Parler du gouvernement ?


Je parlais trop de Sarkozy. L’UMP se livrait en spectacle. J’avais oublié qu’il y avait un gouvernement. Je suis allé lire les dernières mesures.

J’ai failli m’étrangler en lisant un billet d’Hervé Nathan, chez Marianne , expliquant que le « discours de Bercy » de Montebourg était une réponse de gauche aux frondeurs.

J’ai failli pleurer en lisant le texte présentant la nouvelle loi sécuritaire de Bernard Cazeneuve.

Il y a même une video officielle.

Régalez vous.

Le Drian, l’un des proches de Hollande, est convaincu que son mentor sera en « situation d’être candidat ».

Candidat de qui ?

 

38 réflexions sur “ Parler du gouvernement ? ”

  1. Voici un petit extrait de ce que j’ai reçu aujourd’hui de la part de Gérard FILOCHE, histoire de les remettre d’aplomb ?

    Ceux qui les menacent ou tentent de minimiser leurs votes devraient, au contraire se rendre compte que la majorité ne tient plus qu’à un fil.

    Aujourd’hui, les députés « frondeurs » sont opposés à la politique du gouvernement et ils le disent en parole et en acte. Ils ont cherché à réorienter le projet de loi gouvernemental mais tous leurs amendements ont été rejetés, Manuel Valls restant sourd à toute tentative d’infléchir sa politique.

    Ils ont voulu se montrer doublement loyaux. D’une part, en soutenant une autre politique et en choisissant de s’abstenir, ils ont voulu se montrer loyaux envers la gauche et leurs électeurs. D’autre part, en choisissant l’abstention plutôt que le vote contre, ils ont voulu se montrer loyaux envers le gouvernement et la majorité du groupe parlementaire socialiste, malgré les menaces et les pressions.

    Mais attention, le gouvernement pourrait être mis en minorité par un vote « contre » commun aux « frondeurs » aux Verts et au Front de gauche.

    Le mépris du gouvernement envers ce que proposent les « frondeurs » , ne pourra qu’accentuer le mécontentement populaire au fur et à mesure que l’austérité produira ses effets et que les cadeaux faits au Medef n’apporteront aucun des résultats que Manuel Valls fait aujourd’hui miroiter en termes de croissance, d’investissement et d’emploi, bien au contraire. Les « frondeurs » ne pourront, alors, que se renforcer en défendant le mandat confié par les électeurs en 2012.

    Non ! Le refus de siéger ou la sortie de 4 syndicats de la « Conférence sociale » n’est pas anecdotique. C’est, là aussi, un sérieux avertissement ! Contrairement à ce que dit Manuel Valls…

      1. Gérard Filoche était un EXCELLENT inspecteur du travail (CGT) qui a donné bien du fil à retordre aux patrons qui avaient affaire à lui. Maintenant à la retraite, il fait partie du BN du PS et est dans la mouvance Liennemann. Il est Responsable de la publication « Démocratie & Socialisme » très intéressante. Son seul défaut ? d’être au PS

    1. Une nouvelle usine à gaz sans Mélenchon ?

      ACTUALITÉS
      CAMPAGNES
      ÉVÈNEMENTS
      LES ASSEMBLÉES DES GAUCHES
      QUE SONT LES ASSEMBLÉES DES GAUCHES?
      ASSEMBLÉE DES GAUCHES SUR LE LOGEMENT
      ASSEMBLÉE DES GAUCHES SUR L’ÉNERGIE
      ASSEMBLÉE DES GAUCHES SUR L’ÉDUCATION
      ASSEMBLÉE DES GAUCHES SUR LA DÉMOCRATIE ET LES INSTITUTIONS
      LES FORUMS
      FORUM SUR LA LAÏCITÉ
      FORUM SUR LA CRISE
      FORUM SUR L’ÉTAT DE LA GAUCHE
      FORUM DU DÉSENVOÛTEMENT IDÉOLOGIQUE
      LES AUDITIONS
      LES RASSEMBLEMENTS NATIONAUX
      LES RÉUNIONS LOCALES
      CONTRIBUTIONS
      LA BATAILLE DES IDÉES CONTRE L’HÉGÉMONIE CULTURELLE
      LA GAUCHE ET LE MONDE
      LA PLACE DES JEUNES DANS LA SOCIÉTÉ FRANÇAISE
      LES CAUSES PROFONDES DE L’ÉCHEC DE LA GAUCHE EN 2007
      LES VALEURS FONDAMENTALES DE LA GAUCHE
      QUELLE BASE SOCIALE POUR LA GAUCHE D’AUJOURD’HUI ?
      DOSSIERS
      LAÏCITÉ
      SERVICE PUBLIC
      IDENTITÉ NATIONALE VUE DE GAUCHE
      JEAN JAURÈS
      NOTRE EUROPE
      INTERNATIONAL
      AFRIQUE DU NORD ET MOYEN-ORIENT
      AMÉRIQUES
      EUROPE ET RUSSIE
      ONU ET OTAN
      TRAVAILLEURS DÉTACHÉS
      PRESSE
      COMMUNIQUÉS DE PRESSE
      REVUE DE PRESSE
      PUBLICATIONS
      FIERS D’ÊTRE DE GAUCHE
      LE LIVRE NOIR DE LA LAÏCITÉ
      QUI SOMMES-NOUS?
      PRÉSENTATION
      L’APPEL
      LE COMITÉ D’ORIENTATION
      ACTUALITÉS, LES AUDITIONS
      Auditions de personnalités pour construire un nouveau pacte majoritaire à gauche
      JEUDI 17 AVRIL 2014
      PARTAGER :
      Dès sa création, le club Gauche Avenir s’est engagé en faveur du rassemblement de la gauche, hier condition de la victoire, aujourd’hui condition de la réussite du changement souhaité par les Français.

