans le prix de revient, ce sont les étrangers qui les paient en partie. en achetant les produits français

  6. SUITE ARIE

    à l’import : l’essentiel de l’import est constitué d’énergie, de composants qui sont assemblé en France et de produits courants qui n’ont plus de concurrence en France…donc baisser les charges sociales par du transfert de fric public n’a aucun intérêt dans le cas de produits et services sans concurrence….

    même chose pour les produits ou services français achetés en France, les charges sociales étant inclus dans le prix de revient sont payés en partie par le client….

    reste les produits importés et concurrentiels de pays à très bas prix…..la baisse du prix générée par les aides aux charges sociales sont une douce plaisanterie quand le coût horaire est de 7 euros à pétaouchnook…

    il faut reconnaitre que la compote libérale sur la compétitivité gagne même sur les cerveaux haut de gamme…….

    on se demande d’ailleurs pourquoi on va claquer 40 milliards en aide aux charges sociales puisque des hordes de travailleurs détachés (350 000 ) avec des contrats locaux viennent travailler en France …les 2% de gain ne suffisent déjà plus pour notre « compétitivité..

    mon avis de simplet : on nage dans la connerie pure et dure de l’idéologie à la limite de l’abus de faiblesse

    pardon d’avoir été long, mais il y a des choses qu’on ne peut pas laisser dire;..

    et j’ai fait court..

      1. oui et alors,

        je te parle de coût de production et de prix de revient………ton prix de produit n’est pas formé que de salaire et de charges sociales….
        allons,
        regarde un compte d’exploitation tout simple d’entreprise pour bien comprendre, regarde le rapport de Mathieu Plane de l’OFCE sur le CICE et les travaux d’autres économistes qui chiffrent le gains sur COUT DE PRODUCTION de 1% à 3 % selon la proportion de main d’œuvre….

        parce qu’on n’aborde même pas le problème dans le cadre de la consolidation des comptes d’une multinationale……
        pour le dernier point on est dans le foutage de gueule…

        je n’invente rien, lis comment Gattaz a claqué les 800 Keuros du CICE….(je ne sais pas si c’est dans le figaro)…..

  7. mais si on réfléchit, ce n’est pas le plus impressionnant..

    comment les libéraux arrivent à faire gober à tout un peuple qu’il est nécessaire de faire des économies sur les dépenses publiques de l’ordre de 50 milliards, alors que les alors qu’il est prévu d’augmenter ces mêmes dépenses de 46 milliards (ou plutôt de se priver de recettes supplémentaires ce qui revient au même )…

    et le reste

  8. POUR ARIE

    http://www.compta-facile.com/le-compte-de-resultat-previsionnel/

    modèle de compte d’exploitation qui répertorie les charges possibles qui concourent à la formation d’un COUT DE PRODUCTION ou d’un PRIX DE REVIENT….. (en dehors de toute considération de marché et de concurrence……le principe est au minimum d’absorber toutes les charges…sinon UMP….heu glou glou

    à cela on rajoute une petite marge ou une GROSSE ..pour former le PRIX DE VENTE

    je reste simplet comme un libéral

  9. Charges : aller lire ce qui suit. http://partageux.blogspot.fr/2014/04/rions-en-attendant-la-mort-de-valls.html

    Dépenses publiques : et si on commençait d’abord par supprimer tous les projets délirants et fort coûteux comme Notre-Dame-des-Landes, les lignes à grande vitesse, les autoroutes et autres caprices d’élus mégalos ? Chez moi le maire fauxcialiste a été viré et tout le monde dit que c’est à cause de ses projets dingues qui coûtent la peau du cul pour rien.

  10. Hollande c’est ça :
    « Barroso fait Grand officier de la légion d’honneur par Hollande ».
    Et ça :
    « Plus de 60 morts palestiniens : Hollande exprime sa solidarité…à Netanyahou ».

Les commentaires sont fermés.