Comment se détester sur les réseaux sociaux.


C’est une dispute entre blogueurs. Ce n’est pas la première.

Je me souviens d’une tranche d’échange quelque part en décembre dernier où Nicolas et moi pensions inviter quelques confrères et consoeurs de Babordages. Nous étions dans les premiers jours de janvier 2014, le truc s’est envenimé en quelques phrases forcément courtes puisque nous étions sur Twitter (140 caractères, hein ?). Ce fut raté. J’ai dans l’affaire perdu quelques suiveurs, j’ai également cessé de les suivre. Nous sommes devenus étrangers.

Dans la vraie vie, on peut se parler. Pas dans la vie 2.0.

L’une des 2 raisons  – il n’y en a pas une de plus – qui me pousse à tenir ce blog est que les réseaux sociaux ne me permettent pas d’exprimer ce que je pense. Je blogue parce que je suis. Parce qu’il m’est impossible de résumer en quelques courts messages ce à quoi à je crois.

Bref.

Du temps a passé. Des routes se sont « décroisées« .  On s’observe sans doute de loin. J’ai conservé une réelle affection pour certaines et certains qui le savent.

Ces derniers jours, une nouvelle dispute. le terme ne minore nullement dans mon esprit l’importance des sentiments sous-jacents. Bembelly et Nicolas bataillent.

Je n’entrerai pas dans l’affaire.

Il y a aussi des agressions dans les commentaires de ce blog de Coulisses. Je ne censure pas les commentaires parce qu’ils expriment un désaccord avec ce à quoi je crois. Je me désole parfois de certains clashs. Mais ma vie professionnelle et personnelle est suffisamment nourrie en stress et clash pour n’avoir pas envie d’en gérer davantage.

Appelez cela une mesure de protection.

On n’a qu’une vie.

 

70 réflexions sur “ Comment se détester sur les réseaux sociaux. ”

  1. Je pense comme ervé (bonjour l’artiste) : ils y en a qui se prennent pour la cuisine à Jupiter et qui (évidemment) ne supportent pas les avis différents voir contraires, alors ils censurent et blacklistent en se prenant pour dieu le père en leur demeure. Ce sont des lieux que j’évite soigneusement. Mon préféré ? Le tiens, mon bon Juan. On peut s’y exprimer et les débats sont rarement neuneus, contrairement à ces sites qui se la pètent connement. ARAMIS

    1. Serais-tu un lecteur assidu de San Antonio ( le père ), avec un faible pour Bérurier ?

      1. J’évite pour ne pas me retrouver à commettre un plagiat, mais j’avoue que c’est dans mes cordes, vois mes gènes. Berurier ? Un incontournable avec son sandwich à rallonge…

        1. Même Frédéric Dard s’amusait à ecrire le nom du commissaire de différentes façons . Alors…!

          1. Oui, mais « môssieu » Goux (qui n’en a pas), l’ignorait. Peut-être même ignore-t-il comment Frédo avait choisi le nom de son commissaire… Le mien s’appelle FLAMBERGE et c’est même une épée ondulée, et quand les épées ont du lait, elles ne sont pas commodes à traire. ARAMIS

            1. Eh bien si, Monsieur le demi-savant, je le sais parfaitement. Ce qui ne me pousse nullement à m’offrir le ridicule d’appeler Dard « Frédo ».

          2. Non ! San-Antonio est toujours écrit ainsi, avec trait d’union. Lorsqu’il saute, c’est parce qu’il s’agit de variations (Tonio, Sant’antonio, Sana, etc.). Mais jamais Dard n’écrit comme vous le faites : San Antonio.

            Et pandanlagoul itou !

                    1. Merdasse t’es du pays ! Saches néanmoins que Dard à bel et bien signé San Antonio et San-Antonio, car à l’origine il avait choisi le nom de son commissaire sur une mappemonde en la faisant tourner et en mettant le doigt au hasard. Il tomba sur SAN ANTONIO et commença régulièrement à l’écrire à la française avec le trait d’union pour changer parfois en se référant à son origine piqué sur la mappemonde. Voilà le pourquoi du comment, Dard était piquant, car son second prénom était Antoine… ARAMIS LA MAIN DANS LA MERDE

            1.  » San Antonio, c’est au Texas  » . Réplique d’un quidam à qui le commissaire montre sa carte tricolore .
              Ciel ! serait-ce une variation ?

              1. Vous êtes idiot ou vous le faites exprès ? Le San Antonio du Texas n’a évidemment pas de trait d’union. C’est même pour s’en différencier que Dard en a mis un au sien.

                1. Tsst, tsst ! On reste poli s.v.p . . . Je me permettais simplement de me foutre de vous avec vos « variations » tout comme vous vous foutez de moi pour un trait d’union .