      Face à l’approfondissement de la crise économique, sociale, politique et démocratique que connaît notre pays, une sérieuse inflexion de la politique actuelle paraît indispensable. C’est dans cet esprit que notre club travaille à l’élaboration de convergences entre toutes les forces de gauche et écologistes autour de réformes répondant à l’urgence sociale et aux attentes de nos concitoyens.

      Cette élaboration collective se traduit par l’audition publique de personnalités -responsables des différents partis et des mouvements du monde syndical et associatif, intellectuels, économistes-, qui présentent leurs propositions pour construire un nouveau pacte majoritaire à gauche.

      Les auditions sont accompagnées par le travail de groupes d’experts et de responsables de toutes les composantes de la gauche et des écologistes sur une série de thèmes programmatiques. L’objectif est de parvenir à des propositions à la mi 2014.

      1. C’est ce qu’il me semble également car il est vrai que c’est fatigant les rapports conflictuels entre JLM & PL…. mais est-ce pour autant que l’on doit encore une fois « s’allier » avec le PS qui n’aspire qu’à nous …. bien profond

      2. « Les personnalités responsables de différents partis et des mouvements syndicaux et associatifs », chez moi, on appelle ça des vieux chevaux de retour . Il serait préférable, et de loin, d’écouter et de comprendre les sections syndicales et politiques d’entreprises et de la fonction publique, ceux qui sont au contact des réalités, quoi !

        1. Piqué » à l’instant sur facebook à propos du mouvement : « ensemble »

          Un mouvement pluraliste

          À la différence du PCF, du PG et du NPA, où la diversité reste malheureusement – un peu, beaucoup… – un problème (dont témoignent encore et encore les polémiques internes et les départs, explicites ou sur la pointe des pieds), Ensemble ! a démarré en étant d’emblée un mouvement pluraliste, du fait de la diversité de ses initiateurs (lire « D’où vient Ensemble ! »). Ainsi, lors de la constitution, il a été écrit : « Nous sommes convaincus que c’est de la confrontation et du métissage des parcours et des cultures politiques que peut se créer du nouveau en politique, et qu’une logique de dépassement et de convergence de forces aux traditions politiques différentes est nécessaire pour favoriser l’émergence d’un mouvement transformateur. » De la capacité à faire vivre cette orientation dépendra le succès ou non de l’ambition d’ « avancer dans la voie du rassemblement d’un front politique, social et populaire, à même d’assumer la confrontation avec les classes dominantes, et de construire un rassemblement majoritaire pour une alternative de gauche à la politique du gouvernement actuel ».

          Toute la difficulté est de ne pas retomber dans les mécaniques rouillées des formes politiques classiques, c’est-à-dire dans l’efficacité d’un fonctionnement en mode « rouleau compresseur », qui est toujours plus simple à mettre en œuvre qu’un mode concerté et ouvert. Or, tout pousse dans l’autre sens. Le système médiatique, par exemple : parce qu’il faudrait sur chaque question bricoler immédiatement un point de vue simple, c’est-à-dire superficiel, caricatural ou répétitif. Autre exemple : les modes de structurations des forces politiques, qui conduisent à ce que les décisions soient concentrées par un nombre très limité de personnes, qui d’ailleurs sont seules à avoir toute l’information. Et, toujours parce qu’il faut être efficace, la tendance à se reposer principalement sur les plus disponibles, qui sont toujours les mêmes, ce qui se fait toujours au détriment des moins aguerris, des moins formés… C’est ici, où le fond et la forme interagissent complètement, que des formes innovantes sont à inventer, à expérimenter, en sachant que c’est une culture politique nouvelle qu’il s’agit de faire naître : cela prendra du temps, mais il s’agit de ne pas perdre l’objectif.

