Pourquoi tout comparer à Sarkozy ?


C’est un commentaire de l’ami Nyantho hier sur Sarkofrance#2, qui me pousse à écrire.

« Je ne comprends pas ce besoin de comparer sans cesse ce nouveau gouvernement à Sarkozy. Faudrait sortir de ce référentiel. »

1. Sarkozy est un référentiel essentiel. Cet homme politique illustre une dérive incroyable de nos moeurs démocratiques. Il fut également un rouage décisif de cette dégradation. En résumé, Sarko a accéléré la décomplexion du « Monstre », c’est-à-dire l’expression libre et sans gêne des sentiments haineux les plus simples. Je ne vais pas revenir là-dessus.

2. Je suis devenu blogueur à cause de Sarkozy. Je l’ai toujours à l’esprit, à tort ou à raison. Et il faut bien, après cinq années d’opposition, prendre le temps, parfois, pour se rappeler d’où l’on vient.

3. Ce gouvernement Valls singe par bien des aspects les pratiques de l’équipe précédente. Je n’ai jamais fait accepter ni promu l’équation Hollande=Sarko. Je ne crois même pas que Valls équivale à Sarkozy. Mais notre actuel premier ministre croit moderne d’adopter des tics d’attitudes; des idées « post-gauchistes », des postures si répandues en Sarkofrance comme cette stigmatisation de quelques boucs-émissaires pour mieux faire diversion.

 

22 réflexions sur “ Pourquoi tout comparer à Sarkozy ? ”

  1. J’ en ai eu des sueurs froides , heureusement dissipées …
    Je m’ explique . Quand Juan a écrit , se référant à N. Sarkozy :  » cet homme illustre une dérive incroyable de nos institutions démocratiques  » …. j’ ai cru un bref instant que le mot  » illustre  » était utilisé en tant qu’ adjectif …. quel bonheur quand j’ ai compris que c’ était en fait le verbe ‘ illustrer  » tout bonnement conjugué au présent de l’ indicatif .
    Pardon , Juan , d’ avoir douté de vous , ne serait-ce que l’ espace d’ une ou deux secondes ….

  2. Valls, comme Sarkozy, lorsqu’il s’adresse aux pékins que nous sommes, fait dans la communication et le soin de son image . Il se contente de dire ce que les sondés veulent entendre . Le premier à avoir compris le parti qu’il pouvait tirer de la communication, c’est le grand Charles . mais lui faisait de la communication politique, ce qui n’est que peu le cas de Valls et de Sarkozy – ainsi que d’Hollande aujourd’hui – .
    Tous les deux ont eu un prédécesseur : Giscard (  » où est ma télevision ? » ), son accordéon et ses bouffes chez l’habitant .
    Une des plaies de notre époque, ce sont les conseillers en images et com’ qui ont pris le pas sur le débat politique .

    1. Voilà! Voilà ! Oui par bien des points et des situations on peut établir un référentiel… d’ailleurs ça ne gêne ni Hollande, ni Valls qui avait éta rapproché par sarko qui avait certainement dû sentir une accointance de posture… Faut pas l’oublier

  3. 4ème point : tant que l’ombre d’un retour de Sarkozy ou d’un de ses proches planera, la comparaison est nécessaire.

  4. il n’y a rien à comparer parce que sarko est unique, il n’y en aura pas d’autres comme ça non plus…..

    combien d’ex président ont été mis en BD ? 10 BD rien que pour lui, pas pour ses exploits d’homme d’état, là il n’y a rien à retenir (sauf l’arrosage massif des cas soss capitalistes ), des BD humoristique d’un président qui n’a jamais compris que l’élysée ce n’était pas un studio de cinéma….

    vous irez retrouver un président avec les épaules qui bougent tout le temps et qui fait ventilateur même les jours de pluie….

    valls quand il parle fait des vrais phrases avec des trémolos dans la voix comme ces anciens commentateurs de radio des grands rendez vous sportifs. Il parle doucement pour entendre l’écho de sa propre voix revenir assez tôt avant que son auditoire en profite…

    valls est un cas quand même, il revisite son stade oral…

    hollande je n’en parle pas, lui ne sait pas qu’il est à l’élysée, comme numéro un français, il se croit standardiste avec bruxelles

    globalement donc, il n’y a même pas de référentiel….

  5. « Je suis devenu blogueur à cause de Sarkozy. »

    Voilà donc bien un homme qui, en effet, porte une responsabilité écrasante : vous m’avez convaincu de sa profonde nocivité.

    1. Oui hein !

      Ça fait plaisir de lire ce genre de lucidité dans ta prose Didier ! J’en viendrai même à te faire des poutous/poutous mais on va attendre encore un peu, je suis un grand timide !
      😉

              1. En revanche, c’est moi qui offre le vin… mais c’est également moi qui le choisi !

                (Bon, on va peut-être arrêter de squatter le blog du taulier, là. Il va finir par se fâcher…)

                1. « Dans ma famille, ce sont les femmes qui font les enfants et qui goûtent, choisissent les vins. »

                  Pierre Desproges

  6. Cette haine anti-Sarko montre combien le PS avec ses escouades de décérébrés-lobotomisés ont fait des ravages dans l’esprit simplet des avaleurs de couleuvres au neurone en décomposition !

    1. Mouarf !

      Ça t’a pris combien de temps pour pondre ce commentaire ?

       » au neurone en décomposition ! » mériterait un pluriel. Ce que tu n’es sans doute pas !

      #JDCJDR

  7. C’ est vrai , comme le dit si bien  » francedebout  » , qu’ il existe des  » décérébrés lobotomisés  » au PS . Mais ceux-ci ne sont quand même pas assez  » stupides  » ( Juan nous a recommandé de rester polis ) pour soutenir pécuniairement un parti politique , comme ça se fait à l’ UMP , dont les dirigeants mènent la grande vie avec les cotisations ( et pire encore : les aumônes ) de ses adhérents ….
    Chez les amis de  » francedebout  » , ce ne sont pas des couleuvres qu’ on avale , mais des pythons , des boas …. que dis-je ! …. des a-na-con-das !!!

Les commentaires sont fermés.