                    1. canicule en Normandie ?! zut, m’v’là jaloux (un truc pas trop familier) ça me dé-goûte.. on te l’a déjà faite ? ben vi, à l’école, j’ai hésité l’autre jour, mais là du-temps et San A qui s’invite; cool tes parents t’as échappé à Emile (tu ne m’en veux pas)

  2. Tu sais Juan si nous sommes sur les rézosocio c’est parce que nous le voulons bien et nous le valons bien. Bien sûr qu’on se heurte, qu’on s’isulte (parfois le plus souvent sur twitter car il y a des « ayatollahs » qui ne supportent pas la contradiction ….ou notre vérité. Alors ON bloque!!!
    Et comme dit si bien Aramis dans le tien on s’y sent bien et on peut tout se dire …. on se sent « adultes » (lol) et tu nous laisses s’exprimer.
    Mon Loulou t’arrêtes pas à des conneries d’égos

  3. Dommage, mais je comprends parfaitement la démarche ….puis prendre un peu de recul pendant quelques temps ne peut faire que du bien. On a qu’une vie et en plus qu’un été par année🙂

  4. il faut savoir s’engueuler modérément…
    quelque chose me dit quand même que c’est plus facile par clavier interposé que face à face,

    qu’est ce qu’on sait de ce qui se passe finalement derrière nos écrans ?

    on discute tranquillement le bout de gras politique ou économique…un mec vient de s’engueuler avec sa femme juste avant …et pan, c’est toi qui dérouille, tu ne sais pas pourquoi ….

    j’aime mieux discuter, la vision permet parfois la modération. Si on réfléchit bien d’ailleurs nous avons été dotés de 5 sens, si celui qui a pensé à créer l’humain l’a prévu comme ça, c’est parce qu’il ignorait qu’il y aurait un jour internet……je ne vois pas d’autre explication ..

    la dernière solution possible est de parler des fleurs, des petits oiseaux, de la mise en bocal de la bave de cancrelat de mongolie extérieure

    je ne viens que sur le blog de JUAN, ici et sur M2, il y a en a pour trouver que c’est déjà trop…alors….

          1. aie aie…..si je crois avoir compris …

            après un traitement pareil on ne pourrait plus faire du chirac en disant « ça m’en touche une sans bouger l’autre »…

        1. bien joué, c’est sûr que ce n’est pas bon pour les nerfs d’être tout le temps é cran

    1. je précise que je suis sur le blog JUAN sur M2, je ne suis pas inscrit sur M2, je ne fais que lire les articles…

      1. c’est quoi M2 ? perso j’aime bien lire (curieux et c’qui va avec) alors qqls blogs, mag d’infos et commentaires bien sûr.. certains avec plus d’affinités évidemment, aussi le sujet donc.. suivant l’intérêt et/ou p’tit caillou à l’édifice je rèp, ou non si rien à dire.
        Pas friand de conflit (comme papa) ni polémique, pas venu pour ça; bien sûr un avis et aurais tendance à prendre parti (et le dire) du plus faible (rien d’original) mais favoriserais l’apaisement.
        J’adore la différence et l’encourage.. à la casa (par ex) personne ne pense comme moi, récipro. c’est-y pas merveilleux !
        J’ai tjs apprécié cette phrase (un peu fourre tout, m’enfin) « juger c’est ne pas comprendre »,
        querelle, antagonisme.. vin diou jusque ça nous mène ! (pas besoin de dessin hein) chouia stérile non..
        pas dit qu’il faut marcher à l’ombre non plus.. Ponce Pilate a sa limite (trop d’hygiène tue l’hygiène ?)

          1. Le drame, c’est que certains y écrivent tant d’aneries – pour rester poli – que les commentaires sont fermés de plus en plus tôt .

            1. oui mais JUAN a tort ou il n’a pas besoin de pognon, quelles méthodes a employé le type qui a écrit « brèves de comptoir » hein ?

              je suis étonné qu’il n’y ait encore personne à avoir pensé à écrire « brèves de blogs »

              1. en effet, y a 1 an à peu près, me suis inscrit à Marianne (forum) j’ai même téléphoné (je suis very décevant en informatique) et une femme, une responsable (plus son nom) me répondit, patiente et charmante ! bref, qqls répliques plus tard (je reste ‘ti suisse’ suis pas là pour m’enquiquiner.. ou alors les autres, vous donc) j’abandonnais, reculais devant la grossièreté (ça y ressemblait) des propos

                comme Aramis, auroremathe (Stan, Alain..) plus haut.. /ouais on a le choix, et ici c’est mieux qu’ailleurs (rien de flatteur/pas l’genre) nouveau chez Bemb’ par ex, c’est bonnard (je distingue intimité d’extrémités)

                depuis tout p’tit, tjs l’impression d’être un novice (ça me regarde) pour dire.. je tutoyais à tire larigot, prenant au mot mes premières lectures: lieu d’échange et de partage (j’adore !) et aussi, une option qui a son importance pour moi: convivialité.. rab hein.. on n’est pas d’accord (zut) mais on trinque (chic)

                ya, ça court pas les rues..
                à l’Obs mon rond de serviette (présence originel) où je/on y rencontre qql new déception: ça coupe à la machette même dans la steppe (j’ai eu le temps d’échanger mon mail avec 3-4 personnes, alors des amitiés.. nickel)

