En Ukraine, il n’y a pas de cessez-le-feu


Sans commentaire.

4 réflexions sur “ En Ukraine, il n’y a pas de cessez-le-feu ”

  1. L’Ukraine, c’est le nouveau champ de bataille de la finance : Poutine veut se détacher du dollar en matière d’échanges commerciaux, les Américains veulent en maintenir la prédominance . Si, en plus, l’OTAN pouvait s’installer aux portes de la Russie…!
    En attendant, et comme partout où le fric renifle l’odeur du profit, ce sont les peuples qui trinquent .

  2. Très bien Juan de parler de l’Ukraine.
    – 1 ) il n’y a pas eut de cessez le feu , Pinochenko a laissé, ou n’a put empécher ses co-dirigeants nazis de bombarder les populations civiles et commettre toutes exactions et crimes (journalistes, Italiens et russes tués entre autres)
    – 2 ) il ya a semble-t’il une certaine prise de conscience de la part des Grands Pays de l’UE (Allemagne, France, italie) de l’énorme connerie dangereuse et moralement ignoble en plus d’être économiquement désastreuse de laisser la Pologne et les USA seuls pour négocier avec la Russie.
    – 3 ) les retards sur le projet de gazoduc South Stream sous pression US, relayé par la CE sont au détriment des pays du Sud de l’Europe; Autriche, Bulgarie, Grèce, Slovénie, et Italie.
    – 4 ) à court, moyen et long terme la Russie, ses ressources en gaz et pétrole sont le réel enjeu de cette nouvelle croissade des droits de l’homme version (Afghanistan, Irak, Libye, Iran, Vénézuela, etc…).
    – 5 ) la Russie a depuis fait un virage stratégique vers l’Asie, accords nombreux signés avec la Chine, la Corée du Sud, négociations avec l’Inde, le Pakistan, rapprochements avec les BRICS et pays pauvres.
    – 6 ) la stratégie russe n’est pas d’envahir ou découper l’Ukraine, mais tout simplement d’attendre que les effets toxiques des plans FMI-UE instaurent la misère, le truc appelé dans le politiquement correct plan d’austérité qui est d’ailleurs le jouet favori de Olande et du Merdef.
    – 7 ) seulement en cas de crise humanitaire trop saignante, façon Syrie, la Russie interviendra, à mon avis pour reprendre toute l’Ukraine et l’Otan ne fera rien (la dessus au moins les Polonais ont raison).

    Sur le plan politique et/ou réactions des partis et leaders (si l’espèce
    n’est pas éteinte à part dans la gentry médiocratique type BHL, B.Kouchner, Caroline Fourest ) l’incroyable confusion des esprits et attentisme rappele effectivement la non-ingérence dans la guerre d’Espagne après le coup d’Etat anti-républicain des fascistes.

    Ceux qui sont soutenu par les Polonais (tjrs anti-sémites et fascistes), les USA de McCain, Nuland, et du pétrodollar, des impérialistes donc et de leurs laquais de l’UE.
    Le choix est clair et sans ambiguité (malgrè les merdeuses contorsions de site comme Politis ou du FDG).

    No Pasaran.

Les commentaires sont fermés.