IS THE WHOLE WORLD GOING TO HELL TONIGHT?


Il suffit de peu, pour que l’on sorte de notre torpeur.

Un gamin qui meurt en France, excellent fait divers pour des fouilleurs de poubelles à buzz.

On suffoque.

Puis ça continue.

Israël qui part à l’assaut terrestre de la bande de Gaza pour déloger le Hamas.

Un Boeing civil shooté en plein ciel ukrainien.

Une quinzaine de soldats tunisiens tués à la frontière algérienne.

Des blindés qui déboulent à Tripoli.

ON SE POSE LA QUESTION.

Légitime.

8 réflexions sur “ IS THE WHOLE WORLD GOING TO HELL TONIGHT? ”

  1. Sans compter les 4 enfants decimés par un missile israélien alors qu’ils jouaient au foot sur la plage, et les autres, tant d’autres…

  2. des news du ciel ?
    en fait.. qui le gère ? à qui appartient-il ?
    god ver domme mais cé bien sûr.. comme la terre et la mer.. pays loti, bien logé, petit enclavé,
    malgré les dimensions (…) donc
    ça ne serait pas aussi triste (plus faible y a pas) je tenterais un ‘on n s’ennuie pas c’est fiesta tous les jours’ (question de dimension)
    – « Passeport ! »

  3. Ajoutons à cela un attentat à Kaboul, des négociations sur le nucléaire avec l’Iran, des enlèvements de jeunes filles qui continuent, la dictature qui a pris les choses en main en Thailande….

    Et maintenant, dans cette liste, combien d’évènements sont dus à des interventions et ingérences de l’occident, ou seulement soutenus pour des raisons de marché militaire?

  4. je n’ai rien compris au titre mais à ce qui suit, je sens bien qu’une question quasi métaphysique est posée…

     » Il suffit de peu, pour que l’on sorte de notre torpeur……… »

    l’individu n’a que la responsabilité de sa propre évolution, vouloir porter tous les travers du monde est insupportable et totalement impossible…….

    Nous arrivons seul dans ce monde de souffrances, avec des névroses auxquelles viennent se rajouter des perceptions qui deviennent des croyances et des schèmes d’identification à l’environnement immédiat dans les premières années de notre vie suivant des facteurs d’environnements parentaux, sociaux ……)…certains vont devenir présidents ou ministres avec ça, ou des quidams quelconques perdus dans l’immensité de milliards d’individus..

    Déjà tenter de se défaire individuellement de cela est bien compliqué (introspection, analyse etc…). Quand ce travail s’accomplit, nous observons que nous avons en nous toutes les émotions et tous les travers observés dans ce monde que nous développons, ou non, à des degrés divers……

    si nous réussissons individuellement à amoindrir les pics de névrose, notre environnement proche le perçoit et peut réussir à calquer à son tour ce modèle pour le transmettre……..etc…

    et nous repartons à poil et seuls…la vie terrestre continue…..(on peut même dire qu’elle a commencé avant nous avec les mêmes problèmes humains de base et les techniques en moins)…je vous laisse à l’histoire comme témoin…

    par exemple, avant qu’internet existe, chacun discutait avec son ou ses voisins de quartier; allait au bistrot du coin pour taper la belote…

    aujourd’hui je peux discuter (ou m’engueuler) avec le mec ou la nana de perpignan et ne pas savoir qui habite à côté de chez moi….c’est ça le progrès..(d’autant qu’on se dira moins de chose parce que taper avec 2 doigts…

    j’écris ça, mais j’écris rien parce qu’il est tout à fait possible que je sois à côté du sujet……et je fais vite pour ne pas ennuyer….

      1. merci j’avais émis l’hypothése « où va le monde aujourd’hui.. ».

        je ne parle que la langue fourrée….

  5. On ne voit même plus défiler la sanguinolence des médias ! Nos sens se sont habitués au pire !
    Arrêtons tous et hurlons ensembles comme les loups enragés , jusqu’à ce que nos cris se trouvent et se comprennent ! Enfin nous serons des multitudes pour faire taire la haine …Il faut que nous hurlions avant que la main ne se dresse !

  6. Ce matin, sur France Inter, les dignes représentants de l’éditorialisme français supputaient les retombées économiques des divers évenements qui se sont produits ces derniers temps, jusqu’à ce qu’une auditrice leur rentre dedans en leur expliquant qu’ils nous gonflaient avec leurs histoires de fric et qu’ils feraient mieux de s’intéresser aux victimes de tout bord . Et c’est là qu’il faut frémir : ils n’ont, vidsiblement , pas compris le sens de son intervention et ont continué comme si de rien n’était ..
    On est mal barré, je vous le dis .

Les commentaires sont fermés.