20140727-074807-28087000.jpg

Gaza: une manif de trop à Paris


20140727-074807-28087000.jpg

Ils étaient un millier, encerclés place de la République. On pouvait facilement accéder aux lieux, sauf en véhicule motorisé.

Je me suis retrouvé involontairement dans les parages. J’avais deux neveux à transiter de la Gare du Nord à celle de Lyon, la place de la République était pile poil sur le trajet.

On ne pouvait deviner qu’à cent mètres se tenait une manifestation pro-Gaza. Elle était d’abord calme, même pour BFM TV.

Le quartier était bien bouclé, et il paraît qu’il y a eu des heurts.

Laissez moi deviner.

Quand une manif est interdite, que le quartier est pour le coup sécurisé, mais que des gens viennent et qu’il y a des heurts, c’est forcément des « provocations policières » ?

Malgré l’interdiction, plus d’un millier de personnes étaient rassemblées samedi à Paris pour une manifestation pro-palestienienne interdite mais que certains organisateurs entendaient maintenir coûte que coûte. (source)

Samedi vers 19h, on comptait 50 interpellations. En fin de soirée, le compteur s’était emballé jusqu’à 70 interpellations, et 37 gardes à vue.

J’étais contre l’interdiction de cette manifestation. L’autoriser aurait permis à d’autres mouvements plus structurés de la rejoindre avec leur propre service d’ordre. Mais la loi est la loi. Et je n’ai pas le sentiment d’être tombé en plein dictature sous prétexte qu’une manifestation dont les organisateurs sont incapables  d’en assurer la sécurité a été interdite…

Les résistants à la petite semaine pouvaient aller voir à Gaza directement. Qu’ils en profitent.

La loi anti-terroriste n’a pas encore été votée.

#énervé

20 réflexions sur “ Gaza: une manif de trop à Paris ”

  1. « J’étais contre l’interdiction de cette manifestation. L’autoriser aurait permis à d’autres mouvements plus structurés de la rejoindre avec leur propre service d’ordre.  » Sauf si ces derniers ont ressentis de grosses difficultés, lors de manifestations précédentes, à se faire respecter. Il y aussi le problème de savoir au côté de qui l’on manifeste. La cause défendue est-elle vraiment la même pour tous ? Entre ceux qui défendent et soutiennent réellement le peuple palestinien, ceux qui font le salut nazi et ceux qui viennent uniquement en découdre avec les force de l’ordre, il y a une sacrée marge. Normal, de réfléchir avant, plutôt que de se lancer dans une manifestation qui au final ne représenterait que très peu votre lutte.

  2. La manif du 23/7 était très bien tenue puisqu’elle s’est déroulée et dispersée sans heurts, comme je l’avais précédemment écrit.
    Mais on ne m’enlèvera pas de l’idée que tout était propension à ce que celle de samedi se passe mal.
    Déjà la droite qui était « offusquée » que la CGT et le Parti s’occupent de la sécurité… Forcément parce qu’ils savent que ça se passerait bien, étant donné que la Pref et le S.O. organisaient : la Pref avec les flics qui ne devaient intervenir qu’en dernier lieu si… et le S.O. qui entourait la manif.
    Puis Cazeneuve (par la voix de son Maître) « appréhendait » les heurts qui « pourraient » se passer…. et hop : on interdit!!! Tout en sachant qu’elle se tiendra.
    Je suis peut-être parano mais dans ces « casseurs » n’y avait-il pas des flics ? ça c’est déjà vu par le passé

  3. il m’arrive encore, de temps en temps, d’être complétement d’accord avec l’auteur de ces chroniques,c’est le cas aujourd’hui (
    je salue au passage celle de M.GOLZAN).

  4. Laisser faire quelques casseurs , c’est toujours payant pour ce genre de gouvernement .
    Et faire croire qu’une petite centaine de manifestants casseurs est représentatif d’un mouvement de protestation et vous êtes sûr que les grands médias feront tout leur possible pour décrédibiliser cette protestation .
    C’est la stratégie du choc , très bien décrite par Naomi Klein en ce qui concerne le capitalisme du désastre mais applicable aussi dans ce conflit .