          Soyons maintenant réalistes : seule une participation élargie à la définition de l’orientation d’Ensemble !, à ses lieux d’élaboration et à la construction de ses initiatives peut faire avancer son projet dans le bon sens. C’est là qu’il faut en appeler aux nombreux militants qui ont mis la clef sous le paillasson des tentatives précédentes, et qui sont aujourd’hui sur le bord du chemin. Ils attendent pour voir, souvent avec un scepticisme bienveillant. Leurs convergences avec des citoyens intéressés – une partie des lecteurs de Cerises, peut-être ! – et avec les nouvelles générations, qui sont souvent plus politisées que ce que l’on croit, est une des clefs pour concrétiser les intentions d’un mouvement naissant.

          1. Je me retrouve bien là en tant que responsable associatif qui avait des problèmes de convergences avec les partis politiques locaux vis à vis du vécu des gens dans la galères et le mode « bourgeois » opéré par lesdits partis pour prétendre y répondre. Là il est bien question de métissage social où chacun doit pouvoir apporter son point de vue sans être contourné comme c’est toujours le cas dans les partis, dès lors où çà ne correspond pas au schéma qu’ils se font du problème social, traité administrativement et bien souvent éloigné des contingences purement humaines. Il semblerait que ce mouvement souhaite vraiment traiter tout le monde à égalité et sans à priori. Intéressant ! A voir à l’usage. ARAMIS

          2. Si je ne m’abuses, Marie Noelle Lieneman est une des têtes pensantes du mouvement « Ensemble », cette même M.N. Lieneman qui, toute frondeuse qu’elle se prétende, a voté, sans barguigner, la loi de finance rectificative et celle de la S.S; au Sénat .

            1. En ce cas le mouvement serait donc déjà mort né. Ils prétendent changer les choses en continuant la connerie, c’est dingue çà ! c’est çà qui fait hurler JLM et il a parfaitement raison. Y en a marre de ces arrangements de bricolos. ARAMIS

            2. Vérification faite, je crois que MN Lieneman serait plutôt tête pensante du nouveau machin : GAUCHE AVENIR et non ENSEMBLE (on s’y perd). Le premier partirait du PS et le second plutôt du FRONT DE GAUCHE où je ne pense pas que MN Lieneman contribue. ARAMIS

              1. Ca ne change pas grand’chose, vu que ce sont des « responsables » (rires ) qui écoutent mais n’entendent pas .

  2. C’est bien une drôle d’époque où personne ne sait vraiment où il en est. Il croit toujours que çà va bougé de l’intérieur du PS et qu’une abstention reste un coup de tonnerre… ARAMIS

    1. « Ils ont voulu se montrer loyaux envers la gauche » ? On croit rèver lorsqu’on lit ça . Leur loyauté, c’est plutôt la trouille d’une dégelée mémorable en cas de dissolution .
      Bon dieu ! Et le FdeG et EELV qui ne sont pas foutus d’arriver à un accord digne de ce nom .

  3. Les  » trois tiers  » de Montebourg me rappelle vaguement quelqu’un, un certain N.S.
    Y en a marre de ces fumistes .

  4.  » Austérité : le gouvernement s’attaque aux victimes d’accidents du travail et de maladies professionnelles

    Le dernier numéro du magazine Santé & travail révèle que la Sécurité sociale a décidé de réduire sa dotation aux centres de consultations de pathologies professionnelles. Le gouvernement a aussi cherché à geler les rentes versées aux victimes d’accidents du travail et aux patients souffrant de maladies professionnelles. »

    http://larotative.info/austerite-le-gouvernement-s.html

  5. On peut toujours rêver… Au 19ème siècle, certains croyaient qu’il suffisait d’éduquer les ouvriers pour faire la révolutions dans des pays peuplés à 80% de paysans quasiment illettrés… En France, en 2014, plus de 80% de la populations sait lire et écrire, 50% a un QI de 100 par définition, environ 10 à 15% d’un QI entre 80 et 100 et autant entre 100 et 120. En clair, et cela se vérifie dans les faits, plus de la moitié de la population préfère TF1 (chaine par défaut pendant des décennies), ou BFM (ça fait plus moderne). Match Juppé v/s Marine en 2017 ?

  6. A noter que Le Drian est devenue d’un seul coup ministre des affaires étrangères ce week end pour modérer les propos de son ami Hollande sur le conflit au Proche Orient.
    Non, vraiment, c’est à plus rien y comprendre….sinon que la diplomatie française est au main des militaires et des marchands d’armes, peut être?

Les commentaires sont fermés.