Crimes de guerre: plusieurs poids, quelle mesure?


1. Hiroshima, Japon, 1945

2. Gaza, Palestine, 2014

3. Nantes, France, 1944

4. Katyn, Pologne, 1940

5. New York, Etats-Unis, 2001.

6. Ouradour-sur-Glane, France, 1944.

Stop ? Ou encore ?

Et un rappel.

« Les crimes de guerre sont des infractions graves aux lois et coutumes de la guerre. La plupart des règles internationales régissant les conflits armés sont codifiées dans les quatre Conventions de Genève de 1949 et leurs deux Protocoles additionnels de 1977, et constituent le droit international humanitaire (DIH). » (source)

Sur ce, je vous invite à lire et soutenir l’appel de Pierre Larrouturou, relayé par Politis. Les erreurs du passé – en l’occurrence notre incapacité à juger de nombreux crimes de guerre au cours de l’Histoire récente – ne sauraient excuser les silences d’aujourd’hui.

 

 

10 réflexions sur “ Crimes de guerre: plusieurs poids, quelle mesure? ”

  1. Plus j’y pense et plus cette notion moderne de « crimes de guerre » me paraît dénuée de sens ; à la limite de l’aporie. C’est d’ailleurs bien pour ça que, en dehors de l’ONU et de cette mascarade qu’est la Cour de La Haye, tout le monde s’en fout, et notamment les belligérants.

    1. salut Didier, certes sans guerre depuis un moment (par ex.) alors ni bousculé concerné, sans exagérer on pourrait dire (suivant ton propos et qql réalité, pas forcément cynique) qu’on s’emmerde (« tout le monde s’en fout ») et-les protagonistes ? suis pas à leur place.
      Yes, ça va pas vite (+ interprétation perso de « nos incapacités à juger.. ») peut-être l’expression « crimes de guerre » est en bout de course, fin de carrière.. on sait que-ça se renouvelle, tourner une génération (etc.)

  2. Lorsqu’une guerre est perdue, les dirigeants du pays vaincu sont traités de criminels de guerre .
    Lorsqu’une guerre est gagnée, les dirigeants du pays vainqueur sont couverts de fleurs et d’honneurs .
    Ainsi va le monde !

  3. C’est comme l’appelation « terroriste  » : ceux qui font partie du pays libéré d’une occupation, sont appelés résistants . Pour l’occupant et (ou ) le gouvernement fantoche mis en place par icelui, ce sont des terroristes – voir la France de 1940 à 1944 – .

  4. Malheureusement se sont toujours les civils innocents qui subissent et payent le plus fortement la folie de quelques irresponsables et psychopathes qui n’hésitent pas à attiser et jouer de la haine ni à sacrifier leurs populations dans des guerres à des seules fins de pouvoir personnel.

  5. Parmi les criminels de guerre, Bonaparte – que nos politiciens français ont souvent la très mauvaise idée de célébrer pour sa soi disant grandeur et de brandir en exemple – devrait figurer en très bonne place pour les atrocités commises notamment en Espagne et que Goya a représenté dans sa peinture.

  6. G.W.Bush est américain , ancien président et responsable de plusieurs centaines de milliers de morts en Irak pour une guerre d’agression sans aucune justification réelle et après avoir fourni de fausses preuves concernant des armes de destruction massive .
    Il finira paisiblement ses jours chez lui , au Texas , dans son ranch .

    1. il voulait venger papa (il parait; je veux le croire) aussi lu qql’part qu’ils avaient (Dick et Donald.. art mineur ? j’ai tjs aimé la BD) un passeport Paraguay je crois: no accord d’extradition avec les Us (hoax.. ça y ressemble un peu, dommage..) oui pourquoi prendre des précautions si t’es limpide.. à un moment, après l’euphorie enfantine des cow-boys engrangeant les victoires etc., l’opinion fut moins complaisante.
      Qu’il gaffe aux bretzels..

Les commentaires sont fermés.