    1. Oui..mais ayant du lire ceci sur des magasins appartenant à des juifs ceci:_
      Mort au juifs
      l’affaire est nettement plus préoccupante et plus profonde.
      La France est-elle en train d’aller dans la direction xénophobe, anti-sémites ie. en trouvant des progomes normales et acceptables.
      En ce qui me concerne c’est naturellement non. Au gouvernement français de prendre les mesures pour de telles choses ne puissent se reproduire.
      Amicalement
      Viggo

      1. La seule réponse à faire à ceux qui gueulent ( où écrivent )  » mort aux juifs » ou  » mort aux arabes » ou  » mort aux noirs « , c’est  » mort aux cons » . Mais ça deviendrait un génocide .

        1. Merci. 🙂
          Que les personnes manifeste concernant le nombre hélas important de morts d’innocents à Gaza est parfaitement légitime, sauf que probablement votre président F. Hollande parle hm…d’importation. C’est comme si la France est coupé du monde. Là c’est grotesque.
          Cette partie est du domaine de votre ministre des affaires étrangère. 🙂
          Mais des inscriptions comme: Mort au juif qui ne sont rien d’autre qu’en antisémitisme crasse sont du domaine de l’intérieur et nettement plus préoccupant. Le symptôme d’un malaise de la société française qui est evtl. en train de se développer. Cela est franchement le plus inquiétant.
          Amicalement
          Viggo

  5.  » Les bombes pleuvent sur Gaza, tuant en grande majorité des civils. Les Nations Unies viennent de condamner les violations des droits de l’Homme par l’armée israélienne, dont les tactiques militaires vont à l’encontre du droit international. Celle-ci argue de sa « retenue » ou de sa « moralité ». Mais coups de téléphone d’avertissement et tirs de « missiles préventifs » ne suffisent pas à dédouaner des morts causés par ces frappes. « Aujourd’hui près de 80% de toutes les victimes de guerre sont des civils », explique la chercheuse britannique Mary Kaldor. « Les effets collatéraux indésirables et illégitimes des anciennes guerres sont devenus le principal mode de combat des nouvelles guerres ». Frapper les civils redevient un objectif stratégique pour affaiblir l’adversaire, plus qu’un « dommage collatéral ».  »

    http://www.bastamag.net/Les-victimes-civiles-sont

    1. j’entendais cet après midi (radio suisse romande) une éventuelle mise en scène (flaques de sang etc.) si-le conditionnel s’invite, comme trop souvent, que penser, quoi dire..

        1. C’est facile de faire courir des rumeurs quand on veut s’attaquer à l’inattaquable. Il s’avère de plus en plus que les 3 jeunes israëliens n’ont pas été tués par des palestiniens mais bien par un/des israëliens que Yatanaoun (excusez l’orthographe) n’a pas voulu que l’info passe. Facile de lancer un missile sur un hôpital sous préyexte « qu’il cache des armes ». Déjà au temps d’Arafat ça circulait également.
          ET NON JE NE SUIS PAS ANTISEMITE

          1. hello Aurore, que tu sois ou pas.. ne m’a jamais effleuré

            tiens, plutôt que de claquer une citation de Goethe ou Valery en passant pas Desproges, voilà une source, un nid
            http://www.gssa.ch/citat.html

            j’ai choisi mon camp camarade

              1. Merci de me « remonter » le moral, mais t’inquiètes je lui ai fait ma réponse à ce minable. Cela étant je les garde sous le coudes

  6. Lorsque Arafat et Rabin ont signé les accords d’Oslo, ça ne pouvait plaire à l’extême droite israelienne et aux jusqu’aux boutistes palestiniens . Résultat, les extêmistes israeliens assassinent Rabin, Sharon va faire le cake sur l’esplanade des mosquées, pour la plus grande satisfaction du Hamas qui déclenche l’intifada . Et les peuples Israeliens et Palestiniens, dont on peut imaginer qu’ils voudraient surtout qu’on leur foute la paix, subissent tirs de roquettes et bombardements .
    L’ONU voit une e ses écoles bombardée à Gaza et Ban Kim Oun ne se précipite pas chez Nétanyhou et chez les Palestiniens pour leur cracher à la gueule .
    Y queque chose qui cloche là-dedans .

Les commentaires sont fermés.