A quoi ressemblait la vie politique à Gaza


Je me suis souvenu de quelques lignes, dans un paragraphe consacré à Gaza. L’ouvrage, rédigé par Frederic Martel, traite d’Internet. L’auteur à visité Gaza, et notamment le quartier général des médias du Hamas. Il rappelle au passage les conditions des échanges commerciaux entre la bande de Gaza et Israël.

20140729-182203-66123246.jpg

Frédéric Martel relate aussi la répression politique en vigueur. Depuis sa victoire électorale en 2006, le Hamas persécute les militants du Fatah et, d’une façon générale, toute opposition politique locale. Il est cocasse de lire comment le Hamas parvient à interdire toute manifestation politique à Gaza depuis des années: combien sont ils, parmi les supporteurs français de la cause palestinienne à considérer le Hamas comme un simple mouvement démocratique de résistance ? L’indépendance de la Palestine est un sujet connexe dans l’agenda politique du Hamas.

Martel a rencontré les médias locaux: le Hamas en contrôle l’essentiel: le Kassam Forum, la radio officielle Voice of Al Aqsa, la chaîne de Tv Al Aqsa. Le Fatah, le parti du président Abbas, maintient une présence semi clandestine, le Fatah Forum, dont les serveurs sont secrets. Troisième force locale, le Jihad islamique dispose aussi de son reseau, Al Quds, financé comme le reste par l’Iran.

 

J’ai compris que je n’avais pas envie de vivre dans cette Palestine-là. Que la réalité – oppression israélienne, caricatures propalestiniennes en France – était décidément bien grise. Qu’il fallait s’en tenir à fustiger une guerre indigne, sans JAMAIS soutenir le Hamas et quelques autres là-bas.

Bref.

9 réflexions sur “ A quoi ressemblait la vie politique à Gaza ”

  1. C’est bien pourquoi j’évite le plus souvent ce sujet. Trop complexe et éloigné de nos préoccupations (ce qui a servi tant de gouvernements de droite et de fausse gauche pour continuer à détruire les avancées du CNR), alors soyons déjà vigilants sur nos assiettes. Le seul truc à dénoncer dans cette affaire au niveau de nos citoyens, c’ est bien la façon exterminatrice des gouvernants israéliens où ce sont les plus faibles qui trinquent. Ensuite, c’est autre chose. ARAMIS

  2. éclairage à la fois intéressant et effrayant,le conflit risque de durer encore longtemps…

  3. Le conflit Israelo-Palestinien arrange tout le monde, comme les guerres civiles ainsi qu’à l’est de l’Ukraine en Syrie, en Irak, en Lybie etc.. sauf, bien sûr, les peuples Israelien, Palestiniens et ceux des autres pays cités . . Et ça confirme que les politicards de tous horizons sont à la botte des financiers, des multinationales diverses et se foutent éperdûment des citoyens .
    Que faut-il faire, bon sang, pour changer tout ça ?

    1. « comme les guerres civiles en Syrie, en Irak, en Lybie, ainsi qu’à l’est de l’Ukraine etc.. » ;
      Comme ça, c’est plus clair .

  4. Je vais être hors sujet (quoique ) mais que penser du sort de cette chinoise, vivant en Espagne, souffrant d’un cancer en phase terminale et qui souhaitait rejoindre sa fille en Italie pour s’y faire soigner et y terminer son existence, que la police a arrêté à la frontière, collé en centre de rétention – ou elle est détenue depuis quinze jours – et devant être envoyer…en Chine, suite à l’arrêté d’expulsion que le ministère de l’intérieur maintient, malgré l’intervention de la Cimade .
    Les soit-disants  » élites  » qui gouvernent rendent ce monde de plus en plus absurde et écoeurant .

  5. tout à fait Juan.. ‘historiquement’ plus proche du Fatah (avec plein de pincettes; j’ai été jeune) et culturellement, laïc, neutre politiquement, disons modéré.. mais aussi consterné, miné par ses luttes ‘fratricides’, clans (combien de brigades des martyrs ?) corruptions..
    que le chemin est long

Les commentaires sont fermés.