                à part ça, tout baigne.. que d’eau !
                tant pis pour l’été.. aura t-on des kados à Noël.. ? des biz

                  1. pas cool vévé.. j’veux dire: j’ai fait des super efforts ! des 3-4 années où je claviotte, t’aurais vu mes débuts.. ! enfin, il parait.. par ex, je mets un espace entre 2 § (avant j’économisais ! sérieux ! j’voulais pas piquer la place des autres.. quelle idée..)

                    non, ch’uis pas d’accord.. j’dis pas que c’est limpide (texte au dessus) mais il est claro (hein ? oui: tout est une question de point de vue, effectivement)
                    little effort, per favor.. et pour une fois: rien de planqué, sublimi machin, mot d’esprit, pirouette.. que du banal (no cacahouète)

                    tiens, une autre couche (dans le sujet/blog) je suis influençable (pas vous ?) je veux dire, il m’est arrivé x fois à vos lectures de changer d’opinion, avis.. car des infos supplémentaires, angles différents, expressions etc.
                    c’est bien ça (aussi) qui est bonnard: rien n’est figé

                    pour la sensibilité (et ses collègues) je pense qu’on est tous pareil: on a celle qu’on a.. personnalité, caractère.. et pour un sacré bout de temps (j’espère !) à plus.. promis, je m’applique

                    1. T’it Suisse : L’avis c’est comme les fringues : on peut en changer à la rigueur. Le principal c’est de ne pas se gourer de sexe, ni de sens, ni de saison. Quoique de nos jours… et pis merde ! ARAMIS

                1. yes, Stan Aramis (brèves de blog !) Mat Sicard, ex médiateur, contributeur du Plus Obs (il est à Metro) me disait la tonne de perles sous le coude ! le pire (?!) on y participe..

                  1. je préfère de loin apparaitre quelque part pour avoir écrit une connerie sur un blog comme pékin de base, que pour avoir coulé une assoss comme sarko qui a donné des conseils de gestion à la terre entière….non ?

                    1. vu comme ça.. cé quoi l’assoce dont tu parles ? (aujourd’hui, vu Sarko et le parquet en balance dans un démenti Le Parisien, cé tout) sinon t’inquiète, si on peut faire bidonner chouette et tant mieux ! mais à mon avis on est loin du podium, d’autres plus affutés, pointus.. mañana

  5. On a qu’une vie, en effet. On a intérêt à ce qu’elle se déroule le mieux, même si l’on sait, qu’il y aura obligatoirement des embûches et des conflits. Savoir, à un moment donné, se protéger n’est absolument pas lâcheté.

  6. J’ai supprimé mon compte FaceBook il y a quelques jours.
    La raison ?
    Des facheux fachos utilisaient mes parodies sans m’en faire part (bien entendu) en supprimant ma signature.
    Je ne me suis pas donné la peine de le signaler à FB (trop long, trop fastidieux).
    Je n’ai donc plus de FB et je dois dire que je m’en cogne.

  7. quand je lis les échanges d’aujourd’hui, j’ai presque envie de changer le titre ou « comment s’apprécier sur les réseaux sociaux ?  » …..

  8. TI SUISSE

    « vu comme ça.. cé quoi l’assoce dont tu parles ? »

    je cause de la bonne vieille assoss UMP……la bien nommée, celle qui n’a plus de fondation et qui tient uniquement sur le toit sans mur…

    une structure normale aurait déjà été déclarée en faillite avec les fondamentaux actuels……mais là non….

    être politicien c’est souvent magique, tu peux faire toutes les conneries que tu veux, et les expliquer…..

    le secret : surtout ne pas cligner des yeux devant la caméra..

    si les politiciens seuls jouaient au loto, ils auraient trouvé le moyen de légaliser le cochage les 49 numéros par tirage…

    1. (où avais-je la tête) j’ai beau me reprocher de pas être assez politique celle ci me rattrape tjs et réveille.. pas assez pour lister les options opportunistes.. ‘tirer le meilleur parti des circonstances en le faisant à l’encontre des principes moraux’
      bonne journée

  9. L’UMP est un PMU inversé : les vieux canassons tocards sur le retour s’y prélassent au paddock et les joueurs n’ayant rien risqué empochent la galette payée par la sueur des lads et des jockeys. L’arrivée doit être au départ dans cet Urbain Mutuel Pari… Ils cherchent un nouveau nom les blaireaux ? Qu’ils essaient donc CASINO, çà devrait coller. ARAMIS

Les commentaires sont fermés.