L’accolade de François à Joachim


Notre Président s’est longuement accolé à Joachim Gauck, son homologue allemand, ce 3 août 2014. La photo devrait marquer les esprits.

En France, il n’est pas évident pour deux hommes de s’accoler ainsi. Cela dépend des cultures, des parcours individuels, des pudeurs entre autres.

Je fais la bise à nombre d’hommes, des amis toujours, des relations anciennes aussi. L’accolade vient naturellement avec des amis étrangers. Mais cette proximité physique, qui vous fait entrer dans l’intimité de l’autre, n’est pas toujours « naturelle«  entre hommes sans que je comprenne pourquoi. On sent des hésitations. Peut-être est-ce une question de milieu social, ou de génération.

Qu’importe.

Cette photo de François Hollande s’accolant avec son homologue allemand m’a donc surprise.

7585954-l-amitie-franco-allemande-un-exemple-pour-le-monde

Hollande voulait signifier quelque chose, comme d’autres avant lui. Que la haine des peuples peut se surmonter. Pour le coup, je l’applaudis bien volontiers pour ce geste-ci.

Merci.

 

23 réflexions sur “ L’accolade de François à Joachim ”

  1. Pour bien connaître l’Allemagne, je peux vous assurer que l’accolade y est encore bien plus rare qu’en France, que ce soit entre hommes, entre femmes et même entre hommes et femmes. Parents et enfants se serrent souvent la mais…..

  2. … accolade très chargée de symbole, évidemment !!
    Reflet de  » la main dans la main  » Miterrant-Khole !!
    ( je ne suis pas sur de l’orthographe ) !!

  3. JUAN est un affectueux et c’est tant mieux en ce monde de brute.

    Ca fait chaud au cœur, et parfois il vaut mieux s’embrasser que de se serrer la main quand on est un politique : on évite ainsi d’avoir à recompter ses doigts en douce

    Moi ça me chiffonne ses embrassades avec l’allemagne, pas pour la reconciliation des deux anciennes guerres du XXeme (ça c’est bien….. ,……. mais pour celle économique présente, dans le cadre l’UE, où les teutons sont en train de nous la mettre profond (avec la poignée de sable en sus).

    ou alors, dernière hypothèse, c’est pour la photo……

  4. Qui veut-il encore épater et endormir avec ce « je t’aime, moi non plus » ? Car enfin, avec ce qu’il nous a dit en prenant l’air sincère en 2012 et ce qu’il fait vraiment en se foutant ouvertement de la gueule des électeurs l’ayant porté au pouvoir pour une toute autre politique, il serait tout de même étonnant qu les mêmes se laissent prendre à cette mimique bidon (donnant l’illusion d’un rapprochement entre les peuples). D’autant que ce message subliminal s’adresse surtout aux marchés financiers pour bien démontrer sa vassalité à la finance et au USA, tout en préparant une « bonne » guerre de Crimée qui lui permettrait d’éradiquer le chômage et de contraindre les opposants de gauche à jouer le coup de l’union nationale devant le risque de « patrie, ou de démocratie en danger » en aidant des néonazis Ukrainiens épaulés par la CIA, à renforcer le positionnement de l’OTAN au pied de la frontière Russe, OTAN avec laquelle pépère 1er a signé des deux mains. Tout çà est étroitement lié et quand les dirigeant en font des tonnes pour faire passer un message c’est qu’il veut dire exactement le contraire. Rappelons-nous les accords de Munich. ARAMIS

  5. j’avais trouvé çà  » too much »….mais finalement je préfère votre interprétation, Juan….

  6. Je ne suis pas bien certain (c’est une litote…) que l’on puisse employer le verbe s’accoler pour dire « pratiquer l’accolade ».

    Sinon, cette mode des bises – ou pis encore des bisous – est une chose qui m’exaspère profondément ; entre « filles » à la rigueur ; entre hommes et femmes, c’est déjà assez ridicule ; mais alors entre hommes c’est le pompon !

    1. Pour l’instant ils font çà en étant (l’un et l’autre) encore de face et à la même hauteur, l’honneur est apparemment sauf … ARAMIS

      1. Mon commentaire n’était nullement ironique, ni à sous-entendu graveleux : « s’accoler » et « se donner l’accolade » ne sont pas (ou plus) synonymes.

  7. je ne vous dis pas si ça avait été un russe des années 60, hollande était bon pour la pelle devant les caméras..

    bonjour les manifs dans la foulée…

      1. on aurait pu faire aussi
        – « hollande, il s’y entend pour embrasser une carrière »

        –  » il boit du petit lait en embrassant le teuton »

        1. Mais où nichons-nous la politique bordel ? Le teuton serait saint ? Et en quatorze, ils commandaient dix huîtres ? J’ai peut-être fait un peu fort là ? Tant pis de vache, na ! ARAMIS

          1. de toute façon c’est le baiser de judas, allemand comme il respire, il faut se méfier, il est totalement gauck

  8. connaissant les 2, le bisou la baffe, les pratiquant indifféremment.. ‘pratiquant’ lire: athée et agnostique..
    évidemment je distingue les circonstances, disons tel l’eau chaude/froide, l’un des 2 a ma préférence.
    Quiz ? c’est de saison (vive l’été)
    nàon, vous devinez lequel..
    pas que pour la ‘douleur’ ni même effort-énergie
    mais pour le message envoyé
    ps1, je suis nature, très
    ps2, je ne demande jamais l’identité de:
    1) celui qui me sauve de la noyade
    2) celui qui me bisque
    3) celui qui m’apprécie

    1. Quand Poutine rime avec poutou, Hollande rime avec no mans’land et Vall’s avec social ‘s. Je me prends parfois à rêver… ARAMIS LA MAIN A LA PATE

Les commentaires sont fermés.