Plenel contre Hollande: trop fort, trop tard


Quand Edwy Plenel écrit sa « lettre au Président« , avec 4 jours de retard, le 23 juillet dernier, il reste sur un terrain facile: Hollande=Guy Mollet, le soutien forcément sioniste contre la Palestine, etc.

A chaud, le samedi 19 juillet, ou le lendemain de cette manifestation qui dégénéra à Barbès, la lettre aurait eu une sacrée portée. Quatre jours plus tard, quand Hollande et même Valls commencent à comprendre un peu leur bêtise initiale, c’est du réchauffé tardif. J’ai mis quelques jours à me demander comment réagir à cette salve. J’avais jeté quelques phrases sur le vif, comme souvent. Une semaine plus tard, je suis resté surpris par cet article alors que la couverture de Mediapart du conflit à Gaza était plus subtile.

Plenel accuse Hollande de confondre, par Valls interposé, l’antisionisme avec l’antisémitisme.

Mon dieu, où sommes nous tombés ? On pouvait attendre critique plus fine.

Quand on entend, dans une manifestation qui dérape (notamment parce qu’elle était inflitrée par des néo-nazis soraliens), des cris antisémites, on est en droit d’attendre une réaction outragée de nos responsables politiques et médiatiques. La faute, gravissime, de Hollande est d’avoir soutenu Israel au début de son intervention, puis d’avoir interdit une manif.

Quand Hollande évolue, et laisse une seconde manif se dérouler pacifiquement (alors que la situation a empiré à Gaza), on comprend qu’il cherche l’apaisement. Plenel ne voit rien.

Quand une nouvelle manifestation est a nouveau interdite (une seule, à Paris, alors que d’autres sont autorisées ailleurs en France), Mediapart publie heureusement des billets moins caricaturaux.

Plenel pourfendait donc Hollande dans un monologue que je n’ai sincèrement pas compris. Du tricot solitaire incompréhensible et énervant quand on sait que Mediapart avait justement publié quelques analyses précises et équilibrées sur cette guerre et les manifs en France.

Quel gâchis.

Pour mémoire, rappelons ce rappel, quelques heures avant qu’Edwy Plenel se décide quand même à publier son texte.

racisme-et-antisecc81mitisme

7 réflexions sur “ Plenel contre Hollande: trop fort, trop tard ”

  1. Enfin tout le monde sait que dans les manifs -et surtout à la fin de celles-ci après dispersion- il y a des fouteurs de merde qui, parfois sont « pilotés ». Par le passé, le S.O. CGT en avait coincé quelques uns.
    Dans les manifs de ces jours derniers, il est évident qu’il y a eu « des infiltrations » par la LDJ et des Soraliens (quoique je n’en suis pas aussi sûre)
    Lors de la manif interdite à Barbès, une autre se tenait du côté de la Place des Abbesses, Sacré-Coeur et dont d’ailleurs nous nous sommes faits aspergés de lacrymo, touristes avec enfants compris alors que rien ne nécessitait cette action. Heureusement que, habitués aux manifs, nous avions bouteille d’eau et coton on a pu se protéger ainsi que quelques enfants.
    Nous sommes descendus en faisant quelques détours et à la dispersion nous avons été accueillis par des jets de chaises, de tout de la part de la LDJ sous le regard bien complaisant des CRS, qui ont bougé lorsque nous avons voulu LES poursuivre, en nous bloquant.
    Quant à la Garde des Sceaux qui fait des interventions « fracassantes » en disant que « qui peut penser que ces enfants touchés auraient pu être architectes, artistes, etc » (je l’écris en substance).
    Je vais à celle de cet après-midi…. on verra

  2. C’est tout ça Edwy Plenel : un justicier qui sait mener ses enquêtes, mais qui en même temps démoli tout avec un mot de trop, une action de trop. Critiquer Hollande, son gouvernement : oui. Après tout, il n’est pas tout blanc. Et, on a le droit d’être informé. Mais le descendre à chaque fait et geste, sans apporter ou rapporter la plus petite solution constructive, il devrait laisser ça au FN. Avec ce parti, au moins, on a l’habitude.

  3. Pareil que Solanden sur Plenel….
    Mais je m’interroge et me répète encore sur le communiqué et le « Racisme ET antisémitisme », une formule qui n’a pas de sens , étymologiquement. Je pose la question : Si la formule était remplacée par « Les Racismes et Discriminations », est-ce que ça vous choquerait ?

    (PS : dans la dernière manif de « l’autre camp », des paroles auraient pu tomber sous le coup de la loi

  4. Le terme d’antisémitisme couvre un eventail, à mon sens , trop large, puisqu’on y intègre la religion ( le judaisme ) la nationalité et l’origine ethnique . Ce qui permet à certains, tel BHL, de crier à l’antisémitisme dès qu’on est en désaccord avec les dirigeants israeliens et leurs méthodes, et à ceux -ci de développer le sionisme ( l’état Juif, état religieux par définition ) au détriment de leur voisin Palestinien . Vu que les fondamentalistes musulmans veulent, eux, créer un grand état islamique au Moyen-Orient, il serait grand temps que la communauté internationale mette le holà, au lieu de jouer avec le feu au profit de intérets de la finance et des mutinationales et avant que tout ce cirque devienne totalement incontrôlable

Les commentaires sont fermés.